Lost Kingdom  :: Nueva :: La Capitale - Lelanaserine, cité des sages

More than a soul | ft. faun | terminé

Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant


souls
ft. Faun
Nonus

Des concessions, des lettres échangées, les désirs des uns se confrontant à celui des autres. Définitivement tu te pliais en quatre ces derniers temps pour satisfaire tout le monde ou du moins pour ne serait-ce savoir ce que chacun désirait en ce bas monde afin d'assurer un avenir moins sombre que celui qui allait bientôt arriver pour le peuple de Mearian. Un tant soit peu excédé par le fonctionnement de la Cour des Cendres qui n'était qu'un amas de profiteurs d'un rang qu'ils avaient hérité de par leurs anciens se contentant simplement de profiter des avantages de leur rang. Tu avais confiance en les capacités de l'armée de Mearian qui se développait rapidement pour tenir tête à celle d'Ellgard qui ne jurait que de par les métaux et la technomagie. Cela ne t'empêchait de devoir anticiper les multiples scénarios possible surtout de par des variables comme Nueva ou encore les mages noirs mais si tu avais définitivement placé l'organisation comme un ennemi majeur de l'Ordre, convaincu que dans tous les cas il n'avait fallu cette décision de votre côté pour que la structure terroriste fasse de vous l'une de ses priorités. Ils n'avaient que très peu d'intérêt à tes yeux de lever le petit doigt contre Ellgard.

Variable la plus dérangeante qui était Nueva, leur système politique n'aidait pas les choses alors qu'à l'Empire la décision revenait en dernier lieu à l'Empereur. En le pays à la forêt sans fin, il devait aussi avoir des problèmes en terme de lutte intestine. Des sages devaient avoir des différents sur comment traiter leurs voisins, comment traiter ta patrie certes religieuse mais bien moins belliqueuse et expansionniste que l'Empire qui avait tourné tout son estime en une seule optique, la recherche et la guerre. Le conseil était atrocement opaque à tes yeux dans ses intérêts même si Nueva primait plus que tout, tu n'arrivais à savoir s'ils étaient réellement capable d'entrer en guerre au profit de la nation en difficulté pour rééquilibrer le conflit et qui sait développer une paix. Tu étais cependant curieux vis à vis de Nueva, en 418 ans ils n'avaient pas avancé en terme de politique externe et là l'histoire semblait vouloir les solliciter. Tu espérais que ta rencontre d'aujourd'hui te permette d'un peu plus sonder l'opinion, les avis des Sages le fait de pouvoir rencontrer chacun en priver pouvant les mettre à l'aise, leur permettre de déclarer ce qu'ils souhaitaient sur leurs confrères sans jamais pour autant engager leur responsabilité politique là où toutes leurs décisions étaient collégiales.

C'est ainsi que Nonus, l'une des sages avait accepté de te rencontrer alors que tu avais pu t'entretenir avec d'autres de leur comité. Tu n'avais pas réellement eu vent de son caractère ni de ses opinions. Tu étais en territoire totalement inconnu et il y avait un soupçon de curiosité lié à de l'appréhension. Arrivant dès lors face à une bâtisse qui paressait gardée, tu ne tardas à tendre le carton d'invitation, la lettre d'invitation alors qu'un des hommes vint te guider en la structure jusqu'au bureau en lequel tu étais attendu. C'est ainsi que la porte finit par s'ouvrir tandis que le garde vint t'annoncer alors que tu pénétrais en la pièce. Tu t'étais contenté d'une inclinaison de la tête en guise de salutation, coutumes étant bien différentes d'un duc, d'une reine à une sage ou encore le pape.

« - Sage Nonus, heureux de pouvoir enfin vous rencontrer. »

Décrivant doucement les lieux sur ces propos, tu reportas ton regard sur elle en guise de signe de respect et d'intérêt pour sa personne. Tes pupilles se refusant à quitter les siennes, tu rajoutas ceci.

« - À moins que vous préfériez une formulation plus simple comme votre nom. »

Ce fut le cas pour Circë qui préférait être appelée par son prénom, chacun ses préférences après tout alors que concernant Nephetys d'Akantha tu avais été cantonné à un logique votre majesté.

« - J'espère que nous pourrons avoir une discussion constructive même si je sais que vous ne pouvez parler au nom du conseil en entier. »



More than a soul
ft. Olieron

Lelanaserine - Nueva
C'était inhabituel. Pourtant ce n'était pas la première fois. Le Dojo de l'Etoile brisée avait déjà accueilli en son sein une membre de l'Ordre des Astres, néanmoins, rien n'était réellement arrivée. Elle recherchait la paix dans le bâtiment, et ce n'était pas Nonus qu'elle voulait, mais la méditation et l'épée. Vous aviez parlé. Elle croyait en ses dieux. Fin. Vous n'aviez pas discuté politique ou autres... Là, c'était cependant différent. Une missive, et une réponse. la possibilité d'une rencontre, et l'approbation de Nonus. Il devait venir au Dojo, là où tous les "gardes" étaient en réalité ta famille ou les employés du Dojo. Après tout, quel autre endroit disposait d'autant de combattants aguerris, qu'une école de combat ? Bien heureusement, la rencontre n'avait aucun but d'en arriver là.

Habillée d'une tenue ample, une tunique dans les tons de verts, tu venais de confier à Alexandre un travail de simple messager, qu'il n'avait pas réellement apprécié, et tu vaquais à ta rêverie un moment, avant de retourner à ton bureau. Le temps de retrouver ton siège, et ton cousin vint t'avertir que ton invité était là. TU le remercias, et te levas pour lui ouvrir la porte et l'accueillir.

_ Je vous en prie, Sir Adrilith.

Tu souris, avant de continuer.

_ Allons allons, mon nom suffira, oui. Et nul besoin d'autant de politesse. Nous sommes deux gens du peuples après tout.

Une différence avec les autres pays. Les Sages étant élus, ils n'étaient que le peuple. L'expression de sa volonté.

_ Je vous sers quelque chose ? Une gourmandise en particulier ? Je raffole personnellement du thé vert, mais nous en avons d'autres.

Tu le laissas trouver sa place, s'asseoir ou non, c'était à lui de décider. Hospitalité avant tout. D'autant qu'il représentait, en ce lieu, la nation des faux dieux. Il n'était nullement bon de s'attirer les foudres des Seraphs.

_ C'est exact. Je ne peux pas parler au nom de mes collègues. Il serait déplacé de le faire sans leur accord. Mais cela ne va pas freiner la discussion, ne vous en faîtes pas.

Après tout, il était rare que le Conseil se réunisse autour d'une seule personne pour parler avec. Un représentant de mearian ne pouvait avoir ce privilège aussi facilement, aussi il était plus aisé de parler avec un sage, qui rapporterait la question aux autres.

_ Mais avant, permettez moi de vous demander comment s'est déroulé votre voyage. Passer de l'est à l'ouest n'a pas dû être aisé.

Déjà que voyager d'Akantha en Nueva était long, et tu le savais d'expérience. C'était une autre raison qui te valait toutes ces attentions envers lui : envoyé de mearian, le pauvre avait dû rester longtemps sur les routes, traverser la mer, afin d'obtenir une audience en privé avec l'une des Sages. Un long voyage.

( Pfff... Mearian... Ces imposteurs ! )

Dans ton esprit, l'enfant d'Akantha devenue protégée de l'Empire crachait déjà sur lui. Tu ne laissais rien paraître, ayant appris à taire les voix que ta magie faisait naître en toi, mais tu devais avouer que c'était parfois utile d'avoir des conseils d'une ancienne Inquisitrice. Bien que tu haissais Ellgard avec autant de force qu'elle détestait Mearian.

_ Si vous avez besoin d'être logé après, je connais certains établissements dont la qualité devrait vous ravir.

HRP
En color=maroon | texte=gras , c'est Faun qui parle.

En ( color=maroon | texte=italique ), c'est encore Faun, mais cette fois ci, dans sa tête.

En ( color=blue | texte=italique ), c'est Vicky dans la tête de Faun.

Bref, vous l'aurez compris : gras = parlote, et italique entre parenthèse = dans les pensées


souls
ft. Faun
Nonus

S'il y avait bien une chose qui ne changeait point qu'importe les siècles, d'un pays à l'autre. S'il y avait bien un statut qui pouvait se montrer des plus utiles et relativement bien accueilli c'était celui de diplomate ou d'ambassadeur. L'un des meilleurs outils pour permettre à un être comme toi d'arpenter les terres et de jauger les différents peuples. Il y avait juste une nation que tu n'avais pas arpenté depuis maintenant plusieurs dizaines d'années, le peuple opprimé du nord. Ce peuple qui connaissait la famine là où son gouvernement ou plutôt le couple impérial préférait vouloir s'accaparer les cristaux de Fhaedren que de penser à la situation de son propre peuple trop docile pour réaliser quoi que ce soit de par l'endoctrinement. Tu ne comprenais pas comment Ellgard pouvait exister à tes yeux de par les rapports des espions, comment une nation incapable d'assurer ses fondements s'en retrouvait à cautionner, alimenter sa faille une machine de guerre en acceptant la répression dans le sang. Un véritable mystère en soi, Ellgard allait être un des sujets du jour mais non pas comme à l'accoutumé. Tu étais convaincu que l'entretien que l'on t'avait offert allait être des plus intéressants et bien moins barbant que ce dont à quoi tu étais habitué avec l'ensemble des tractations.

Tu ne tardas donc à prendre place conformément aux invitations de la jeune Sage même si tu préférais faire attention aux apparences dans bien des cas en ce bas monde. Tu répondis à l'affirmative concernant l'un des propos de ton interlocutrice dont tu ne connaissais la nature même si ceci n'avait d'intérêt à vrai dire dans le cadre de votre futur échange.

« - Je ne serais pas contre un thé vert aussi s'il vous plait. »

Formulation des plus simples, l'échange classique poursuivant sur le voyage et tout ce qui s'en suivait. En soi ceci n'était pas barbant ou autre mais paradoxalement plus intéressant que les raisons pour lesquels tu avais demandé un entretien avec sa personne. Tu vins donc ensuite répondre à ses deux dernières questions en une rare sincérité là où pour une fois il n'y avait strictement rien à cacher en quelque sorte hormis ta nature.

