Lost Kingdom  :: Administration :: Présentations archivées

ℐune Eilhart [Terminée]

Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant

Aller à la page : 1, 2  Suivant

June Eilhart
IDENTITÉ
RACE ▬ Mi-lycan (Louve) /Mi-Salamandre
AGE ▬ 22 ans
ORIENTATION SEXUELLE ▬ Hétérosexuelle, enfin qui sait ? Tout est relatif.
SITUATION PERSONNELLE ▬ Complexe
NATIONALITÉ ▬ Née à Akantha, a vécu à Mearian et vie maintenant Nueva.
FACTION ▬ Conseil des sages
MÉTIER ▬ Médecin herboriste.


MAGIE ET COMPÉTENCES

PHYSIQUE
❯ Agilité ★★☆☆☆
❯ Force ☆☆☆☆
❯ Endurance ★★☆☆☆
(TECHNO)MAGIE
❯ Mana ★★☆☆☆
❯ Puissance ★★★☆☆
❯ Contrôle ★★☆☆☆☆
[1er Compétence]

Integrum Mutanis :

Lui permet une transformation intégralement, ce qui développe considérablement ses sens, comme l'odorat, l'ouïe et la vue. L'utilisation de cette métamorphose n'est pas sans conséquence, la souffrance qu'elle lui procure est insoutenable, son corps est soumis à rude épreuve, ses os se déplaces et se déformes pour prendre une apparence de louve. La métamorphose peut prendre du temps, environ quelques minutes, c'est pour cela qu'elle à besoin d'être en sécurité et caché des potentiels prédateurs/ennemis qui pourraient la surprendre pendant sa transformation et la tuer par concédant.
Cela va dans les deux sens, pour revenir à une forme humaine elle doit subir le même processus, mais ce n'est pas pour autant qu'elle n'essaie pas d'habituer son corps, temps bien que mal, à cette transformation le plus souvent possible.


[2éme Compétence]

Ardentem Flammam :

Cette magie consiste à matérialiser des flammes, qu'elle peut tenir dans le creux de ses mains ce qui peut être utile pour l'éclairer dans la nuit, dans les endroits sombres ou mal éclairer. Elle peut également matérialiser des boules de feu, qui lui sert de défenses et de protection lors de combats, il lui suffit de lancer des boules de feu ou les flammes vers la cible souhaiter sur une distance de cinq mètres autour d'elle.
Toutefois, si par malchance, elle se retrouve en trop grand contact avec de l'eau, il sera pour elle impossible t'utiliser cette magie, car elle ne fonctionnerait pas. Tout le monde le sait le feu et l'eau sont incompatibles.

[3éme Compétence]

Flamma Praesidium :

Évite les dégâts que le feu pourrait engendrer sur le corps.
Cette magie protectrice créée une sorte de bouclier invisible sur la peau de ceux qui possèdent cette compétence, dans un temps imparti. Il n'y a pas vraiment de temps définie, la protection peut disparaître à tout moment. Bien qu'utile, elle est également bien capricieuse.

PHYSIQUE

June est une jeune femme d'un mètre soixante-cinq à la silhouette fine et harmonieuse, dont la peau laiteuse est aussi douce que la soie, d'une pureté presque céleste sans aucune imperfection. Elle a de longs cheveux fauve chatoyants descendant en cascade dans le creux de ses reins, lui donnant une allure gracieuse et élégante. Les traits de son visage sont délicats et juvéniles, ce qui met en avant ses grands yeux en amande remplis de douceur et de bienveillance, qui sont d'un bleu étincelant, comme deux saphirs éclairés par les rayons d'un soleil naissant dans les terres désertiques d'Akantha. Ses belles joues rougies ce marient parfaitement avec ses séduisantes petites lèvres charnues couvertes d'une légère teinte naturellement rosée.

Dans la pénombre de ce corps qui semble si fragile, se cache une créature de la nuit n'attendant que son réveil pour montrer sa beauté sauvage. Sortant ses crocs acérés et son regard pénétrant d'une lueur dorée, montrant à qui le veut bien son long et dense pelage semblable à l'automne.

