Lost Kingdom  :: Administration :: Présentations archivées

AELA ▬ young and a menace (END)

Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
filae aela
IDENTITÉ
RACE ▬ humaine.
AGE ▬ 25 ans.
ORIENTATION SEXUELLE ▬ qu'ouï-je ?
SITUATION PERSONNELLE ▬ célibataire.
NATIONALITÉ ▬ Ellgard.
FACTION ▬ La Résistance.
MÉTIER ▬ trafiquante d'armes.


MAGIE ET COMPÉTENCES
PHYSIQUE
❯ agilité ● ● ● ● ○
❯ force ● ● ○ ○ ○
❯ endurance ● ● ○ ○ ○
(TECHNO)MAGIE
❯ maana  ● ● ○ ○ ○
❯ puissance ● ○ ○ ○ ○
❯ contrôle ● ○ ○ ○ ○
// psypher (volé)
loin d’être une as de la magie, Aela sait tout juste se débrouiller avec l’arme qu’elle a récupéré - selon ses dires - laissée à l’abandon dans les ruelles de Keivere, quelle chance tout de même : trouver un pistolet en si bon état, ça n’arrive pas tous les jours.
D’apparence, c’est une arme à feu classique sauf qu’elle ne tire pas des balles. Le psypher en question a été enchanté pour tirer un rayon paralysant si jamais il touche sa cible. La durée de l’immobilisation est cependant variable. Aela, en plein apprentissage, ne maîtrise pas encore toutes les subtilités de l’arme et repousse plus qu’elle ne fige ses adversaires … En effet, le psypher en question possède des propriétés défensives - utilisé à pleine puissance (sans régulation) ; le rayon propulse la cible (au sol ou sur le mur le plus proche) au lieu d’immobiliser. Et bien que cela ne puisse pas être fatal à l’ennemi (en principe) - c’est tout de même plus violent qu’une paralysie bien maîtrisée.

// kleptomaniac
Aela s’est fait particulièrement habile dans l’art de dérober des choses. Elle se faufile, agile, elle file entre vos doigts et si vous ne surveillez pas vos arrière, vous pourriez y perdre votre portefeuille.
PHYSIQUE
Silhouette affinée par les vêtements moulants dont elle a le secret ; Aela n’est pourtant pas du genre à vanter ses formes ou à sculpter son corps de façon à se dire hey beauté devant le miroir chaque matin. Non, les vêtements près du corps, c’est uniquement pour le sport et la liberté de ses mouvements. Aela ne prête que très peu attention à son apparence ; chevelure rousse indomptable qu’elle laisse pousser par grande et légendaire flemme de les couper.
Un portrait contrasté, il suffit de s’approcher pour voir que Aela n’a de féminin que son apparence au premier regard ; sa démarche n’est pas des plus féminine. Pourtant loin de jouer les garçons manqués, c’est juste qu’elle n’est pas très distinguée. Et surtout qu’elle cherche à en imposer ; regard droit, la tête levée, main dans les poches … Lorsqu’elle en a envie, elle sait se distinguer du monde qui l'entoure.
Ni trop grande ni trop petite, elle se faufile aisément parmi les passants. Passer inaperçue devient un jeu pour elle ; jeu dangereux de pickpocket, de voleuse en cavale. Pour elle qui dévale les rues en un temps record, se faufilant un peu partout. Elle s’enfonce dans la nuit et sous sa tignasse rousse elle apparaît presque comme un méchant de comic : cache oeil sur son regard perçant l’obscurité pour mieux te scruter. C’est d’ailleurs le seul détail qui la sort de la masse ; bien qu’il n’y ait pas de quoi être fier, Aela fait en sorte de garder une part de mystère sous ce cache oeil, poser des questions à ce sujet est un jeu perdu d’avance.
CARACTERE
malhonnête // rusée // débrouillarde // vive // opportuniste // orgueilleuse // arrogante // menteuse // assurée // fidèle à ses proches // curieuse // impolie // extravertie // têtue