« - Concernant mon voyage disons que j'ai l'habitude et il est toujours plaisant de redécouvrir le paysage à chaque nouveau voyage en ce monde. C'est toujours un plaisir d'aller à Nueva de par les multiples choses qui rendent votre pays merveilleux que cela soit lié à la nature, vos réserves naturelles ou encore votre opéra qui attire de bonnes troupes. Je vous remercie de me proposer de l'aide pour trouver un logement mais tout est déjà prévu avec le temps j'ai su me familiariser avec votre capitale et ses meilleurs auberges et autres lieux pour se reposer. »

Tu avais bien passé une nuit à la belle étoile en l'une de leur forêt il y a de cela des mois tout comme il y a des siècles, quelques années après ton apparition en ces terres. Vous alliez sans doute pouvoir aborder le sujet de ta présence et les souhaits de l'Ordre vis à vis de cet entrevue et d'éventuelles attentes. Tu ne te fis point prier pour en venir au sujet de ta visite, un sujet qui allait quelque peu sortir des classiques.

« - Pour énoncer les raisons de ma visité et surtout les raisons qui ont poussé l'Ordre à vous demander cet entretien et bien celles-ci sont liées à Everbright tout comme à Theopolis et accessoirement Keivere. »

Une entrevue qui allait se dérouler en quelque sorte sous le signe de l'infamie même si Nueva avait été totalement épargnée jusqu'ici. Tu te demandais si le peuple de la forêt allait accepté de vouloir se mêler de telles questions alors que l'Ordre les percevait comme des païens en quelque sorte. L'intérêt de tous les peuples pouvait être une cause louable temporairement accepter une certaine orientation dans sa prise de décisions.

« - On m'a chargé d'évoquer les attentats qui ont secoués le palais royal d'Akantha lors de la visite de la délégation ellgardienne il y a de cela quelques mois tout comme l'attentat de Theopolis qui a eu lieu le même jour ou plutôt la même nuit. Cela ne vous étonne point qu'une enquête est ouverte mais nous sommes amené à recueillir des témoignages de tous les invités pour mettre au clair cette situation là où nous ne voulons jeter la pierre sur Ellgard directement. Il y avait une délégation de sages si je ne me trompe pas à Nueva lors de ce funeste épisode, seriez vous contre quelques questions aussi simples que le fait de savoir si vous aviez pu observer des choses étranges ? »



More than a soul
ft. Olieron

Lelanaserine - Nueva
Il était fort agréable d'être en présence d'un être poli, et tu appréciais qu'il fasse des efforts sur cela, que ce fut naturel ou non - tu ne pouvais juger en rien, ne le connaissant pas -. AUssi, lorsqu'il prit place, tu lui servis une tasse de thé, avant de te servir la tienne, et tu pris place en face de lui.

_ Vous m'en direz des nouvelles. Le meilleur thé vert que j'ai goûté...

TU souris. Après tout, mieux valait que la bonne entente soit de mise dans ton bureau, et dans cet entretien. Bien que tu ne te forçais pas - ou peu, si jamais quelque chose t'énervait -, tu étais parfaitement au courant que la moindre erreur reviendrait à agresser Mearian, et nuirait à la réputation de Nueva. TU avais beau ne pas représenter le Conseil entier, tu restais une Sage, et donc une représentante du pays. Bien qu'issue du peuple et non d'une quelconque couronne, tu te devais de représenter les voix des Nueviens, qui t'avaient choisie toi, plutôt que tes concurrent lors des élections.

Il parla, lorsque tu lui en posas la question de son voyage. De ses voyages plutôt. Ainsi, ce n'était pas la première fois qu'il venait à l'est. Mais il avait raison. TU le trouvais aussi : en Nueva résidait une beauté naturelle comme nulle autre. Néanmoins, pour avoir déjà visité la contrée du Sud, tu savais que les paysages relevaient de la plus grande beauté là bas aussi.

_ Vous semblez accoutumé à ce mode de vie. Mais du coup, cela ne vous empêche-t-il pas de profiter de votre pays ?

Question légitime. Après tout ce temps sur les routes, ne rêvait-il pas de se poser chez lui ? Peut-être pas. Peut-être était-il fait pour être diplomate et voyageur. peut-être était-ce le sens qu'il avait trouvé à sa vie.

_ En tout cas, si vous savez déjà où dormir cette nuit, tant mieux. Il aurait été très irrespectueux de ma part de vous laisser dans toit ou sans vous diriger vers une auberge, si vous n'aviez aucun logement.

Tu souris. C'était vrai. Laisser quelqu'un sans lit était déjà horrible, alors un diplomate... Les retombées en aurait été catastrophiques.

Mais alors que tu avais ton sourire, tu sentis qu'il était désormais temps de parler. Après tout, c'était là le but de sa visite. Et tu te doutais bien du sujet de conversation qui allait tomber lorsque tu entendis parler des trois autres capitales. Everbright, où les tragiques événements étaient apparus à chacun, et où le Nord avait failli signer un traiter avec le Sud. C'était pour éviter cela que Quintus était partie en Akantha en octobre dernier. Puis avec les attentats, Tertius et Primus l'avaient rejointe, et c'était sans doute ce qu'il entendait pas délégation de Sages.
Théopolis. C'était là qu'un autre attentat avait eu lieu. Même si tu n'en savais que peu là... Et keivere. Nul doute que l'attention de tout le monde s'était portée vers la capitale d'ELlgard, et avec ta haine de l'Empire, tu avais envie de croire qu'ils étaient coupables. Mais pourquoi l'Empire attaquerait alors que ses Inquisiteurs étaient encore en la cité du Sud ? TOut cela n'avait aucun sens... Aussi, malgré ton envie, pensais tu que l'Empereur n'avait rien a voir avec cela. Un avis personnel cependant.

_ Oui, c'est exact... Nous avions envoyé une Sage. Rejointe par deux autres lorsque les attentats sont survenus. Néanmoins, je suis navrée, je n'étais pas présente à ce moment là...

C'était la vérité.

( Mais moi j'y étais. Haha... je n'étais pas la seule d'ailleurs. Mais est ce que le fait que j'étais encore Inquisitrice fait de l'EMpire le coupable ? )

Bonne question. Néanmoins elle resterait à jamais sans réponse, tu n'allais pas dévoiler cette âme au devant d'une figure de Mearian. TU ne la dévoilais déjà pas à Nueva...

_ Mais, si vous menez l'enquête, bien que je comprends tout à fait que vous ne vous intéressiez pas qu'à l'Empire, cela veut-il dire que vous allez interroger mes confrères ?

Question légitime. Après tout, tu n'avais pas connaissance - pas encore du moins - d'autres entrevues. Mais il était vrai que si cet homme n'avait prévu que de te parler à toi, absente en ces moments sombres, il avait alors fait tout ce chemin pour peu de choses. Tu en avais bien peur.

HRP
En color=maroon | texte=gras , c'est Faun qui parle.

En ( color=maroon | texte=italique ), c'est encore Faun, mais cette fois ci, dans sa tête.

En ( color=blue | texte=italique ), c'est Vicky dans la tête de Faun.

Bref, vous l'aurez compris : gras = parlote, et italique entre parenthèse = dans les pensées


souls
ft. Faun
Nonus

La discussion commençant mélangeant des questions de simple politesse et de curiosité appréciable à des propos aux enjeux bien plus intéressants même si cela n’était que le début de votre échange. Il est vrai que généralement dans les dernières entrevues que tu avais eu avec des dirigeants tout ceci avait souvent mené à des débats directement au cœur du sujet omettant l’aspect humain. Cela ne te dérangeait pas mais à la longue cela devenait parfois lassant et une entrevue comme celle-ci était appréciable de par son côté humain qui revenait doucement mais sûrement. Elle avait fini par évoquer le fait que tu devais souvent te trouver loin de ton pays, un pays que tu avais déjà traversé en long en large et en travers depuis des siècles. Il est vrai que dans tous les cas Mearian avait toujours eu un rare charme comme Nueva en l’ensemble de ses terres alors qu’Akantha n’avait que pour elle sa capitale et quelques oasis par-ci par là. Concernant Ellgard et les terres du nord, tu les avais vu il y a de cela longtemps maintenant et rien ne te manquait en cette nation qui avait choisi de vénérer l’acier et le manque de goûts.

Ainsi tu ne te fis point prier pour lui répondre sur ce point apportant comme sans doute un apaisement même s’il n’y avait lieu d’apporter une quelconque tension actuellement. Tu prenais plaisir à parler de ton vécu, de ton expérience, un soupçon de narcissisme se mêlant à une joie du partage sur certains points, un moment de calme en un temps de guerre où la sueur, le sang, les larmes gouvernait ce bas monde.

« - J’ai toujours été d’une nature curieuse, un vrai aventurier à vrai dire. J’ai exploré chaque recoin de Mearian quand j’étais jeune avant de me tourner vers Akantha par la suite puis tout naturellement Nueva. Après concernant l’Empire… Je ne vous cacherai pas que visiter des étendues de neige et une immense cité tentaculaire difforme ne m’intéresse point d’un point de vue architecturale. J’ai du mal à concevoir comment l’on peut détruire son environnement pour avancer en se voilant la face sous un confort troqué à une dépendance des cristaux. »

S’il y avait bien une chose qui était commune entre les anciens dieux et les Seraph, cela était le point de vue vis-à-vis des cristaux. Des objets utiles à toute petite dose dans certaines tâches mais guère plus, ils avaient déjà entraîné la destruction d’un royaume plus imposant que Ellgard, Mearian et Akantha réunis et l’Empire persévérait dans cette voie qui était un échec. L’homme pouvait faire tant sans les cristaux et s’en rendre dépendant était si pitoyable, le pouvoir appelait le pouvoir, bien triste constat. Le moment était venu de se pencher une nouvelle fois sur l’enquête alors que tu réfléchissais sur les questions à lui poser, il te fallait connaître des détails.

« - Effectivement je compte bien m’entretenir avec les autres sages et surtout madame Viveronce avec qui j’ai pu m’entretenir lors de la réception au palais royal et qui m’a laissée une très bonne impression. Du peu que j’ai pu m’entretenir avec elle, elle semble mettre en avant les intérêts du peuple aux intérêts commerciaux et à la parole des riches artisans et de la bourgeoise chose souvent mise en avant dans tous les régimes vu qu’ils sont ceux disposant malheureusement du plus grand poids de parole. »

En comparaison des sages qui se dénommaient Hector ou Cérès c’était la représentante que tu avais le plus apprécié et dont les propos avaient été les plus justes. Tu ne tardas dès lors à te réorienter en ta réflexion sachant que dans tous les cas il t’était impensable de voir des nuviens avoir réalisé ces eux attentats, tu n’écartais pas le fait que des groupuscules de mercenaires ou autre se trouvaient en leur nation sans que les sages n’en soit au courant. Toute nation, tout Etat avait ses taupes et ses brebis galeuses après tout à cause des jeux de pouvoir. Tu énonças dès lors ceci à l’attention de Nonus, une chose qui était une énigme plus qu’autre chose.

