Lost Kingdom  :: Administration :: Présentations archivées

You play Drama, you get Karma (Fiche terminée)

Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant

Adekhian Wynn

Mearian - Receleuse de secret

Identité

  • Race : Seraph de la Curiosité
  • Âge : 410 en réalité, 21 ans sous l'incarnation actuelle
  • Orientation sexuelle : Volage
  • Situation personnelle : Parti désiré
  • Nationalité : Mearienne / Akhantienne

Points de caractéristiques

  • Physique :
  • Agilité :
  • Force :
  • Endurance :
  • (Techno)magie :
  • Mana :
  • Puissance :
  • Contrôle :

Compétences [3/3 slots]

Curiosité est un nom qui te sied alors que tu laisses ton esprit vagabonder. Déployant ta conscience, transcendant les plans, voilà que ce dernier s'échappe de ton corps, le laissant à l’abandon le temps de quelques instants. Receleuse de secrets, ton métier est ton art tandis que tu écoutes, tu épies et tu observes. Tu apprends d'un objet ou d'un lieux, te voilà perdu au confin de l'impossible, te rendant parfois maître d'un corps movible.

Mais attention Curiosité, tu sais que si ton esprit voyage et explore, ton corps lui est laissé là, sans défense, ouvert à tout ce qui plaira de plaire au premier qui te trouvera.

Nom de la compétence : Voile
A l'abri d'un regard indiscret, te voilà maître d'un objet.
Receleuse de secret, voilà que tu écoutes les murs bien indiscrets, ceux qui laissent constamment leurs oreilles traîner.
Les animaux sont tes amis tandis que tu t’immisces dans leurs nids.

Tu prends possession des objets ou des animaux trop faibles pour te résister de leur propre volonté tandis que tu découvres avec stupeur l'utilité de l'objet et que tu t'émerveilles d'un vol d'oiseau d'avoir une vue bien trop haut.

Mais n'oublie pas de revenir dans le corps qui est le tien car passé les minutes, tu pourrais bien ne plus pouvoir faire marche arrière.

Nom de la compétence : Beyond
Explorer et découvrir sont tes maîtres mots tandis que tu laisses ton esprit vagabonder. Fantôme tu n'es pas alors que tu traverses murs et parois. Tu es là, mais on ne te voit pas. Tu parles, mais on ne t'entends pas. Tu ne fais que passer, te cachant dans un petit coin à la recherche de l'information dont tu as besoin.

Certains appellent ça de la projection astral, d'autres y voient de la sorcellerie tandis que toi, tu en ris encore de pouvoir faire et refaire ce bon vieux tour.

Mais n'oublie, ton corps est toujours là, dehors, seul et froid sans toi. Retournes-y avant qu'il ne t'arrive malheur à toi la plus vulnérable des créatures. De plus méfie-toi, il y a des êtres capables de voir ce qui n'est pas visible et surtout, de sentir un filet de magie passant par là tel un léger courant d'air (cf capacité de senseur)

Nom de la compétence : Véritas
Grande collectionneuse, tu aimes les bidules et les machins chouettes ! Tu ramasses et tu entasses, mais ce que tu aimes par dessus tout, c'est ce bout de corde que les hommes appellent « lassot ». Tu ne sais plus où tu l'as trouvé, si tu l'as acheté, mais tu sais que le cristal à l'intérieur du manche te permets de savoir la vérité à n'importe quelle question posée.

Interdiction de mentir ou plutôt impossibilité tandis que celui qui se fera attraper sera complètement coincé.

Physique

Si maîtresse des secrets tu es, il y en a un qui te cache bien particulièrement. Cette forme monstrueuse, propre aux Séraphs, êtres célestes que l'on compare à des dieux. Tu ne ressembles à rien et toi-même, te savoir ainsi, te rebutes tandis que tu as toujours eu l'habitude d'être coquette.

Pourtant, te voilà dans la peau d'un autre. D'une autre. Qu'importe. Tu changes souvent. Trop souvent. Des fois tu t'y fais le temps de quelques années et des fois, tu n'en as même pas le temps.

Te voilà Wynn. Une jeune femme de la noblesse et c'est pour toi, l'enveloppe parfaite. Wynn est une belle jeune femme et dire le contraire sera mentir. Elle est de celle que l'on envie. Elle est cette seconde peau que l'on rêve de s'offrir.

Un corps de princesse de conte. De longs cheveux noirs de jais pour des yeux de saphirs. Tu n'as pas le souvenir de toutes tes apparences, mais tu sais que celle-ci est certainement celle que tu préfères. L'image parfaite de la jeunesse.