se la joue beaucoup mais n’a encore jamais osé tirer avec une arme à feu + elle n’en a pas l’air comme ça, mais elle déteste se battre + sa priorité : sa survie, prête à tout pour se défendre + plus intelligente qu’elle a l’air + instable, se laisse facilement emporter ses capacités de jugement s’en trouvent altérées + le seul don qu’elle possède : c’est celui de s’attirer des ennuis + rend rarement ce qu’elle emprunte + a prit la mauvaise habitude de se servir dans les affaires des autres + malhonnête mais pas malveillante pour autant + sportive + compense son manque de force physique dans les armes + morale relative + à chaque question sur son cache oeil : un nouveau prétexte

Aela, sous ses faux airs ses faux semblants ; ici et là, l’art de fuir et impossible à suivre. Elle est le type de personne sans cesse en mouvement. Elle qui est restée assise à l’ombre trop longtemps, pour elle, pas question de prendre de pauses. Armée d’une détermination sans faille et d’objets trouvés - quelques armes qu’elle revend - Aela a appris à se débrouiller.
Car chez elle rien n’est inné, chez elle rien ne tombe du ciel - allongée sous les nuages, elle rêvait à des horizons plus bleus. Alors elle s’est levée, coureuse en ligne droite sur un chemin esquinté ; elle en a fait des efforts. Et elle tire son orgueil de ses réussites ; ce qu’elle a accompli, ils sont là ses exploits. Bien qu’une personne dotée d’un sens moral un peu plus aiguisé pourrait reprocher à Aela ce qu’elle est : voleuse, menteuse, tricheuse … mais pour elle, ce ne sont que des ruses, des preuves de son intellect aiguisé (c’est tout ce qu’elle a).  
Elle a qui on n’a jamais rien offert ; pas même une magie qu’elle serait capable de maîtriser ( non ) Aela, on ne lui a jamais rien appris. Autodidacte qui puise dans ses ressources personnelles, elle apprend vite, elle exécute mal - elle chute puis se relève ( à l’infini ) c’est une marche sans fin.

Mais Aela n’a pas peur de l’effort, loin de là - pour elle, se la couler douce est impensable et c’est pour ça qu’elle court sans s’arrêter, sans se retourner
pour s'entraîner, pour fuir
pour progresser, pour vivre
Partie à la poursuite de ses rêves, de ses envies ; elle en vient à harceler le bonheur - prête à tout même si cela doit l’attirer vers les ruelles les plus sombres, les routes les plus étroites… Aela n’en a pas l’air mais c’est une pacifiste. Elle a appris à se battre uniquement pour se défendre et la vue du sang lui fait tourner la tête. Et pourtant, les ennuis ne mettent pas longtemps à la trouver.
Elle qui parle sans détour ; dans sa façon de s’exprimer si honnête mais paradoxalement, sa bouche est remplie de mensonge. Enfin, surtout lorsqu’il faut parler d’elle ; parlons de toi plutôt - les quatres vérités passent mieux quand c’est aux autres qu’elles sont annoncées.