« - Vous savez sans doute ou du moins vous avez dû l’entendre que les explosifs liés aux attentats sont issus de technomagie même si celle-ci était rudimentaire. Nous avons facilement identifié à l’Ordre l’origine de la personne qui a commis l’attentat à Theopolis mais le mystère plane toujours concernant Everbright et nous avons commencé à explorer une nouvelle route, celle comme quoi les deux actes terroristes sont issus d’un même commanditaire. En parallèle nous avons un mal fou à identifier comment l’ancienne princesse héritière d’Akantha a fini par revenir à Everbright alors que même l’Empire semblait avoir pris touts ses précautions. Je ne partage pas les idéaux de l’Empire mais cela ne m’empêche normalement de constater la rare discipline et efficacité de certaines de leurs troupes et j’ai du mal à concevoir le fait que Victoria d’Akantha est pu se rendre à Everbright malgré bien des précautions de l’Empereur. »

Il était vrai qu’avec le recul, petit à petit, même s’il était tentant de fabriquer de fausses preuves et autres, l’Empire était innocent et qui sait les mages noirs pouvaient être liés à ceci. Ils avaient été à l’origine de l’attentat de Mearian, ce n’était pas une nouvelle qu’un Seraph corrompu avait été repéré mais concernant le palais royal. Tu en vins donc à des questions plus directes.

« - Je ne sais pas si certains sages sont plus portés sur la sécurité interne du pays mais j’aimerais avoir si vous n’avez pas remarqué dans vos villes côtières, vos ports des activités étranges ces mois derniers. Ce n’est pas une nouvelle que Nueva commerce quand même avec l’Empire et il doit y avoir un marché noir qui a peut être alimenté cet attentat. Je ne critique pas votre nation et sa grande liberté mais cela peut être une plateforme d’échange pour certains complots qui ne visent que le désordre mondial sans réelles considérations pour Ellgard, Mearian, Akantha ou Nueva. Certaines personnes ne veulent voir que le chaos malheureusement… D’ailleurs avec le recul que pensez vous du fait que Victoria d’Akantha se soit retrouvée au palais royal le jour de la réception ? Pensez vous qu’elle aurait pu être manipulée ? »

Avec le recul tu savais que les mages noirs vivaient en Fhaedren lorqu’il s’agissait de travailler en quelque sorte scientifiquement mais ils avaient sans doute infiltré toutes les strates de chaque société, chaque nation et Nueva ne devait y faire exception tout comme l’Empire plus particulièrement.



More than a soul
ft. Olieron

Lelanaserine - Nueva
C'était agréable. Bien que la discussion allait très vite porter sur des sujets plus sombre, savoir que tu pouvais parler ainsi, des voyages, des paysages, avec un diplomate, était plutôt rassurant. Généralement, les rencontres officielles avec les ambassadeurs de royaume te rendaient largement plus nerveuse. Non pas que tu n'étais pas douée, et que tu pouvais échouer, mais il était nettement plus stressant de devoir surveiller chaque mot, et chaque tournure, en face d'un représentant étranger, plutôt que de parler, comme avec Olieron, de la beauté des pays. Et lorsqu'il en vint à énoncer la mocheté d'ELlgard, tes poings se serrèrent d'un dégoût, d'une haine farouche envers le pays du Nord, le tout, sans vraiment le montrer. Mais tu détestais l'Empire, aussi il gagnait en estime en énonçant son propre dégoût.

_ Je ne peux que vous suivre là dessus. je n'ai jamais vu Ellgard, mais je sais de ce que l'on m'a raconté comment son construites les cités. Et bien que l'Empire ne dispose pas des meilleurs climats et paysages, compter sur le métal et démolir la nature me semble aberrant. Complètement à l'opposé de chez nous. Nueva est bien connue pour cela, nos villes se fondent dans l'environnement avec le plus de grâce possible.

TU souris. C'était bien vrai.

_ Et pour avoir été un long moment en Akantha, j'ai eu, moi aussi, le plaisir de voir la magnificence de l'architecture d'Everbright. C'est d'une beauté à vous couper le souffle. Néanmoins, je suis navrée, je n'ai jamais visité Mearian... A part quelques petits villages en bordure. Mais la fameuse Theopolis m'est encore inconnue... Et je dois avouer qu'un jour, j'aimerais y mettre les pieds. Après tout... On ne vit qu'une fois. Il serait dommage de passer à côté des beautés présente en notre époque...

Bon. Toi, tu étais mythologique. Et même si tu devais avouer ne pas savoir combien de temps tu vivrais, le simple fait d'être bloquée à ton physique de tes vingt cinq ans te faisait penser que tu pourrais probablement vivre plus longtemps que la plupart des autres êtres de ce monde, et ainsi avoir le temps de visiter chaque recoin. Un jour. Mais en attendant, tu avais d'autres choses à faire. Et bien que cela résidait dans un coin de ton esprit, il t'était plus important en ce jour de t'occuper de ton pays natal. C'était là la préoccupation de vous autres, Sages. Hommes et femmes du peuple élus au gouvernement, vous pensiez en premier lieu à ceux qui vous avaient élus, à la nation. Ce que ton cher interlocuteur avait bien compris.

_ Oh, bien alors. Il ne faudrait en effet pas vous concentrer que sur un seul sage. Et vous avez parfaitement raison. C'est le cas de tous mes collègues d'ailleurs. Nueva élisant ses représentant, nous sommes la voix du peuple, et de ce fait, ils sont notre première préoccupation. Bien entendu, nous sommes des commerciaux, survivant du mieux possible dans ce monde, mais nous avons des liens indéfectibles avec la population.

TU pris une gorgé de thé. C'était tout à fait vrai. Après tout, contrairement aux autres pays, vous étiez du peuple. L'on ne pouvait pas en dire autant du couple royal d'Akantha, naissant directement élites, ou du couple impérial de l'Empire. Concernant Mearian, c'était plus compliqué. TU savais que le Pape ne l'était pas par droit de naissance, mais avec les faux dieux, tu te demandais si c'était le pape qui se trouvait réellement aux commandes de son pays.
Mais là n'était pas le sujet, et tu redirigeas bien vite ta concentration sur ses paroles, alors qu'il énonçait une vérité que tu savais. Mais pas par les dires de la délégation. Après tout, avoir en toi l'âme de l'ancienne héritière d'Akantha avait un avantage : elle connaissait, après avoir vécu onze ans là bas, les machines et la technomagie. Cependant, elle ne t'avait pas dit que c'était rudimentaire.

( Je ne le savais pas. Les bombes sont des bombes. )

Tu réfléchis. ALors qu'Olieron te parlait de l'enquête et de la "facilité" avec laquelle l'Ordre avait trouvé le terroriste de Theopolis, tu sentis l'âme de Victoria réfléchir également. En vain. Elle trouva logique, cependant, que ce soit le même commanditaire, lorsque ton interlocuteur le mentionna.

_ Oui, cela parait logique. Bien que vous ne devez pas en être spur, à moins d'avoir des éléments concrets, le fait que les deux attentats, en un même temps, aient touché Everbrighnt et Theopolis... Cela semble tout simplement logique que ce soit le même commanditaire. Une piste probablement solide, si vous voulez mon avis.

TU devais avouer ne pas trop savoir comment les aider. Tu n'y étais pas au moment des attaques. Et tu faisais partie du Conseil, qui n'avait strictement rien à voir avec les affaires d'Akantha ou Ellgard, au moment des faits. Vous y étiez allés uniquement pour tenter de faire échouer ces relations, afin de pouvoir conserver un équilibre entre les Nations.
Concernant Victoria - qu'il aborda ensuite - cette dernière en toi esquissa un sourire. S'il savait. Malheureusement pour lui, avec toute la bonne foi du monde, tu ne pouvais tout simplement pas révéler la vérité. Que Victoria était ici, en ce moment même, à l'écouter. Que tu savais tout.

_ Concernant l'ancienne héritière... Cela va m'être très difficile ne serait-ce que de vous donner un avis. J'ai juste eu vent de sa mort.

( Et de son combat. Et de son arrivée. Et de son histoire... Ahlala... Même morte je suis capable de donner du fil à retordre, c'est beau... )

Il y avait tout de même quelque chose qui te chiffonnait. Bien qu'il comptait s'entretenir avec tes collègues, le voyage de Mearian à Nueva était long. Et bien qu'il aimait cela, se déplacer aussi longtemps pour poser des questions à des parties secondaires lors d'Octobre 417 te semblait très... abusé ? TU n'en dis cependant rien, vu qu'il continuait de parler.

Il aborda par ailleurs, autour d'une phrase qui semblait respirer le mépris, que tu n'apprécias pas, le commerce que Nueva pratiquait, avec la possibilité d'un marché noir. Dans l'absolu, il n'avait pas tort. Là où le commerce était florissant, le monde souterrain se régalait. Mais tu sentais que, citoyen de Mearian, il n'appréciait pas les choix commerciaux de ta contrée.

_ Nous devons bien nous adapter. Ne nous en voulez pas. néanmoins, pour répondre à votre question... Non, nous n'avons rien remarqué d'étrange. Et je doute fortement que les terroristes d'octobre dernier se soient alimentés sur nos terres. Cela aurait attiré notre attention, et m'est avis qu'une telle opération n'a pas besoin d'autant d'attention. Selon moi, si je devais émettre une hypothèse, ce serait en Ellgard qu'ils se seraient alimentés. Sans jeter la pierre à l'EMpire... (même si tu en avais très envie) Après tout, eux même ont pu se laisser avoir par la pègre. La Résistance peut-être ?

Ce n'étaient que des hypothèses. Des hypothèses. Et de nouvelles questions.

( Eh bien... Il est obsédé par moi, ma parole. Comment pourrais tu le savoir ? )

Elle n'avait pas tort. Olieron semblait s'intéresser plus que de raisons au cas de l'ancienne héritière du trône de feu. Néanmoins, ne pas répondre serait à la fois malpoli et malavisé.

_ Je pense que c'était une manipulation d'un tiers, probablement votre fameux commanditaire. Faire revenir la personne la plus détestée d'Akantha en Akantha, alors que la sécurité devait être bien plus redoutable qu'à l'accoutumée, afin de créer le scandale, et de s'assurer que les Akanthiens offusqués annulent le traité de paix, voire déclarent ouvertement la guerre aux Ellgardiens.
D'ailleurs...


Après tout, il avait osé "attaquer" en parlant et méprisant votre commerce avec Ellgard. Il n'allait pas se plaindre que tu contre-attaquais, si ?