Difficile de se faire un nom et une réputation à la Cour des Cendres quand on ne ressemble qu'à Cendrillon, mais avec toi, avec elle, c'est différent. Les échelons tu ne les grimpes pas, tu les escalades.

La beauté sert à attirer la curiosité d'autrui et c'est une recette qui marche.
Tu ne dois pas mesurer plus d'un mètre soixante-dix à tout casser, pesant certainement un poids assez lourd pour écraser le premier de ces nobles en manque d'amour.

L'apparence est trompeuse quand on sait ce que tu caches derrière. Wynn n'est que le reflet idéal pour Curiosité.

Pourtant loin d'être un ange, tu as cet attrait particulier de l'être presque divin comme si toutes les fées s'étaient penchées au dessus de ton berceau. Enfin une vie qui te plaît...A peu près.
Pour toi, c'est comme essayer une paire de bas, dès que ça ne te plaît pas, il suffit d'en changer.

Mourir ce n'est plus si excitant que ça, non, ce qui est drôle en revanche, c'est de changer de visage tous les trois quatre matins !

Caractère

Dit, te souviens-tu de ces temps immémoriaux ? Sans doute pas. Voilà que la mort te traverse tel un voile fantomatique tandis que tu passes d'une réincarnation à l'autre. L'enfant à problème de la famille, c'est ce qu'ils disaient de toi. Mais peut-on t'en vouloir ? Ton désir d'aller ici et là t'emporte toujours vers l'impossible et te fauche alors que tu atteins à peine ta destination.

C'est juste plus fort que toi. On dit de toi que tu es l'essence même de la curiosité, mais cela te semble bien trop vague. Une étiquette que tes pairs te collent à la figure en te regardant avec cette appréhension comme s'ils voyaient un quelconque danger émanant de toi.

Il faut dire que dans le rôle de la catastrophe, il n'y a pas d'égal pour rivaliser avec toi.

Ce n'est pas de ta faute, c'est juste qu'ils ne comprennent pas. Ils ont arrêté d'essayer de te comprendre parce que quand bien même ils y arriveraient, ils voudraient t'enchaîner dans un petit coin en te disant que « c'est pour ton bien », mais quel bien peut-il y avoir à te retenir enchaînée, toi qui a été la pionnière dans l'expérience de la mort subite.

Réincarnation en réincarnation, tu oublies, mais tu notes. Tu relis et tu revis.

Pour toi, la vie est une attraction sans fin. Un manège duquel du descend un peu trop brusquement par moment, provoquant alors ta propre fin, mais dans lequel tu remontes sans cesse parce que ça t'amuse. Parce qu'en haut, tout en haut, il y a quelque chose qui t'attire, qui t'appelle.

Quelque chose qui fait de toi ce que tu es : Curiosité.

Tu sais qu'il serait dommage de passer à côté de cette chance que l'on vous prête à vous, les êtres célestes d'avoir une vie presque épargnée du danger de la mort. Alors si ces autres appartenant au même genre que toi ne veulent pas suivre, tant pis, tu iras sans eux. Tu iras là où bon te sembles, faisant ce que bon te semble sans personne pour te contredire, car après tout, il n'y a personne à qui tu dois rendre des comptes.

Tu ne les aimes pas et cela serait une chouette aubaine qu'ils t'oublient.

Mais tel ce manège incessant dans lequel tu as mis un pied, tu as des hauts....Et des bas. Souvent des bas. Les bas c'est moins drôle, c'est las, c'est nul. On ne fait rien quand on est tout en bas. On ne s'amuse pas, il n'y a rien à voir. Rien à savoir. En bas il y a l'ombre. L'obscurité. Il a cette chose qui plane, qui rode et qui t'attrape parfois.

Et parfois en bas, il y a cette limite, cette petite barrière que par moment tu franchis. En bas, il y a ce qu'ils appellent « le mal ». Un mot que tu ne saurais définir. Une situation que tu ne saurais décrire. C'est l'excitation, le frisson. Faire ce qui est interdit, c'est grisant. Parce que c'est quand on a un pied dans la tombe qu'on apprend à s'en sortir et qu'on en apprend sur toi.

Et apprendre, c'est ce que tu aimes.

C'est pour ça que tu vogues ici et là au grès de tes envies.

Tu ramasses ce qui traîne, ce que l'on te vend, ce que l'on te donne. Tu ramasses ce qui te sembles d'une quelconque importance. Un bidule par ci. Un machin par là. Et puis tu recommences parce que quand tu meurs, tu égares ce trésor qui est le tien.

C'est une boucle que tu ne cesses de répéter et dans laquelle tu te complais. Un cercle vicieux duquel tu refuses de sortir parce que c'est chouette.