Aela, trop fiere pour admettre ses propres défauts mais assez observatrice pour remarquer le moindre détail chez autrui pouvant attiser sa curiosité, elle n’hésitera pas à le faire savoir.
Pour exister, elle est prête à hurler son mécontentement - fort caractère, c’est le moins qu’on puisse dire. Bien décidée à ne plus laisser passer les années, sa vie à la dérive - elle ne passe plus une seule heure sans bouger ; dans la rue, dans ses pensées …
A l’entendre, elle n’est que arrogance, des paroles en l’air
du vent
mais Aela a bien conscience, qu’elle ne sera jamais aussi douée que celui qui naît doté de ce que la nature a de meilleur à lui offrir
celui qui naît tout en haut de l’arbre
celui qui sera bercé dans l’empire
elle n’est qu’un fruit pourri
qui s’enroule comme un serpent jusqu’au sommet de l’arbre,
avant d’atteindre le ciel.  
Elle, dotée de rien ci ce n’est une volontée ardente ; exceptionnelle dans sa capacité à vivre. C’est bien là qu’elle excelle ; l’oiseau de malheur, elle qui de ses fausses ailes cherche à atteindre le nirvana. Mais puisqu’elle est là ; autant qu’elle reste tourmenter vos rêves,
jusqu’à atteindre les siens.
HISTOIRE
Déambulant dans les rues de la capitale, bras ballants, cherchant l’aventure au détour d’un cul de sac ; les ennuis l’attendent au tournant. Mais dépourvue de peur (ou de prudence) elle avance - déjà cette confiance exacerbée qu’elle brandit comme un bouclier. Ca et l’amour qu’elle porte à l’inconnu : l’envie irrésistible de s’enfoncer toujours plus loin je plonge je me noie dans les plus sombres recoins à ses heures perdues …
Liberté qui guide ses pas entre les ruelles menant jusqu’aux bas quartiers, on peut dire qu’elle n’en a jamais manqué ; cette liberté convoitée par certains. Jamais enchaînée ni entravée dans ses mouvements - une grande partie de sa jeunesse passée à sortir jusqu’à se perdre, sortir puis revenir - le tout dans la simplicité d’une époque insouciante ( révolue ) innocente ; tout ce qu’elle n’est plus.
Mais ses parents dans tout ça ? parfois les passants s’inquiètent plus pour elle que pour leurs propres enfants - c’est vrai que ça laisse dubitatif, jeune fille égarée à la merci d’une imposante cité prête à refermer ses griffes sur elle - mais pas de quoi s’en faire. Aela est grande, maman l’a dit, maman est gentille de ne pas l’enfermer à clé depuis l’extérieur lorsqu’elle sort s’épuiser pour un salaire toujours aussi mince. Elle qui laisse toujours un double des clés sur la table permettant à Aela de s’évader, le soleil guide ses pas.
Maman n’est pas irresponsable ; elle a confiance - peut on vraiment lui en vouloir ça ? ce n’est pas le cas d’Aela qui en veut seulement à ses absences. maman n’est jamais là murmure la gosse étrange du quartier à tout ce qu’elle croise sur son chemin pavé d’un sentiment de solitude, livrée à elle même.

--

plus les jours passent et plus elle change
ou bien peut être qu’au contraire, elle ne change pas
c’est bien ça qui la dérange.
Rien ne bouge.
Aela lassée du même toit, du même visage qui vieillit, qui ne dit rien ; c’est ça de vivre chez quelqu’un qu’on côtoie sans connaître.
Aela toujours en mouvement délaisse définitivement l’appartement du haut de ses 18 ans et ne dors que très rarement dans sa propre chambre ; visitant ses amis à tour de rôle - et dans le fond, la seule peur d’un ennui profond qui la rattrapera bien avant sa mère.

--

Le monde tourne avec où sans elle tandis qu’elle commence à tourner en rond ; Aela se rend parfois au coeur de la capitale pour constater qu’elle n’est rien dans une foule toujours plus grandissante. Elle en a toujours eu conscience ; elle ne sera jamais aussi grande que ceux qui la regardent de haut - ceux qui la surpassent sur tous les points, elle qui ne peut qu’espérer atteindre le soleil même si pour ça, elle doit se brûler les ailes. Seulement Aela ne vole que très bas : dans les marchés, chez ceux qui s’enrichissent et ceux qui n’ont rien demandé - ses tendances kleptomanes qui surgissent de nulle part et agrippent tout ce qui passe.
Aela en tête à tête avec ses mauvaises habitudes, qui la suivent depuis le temps passé seule à vagabonder dans les rues de Keivere ; elle a appris à se débrouiller. Surtout dépendante de sa propre volonté, jamais restée trop longtemps accrochée au bras de quelqu’un - son but n’a jamais été de se stabiliser, non, briller c’est tout ce qui importe dans cette société qui promet la gloire à ceux qui se surpassent.
Mais Aela ne peut rien faire de plus que passer ses heures à envier ceux qui ont ce qu’elle n’a pas ; elle qui n’excelle pas, dont la magie s’épuise à son grand regret. Limitée par sa force physique, elle aurait aimé avoir quelque chose pour compenser.  
rongée par une colère envers elle même - parfois les autres - mais surtout elle, elle qui ne changera pas la face du monde mais qui peut toujours se changer, elle ; alors enfin les autres se tourneront vers
elle.
Aela rêvant d’être admirée, rêveuse à l’idée de prendre une revanche sur ceux qui l’ont sous estimé - mais pas seulement. Surtout perdue dans ses songes lorsqu’il s’agit de quitter ces quartiers qu’elle a trop côtoyé, ses traces de pas qu’elle écrase elle même.  
Un jour elle en sortira, un jour elle s’en sortira ; comme elle a toujours fait. Ni héroïne ni vilaine, juste une fille qui ruse pour vivre. Accrochée à ses mensonges, ses artifices ; toujours à la recherche d’un nouveau terrain de jeu.