CARACTERE

Idéaliste Courageuse Battante Forte Sensible
Douce Joyeuse Bienveillante  Prévenante Possessive

June est d'une nature optimiste et joyeuse, elle agit comme un rayon de soleil capable de redonner de l'espoir. C’est une personne douce et très attentionnée, elle fait tout pour consoler ceux qui en ont besoin. Elle a un comportement altruiste : pour elle, il est normal d’aider les autres sans jamais ne rien attendre en retour, juste par gentillesse et l’envie de voir leurs visages s’illuminer d’un sourire éclatant.

C’est dans son métier et en tant que tribun qu’elle est la plus épanoui, son désir de faire le bien autour d’elle l’anime d’un sentiment de force et de combativité. Elle aspire à un monde prospère, sans guerre; c’est son rêve.

Bien qu’elle ait un côté très docile, elle n’en est pas moins dangereuse pour autant. Il faut tout de même mieux rester sur ses gardes, car June reste une louve et certaines personnes pourraient bien tâter de ses crocs acérés. La rouquine est plutôt du genre possessive, ce n’est que lorsque l’on touche à ses proches qu’elle se montre intraitable.

HISTOIRE

Chapitre I
Terre d’Akantha, ans 396

☘️

Au cœur de la nuit d’Everbright, une femme d’une trentaine d’années du nom de Maria se trémoussait comme à son habitude dans les rues, à la conquête d’un homme à qui elle vendrait ses services, afin de goûter aux désirs charnels. Les hommes tombaient irrémédiablement fous de sa silhouette à la teinte ivoire, fine et pulpeuse qui fut mise en valeur par sa tenue légère et provocatrice. Propriétaire d'une longue crinière d’une couleur à mi-chemin entre les nuages au crépuscule et la flamme d’une bougie dans une pièce obscure ainsi que deux grands yeux semblables à deux pierres précieuses d’un bleu immaculé, animés d’une curiosité sensuelle et une promesse de plaisir. Elle se pavanait en jouant la séductrice devant les hommes, faisant virevolter ses boucles blondes, elle était pleinement consciente de sa vénusté. 

Un bellâtre s'était avancé vers elle, comme envoûté par les chants d’une sirène. Leurs peaux étaient entrées en contact par le simple vagabondage de ses doigts le long de sa main masculine, elle avait fini alors par enserrer ses doigts autour de sa main pour l’emmener dans une petite ruelle mal éclairée. Il il s'était emparé de ses lèvres colorées d’une teinte rouge avec férocité, mais soudainement, il s'était senti projeté en arrière par une puissance incommensurable venant d’un homme à la chevelure carmin. 

L’homme bouillonnait de l’intérieur et il s'était laissé submerger par sa fureur. Il avait posé ses yeux de feu sur la louve tremblant de peur, les yeux écarquillés par la terreur. Ses pas sur les pavés résonnaient sinistrement dans la sombre ruelle, il continuait d'avancer vers elle avec nonchalance les poings serrés, sans la lâcher une seule seconde du regard. Elle aurait voulu s’enfuir et courir de toutes ses forces, mais son corps ne répondait plus à aucun de ses ordres. Lorsque l’homme était arrivé jusqu’à elle, ses grandes mains étaient venues enserrer son cou délicat. Le visage de la jeune femme s'était déformé sous la douleur. Elle s'était débattue, mais en vain, sa force était bien trop importante pour pouvoir sans défaire. Il la frappait violemment à plusieurs reprise déchaînant sa haine, les larmes de la ménesse coulaient le long de son pauvre visage meurtri par les coups. 

Il l’abusa avec acharnement pendant un temps qui lui parut une éternité. 

- « À vouloir voler trop près du soleil, on risque de s’en brûler les ailes. » Chuchota-t-il, alors au creux de son oreille avant de la laisser tomber sur le sol et disparaître.