_ Il me semble que c'était aussi le but de Mearian de s'assurer qu'Akantha ne s'allient pas à ELlgard, non ? Après tout, vos dieux sont présents en Akantha, et Ellgard est votre ennemie jurée. Donc, il serait aussi possible que ce soit votre pays qui ait poussé la princesse déchue à revenir, en ce jour très précis. Si tel est le cas, et que nous sommes toujours sur l'hypothèse d'un commanditaire commun, alors... Se pourrait-il que l'Ordre des Astres soit derrière tout cela ? Cela expliquerait même pourquoi un de ses représentant parcourt le monde pour "enquêter". Donner une bonne figure, pour cacher l'horreur causée.

Touché.

_ Mais bien entendu... TOut cela n'est qu'hypothèses, n'est-ce pas ?

Sourire narquois. Tu n'étais pas qu'une bonne femme offrant le thé en gardant un sourire et répondant par l'affirmative. Victoria en toi était morte de rire.
A son tour.

HRP
En color=maroon | texte=gras , c'est Faun qui parle.

En ( color=maroon | texte=italique ), c'est encore Faun, mais cette fois ci, dans sa tête.

En ( color=blue | texte=italique ), c'est Vicky dans la tête de Faun.

Bref, vous l'aurez compris : gras = parlote, et italique entre parenthèse = dans les pensées


souls
ft. Faun
Nonus

Les réponses s'en suivant tout naturellement, les commentaires sur l'Empire ne tardèrent lorsqu'il s'agissait de décrire cette bien pauvre nation. Ellgard pouvait se vanter d'avoir drastiquement développé la technomagie, c'était bien la seule chose qu'ils avaient apporté à ce monde le replongeant dans sa dépendance aux cristaux comme sous le royaume d'Ephraïm. Après une analyse plus poussée effectivement en réalité Ellgard n'avait rien apporté en ce bas monde hormis l'oppression de son peuple. Dans l'ensemble l'Ordre s'était d'ailleurs sans doute montré bien moins oppressant qu'Ellgard vis à vis de sa propre population là où Mearian réprimait les plus dangereux égarements et non pas les simples doutes sans pour autant passer par la peine capitale, l'exile ou le travail pour l'Ordre, en ses temples étant des alternatives choisies. Se tromper était humain après persister était démoniaque ni plus ni moins, s'il y a bien une chose en laquelle certains Seraph croyaient c'est qu'ils avaient pour rôle de redresser les tords portés par la non réponse des anciens dieux. Des anciens dieux qui ne méritaient sans doute même plus la comparaison de père et de fils avec leur création de par leur lâche abandon, faire payer un lourd tribut à l'ensemble des peuples pour l'avidité d'un homme et de son entourage... Pitoyable et irresponsable.

C'est ainsi que tu écoutas attentivement les paroles de la Sage par la suite, visiblement rien n'avait attiré le regard des autorités locales en terme d'activité clandestine. Peut être que cela leur avait échappé mais cela éveillé encore une fois bien des interrogations, Fhaedren aurait été le lieu d'organisation de tout ceci ? En soi hormis pointer pour miner et s'affronter il n'y avait d'intérêt après à exercer un contrôle en ces terres désolées, permettant dans le secret bien des rassemblements. Le sujet commença donc à dériver sur l'Ordre et votre potentielle implication en tout ceci, effectivement vous aviez été impliqué, impliqué et plutôt occupé à soigner vos blessés et enterrer vos morts suite à l'attentat. Par rapport au fait que tu voyageais il n'y avait grand chose à relever hormis que si Mearian arrivait à mettre la main sur les personnes à l'origine de l'attentat, cela serait une chose des plus appréciables pour favoriser la relation entre la royauté et la théocratie. Une énième question se posant intérieurement en toi, celle-ci ne cessait de revenir, comment la princesse avait elle fait pour traverser ? Là où les sbires de l'empereur devaient la surveiller au doigt et à l’œil. Ellgard bénéficiait de moyens de communication très développés et la délégation ne paressait pas averti de la présence de l’héritière sachant que le bal s'était passé le soir même de leur arrivé.

Il y avait quelque chose qui ne collait pas, au mieux Victoria avait fini par prendre un bateau en même temps que la délégation d'Ellgard ou alors elle avait réussi à rejoindre la capitale d'Akantha en moins de temps qu'eux sachant que le navire ellgardien était sans doute le plus perfectionné de leur flotte maritime. Victoria devait avoir échappé à la vigilance de l'Empire en un temps qui rendait toutes contre mesures inefficaces.

« - Ce n'est pas la première fois que l'on accuse l'Ordre d'avoir voulu favoriser et renforcer son alliance avec Akantha de cette façon alors je suis habitué à ces hypothèses qui sous entendent que nous serions belliqueux au point de massacrer notre propre peuple en des attentats en plus d'avoir ramené la princesse à son ancien palais. Entre nous, l'Ordre au moins n'a pas pour habitude de massacrer son propre peuple lorsqu'il souhaite exprimer son avis tout en laissant les pauvres en proie à la famine. »

Tu ne voulais enfoncer plus le clou sur ce point, dans tous les cas ce n'était parole contre parole ni plus ni moins vu que personne n'avait été capable de trouver des preuves qu'importe la manière. Tout le monde était dans l'obscurité et cela en devenait énervant alors que doucement mais sûrement, au fur et à mesure des mois l'implication d'Ellgard disparaissait de par le mec d'avancement, de raisonnement logique et autres. Tout retombait doucement mais sûrement soi vers des individus isolés, fous et avides de chaos ou alors les parasites qui vivaient en Fhaedren, les mages noirs.

« - Personnellement mon avis sur tout ceci est qu'aucune des nations n'est impliquée, la situation était parfaite paradoxalement pour semer la discorde entre différentes nations. Ellgard devait surveiller comme jamais Victoria d'Akantha, l'Ordre est le garant divin de l'intégrité de la royauté sur le point de vue religieux et Nueva n'avait pas spécialement d'intérêt en tout ceci hormis que la situation stagne afin de n'avoir à vous engager ou autre, ce que je peux comprendre, inutile de mettre en danger son peuple. J'en viens donc à ce qui me paraît être un tour de force. »

Réfléchissant à la formulation, la logique de ton argumentation, tu rajoutas ceci.

« - Partons du principe que Victoria d'Akantha se soit substituée à la vigilance de l'Empire. Son absence de par ses fonctions aurait été rapidement remarquée et son intervention au palais royal a eu lieu le jour même de l'arrivée de la délégation, le bal ayant eu lieu le soir. Cela voudrait dire qu'elle est parti en même temps qu'eux d'Ellgard au bas mot et que cela personne ne l'aurait remarqué dans les autorités impériales ? Bien sûr elle aurait réussi à s'infiltrer et tout ce qui en découle ensuite... Victoria d'Akantha aurait réalisé un vrai tour de force si cela est réellement le cas et tout ceci est grossier à mes yeux.»

Espérant qu'elle comprenne ton raisonnement, tu vins conclure par ces derniers propos.

« - Ce qui va être énoncé par la suite ne doit pas quitter ces lieux Sage Nonus mais nous avons la forte conviction que les attentats et le retour de Victoria furent instigués par la même personne et l'Ordre sait que l'attentat de Theopolis fut réalisé par un individu appartenant à un groupuscule nommé les mages noirs. Ellgard a ses défauts mais au moins, l'Empereur veut peut être le bien de son peuple même si la force et la répression n'est la meilleure chose. Ce groupuscule qualifié mages noirs lui ne veut que le chaos et n'a aucune allégeance à un quelconque régime et c'est pour cela que l'Ordre a envoyé faire le tour du monde des magisters et autres représentants, se limiter à un périmètre serait grotesque face à un groupuscule qui n'a pas de frontières. »



More than a soul
ft. Olieron

Lelanaserine - Nueva
Il se défendait. Lui et sa nation. Logique. Pour le petit coup de mépris poussé quelques minutes auparavant à l'encontre de Nueva, tu avais eu envie d'enfoncer le clou sur mearian, mais tu n'étais pas une enfant, et ses arguments se valaient. Bien que les faux-dieux de l'Ordre n'étaient que des imposteurs, selon toi, il ne semblait pas qu'ils veuillent exterminer leur propre population. D'autant que des personnalités prenant le rôle de dieux ne devraient jamais mettre ne péril, ne serait-ce qu'une partie de leur peuple, de peur de perdre toute crédibilité par la suite. Aussi, tu acquiesças en l'écoutant, tout en haussant un sourcil lorsqu'il fit une comparaison avec l'Empire - du moins, tu imaginais que c'était l'empire -. Tu soupiras, repensant à ton propre passé avec le géant d'acier venu du nord. Et tu serras les poings, tandis que dans ton esprit, Victoria semblait se faire toute petite.

_ Oui, c'est vrai. Vous n'êtes pas du genre à massacrer votre peuple, et bien que je ne crois en aucun cas à vos dieux, ils ne laisseraient jamais leurs fidèles douter d'eux en les envoyant à la mort, tout ça pour un plus grand but. Du moins, je le pense et l'espère. Si un jour votre pays venait à prouver que j'ai tord, alors que les dieux nous viennent en aide.

Les dieux. Parce que tu restais tolérante. il pouvait croire en ces imposteurs, et ceux là n'étaient en aucun cas divin, mais au moins, sa foi était préservée. Et chacun devait être libre de sa foi. De sa religion. Aussi ne pouvais pas tu dire ta réelle pensée en face de lui. COmme quoi leurs temples ne servaient à rien, les vrais dieux ne reconnaissant sans doute pas l'ordre.

Il énonça par la suite son idée. Sa pensée. Aucune des nations n'était responsable. Il n'avait pas tort. Ellgard et Akantha étaient sur le point de conclure un pacte qui aurait apporté à l'EMpire, et Akantha n'aurait jamais blessé ses gens. Mearian non plus, et Nueva n'aurait jamais cédé à de telles extrémités pour parvenir à garder un équilibre mondial. Aussi, il parla de la situation de Nueva, et tu souris.

_ Plutôt que de faire la guerre, autant maintenir la paix. Nous sommes une terre d'accueil, à quiconque fuit la guerre, et nous ne voulons pas mettre la population en danger. VOus devriez songer à faire de même, et vous retirer. Certes, l'Empire n'aura plus aucune résistance, mais un traité de non agression pourrait permettre de conclure des alliances afin de bloquer un Ellgard devenu trop gourmand et puissant grâce aux cristaux... Bon, après, ce n'est malheureusement qu'une idylle, car je ne pense pas que votre pape ou vos... dieux... soient d'accord pour retirer leurs armées et ne plus répondre à l'agression de l'Empereur.