--

Qui aurait cru qu’elle trouverait le changement tant attendu au coeur de la capitale ? Elle y était : pour la première fois, elle se cachait - par précaution il valait mieux rester en retrait mais elle ne perdait pas une miette de la révolution qui prenait place juste devant ses yeux.
Sans trop comprendre elle savourait l’évènement avec une curiosité malsaine - à la limite du voyeurisme - bien que cette révolution la concernait ( elle ne s’en rendait pas compte ).
Une révolution laissée sans fin, sans conclusion digne d’un bon roman ; ce n’était que le début d’une histoire.
Ces images dans la tête qui la poursuivent ; impossible d’oublier pour elle qui a tout vu - et on ne parle plus que de ça les jours qui suivent. Elle discute, elle écoute - tous ces mots la mènent finalement à la Résistance.

Ignorant tout de leurs agissements jusqu’à ce jour - elle qui incapable de cerner la vie des autres, égocentrique, loin de se douter que des gens puissent se battre dans ses intérêts. Les gens comme elle, ou du moins, ce qu’elle était.
Précaire abandonné par l’empire elle préfère se voir solitaire prête à tout pour s’en sortir. Déterminée à se sortir d’une misère qui la poursuit dans chaque recoin de la ville. Lassée de rester dans l’ombre, murée dans le silence ; elle qui aurait pu poursuivre sa vie sans s’occuper de celle des autres, sans qu’on s’occupe d’elle. Mais son ego l’a rattrapée, poussée à aller plus loin elle qui désire toujours plus que ce que le monde a pu lui offrir. Chez elle, rien n’est inné, loin de là. Aela a dû s'entraîner, se battre relever la tête pour en arriver là.

Résiste --
entraines toi,
enchaîne les petits boulots  
enchaîne les vols à l’étalage
reprends toi.

commence à courir plus vite pour la forme puis pour fuir, ça devient pratique.
c’est l’art de tirer avantage de ce qu’il entoure,
ce sont ces solutions improvisées, son adaptation qui lui permettent de s’en tirer.

Résiste --
rejoins la résistance et donne un sens à ces talents cachés,
vices et imprudence
mis au service de nobles causes ; pour la résistance.

Aela cependant, se voit plus animée par l’envie d’exister pleinement, accrochée à l’envie de vivre de la plus belle des façon (celle dont elle ne se lasse pas) ; sans cesse à fuir ce qu’elle redoute le plus : la routine comme seul chemin menant à un perpétuel ennui.
Loin d’être aussi altruiste et idéaliste que certain ( loin de là ) - elle doit bien admettre que la chute de l’empire ne la dérangera pas. Elle, isolée au sein de sa propre nation ; elle peut enfin briller sous le feu de la résistance,
cette fureur de vivre qui l’anime.