Neuf mois plus tard …


Dans cette nuit obscure où tout semblait figé dans le temps, des hurlements de douleur se firent soudainement entendre perçant le calme qui les entours. Les cris étaient ceux d’une femme méprisant et maudissant celui qui l’engrossa sans son consentement, l’obligeant à souffrir effroyablement. Les gouttes de sueur perlaient le long de son visage livide, elle était exténuée par tant d’efforts à donner pour un futur nouveau-né, qu’elle n’aimera jamais. La sage-femme à ses côtés essuya doucement le front de Maria tout en essayant de calmer sa fureur. En vain, les yeux azur de la femme épuisée brûlèrent de rage et la foudroyèrent. Si elle crue l’intimidée, elle se trompa lourdement sur la jeune femme, ce n'était pas le premier accouchement auquel elle assistait. Bien que toute sorte d’injure sortie de la bouche de la trentenaire, la jeune sage-femme continua à l’assister, prenant la tête du tout-petit en coupe et tirant légèrement à chaque poussée. Maria supplia pour que tout cela s’arrête, harassé par cette torture qui lui paraissait insoutenable. Ses mains s’agrippèrent au drap souillé par la sueur et ses cheveux plaquer sur son visage rougi, elle devait trouver en elle les dernière force qui lui rester pour pouvoir sortir cette créature impure de son corps. Elle se laissa tomber en arrière tout en fermant ses lourdes paupières, mais son apaisement fut de courte durer.

Non loin d’elle dans cette chambre vétuste, les pleurs du nouveau-né doucement bercé par la sage-femme se fit entendre. Les yeux de la génitrice s’ouvrirent en une fraction de seconde, agacé par ses cris insupportable. Elle regarda cette chose avec qu’un dégoût profond, l’enfant lui rappela cet homme à la chevelure carmin qui l’avait détruite de l’intérieur.

Elle vit la sage-femme emmenée loin d’elle l’enfant, la laissant seule injuriant la terre entière.


Chapitre II
Terre Merianne, Theopolis,  ans 404

☘️

La petite fille aux boucles rousses courra à toute allure dans les rues bondées, le cœur battant à tout rompre. Elle bouscula quelques personnes sur son chemin en s’excusant et elle regarda dans leurs directions, ils étaient toujours derrière elle, la poursuivant, la traquant pour une raison si puérile. 

Et dire que quelques minutes avant cela, elle était tranquillement en train de se balader admirant l’architecture de la ville, une seule et unique seconde d’inattention avait suffit à brisé cette tranquillité. Son corps heurta un garçon aux cheveux platine qui sembler plus âgé qu’elle, elle s’excusa à plusieurs reprise. Le garçon ne voulait rien entendre. Il posa sur elle ses yeux émeraude, la regardant de haut comme si elle n’était qu’une misérable créature. 

Ses deux camarades qui étaient à ses côtés de lui, firent de même. La rouquine avança d’un pas sur le côté afin de pouvoir continuer ça route, mais le garçon lui barra la route avec son bras. Il la poussa violemment, ce qui la fit tomber à terre. Ils éclatèrent de rire et sur un ton mesquin, ils se moquèrent de sa situation embarrassante ainsi que sur sa rousseur. 

Les yeux humides de la petite rousse s’écarquillèrent, par tant de méchanceté gratuite. Pendant qu’ils étaient occupés à rire entre eux comme des idiots, June se releva et leur fonça dessus pour les pousser. Visiblement surpris, elle profita de cet instant pour s’enfuir en courant le plus vite possible. Elle essaya temps bien que mal de les semer, mais en vain des larmes commença à couler le long de ses joues, sa vue se troubla et elle heurta pour la seconde fois un garçon de plein fouet. Un tourbillon d’émotion s’empara de la petite fille qui éclata en sanglots sur le sol, les mains couvrant son visage. C’est alors, qu’elle sentit une main se poser sur son épaule, elle leva aussitôt la tête vers lui. La rouquine découvrit un garçon au teint hâlé, la regardant avec ses jolis yeux noisette remplit d’inquiétude. Il remarqua les idiots et il avait vite fait le lien entre la fillette et ses garçons. 

