Lost Kingdom  :: Ellgard :: La Capitale - Keivere, citée des Sciences

COMMUNIQUÉS OFFICIELS DE L'EMPIRE

Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant

Les seraphs sont tombés

COMMUNIQUÉ IMPÉRIAL OFFICIEL
Fait suite à 10 jours après l'intervention publique d'Olieron - mi décembre 417

L'ORDRE DES ASTRES EN PROIE À LA RUINE

En ce début d'année 418, c'est une révélation qui marque un tournant historique dans l'histoire de l'humanité et dans la lutte qui oppose le très haut empire d'Ellgard à l'obscurantiste Ordre des astres. Les seraphs, suffisamment autoproclamés nouveaux dieux du monde, se sont déchirés les uns les autres avant de dévoiler eux-mêmes une vérité pourtant affirmée depuis toujours par l'illustre couple impérial : ce ne sont pas des dieux. Une assemblée extraordinaire s'est tenue au Saint Siège de Théopolis, durant laquelle a été révélée la supercherie que tiennent ces créatures hideuses et difformes depuis plus de deux siècles maintenant : ces fausses idoles ont manipulé le peuple de Mearian pour prendre le contrôle du pouvoir politique et religieux. Des mots de la bouche même du seraph de la Justice, ces créatures sont des êtres qui portent la corruption et le vice en leurs cœurs et dont le destin est de tous devenir des renégats, parangons de l'essence du mauvais et de la lie. Les fidèles du seraph de la Sensibilité ont répandu la parole dans tout le pays : les seraphs sont des fausses idoles qui ont construit leur empire sur le massacre et la crédulité du peuple meariannais. Leurs idoles hypocrites s'égorgent les unes les autres et sont à l'image de leur Ordre : cupides et sanglantes.

UNE RELIGION ÉCRITE DANS LE SANG DES FIDÈLES

Cruelle désillusion pour le peuple de Mearian qui se réveille plein de doutes et de colère. Tout ce en quoi ils ont toujours cru n'est que mensonges et manipulations. Les valeurs de leur peuple s'effritent sous l'hypocrisie de leurs idoles qui tombent du piédestal où elles furent placées. Les foules se rassemblent pour crier leur douleur et la révolte gronde. Déjà, les actes d'une lucidité nouvelle émergent de partout dans le pays : mise à bas des statues de ces mutants inhumains, saccages de leurs autels et inquisitions de leurs temples. Les meariannais sont plein de fureur pour ceux qui se sont joués d'eux et les ont exploités dans la douleur pendant des siècles et des siècles, perchés sur leurs trônes d'ivoire et d'or à recevoir les offrandes pour des prières qui sont restées à jamais sans réponses. À prier des idoles difformes et aveugles, à placer leurs espoirs dans des êtres de corruption, ils s'en sont aliénés l'esprit pour refuser de voir la vérité. Des bûchers commencent à s'élever, alimentés par les symboles de bois de ces monstres. Puissent l'Empereur et l'Impératrice nous garder de ces déviances.

Mais les révélations ne s'arrêtent pas là et, face à la vindicte populaire, la vérité a été forcée de sortir. De la bouche même du seraph de la Justice furent avoués les mensonges et manipulations perpétrés pendant des décennies. C'est une religion entière qui fut écrite dans le sang, de l'aveu même du seraph. Profitant de la souffrance des hommes et de la perte de foi des anciens dieux, les seraphs décidèrent d'usurper leur parole pour se prétendre d'essence divine. Montant une religion, dupant des millions de fidèles en les forçant à se convertir sous peine de représailles envers leurs familles. Même la fière Akantha fut mystifiée par ces adorateurs de monstres et la gangrène s'infiltre jusque dans le peuple du sud. Ils prirent le pouvoir et les richesses, amassant des fortunes colossales pour bâtir des monuments à la gloire de leur orgueil et de leur démesure. Mais, en leurs seins, couvent une corruption plus profonde encore. Lorsque la tromperie s'effrita, mascarade de mauvaise qualité, et que le peuple sceptique en vint à découvrir la vérité, Théopolis commença à se soulever contre leurs idoles mais ceux-ci, enivrées par le pouvoir et l'orgueil, jugèrent cet affront intolérable et massacrèrent le peuple en guise de représailles. De l'aveu même de la bouche du seraph de la Justice, les faux dieux prient la vie de milliers de meariannais. Le meurtre semble inscrit dans leur chair car les seraph massacrèrent les leurs qui tentèrent de dévoiler la vérité. Ils furent ainsi tués et les vingt et un restant effacèrent par magie noire la mémoire de tout Mearian, afin de conserver le masque fragile et laid de leur mascarade. Depuis, ils règnent sans partage en tyrans sous les allures bienveillantes des vertus dont ils se parent, fausses divinités cruelles et pleines de haine.

PREUVES ACCABLANTES

La disparition mystérieuse du seraph de la Sensibilité au moment où celui-ci accuse la Justice d'être aveugle est-elle une coïncidence ? Ces bêtes mal-bâties et estropiées méritent-elles que l'on s'attarde sur leur comportement primitif et imbécile ? Malgré la guerre entre Ellgard et l'Ordre, de plus en plus de meariannais en exil fuient leurs terres natales pour venir s'échouer sur les fiers rivages du nord. Fuyant les massacres silencieux perpétués chez tous les infidèles et tous ceux qui douteraient, ils emportent avec eux femmes et enfants, vieillards et malades, jetés hors de leurs chez eux sans scrupules par des fanatiques et autres parasites du pouvoir. Comment le Pape peut-il permettre de répandre le sang de son propre peuple ? Quel dirigeant éclairé laisserait ceci se produire sans intervenir ? La foi aveugle n'apporte que ruine et sang. Aussi, face à la misère physique et intellectuelle de ces pauvres gens, l'Empereur et l'Impératrice acceptent-t-ils dans leur générosité sans limites de les recueillir et de les protéger comme leurs propres enfants. À l'unique condition, toutefois, qu'ils fassent acte d'apostasie et acceptent la lumière du couple impérial dans leurs cœurs. Leur rééducation sera longue et difficile, mais Ellgard est une terre d'accueil pour toute personne travailleuse et volontaire.