Tu es l'enfant terrible de la famille, Wynn, comme cette petite dernière ne cessant de faire bêtise sur bêtise parce que ça l'amuse, parce qu'elle veut attirer l'attention sur elle, parce qu'elle veut montrer qu'elle est différente et que jamais, ô grand jamais, elle ne sera comme ses aînés bien trop rigides. Bien trop fermés.

Tu es « Curiosité » parce que ça te va bien. Tu portes ce titre mieux que cette parure que tu as trouvé au détour d'un bouiboui.

Tu l'essence même d'un sentiment poussant bien des humains à commettre l'impossible, parce qu'eux aussi, sont curieux. Curieux de savoir où sont les limites, où sont les frontières de l'impossible.

Mais eux n'ont qu'une chance et ils ne peuvent pas se louper. Toi, tu t'en fou. Tu t'assois dessus. Tu es cet animal sauvage que l'on ne peut retenir dans une cage quand bien même cette dernière serait dorée.

Histoire

Une dernière ligne. Voilà ce qui résume ta lecture du moment. Plus qu'une dernière ligne. Une dernière information avant de réaliser à quel point tout ceci n'est que répétition. Comme si, à chaque nouveau réveil, tu te découvrais une nouvelle vie et une nouvelle identité. Par moment, le soir, tu lis et relis ce carnet qui conte tes dernières aventures. Par moment, le soir, seule dans ta chambre, allongée sur ton lit, tu prends toute la pleine conscience de ce comportement auto-destructeur qui est le tien.

Pourtant, malgré ça, tu recommences.

À chaque fois.

Comme si c'était plus fort que toi.

Par delà les étoiles, là quelque part, il y a les autres. Ces autres qui sont les tiens, ta famille. Tes frères. Tes sœurs. Ils ne te manquent aucunement et tu es heureuse d'être ainsi loin d'eux et de leur emprise, mais pourtant, il y a ce vide constant en toi.

Un vide que tu remplis avec une aventure. Un défi. Mais quelque chose qui ne suffit jamais assez.

Tel un verre de vin que l'on ne cesse de remplir alors que ce dernier ne cesse de fuir, laissant le liquide rouge se répandre sur la table. Comme toi qui par moment, laisse ce sang qui est le tien s'en aller alors que la vie te quitte. Encore une fois.

Mais tu sais que tu reviendras. Sur le moment tu ne comprends pas. Tu ne le réalises pas, mais tu finis par saisir tout le machiavélisme de ton genre. Tu ne meurs jamais vraiment.

Dis Wynn, qu'est-ce que c'est qu'être Curiosité ? D'être un être céleste qui n'a aucune crédibilité auprès des siens ? Dont personne ne se préoccupe vraiment sauf quelques-uns.

Ah. C'est dans ces moments là que Patience et Mélancolie te manquent. Vos moments passés ensemble te manquent.

La bibliothèque est-elle toujours le fruit de votre héritage ? Et Mélancolie a-t-elle encore une nouvelle aventure a te raconter ? Tu aimerais bien en entendre une. Pauvre Mélancolie, enfant punie pour n'être qu'une intéressée diseuse de vérité. Tu n'aimes pas ces autres qui sont de ta « famille » bien que ce mot n'existe pas réellement pour vous et ne s'applique encore moins. Chacun a juste trop à faire pour réellement se soucier de l'autre.

Il y a ceux qui se prennent pour des dieux. Ceux qui pensent que le monde ne tourne dorénavant qu'autour d'eux. Perfides et mesquins envers ces espèces que vous considérez bien basses. Pourtant, si vous étiez si supérieur, pourquoi prendre la peau d'un homme ? D'une femme ? Si être une divinité compte vraiment à leurs yeux alors pourquoi faire ce choix de se rabaisser à cette simple apparence ?

On dit de toi que tu es l'enfant terrible Curiosité, mais le plus terrible et le plus triste n'est-il pas ce sort qui vous ai tous réservé ? N'être réduit qu'à ça ?

Toi ça te plaît. Tu vois ça comme un jeu de rôle. Changeant encore et toujours de peau. Allant ici et là au grès du vent. Hier Mearian, aujourd'hui Akhanta, demain Nueva ? Va savoir. Dès que tu te lasses, tu ne peux que te jeter par la fenêtre et tout recommencer.

Encore. Toujours.

Au fond, ce que tu fais, ce que tu es. C'est triste.

Te voilà Wynn Adekhian. Une jeune noble d'une cour aux apparences psychorigides, mais au cœur ardent.

La Cour des cendres. Ses intrigues. Ses jeux. Sa royauté. Ses Ducs.