- « Dégager ! Laisser là tranquille ! » Hurla-t-il.

Le garçon aux cheveux châtains se mit derrière elle en écartant les bras pour la protéger, son regard était plein de colère. Une foule entoura les jeunes gens, regardant les trois voyous avec un regard désapprobateur. Ne sachant plus où se mettre, ils prient leurs jambes à leurs coups. 

Le courageux petit garçon ce détendu et se retourna vers la petite rousse qui avait séché ses larmes. Il lui tendu la main afin de l’aider à se relever, elle le regarda avec ses grands yeux bleus encore humide, hésitante, elle avança prudemment sa main vers la sienne. Un large sourire se dessina sur le visage du garçon, puis il l’aida à ce relevé. 

- « Ça va ? Tu n’as rien ? Moi, c’est Rurik et toi comment t’appelle-tu ? »

- « J-je vais bien, merci.. Merci pour ton aide. Je m’appelle June. » Lui dit-elle en souriant timidement.

- « Enchanté June. » 

Ils discutèrent assis contre le mur d’un commerce pendant un long moment, les heures passèrent en riant et chahutant. Elle aimait sa gentillesse, sa bravoure et sa loyauté. Elle s’était fait le serment qu’un jour elle deviendrait tout aussi brave que lui et c’est ce jour-là, que commença une grande histoire de complicité et d’amitié. 


Dix ans plus tard …


Ils ne s’étaient jamais séparé l’un de l’autre depuis leurs rencontres dans les rues bondées de Theopolis, June et Rurik étaient bien plus que de simple amis, il y avait entre eux quelque chose de plus fort, de plus intense que cela. Un sentiment si puissant qui ne pourra jamais être brisé. Certaines personnes auraient pu croire en de l’amour, peut-être, mais ça n’était point venue à l’esprit de la jolie rouquine qui ne pensait pas à ce genre de futilité. Elle avait été nommée prêtresse avec Rurik comme magister et devait ce concentré essentiellement sur son apprentissage, ses entraînements rigoureux et sa religion comme le voulaient ses parents adoptifs qui étaient également magister et prêtresse. Elle était très dure envers elle-même, pendant de longues années, elle ne pouvait plus supporter d’être faible. 

Alors, même lorsque ses entraînements avec son magister avaient pris fin, elle continuait sans relâche à matérialiser des flammes ou se forcer à la transformation. Rurik détestait ce qu’elle faisait subir à son corps, il avait bien vu l'extrême fatigue qu’elle s’infligeait tous les jours pour devenir toujours meilleure, repoussant les limites jusqu’à la déraison. 

- « ARRÊTE ! » Hurla-t-il à sa prêtresse.

Son cri résonna dans la pièce d’entraînement, il était à quelques pas de la jolie rousse en sueur. Ses poings se serrèrent faisant apparaître des veines saillante sur le long de ses avant-bras muscler, c’est alors, que son bras frappe violemment contre le mur recouvert d’une vieille tapisserie usée par le temps. Surprise, June se retourna vivement vers son ami, elle pouvait voir sur son visage défigurer par l’énervement et l’inquiétude. Rurik regarda le sol pendant quelques instants avant de lever ses yeux et de la voir s’avancer vers lui timidement, une fois devant lui, elle déposa délicatement ses petites mains sur ses joues prenant son visage en coupe. 

- « Excuse-moi de t’avoir inquiété... » Lui souffla-t-elle en le prenant dans ses bras.


Chapitre III
La guerre contre Ellgard, ans 417

☘️

Le temps était comme arrêter autour d’elle, ses yeux s’écarquillèrent. Elle poussa un cri déchirant, la douleur était tellement vive qu’elle crue qu’on lui avait arrachée le cœur. 