Mais c'était une idée. Si Mearian stoppait les combats. ALors l'Empire aurait probablement Fhaedren pour lui seul, et sa quête de cristaux serait enrichissante. mais jamais l'EMpire ne pourrait, même avec ses cristaux, outrepasser une alliance formée de trois pays, bien que Nueva ferait tout pour ne pas entrer en guerre. Mais la peur d'un pays face au reste du monde serait alors suffisant pour bloquer le nord. De ce fait, plus aucun mort. Enfin... malheureusement, la situation actuelle ne permettait pas cela. C'était beau de rêver.

( Et puis n'oublie pas que si Mearian se retire, l'Empire prendra cela pour de la faiblesse et ira attaquer directement chez eux, plutôt que sur Fhaedren. )

Pas faux. Difficile. Un traité de paix entre les deux nations alors ? Enfin, ce n'était pas de ton ressort.
Et puis il revint à la charge avec l'affaire Victoria.

( Sérieux ? Bon, d'accord, il a pas tort... Et vu qu'il ne m'entend pas, je peux le dire : Viladra. Voila. C'est ça hein ? Tu veux avoir la confirmation que ma Déesse et la grande téléporteuse Vila... atta, comment il pourrait connaitre Viladra au fait ? Non non... Il ne doit pas la connaitre. je me trompe. Sinon il ne poserait pas toutes ces questions. Impossible de ne pas penser aux portails de Viladra, lorsqu'on la connait, pour expliquer mon déplacement. )

Il lui manquait donc sûrement une pièce du puzzle. Et tu pourrais la lui donner.

( Ou ne pas le faire... D'autant que tu n'es pas censée connaitre Viladra non plus. Ni même la magie de téléportation. )

Vrai. Même si Victoria t'avait déjà expliqué que sa chère et tendre était capable de se rendre d'un point A à un point B par la seule force de sa magie, sans savoir que cela existait, aurais tu ne serait-ce qu'imaginer que la téléportation était envisageable un jour ? Non.

Ainsi, tu allais répondre, lorsqu'il continua. Et ses propos te firent l'effet d'une bombe. Des "mages noirs" ? Un "groupuscule semant le chaos sans aucune frontière" ? C'était totalement... Aberrant ? Effrayant ?

( Ok... Même moi je ne sais pas ce que c'est. )

Le contraire t'aurait fait peur.

( Ca semble plus être un "ennemi imaginaire" pour tenter d'expliquer ce qu'ils n'ont pas pu expliquer en fait... )

Archibald avait raison. Ce lycan ancien esclave décédé était le calme absolu, la deuxième âme que tu avais absorbée.

_ Excusez moi mais... Cela semble totalement... délirant. Êtes vous sûrs que de tels individus existent ? Et quel est le rapport avec l'ancienne héritière d'AKantha ?

Les questions apparaissaient dans ton esprit, une à une. mais avant, tu devais l'éloigner de Viladra. Enfin, de l'idée d'une téléporteuse.

_ Et concernant Victoria d'Akantha... N'était-elle pas Inquisitrice ? C'était un fait connu. Pensez vous réellement qu'une gradée aussi haut placée était ainsi surveillée ? J'en doute. Elle a sûrement été manipulée pour se rendre à Akantha, mais une fois montée dans le navire, je doute qu'on ait réellement vérifié ses appartements. Elle n'était pas prisonnière.

Vrai ?

( Vrai. )

HRP
En color=maroon | texte=gras , c'est Faun qui parle.

En ( color=green| texte=italique ), c'est Archibald dans la tpete de Faun, un ancien lycan esclave.

En ( color=blue | texte=italique ), c'est Vicky dans la tête de Faun.

Bref, vous l'aurez compris : gras = parlote, et italique entre parenthèse = dans les pensées
[/i]


souls
ft. Faun
Nonus

Ellgard restait un sujet en parallèle, un sujet dont il était paradoxalement impossible de se substituer de par votre antagonisme respectif avec l’Empire cependant vous aviez une vision des choses très différentes sur la guerre. Cette sage précisément considérait qu’il était plus intéressant de laisser l’Empire faire ce qu’il veut tout en s’assurant juste qu’en parallèle que toute dérive serait punie par une alliance d’envergure mais cela n’était pas aussi simple à tes yeux. La peuplade du nord ne voulait qu’une chose le monopole sur les cristaux afin de nourrir son mode de vie et surtout sa machine de guerre sachant que la majorité des recherches scientifiques qu’elle réalisait se tournaient vers des applications qui pouvaient être létales. Tu trouvais la vision de ton interlocutrice utopique là où en plus quel droit aurait l’Empire à avoir un monopole sur une ressource comme celle-ci ? De plus tu doutais de la capacité de toutes les nations à s’allier contre la nation qui était destinée en son fonctionnement à finir comme Fhaedren si elle parvenait à ses fins. Tu ne pouvais qu’être foncièrement opposé à ceci même si l’Ordre et Mearian avait tout le temps préféré la diplomatie et la voie religieuse pour se développer, tisser ses relations avec les autres nations n’ayant pas réellement une armée digne de ce nom en son fonctionnement même si ce problème allait être rapidement réglé.

« - Pour revenir brièvement sur le cas de l’Empire, nous avons déclaré la guerre surtout car nous considérons que les cristaux ne doivent être le monopole d’un seul peuple surtout vu ce que l’Empire en fait. Pour nous l’Empire est le digne héritier de la Fhaedren d’Ephraïm sauf que ce régime est déjà décadent. Même si nous n’utilisons les cristaux à Mearian ou Akantha de par nos convictions afin de ne devenir dépendant à ce cadeau empoisonné, nous sommes forcés de nous y intéresser pour tenir tête face à l’Empire tout comme nous voulons limiter leur soif de pouvoir. Nous avons toujours privilégié la diplomatie et le ralliement religieux en nos relations avec l’extérieur ce qui donne un point commun entre nos deux pays Faun mais face à ce couple impérial qui préfère développer son armée que combler des problèmes basiques comme la famine j’ai peur que votre vision soit erronée. De plus même si nous laissons Fhaedren à l’Empire, qu’est ce qui vous assure obligatoirement que nous serions capable de réaliser une alliance de nos trois nations ? Nous avons tous des divergences d’opinion en interne et actuellement seulement Akantha est apte à tenir tête temporairement à l’Empire en un conflit ouvert. Nueva ne dispose que de l’argent pour financer des mercenaires mais un mercenaire n’est pas fiable à mes yeux face à la mort, entre vivre plus longtemps pour accumuler un trésor ou mourir sur un simple contrat le choix est fait. Quant à nous à Mearian ce n’est pas une nouvelle que nous avons des hommes d’exception mais pas forcément le cadre nécessaire encore pour les exploiter. La paix avec l’Empire est envisageable seulement s’ils acceptent de se retirer de Fhaedren, ce que nous pourrions faire en parallèle. »

Très très longue tirade qui venait d’énoncer ta vision des choses sur le sujet actuel, Mearian n’accepterait de se retirer que si l’Empire faisait de même et encore vous étiez convaincu qu’en les cristaux il y avait un moyen de palier à la corruption qui guettait les Seraph, un pur était bien plus facilement canalisable qu’un corrompu en ce bas monde. Ayant abordé aussi le statut des armées de chaque nation d’ailleurs, vous saviez que Akantha était la seconde armée au monde la seule différence entre Akantha et Ellgard étant les effectifs et les moyens. L’Ordre lui avait des projets que tu comptais mener pour combler le retard en terme d’organisation même si votre doctrine allait être de faire primer qualité sur quantité, Ellgard ne laissait pas le choix et vous imposait de rapidement investir dans ce domaine après tout vous aviez les meilleurs mages du monde, la plus grande ressource de savoirs, il fallait juste organiser le tout. Un investissement comme celui-ci ne sera jamais perdu d’ailleurs, comme on disait vaut mieux tard que jamais. Malgré tout elle paressait ne rien connaître des mages noirs et légitimement elle semblait avoir eu du mal à faire le rapprochement avec la princesse, tu te demandais de quelles informations elle disposait afin de pouvoir au mieux lui exposer ton raisonnement. L’Ordre savait qu’un Seraph corrompu était à l’origine de l’attentat de Theopolis et parmi les hautes têtes de l‘organisation de par leurs anciennes connaissances vous saviez que les incarnations humaines de certains corrompus avaient été reconnus dans les rangs des mages noirs. Un grand merci à une défunte amante du nom de Dahlia qui avait permis à l’Ordre de correctement identifier son ennemi de l’ombre même s’il restait de nombreux secrets à dévoiler les concernant. Les mages noirs considéraient les cristaux comme vitaux à l’image de l’Empire mais dans quel but ? Vénéraient ils Obscural ? Étaient ils nostalgiques de Fhaedren ? Ils n’avaient juste pas la même finalité que l’Empire et de surcroît les Seraph corrompus n’étaient à leur tête semblait il ce qui rendait le tout complexe.

« - Certes peut être que Victoria était en quelque sorte libre ou alors l’empereur laxiste même si elle pouvait faire l’effet d’une bombe diplomatiquement tout sauf en la faveur de l’Empire. Dans mon raisonnement je voulais en venir à un autre point surtout… Êtes vous au courant que les divinités de l’Ordre ont à leur image des dissidents comme les anciens dieux avec Obscural ? Je vais jouer carte sur table car dans tous les cas les mages noirs sont une problématique pour tous cependant l’explication risque d’être longue. »

Prenant une gorgée de la boisson qu’elle t’avait servi auparavant, une nouvelle tirade allait s’en suivre ampli d’une vérité qui était un poisson pour tous les Etats.

« - Les mages noirs sont une organisation terroriste qui semble être établie en Fhaedren en dehors de la vie civile de chacun de ses membres. De diverses origines en terme de nations concernant leurs membres, nous savons de sources sûres que nos divinités corrompues que nous ne reconnaissons plus ont décidé de les rejoindre et que c’est l’un de ces renégats qui est à l’origine de l’attentat de Theopolis. Hormis le fait qu’ils vénéraient les cristaux comme Ellgard sans pour autant partager les mêmes finalités que la nation du nord, les mages noirs gravitent autour des cristaux, font de nombreuses recherches dessus mais dans un but qui nous est encore inconnu même s’il serait possible de spéculer que cela est en rapport avec Obscural ou peut être la poursuite d’un projet de l’ancienne Fhaedren… Il y a de multiples possibilités. C’est là que Victoria d’Akantha intervient, cette organisation a tout intérêt à faire en sorte que les regards ne se portent pas sur elle alors autant raviver les conflits entre les nations pour les occuper tout en continuant leurs recherches tranquillement. Les mages noirs étant responsables de l’attentat de Theopolis, si nous restons sur l’idée que celui d’Everbright disposait du même commanditaire… Vous voyez où je veux en venir ? Victoria aurait pu être utilisé par eux afin de semer encore plus la discorde et être tranquille. »

Si tu ne voulais laisser Fhaedren à l’Empire c’était aussi car les mages noirs seraient à jamais tranquilles dans ce cas, tu doutais que le pays du nord soit au courant de cette organisation ou même la considère comme une menace alors que dans le cas de l’Ordre ils portaient déjà sur les mains le sang de bien des innocents.