résumé / précisions
enfance passée avec sa mère, ensemble elles font parties de cette partie du peuple délaissée par l'Empire. Sa mère est peu présente, mais Aela est très autonome. // En grandissant, elle devient de plus en plus indépendante et déserte le foyer familial pour ses rencontres, ses connaissances et ses amis. // elle fini habituée à vivre vagabondant dans Keivere ; vivant au jour le jour et se débrouillant comme elle peut. Elle apprend à user de stratagèmes, de relations et de coup bas pour obtenir ce qu'elle veut. Loin de s'en tirer à chaque fois, il n'est pas rare qu'elle se mette des gens à dos. // entre temps elle développe de bonnes aptitudes physique et notamment pour la course à pied. Elle poursuit sa vie jusqu'à l’évènement qui la marquera : mouvement de révolte perçant son quotidien terne. // âge de 22 ans lors des faits, elle rejoint la résistance peu de temps après soit en 414. // elle se met sérieusement à l'entrainement - sur le plan physique et technomagique - depuis l'obtention de son arme, elle cherche sérieusement à améliorer sa maîtrise de la magie. 

DERRIERE L'ÉCRAN
AGE ▬ 18 ans
TU NOUS A TROUVÉ OU ? ▬ via les partenaires d'un forum y a un petit bout de temps. Je rejoins enfin :^) (merci la motivation des potes)
UN AUTRE COMPTE ▬ #first
LE PERSONNAGE DE TON AVATAR ▬ NEON GENESIS EVANGELION ▬ Asuka Langley Soryu
TU AS LU LE RÈGLEMENT ? ▬ yes 👌
Bienvenue sur LK et dans la résistance ! :3


AELA  ▬ young and a menace (END) 1523491296-badge-signa
Bienvenue par ici AELA  ▬ young and a menace (END) 2647753636
N'hésite pas à contacter l'équipe administrative en cas de questions :D



Bienvenue parmi nous \o/


« Even if the morrow is barren of promises,
nothing shall forestall my return
»
« Invité, tu es le prochain sur ma liste »
Bienvenue ! C'est cool de voir les rangs de la Résistance grossir !
Bienvenue AELA  ▬ young and a menace (END) 266696654


AELA  ▬ young and a menace (END) LIE
AELA  ▬ young and a menace (END) Ensiegclopedie-54abf6c
Bienvenue ! Oh un hors d’oeuvre


AELA  ▬ young and a menace (END) LIE



AELA  ▬ young and a menace (END) Aejor2

Signas:
 
Bienvenue sur le forum, j'espère que tu te plaira parmi nous  AELA  ▬ young and a menace (END) 635802493  n'hésites pas a contacter le staff par MP si tu as des questions!

Elle est toute choupi la petite Asuka bblblblbl
Bienvenue!


AELA  ▬ young and a menace (END) Signature1
aaaa merci à vous pour l'accueil vos messages sont très encourageant ! <3
j'espère que l'histoire (et la fiche dans son ensemble) ne décevra pas AELA  ▬ young and a menace (END) 3570137342

du coup cette fiche est terminée !
bonne lecture et cimer au staff d'avance (je m'en remet à votre expertise si quelque chose ne va pas / est à préciser)

kiss AELA  ▬ young and a menace (END) 3322922638
blblblblb bienvenue je pense qu'on va s'entendre toi et moi belle gosse AELA  ▬ young and a menace (END) 1840142158
C'est dans la boîte !
Félicitation, te voilà officiellement validé ! *lance des cailloux festifs*

TEMPS FORTS Ҩ La résistance a grandement besoin de peuple et tu es là pour ça ! Asuka n'est pas best girl mais elle fit très bien pour ce genre de personnage ahah. Une fiche concise mais en qualité !

REMARQUES Ҩ Tu n'as que deux compétences, ce qui n'est pas un problème en soi, mais il faudra justifier l'acquisition d'une troisième compétence (que tu pourrais obtenir n'importe quand) en RP du coup.

Sur ces mots, je te redirige vers la fiche personnage obligatoire afin de conserver une trace de ton évolution. Bon courage pour la suite !