Son magister était là, gisant au sol. Comme mort, baignant dans son propre sang le visage défiguré par les coups. Le cyborg avait les yeux rempli de satisfaction et un large sourire machiavélique se dessina sur son visage lorsqu’il s’apprêta à rabattre son bras mécanique sur le jeune homme. Folle de rage, la rouquine se rua sur ce monstre assoiffé de sang et lui sauta sur le dos. Ce qui le déséquilibra un instant et permit à la jeune femme de recouvrir le visage du cyborg avec ses mains de feu. Asphyxier, il se débattu violemment dans tous les sens pour la faire lâcher prise, mais rien à faire, la rousse n’en démordit pas. Il tomba à genoux et ce n’était qu’une fois immobile et sans vie qu’elle le lâcha, le laissant s’écrouler sur le sol poussiéreux. 

Elle courut à toute allure, trébuchant jusqu’au corps gravement blessé de son ami. Un torrent de larmes se déversa le long de ses joues, elle le toucha de toute part. Perdu, ne sachant pas quoi faire pour le sauver, June dirigea ses mains ensanglantées et tremblante vers le visage de Rurik qui la regardait faiblement avec tendresse. 

- « Ne me laisse pas... Je t’en supplie… Rurik, ne m’abandonne pas... J’ai besoin de toi... » 

- « June... » Souffla-t-il en posant sa main tout contre sa joue humide.

Un sourire faible se dessina sur son visage puis il s’éteignit laissant tomber son bras contre le sol. Elle resta ainsi, affaler sur son corps pleurant et maudissant ce qu’il venait de se passer. Un bout de son âme disparu avec lui ce jour-là. 

Son père arriva tout aussi déboussolé et la pris par la taille pour l’embarquer avec lui. Elle ce débattu de toute ses forces, criant à pleins poumons, elle ne voulait pas abandonner sa dépouille ici. 

- « LÂCHE MOI ! JE NE PEUX PAS L’ABANDONNER ! JE NE VEUX PAS L’ABANDONNER ! » Elle pleura de plus belle en criant ses mots.

- « C’est trop tard ! Il est mort, June ! On ne peux plus rien faire. »

Bien que son père eut du mal à la contenir, il arriva à la traîner dans un endroit un peu plus sur éloigner du champ de bataille. L’homme attrapa ses fines épaules et planta ses yeux rougis dans les siens.

- « Tu n’es pas la seule à souffrir… Je n’ai rien pu faire pour la sauver non plus… » lui dit-il en baissant les yeux vers le sol. 

À cette nouvelle, June s’effondra sur le sol, les yeux perdus dans le vague remettant en doute cette idéologie, tout ce dont en quoi elle avait cru et pourquoi elle s’était battu. Elle secoua la tête en agrippant ses cheveux, se refermant sur elle-même. Elle ne voulait plus obéir aveuglement à cette croyance et les suivre dans leurs stupide conquêtes politique et religieuse naissant de leur simple folie. Si la religion des Seraphs impliqués de livrer la guerre à l’empire, elle n’en valait pas la peine, tout ses sacrifices, ses vies volées, cette violence et cette souffrance. June en avait assez de voir de tels horreurs, cette guerre lui laissa un goût amer. 

- « Nous devons continuer ce combat pour eux. Deviens ma prêtresse, ma fille. » 

- « NON ! Je ne veux plus faire partie de tout cette… Vésanie ! Je ne serais plus la prêtresse de qui que ce soit ! » Ses mots claquèrent dans l’air comme un coup de tonnerre. 

Son père fut envahi de rage et la gifla puissamment, montrant le visage d’un homme dément ivre de colère. 

- « COMMENT OSES-TU NOUS TRAHIR ! JE PENSAIS T’AVOIR BIEN MIEUX ÉLEVÉ QUE CA, MAIS TU N’ES QU’UNE SALE PETITE TRAÎTRESSE ! » Sur ses mots, il leva son bras pour la seconde fois, mais n’eut pas le temps de la rabaisser, car la rouquine le menaça en faisant apparaître une boule de feu dans chacune de ses mains.

- « Ne me touche pas. » Dit-elle froidement, les yeux remplis de colère.