« - Tout ces informations nous les savons de diverses sources, nous avons des informateurs chez eux. Personnellement deux sont proches de ma personne et je ne limite pas à mon simple rôle d’ambassadeur lorsqu’il s’agit de défendre le peuple auquel j’appartiens et même les peuples à vrai dire… Vous pourriez me demander si ces informateurs sont fiables je vous répondrais que l’une l’était particulièrement malheureusement cela lui a coûté la vie et il est difficile de remettre en cause les paroles d’un mort qui s’est mis en danger en connaissance de cause. »



More than a soul
ft. Olieron

Lelanaserine - Nueva
Ils avaient vu juste. Victoria et Archibald. TU n'étais pas idiote, aussi l'avais tu compris rapidement, ton utopie était irréalisable sur de nombreux points, expliqués en partie par Olieron. Le fait que seule Akantha disposait de suffisamment de ressources pour affronter le Nord. TU soupiras... Bien qu'il avait vu juste sur Nueva - en partie -, il y avait aussi le fait que l'EMpire, comme il le disait, verrait en cette retraite une opportunité, et cela pourrait encore plus dissocier les nations, déjà que des tensions existaient. Et en réfléchissant, tu finis par acquiescer, avant de continuer dans les raisons pour laquelle ton idée était erronée. Belle, mais malheureusement faussée.

_ Sans oublier que Fhaedren est effectivement le lieu principal des combats... Oui, je n'y avais pas pensé, mais bouger de ce continent déjà perdu ne ferait probablement que délacer les combats en des endroits peuplés de civils.

Ce n'était pas que tu n'aimais pas avoir tort, mais tu n'aimais pas voir l'idéal aussi corrompu. Le simple fait que tu penses la paix ne voulait pas dire qu'elle pouvait survenir, néanmoins tu avais toujours cet espoir en toi. Espoir qui se taisait bien trop rapidement à ton goût, en entendant ses dires.

Cependant, dans tout ce qu'il avait dit, certaines choses te dérangeaient. Oh, bien spur, tu n'en parlerais pas, le but n'était pas de déclencher un conflit, cet entretien était fait pour se rapprocher, pas s'éloigner, néanmoins... Il avait bien dit que Mearian n'utilisait pas les cristaux. Tu avais failli changer d'expression, mais ta volonté par dessus tout t'en empêcha, et tu restas normale, tandis qu'Archibald observait, intrigué, et que Victoria se tordait de rire.

( Et mon cul c'est du poulet ? Ah lala, l'Ordre prend vraiment le monde pour des cons. Entre les seraphs et les bobards... Et encore, il y a peu, personne ne savait que ce n'était que des imposteurs. )

Victoria connaissait leur véritable nature depuis plus de onze années. Révélée par sa Viladra, elle t'en avait parlé quelques temps après que tu l'aies absorbée. Et au vu de tes croyances, le croire n'avait pas été si difficile... Que les dieux de Mearian soient des imposteurs. Etait-ce vraiment une surprise ? C'était comme dire qu'Obscural était le dieu sombre. Ou que l'Empereur était un gentleman. Une évidence.

Enfin... il annonça la condition pour laquelle Mearian pourrait accepter une retraite, selon lui. Bien entendu, il n'était qu'un ambassadeur, et les faux dieux et le pape pourraient en décider autrement. mais par sa précédente tirade, cela semblait logique. Et trop opportuniste. Se retirer que si le premier le faisait ? une façon fourbe d'obtenir toutes les ressources sans aucun partage ? C'était comme cela que ton esprit voulait le voir. Que Victoria le voyait. Et qu'Archibald le reniait.
L'Empire n'était donc pas le seul, pour toi, à désirer aussi ardemment ses cristaux...

Par la suite, alolrs que tu n'avais pas grand chose à dire, mis à part :

_ Que l'Empire se retire pour que vous vous retiriez... je pense que c'est impossible. Dans les deux cas. Et, sans vouloir vous offenser, je pense même que si l'un des camps fait preuve de bonne foie et retire ses hommes, tout d'abord ce camp mentira, et ensuite, l'autre en profitera pour obtenir les ressources. mais cela veut-il dire que la guerre ne sera jamais terminée ?

En soit, tant qu'elle restait où elle était, cela ne te faisait ni chaud ni froid. Nueva protégeait son peuple et marchandait. Si la guerre continuait, alors Nueva s'enrichirait énormément.

Tirée de tes pensées par sa tirade sur les mages noirs, tu l'écoutas. Et l'ancienne Inquisitrice sourit lorsqu'il aborda en premier le cas de Victoria. Tu voulus ajouter quelque chose, mais te retins, couper la parole à un diplomate ? Jamais.
Et son discours semblait apocalyptique.
Une organisation terroriste. Des gens venus de toutes les contrées. Gravitant autour des cristaux pour d'obscures raisons. Aidée par les seraphs "corrompus". Faisant des recherches sur les cristaux, tout en ayant préparer et exécuter les attentats. Manipulant la princesse déchue venue dans le Nord pour la faire rentrer au Sud au mauvais moment.
S'il disait vrai, alors la guerre pour les cristaux devenait aussitôt une guerre pour la survie. Les expériences sur ces objets ayant été, en premier lieu, la cause de l'explosion, et le début d'une nouvelle ère, marquée par la mort de centaines, de milliers.

( N'oublie pas Faun. Ce ne sont peut être que des mensonges. )

Non... TU aurais pu le croire, après ses dires in vraisemblables e quelques secondes auparavant. mais là, non. Inventer quelque chose d'aussi gros et le lâcher telle une bombe était tout sauf une farce ou un mensonge. Certes, les demi-vérités devaient être au rendez-vous, mais cela restait vrai; Tu en étais persuadée.

_ C'est...

Tu déglutis. Oh, oui, tu avais peur. Peur pour la nation. parce qu'une telle organisation était toujours menaçante.

_ Pardonnez moi... C'est juste... Je ne m'attendais pas à cela lorsque notre entrevue a été décidée...

TU soupiras.

_ Vous devez avoir raison pour le fait que les mages noirs, du coup, s'ils sont les commanditaire de l'attentat de Theopolis, ont également incité Victoria à se déplacer. Puisque comme vous le dîtes si bien, les attentats d'Everbright ont semé le chaos, et le conflit. Si ces gens veulent perdre le monde dans une guerre interminable pour être tranquilles, alors ils sont réussi leur coup. Mais, êtes vous certains que vos divinités corrompues les ont rejointes ? Et comment avez vous pu déterminer que c'était l'un des leurs à Theopolis ?

Tu voulais être sûre. néanmoins, cela ne te stoppa pas dans ton élan, puisque tu demandas alors :

_ Depuis quand êtes vous au courant qu'une telle organisatin existe ? Si vous me dites que depuis trente ans, par exemple, vous le savez, vous Mearian, alors comment peut-on se faire confiance ? Vous auriez du le dire plus tôt.

Tu n'avais pas tort. Si le gouvernement de mearian était déjà au courant, pourquoi les autres n'avaient pas eu la même veine ?

_ Enfin, puisqu'ils sont en Fhaedren, pourquoi vous obstinez vous à combattre l'Empereur et son armée, lorsque vous pourriez combattre cet ordre de dissidents ?

Puisque, encore une fois, si Olieron disait la vérité, alors Ellgard n'était absolument pas important.

Enfin, tu reportas ton attention sur sa dernière réplique. Ses dernières répliques. Relatant deux informateurs.

_ J'ai envie de demander "proches ? proches comment ?", mais si cette femme est morte et que la douleur de ce décès vous hante encore, alors répondez à ma seconde question : vous dîtes que l'une était particulièrement fiable. Et l'autre ?

( Ah... Je sens qu'on touche un point sensible. )

Bien que tu ne voulais pas le faire, tu finis tout de même par demander, également :

_ Et avez vous déjà pensé à un mensonge ?

Parce que toutes les routes, toutes les voies devaient être empruntées dans la vie... Et bien que la morte ne pouvait se défendre, peut-être avait elle menti sur son véritable métier. peut-être qu'Olieron poursuivait des fantômes et des rumeurs, tandis que les vrais mages noirs faisaient autre chose.

_ Avez vous mené l'enquête ?

Jamais trop de prudence.

HRP
En color=maroon | texte=gras , c'est Faun qui parle.

En ( color=green| texte=italique ), c'est Archibald dans la tpete de Faun, un ancien lycan esclave.

En ( color=blue | texte=italique ), c'est Vicky dans la tête de Faun.

Bref, vous l'aurez compris : gras = parlote, et italique entre parenthèse = dans les pensées
[/i]


souls
ft. Faun
Nonus

Satisfait de voir que tu n'étais pas la seule personne à savoir faire preuve de pragmatisme même si cela des fois se retournait contre ta propre personne, contre l'Ordre comme l'avait démontré la royauté. Cette royauté qui était déjà divisée en son fonctionnement et qui ne comptait suivre l'Ordre que si la victoire en Fhaedren était assurée. Ceci était complexe, tu comprenais que l'on ne voulait prendre de risques mais parfois il fallait agir et ne pas attendre patiemment pour récolter la gloire car à vaincre sans péril on triomphe sans gloire malheureusement. En ton cas tu ne voulais exploiter les cristaux comme l'Empire le faisait hormis pour quelques rares situations ou nécessités, dans le domaine des soins peut être pour faciliter la survie de bien des individus tu avais été sincère en ta conception du conflit en Fhaedren mais tu doutais effectivement toi même du fait que tous les autres Seraph soient d'accord avec une telle initiative. Il y avait tant à faire avec cet outil complexe et létal, il devait y avoir une réponse sur la corruption en ceux-ci de par leur origine et donc totalement y renoncer était impossible enfaîte mais peut être drastiquement en réduire la consommation autour du globe cela était envisageable. Envisageable à condition de couper court à l'approvisionnement de l'Empire qui après avoir sans doute mis à mal les réserves sur son propre territoire voulait faire de même avec la mine géante qu'était Fhaedren.