Ici, tu ne t'ennuies pas. Tu apprends. Tu réalises toute la cupidité et la stupidité de certains.

Les secrets c'est ton métier.

Les dévoiler c'est ton art.

Tu sais tout un tas de choses sur tout un tas de monde parce que c'est ainsi que tu fonctionnes. Tu vas ici et là, laissant ton oreille se balader et ton esprit vagabonder.

« - Wynn, ma chère ? Nous y allons !
- J'arrive. »

Ce soir il y a un bal. Ce soir c'est fête alors même si tu continues à avoir ce trou dans ton cœur, temporairement tu y mets en pansement. Un bouchon. Parce que de temps en temps, ça t'arrive de prendre plaisir et de t'amuser. Les bals sont les occasions rêvées pour faire ce que tu fais le mieux.

Piquer la curiosité d'autrui au vif.

Personne ne sait qui est Wynn. Elle danse, elle sourit, elle charme. C'est une belle jeune fille. Mais tu es aussi ce monstre aux allures trompeuses. Une apparence humaine cachant un secret bien plus lourd.

Peut-être dans la semaine retourneras-tu à Mearian. Risquerais-tu là-bas ? Revoir peut-être les autres ? Non. Tu n'y vas que pour Mélancolie tout en fuyant Amour.

Il ne manquerait plus que tu le croises. Lui ou bien un autre. De toute façon, tu aurais le droit au même discours qui traîne depuis des années maintenant. Des siècles. Quatre longs siècles.

Pourtant, il y a tant à voir, à faire, à explorer, à apprendre. Ce monde n'est décidément pas comme le vôtre. Il y a tant d'objets intéressants. Curieux. Tu ne comprends pas pourquoi personne ne prend conscience de la chance qu'ils ont.

« - Vous avez entendu les dernières rumeurs ?
- Non, qu'en est-il ?
- Il paraîtrait que suite aux négociations, ces seigneurs les ducs reçoivent des invités Ellgardiens qui viennent les bras chargés de présents.
- Ce n’est pas vrai ? »

Oh. Ça, ça t'intéresse.

« - M'accorderiez-vous cette danse jeune demoiselle ?
- Hmm, non désolé, j'ai mieux à faire. »

Il y a, au-dessus de tous, ces quatre familles bien puissantes. Chacune méritant un intérêt bien particulier.

Peut-être est-ce le moment où jamais de sortir Curiosité de sa coquille et de s'intéresser à ce qui, ici à Akhanta, un des principaux sujets de conversation mondaine :

Les Ducs Ardents.

Profil

  • Pseudo : Bourrina
  • Âge : 23 hivers
  • Tu nous as trouvé où ? Sieg & Hazel
  • Un autre compte ? Oui !
  • Personnage de l'avatar : OC Charlie Bowater
  • As-tu lu le réglement ? Oui
Copyright ©️ Maître du Jeu de Lost Kingdom
Oh yeah !

A peine posté, déjà pris ! Ça fait plaisir You play Drama, you get Karma (Fiche terminée) 3622086245

Bon courage pour ta fiche ma grosse ♥️


code couleur : #3B1744 © belladone.
Requiem of Claws
Mais quelle acharnée... xD

Hâte de voir le zbeul que tu vas nous mettre You play Drama, you get Karma (Fiche terminée) 1786526449

Bonne fiche !



#9900CC
You play Drama, you get Karma (Fiche terminée) 416246685

Je n'aurai pas pu espérer meilleure joueuse pour mon prédéfini.
Bon courage à toi, j'espère que tu prendras autant de plaisir à jouer Wynn que j'en ai eu à l'écrire !



Vous me mettez une pression de ouf ! You play Drama, you get Karma (Fiche terminée) 3080192914
You play Drama, you get Karma (Fiche terminée) 416246685 La petite Wynn déjà jouée c'est bô
La petite Wynn a même finie sa fiche ! You play Drama, you get Karma (Fiche terminée) 303179827
Le staff va venir s'occuper de ta fiche :D
C'est dans la boîte !
Félicitation, te voilà officiellement validée ! *lance des confettis multicolores*

TEMPS FORTS Ҩ Une parfaite interprétation de l'idée que j'avais de Curiosité ; cette petite Wynn va mettre le feu à la baraque \ô/. J'ai très hâte de la voir en action et de la kidnapper pour un RP huehuehue

REMARQUES Ҩ Toujours une aussi belle plume, c'est un réel plaisir de te lire. J'espère que tu t'amuseras bien avec notre petite Seraph :D

Sur ces mots, je te redirige vers la fiche personnage obligatoire afin de conserver une trace de ton évolution. Bon courage pour la suite !