June lança ses boules de feu sur le sol pour le faire reculer et ainsi s’enfuir sans se retourner. Le cœur en morceau, devant abandonner sur le champ de bataille et le corps de son précieux ami. Elle n’avait pas eu le choix, sa seule option qui s’offrit à elle était de s’enfuir. 


Un an plus tard ...


Cela faisait déjà un an maintenant qu’elle avait dû quitter Mearian pour venir se réfugier à Nueva. L’accueil lui avait été chaleureux, elle s’était sentie tout de suite à sa place parmi eux, mais surtout, elle était loin de la guerre et des Seraphs. Ce pays lui avait apporté tout ce qu’elle n’avait encore jamais connu au cours de la vie : la liberté de penser, de faire, de ne s’inquiéter d’être dans les rangs ou d’être jugé pour ses croyances. Les terres Nueviennes étaient riches de toutes sortes de culture et de races qui cohabitaient en paix. 

Elle avait eu la chance d'avoir était choisi comme tribun et de pouvoir d’aider à faire prospérer le pays et ne plus jamais revivre les horreurs de la guerre. Allait-elle y arriver, seul l’avenir nous le dira.
 


DERRIERE L'ÉCRAN
PSEUDO ▬ Maya L'abeille ϟ Gwen
AGE ▬ 24 ans
TU NOUS A TROUVÉ OU ? ▬ Par hasard xD
UN AUTRE COMPTE ▬ Nop
LE PERSONNAGE DE TON AVATAR ▬ I don't know
TU AS LU LE RÈGLEMENT ? ▬ Oui oui oui !
    Bienvenue sur Lost Kingdom ℐune Eilhart [Terminée] 3421568806
Coucou et bienvenue parmi nous !


ℐune Eilhart [Terminée] LIE
ℐune Eilhart [Terminée] Ensiegclopedie-54abf6c
Aah ! happy  
Coucou à vous & Merci beaucoup !!
Bienvenue miss à l'allure de secrétaire ℐune Eilhart [Terminée] 3622086245
Ahah ! Secrétaire je note xD
Merci beaucoup ! ℐune Eilhart [Terminée] 1348971353
Bienvenue parmi nous m'dame /o/
Hey bienvenue secrétaire de notre kokoro ℐune Eilhart [Terminée] 3622086245
Also goude luque pour ta fiche *3*
Merci beaucoup à vous deux ! ℐune Eilhart [Terminée] 839825858
Cette beauté de feu :bave:

Bon courage pour ta fiche !


ℐune Eilhart [Terminée] LIE



ℐune Eilhart [Terminée] Aejor2

Signas:
 
Ahah ! Merci beaucoup ! ℐune Eilhart [Terminée] 943054502
Bon courage ! Sois le petit rayon de soleil qui rendra Nueva great ag...ok just great ℐune Eilhart [Terminée] 3622086245
Merci beaucoup Yuki ! ℐune Eilhart [Terminée] 3322922638
Je ferais mon possible pour l'être !
Bienvenue jeune compagnonne à la chevelure de flammes ℐune Eilhart [Terminée] 2877515312





    Salutation à toi ! Ta fiche de présentation a passé le délai imparti que nous accordons sur le forum; est-ce que tout va bien ? Préviens-nous si tu as besoin d'un délai supplémentaire ou si jamais tu es absent; à aller poster dans la partie appropriée. ℐune Eilhart [Terminée] 635802493
Salutation ! Je suis désolé, j'ai pris du retard sur ma présentation et j'ai du recommencer l'histoire >.< ! J'aurais besoin d'un délai supplémentaire, merci d'avance !!
Hello, cela fait maintenant plus de deux semaines de délai, est-ce que tout va bien?

Tiens nous au courant happy
Désolé ! Désolé ! Désolé ! Tout vas bien, j'ai été occuper c'est dernier temps mais là je mis remet promis ! ℐune Eilhart [Terminée] 3178308903
Au boulot toi ℐune Eilhart [Terminée] 697046714