C'est ainsi que les questions commencèrent à se réorienter sur ce fameux groupuscule alors qu'à son tour c'est elle qui se montrait curieuse vis à vis de tout ceci. Cela était tout à fait normal après tout même si tu allais sûrement être médisant vis à vis d'une de ses interrogations et tout sauf impartial tu ne tardas à répondre en un premier temps sur l'information en rapport à l'identité de la personne qui avait commis l'attentat.

« - N'étant pas seulement ambassadeur mais Main de Justice concernant les affaires internes du pays, les Seraph semblent avoir comme la possibilité de ressentir la présence d'une des autres divinités lorsqu'elle est proche et cela agit d'une certaine façon leur permettant de distinguer ceux purs de ceux corrompus vulgairement de ce que j'en sais. En soi cela ne m'étonne pas et serait tout à fait possible, les anges peuvent bien dévorer l'âme des démons... »

En soi l'opposition manichéenne entre anges et démons pouvait avoir un égal entre les Seraph purs et corrompus grossièrement seulement en terme de détection. Tu avais réalisé une comparaison, un simple parallèle pour dire que cela était possible et que tu ne remettais en doute la parole d'un Seraph, un Seraph que tu étais toi même en réalité. Tu vins conclure cette réponse de par cette nouvelle prise de parole dès lors finissant sur un point.

« - Ils ont fait savoir à la papauté que ceux présents au temple principal lors des événements avaient ressenti la présence d'un corrompu alors qu'ils évitent comme la peste la capitale en temps normal et je ne crois plus au concours de circonstance vis à vis de sujets si importants. »

Le débat venant doucement un peu plus se recentrer sur les mages noirs une fois ce détail évoqué et clarifié, il y avait des reproches dans la parole de la jeune femme, des reproches qui étaient justes de par sa vision du sujet sans doute alors que toi tu avais vu les mages noirs comme quelque chose qui allait peut être se retourner seulement contre l'Ordre des Astres. Tu n'avais confiance en l'Empire et tu avais peur de la passivité de Nueva ne sachant réellement comment anticiper, spéculer sur les décisions du conseil des sages.

« - Sur l'existence d'une organisation comme celle-ci nous avions des doutes au départ, nous n'avions de faits concrets, l'entourage des Seraph corrompus surveillés pouvait simplement se résumer à des amis en quelque sorte. C'est ainsi qu'au mieux nous n'avons eux des confirmations que durant les huit dernières années environ je dirais. »

Il était facile cependant de comprendre pourquoi l'Ordre avait refusé d'en parler pour l'instant ou du moins la petite partie dans les hautes sphères qui en avaient ouvertement la connaissance... Il était impossible d'ébruiter le tout de par l'existence des corrompus qui était tenue secrète mais maintenant que cela n'est plus un problème à vrai dire, le silence n'en est plus un non plus tout bonnement mais ce n'est pas pour autant que tu comptais crier haut et fort l'existence d'un groupuscule comme celui-ci. Comme on disait l'ennemi de mon ennemi est mon ami et tu étais convaincu que certains vendraient père et mère pour se lier avec eux s'ils venaient à être plus connus de par leur haine de l'Ordre des Astres.

« - Nous n'en avons pas parlé plus tôt à cause d'un total manque de confiance envers Ellgard sur le point de vue international. Aussi bien qu'il y a des Seraph corrompus dans leurs rangs nous sommes amené à penser que si Ellgard viendrait à apprendre l'existence d'un tel groupe, ils souhaiteraient s'allier à eux contre Mearian de par l'antagonisme des corrompus vis à vis de mon pays. Ellgard penserait sûrement pouvoir les manipuler, leur extorquer leur connaissance sur les cristaux, écraser Mearian puis enfin écraser ces Mages Noirs. Jouer avec l'Empire c'est accepté la possibilité de devenir un de ses vassaux au mieux à mes yeux même si je ne dois pas être impartial en mon analyse. »

Une question plus délicate vint ensuite, plus personnelle plutôt. Apportant son lot d'interrogations en ton esprit, tu étais foncièrement convaincu que Dalhia t'avait toujours dit la vérité sur les mages noirs même si dans les premiers jours où tu avais appris son réel statut tu avais vérifié ces dires magiquement, tu ne l'avais jamais fait avec Rane encore même si tu allais tôt ou tard devoir de t'assurer de sa fidélité par rapport à l'Ordre. Tu ne savais pas si elle avait compris que vous vouliez lui offrir une chance de racheter ses erreurs, ses errances pour qui sait plus tard de nouveau lui offrir sa liberté, vous l'aviez enchaîné mais il était libre à elle en réalité de choisir le traitement que vous alliez devoir lui imposer.

« - La personne en qui j'avais confiance fut mon... Amante pendant plus de huit ans, je ne savais pas qu'elle était mage noire au début mais des circonstances m'ont poussée à l'apprendre. Au début j'ai naturellement remis en cause la confiance que j'avais en elle, c'était il y a environ trois ou quatre ans je dirais. Je m'étais arrangé de par ma magie étant mage pour savoir si elle ne m'avait menti plus que cela de par le passé avant de continuer notre aventure. Concernant la seconde personne envers qui tout est bien plus discutable je n'ai pas encore pu mener l'enquête mais maintenant que je n'ai plus que cette personne pour connaître ce qui se trame chez les mages noirs je ne vais pas avoir le choix. Malgré tout pour illustrer le fait qu'ils puissent se trouver dans toutes les strates de nos sociétés, la première personne que j'ai énoncé faisait parti de la Cour des Cendres même si elle n'avait de rôle plus important elle avait accès à celle-ci. »

L'une de tes mains se rapprochant dès lors sur la table de celle de la sage sans pour autant la saisir tu déclaras ceci alors qu'une flamme commença doucement par en jaillir même si rien à son contact ne semblait prendre feu.

« - Si vous voulez une preuve en plus de ce que j'avance, je peux vous démontrer comment ma magie fonctionne. Il vous suffit de déposer votre main en la mienne, je vous poserais une question et si vous tentez de mentir vous serez inexplicablement forcé à dire la vérité. Normalement un effet s’additionne à celui-ci, la personne qui tente de mentir se voit brûlée là où le contact est exercé mais je peux faire un effort pour réduire cet effet à une douleur minime pour l'expérimentation. »

Réfléchissant tu avais déjà beaucoup donné à la sage sans rien n'avoir obtenu en retour alors que peut être elle n'avait rien à t'offrir en retour et que tu faisais tout ceci par pur altruisme. C'est ainsi que cette question vint se poser une question qui allait pouvoir donner naissance à bien des problèmes mais il fallait en prendre le risque tout comme tu voulais t'assurer de la sincérité de Nonus.

« - J'ai peut être une question qui pourrait convenir à tout ceci, je vous assure que tout ce que j'ai révélé jusqu'ici n'est pas un quelconque fantasme ou une chimère et je vous ai énormément concédé cependant dès lors j'aimerai avoir en retour un gage identique. Revenons l'espace d'un instant sur la principale raison de ma visite donc si cela ne vous dérange pas, est-ce que vous me confirmez que vous et Nueva êtes actuellement incapables de nous fournir des informations sur l'attentat de Everbright ? »

Donnant donnant, elle avait le choix de ne vouloir se prêter au jeu mais cela allait être suspect surtout si elle n'avait rien à se reprocher de son point de vue et de par ses propres connaissances.



More than a soul
ft. Olieron

Lelanaserine - Nueva
C'était... Comment dire ? Difficile. Difficile, mais pas impossible. De le croire, lorsqu'il parlait des prétendues capacités de ses dieux, qui pouvaient "ressentir" leur semblables, et, encore plus dingue, l'état de corruption de ces derniers. Néanmoins, n'y connaissant rien, et pour cause : tu ne t'intéressais pas à eux, tu le laissais expliquer. Plusieurs choses te dérangeaient. TU avais l'impression que c'était une accusation sans preuves, de ton point de vue. Et si les Seraphs mentaient ? Et si ce n'était pas le cas, pourquoi auraient ils parlé de cette capacité à un homme qui n'était qu'ambassadeur ? Oh, et Main de Justice, oui. Mais TU savais que les seraphs étaient imposteurs. En soit... EN soit c'était assez étrange. Quelque chose ne collait pas. Cet homme... Il semblait plus important qu'il en avait l'air. pourquoi ? Eh bien, d'après lui, cela faisait des années qu'il travaillait pour Justice. Néanmoins, l'annonce comme quoi les Seraphs étaient corruptibles était récente. Et pourtant, cet homme ne semblait pas perturbé. Etait-ce possible ?. Certes, tu imaginais bien qu'un croyant pouvait se ressaisir, mais pas en si peu de temps, si ? Qui était-il ?

_ Je vois...

Tu réfléchissais. Tu l'écoutais, bien évidemment, mais ton esprit cherchait les connections logiques, alors que Victoria et Archibald assuraient une pensée plus insistante. VOus étiez en train de déchiffrer tout ce qu'Olieron Adrilith disait. Parce que la conversation était bien trop importante pour laisser passer chaque geste, chaque parole. Certes, il s'agissait d'une entrevue en dehors des radars, mais même. Vous ne pouviez laisser passer quoique ce soit, d'autant avec la révélation sur l'existence de ce dit groupe terroriste.

Et là vint la suite. Huit ans.

_ Huit ans ?! Et vous ne le dîtes que maintenant ?!

TU n'étais plus la petite Sage. Ou plutôt, ton comportement se rapprochait plus de celui de Victoria en ce moment, alors que tu réalisais avec colère que Mearian gardait un secret trop dangereux depuis trop longtemps. Certes, la suite, il l'expliquait. Et oui, ton pays n'était peut-être pas le plus fiable de l'extérieur, à cause du commerce que vous, Nueviens, étendiez depuis des années. Il était néanmoins très affligeant de savoir qu'un tel danger était caché par la nation des Astres. TU n'avais jamais cru en ces dieux, certes, mais entre ne pas croire en la religion, et découvrir que cette théocratie cachait l'existence d'un groupuscule capable de détruire toute oeuvre de pais que vous vouliez créer... c'était bien différent. Trop... TU devais avouer commencer à perdre ton calme, et sans Archibald qui tentait de, justement, te calmer, tu aurais été capable de montrer à l'ambassadeurs les pires aspects de ta personne.
Archibald était vraiment d'un grand secours, dans ton métier.

_ Certes.

Tu serrais les poings.

_ Cela n'est pas une excuse, entendez le bien. VOus auriez dû le dire plus tôt.

Tu n'aimais pas cela. Il semblait, bien que tu voyais en cet ambassadeur quelqu'un soucieux de faire les choses correctement, que Mearian se jouait des autres pays, y compris ceux qui n'étaient pas pris dans cette guerre avec Ellgard. Les informations étaient filtrées, et délivrées uniquement lorsqu'ils le désiraient.

( C'est hypocrite. Tous les pays font pareils, non ? )

Pas forcément. D'accord, aucun pays ne s'ouvrirait assez pour laisser les étrangers découvrir leurs plans et la totalité de leurs informations, et l'exemple était présent avec toi, qui ne laissais pas ce diplomate connaître la vérité que tu détenais, concernant les attentats et Victoria. Néanmoins, Mearian laissait l'impression d'entuber les autres nations, alors que le but de ce jeu politique était de le cacher. Même si tu haissais Ellgard, au moins, eux ne se cachaient apparemment pas sur leurs informations et intentions. Alors certes, tu ne connaissais que par la présence d'une ancienne Inquisitrice en ton esprit, l'existence de la Résistance. Mais le fait était qu'ELlgard semblait plus performante sur le sujet des informations que Mearian. TU avais de gros doutes en ce que racontait Adrilith.
Pour toi, Mearian parlait désormais car la vérité avait éclaté en leur pays. Car ils avaient été pris de courts, et avaient désormais besoin de l'aide des autres pays. Mais sans cela, ils auraient laissés ces prétendus mages noirs tranquilles, et sans doute que lorsqu'il aurait été trop tard, ceux ci auraient enfin accompli leurs buts, et l'Ordre des Astres aurait été le seul pays préparé. Pour toi, Olieron Adrilith était ou un sbire, manipulé, ou un habile menteur, caché sous ses racontars.

Lorsque tu posas les questions sur ses deux indicatrices, il te parla de son lien clairement trop subjectif avec la première, ainsi que d'une information intéressante. Sa magie. Il sembla qu'il puisse faire dire les vérités, ou vérifier les mensonges, dans son exposé de sa relation avec la morte. la seconde, en revanche, semblait ne pas avoir la même importance. Mais d'après lui, elle était la dernière capable de lui fournir des informations.

_ Pourquoi croire votre amante, justement ? Comment avez vous pu vérifier qu'elle ne vous mentait pas ? Et pourquoi ne pas avoir utilisé le même stratagème avec l'autre ?

Et il avait cependant évoqué l'affiliation de son amante, et tu sentais que cela devenait vraiment dangereux de fricoter avec ce groupuscule interdit.

_ Dans la Cour des cendres ? Comment ?

Ce point te concernait. Un peu. Ta défunte mère était une Aramitz, membre imminente de la Noblesse Akanthienne. Si des gens de cette même noblesses faisaient partie de cette associations de malfaiteurs, alors tu pouvais avoir peur. Pour ta lignée. Lignée adoptive. Etait-ce si facile, pour les Mages Noirs, de s'infiltrer au sein de chaque nation ? de chaque faction ? Y en avait-il au sein du Conseil ?

Cependant, alors que tu réfléchissais, Olieron tendit sa main de laquelle une flamme apparut. Bien entendu, un ambassadeur n'attaquerait pas sans raison, mais le réflexe d'une agression se propagea via ton corps. AUssi, sans tes lames, se furent tes mains qui commencèrent à se changer en pattes de renard, velues, des griffes en sortant. Bien entendu, une fois l'explication donnée, tu te calmas, et aussitôt, tes mains furent retrouvées.

_ Bon sang ! Ne me faîtes pas ainsi peur.

TU souris. Un petit rire. Nerveux. Au sein d'une conversation tout bonnement atroce, aux conséquences gigantesques, sortir ainsi un feu sans aucune explication était la meilleure façon de s'aliéner une faction. Si tu lui avais sauté dessus ? On aurait appris qu'un ambassadeur de Mearian avait attaqué un Sage, qui s'était défendu. S'il t'avait tue ? On aurait appris qu'un ambassadeur de Mearian avait tué un Sage. Si aucun n'était mort, alors tu aurais clamé la légitime défense tout de même. Dans chacun de ces cas, Mearian aurait déclaré la guerre à Nueva. Aussi il était logique que tu sois nerveuse. C'était inattendu.

AInsi, il expliqua de quel sort il s'agissait. Un sort qui, comme tu l'avais deviné lorsqu'il parlait de vérifier les dires de son ancienne amante mage noir, forçait la vérité et débusquait le mensonge. Et bien évidemment, sa question parla des attentats. Mais elle se trouvait être quelque peu vexante. Certes, tu lui avais menti, mais le fait qu'il te demande cela voulait dire qu'il ne te faisait pas confiance. De plus, tu n'avais pas de magie ainsi faite pour vérifier ses dires. Qu'est ce qui l’empêchait de mentir, lui, et de jurer dire la vérité dans ce cas ? TU voulais bien lui faire confiance sur certains points, mais entre la méfiance, et cette question qui prouvait qu'il ne faisait pas confiance à un Sage de Nueva, tu n'avais pas d'autre choix, que de contester ses dires.

_ Vous réalisez, je l'espère, que vous venez de saborder toute la confiance que je pouvais avoir placée en vous, n'est-ce pas ?

Tu ne lui donnas pas ta main.

_ Ecoutez, c'est bien beau de jurer dire la vérité. Et oui, je vous crois sur certains points, comme les Mages noirs. Mais revenons à vous. Vous qui semblez tant en connaître au sujet de vos dieux. Ne connaissiez vous pas leur corruption ? Je ne pense pas que vous soyez un simple serviteur de Justice. Et qu'en est-il de Mearian ? Vous réalisez que vous nous avez caché une vérité trop importante durant au moins huit ans. Que vous ne semblez la révéler que parce que les attentats sont survenus. Sans eux, ne nous auriez vous pas laissés à la merci des mages noirs ?

TU étais en colère. Une vraie Victoria. Il fallait dire que l'avoir dans la tête tous les jours pouvait te changer. Notamment lors de ta colère.

_ Mais soit. J'étais prête à vous laisser le bénéfice du doute. Pourquoi se méfier d'un ambassadeur venu en paix, n'est-ce pas ? Sauf que lorsque moi je vous parle de nos informations, du fait que nous en détenons aucune, mises à part celles que vous nous amenez, au sujet des attentats d'Octobre, vous osez mettre ma parole ouvertement en doute ?

Il avait fait une erreur.

_ Je pense que l'on peut dire que l'on en a fini ici. Vous trouverez le chemin de la sortie, j'ose imaginer ?

HRP
En color=maroon | texte=gras , c'est Faun qui parle.

En ( color=green| texte=italique ), c'est Archibald dans la tpete de Faun, un ancien lycan esclave.

En ( color=blue | texte=italique ), c'est Vicky dans la tête de Faun.

Bref, vous l'aurez compris : gras = parlote, et italique entre parenthèse = dans les pensées


souls
ft. Faun
Nonus

S'il y avait bien une chose que tu avais appris en 418 ans, c'était ne point trahir le fondement de ta pensée en tes réactions physiques. Retenant un long et las soupir ou encore un roulement des yeux. Il y avait des reproches mais tu n'y faisais que peu attention de par son ton qui trahissait ses émotions. Tu considérais qu'elle n'était plus réellement lucide même si elle avait raison sur une partie des choses, tu te demandais si certains sages étaient capables de se mettre dans la perception de l'autre pour comprendre ses motivations. Aussi vrai que tout le monde dénigrait la passivité de Nueva qu'importe la nation et plus que tout leur hypocrisie vis à vis de l'Empire et du commerce. Il était aisé avec le recul de comprendre que l'Ordre avait caché tout ceci pour des raisons religieuses d'abord et aussi par crainte de voir Ellgard prôner une alliance avec les mages noirs là où en plus énormément de choses ne furent il y a de cela des années que des spéculations. Tu étais de surcroît déçu de la voir s'offusquer pour ceci, les sages étant normalement réputés pour leur capacité à être habile en politique, tu avais vu bien trop de dirigeants qui réagissaient selon les intérêts d'une élite ou selon leurs émotions et là le second cas vint primer.

Tu avais donné à Nueva l'occasion de totalement s'innocenter vis à vis des attentats par rapport à Akantha et Mearian alors qu'il devait avoir quelques têtes en chaque pays qui doutaient de cela. Elle aurait pu manifester son mécontentement mais s'y confirmer mais elle avait préférer tout jeter ce qui faisait germer en ton esprit deux hypothèses, la fierté avait pris le dessus ou alors Nueva ou cette sage précisément n'étaient pas si blanc. Deux orientations alors que tu ne savais vers là quelle te pencher, tu t'étais contenté de soutenir son regard avant de finir promptement le thé que l'on t'avait servi au par avant. Boisson devenue froide avec le temps et cette discussion qui avait durée et qui aurait pu durer même si tu avais décidé de jouer avec le feu car parfois il fallait bien prendre des risques pour avancer, la langue de bois étant un des fléaux de ce temps en diplomatie. Tu ne manquais pas de preuves pour démontrer l'existence des mages noirs, une preuve même que tu n'avais jamais été amené à utiliser jusqu'à maintenant considérant que cela touchait encore plus du personnel pour toi que ta relation avec cette ancienne mage noire que tu avais évoqué. Tu savais que cela allait être inutile cependant.

« - Je ne vais pas abuser plus longtemps de votre hospitalité, merci pour le temps que vous m'avez consacré. »

Inclinant la tête en signe de respect pour la fonction, tu vins te redresser par la suite avant de t'éloigner de la table. La porte se rapprochant doucement mais sûrement tu t'arrêtas juste devant celle-ci avant de te retourner. Tu vins conclure sur cette dernière parole n'ayant trouvé nécessaire de répondre à ses précédentes interrogations, la prochaine fois s'il allait en avoir une.

« - J'espère que nous pourrons continuer un jour qui sait cet entretien sachant que je pourrais vous fournir des preuves de ce que j'avance concernant ce groupuscule et leur existence, du fait que des Seraph corrompus sont entourés d'individus dans un but précis. Nous avons sûrement commis des erreurs à Mearian de par le passé mais au delà des divergences religieuses, d'opinions. Nous souhaitons être bienveillants car comme cela fut le cas dans le passé, nous sommes en des temps sombres et malgré les divergences il est nécessaire de faire front commun sur certains sujets. Sur ce je vous souhaite bonne continuation et malgré cette fin abrupte j'espère que nous pourrons nous entretenir de nouveau. »

Des paroles ampli d'une rare sincérité, tu considérais que hormis les fidèles de Mearien et d'Akantha tout le monde avait le droit à la protection face à une menace invisible et tu espérais que Nueva finisse tôt ou tard par suivre ce pas pour le bien de son propre peuple avant tout, ni plus ni moins.