Avides, ces horreurs le sont, et leurs faces crispées et mal fichues n'ont d'yeux que pour le cristal, encore et toujours. Quel usage font donc les meariannais des cristaux qu'ils convoitent sur les ruines du Royaume Perdu ? Aucun. Ils n'ont ni la science du progrès, ni le confort moderne, ni machines pour soulager de l'effort et travailler à leur place. Leurs rues s'éclairent encore à la bougie et à la graisse ! Non, toutes ces veines de cristal n'ont qu'une seule et même fin : l'appétit vorace des seraphs. Car s'ils sont plein de vices et de tares défectueuses, ce n'est que parce qu'ils ingurgitent, encore et toujours, la magie minérale, attaquant ces cervelles aliènes qui leur en réclament toujours plus. Les fausses idoles de Mearian sont folles et sombrent peu à peu. La récente découverte d'anciens textes apocryphes sur des réfugiés meariannais jette une lumière nouvelle et troublante sur les récents évènements. Peuple d'Ellgard, leurs véritables motivations sont désormais claires : les seraphs sont à l'origine de l'incident de 407. Les prêtres du seraph de la Sensibilité sont formels en ce secret inavoué. Cupides et avares, ils ont déclaré la guerre à la grandeur de notre fier empire pour s'en approprier les ressources et corrompre toujours plus d'esprits. Leur présence en Fhaedren ne sert aucun autre but que celui de satisfaire leurs idoles cruelles et malsaines, envoyant à la mort des générations de soldats pour affronter nos patriotes guerriers et semer chaos et désolation en nos rangs. Il n'est nul affront plus grand que de déclarer la guerre par appât du gain, quand le couple impérial règne avec bienveillance, sagesse et vision pour ses enfants.

À partir de là, tout est possible et, qui sait, ne sont-ce pas les seraphs qui, tels le ver dans la pomme, auraient pu provoquer le grand cataclysme de Fhaedren pour satisfaire leur voracité sans limites ?

Ne serait-ce pas les seraphs qui auraient tué les anciens dieux ?

Communiqué disponible dans tout les centres d'Ellgard sur papier, affichages technocomms impériaux et crieurs publiques, mais aussi dans les zones de combats en Fhaedren, auprès des lignes ennemies, par bombardements aériens de journaux via zeppelins.



#046380 #F1AB6B

L'armée de l'Ordre des Astres en déroute

COMMUNIQUÉ IMPÉRIAL OFFICIEL
Publié 1 mois après le précédent communiqué - mi janvier 418
[Écrit en collaboration avec Holker Hallgrimr]

LES TROUPES MEARIANNAISES DÉMORALISÉES

C'est un rebondissement sans précédent dans la guerre qui oppose notre noble Empire aux forces rétrogrades du soi-disant Ordre des astres. La vérité et la justesse de notre vision s’imposent avec une inéluctable évidence au peuple esclave de ces grotesques tyrans. Les sacrifices permanents exigés par ces ogres à l’appétit monstrueux et insatiable ne servent qu’à éveiller petit à petit dans leur population captive les consciences, tant leurs avancées ne font que se briser sur le rempart impénétrable formé par nos glorieuses troupes. En proie aux déchirements internes causés par une guerre d’egos disproportionnés, le mouvement des troupes meariannaises a sombré dans le chaos et le désordre dans lequel son commandement le prédestinait depuis toujours par son évidente incompétence. Comprenant que la cause pour laquelle ils se battent n'est que fumée, de plus en plus de leurs combattants tentent de traverser les lignes pour déserter l'Ordre des astres, fuyant cette machine de mort qui envoie ses enfants mourir à la guerre comme de la vulgaire chair à canon pour satisfaire la vanité de quelques fanatiques. Face à l'obscurantisme tenace et cruel dont font preuve la papauté et ces idoles à la chair pleine de vices et de corruption, l'Empire se doit d'apporter la lumière du bienveillant couple impérial partout où il passe. Il est du devoir d'Ellgard de protéger son peuple de l'influence néfaste de ces envoyés des ténèbres et de la mort. La défaite n’est pas une option, car plier le genou devant ces hordes barbares marquerait la fin de l’espoir non seulement pour notre glorieuse nation, mais également pour le monde, l’intolérable déferlante des abominations de Mearian ne rencontrant alors plus aucun rempart capable de contrecarrer leurs funestes desseins. C'est la responsabilité supérieure des guerriers de l'empire qui sont le bras armé de la civilisation que de sauvegarder la vision de notre glorieux meneur. Il en va de l'avenir du pays, du monde, mais aussi et surtout de l'avenir de nos enfants, afin de s'assurer que le futur qu’ils pourront contempler ne soit pas celui des chaînes perverses de ces monstres prétendant gouverner la manière dont même votre repas doit être pris.

LA DÉSERTION RONGE LES RANGS ENNEMIS

Rien ne semble arrêter la volonté impériale de nos armées et ce sentiment de bien triomphant qui règne dans les cœurs de nos soldats et de la population. Bataille après bataille, c'est une série de victoires qui s'enchaînent sous la vision éclairée et juste des envoyés de notre bien aimé Empereur. La reconquête de Fhaedren s'accélère tandis que l'Ordre des astres recule toujours plus face à notre avancée et à la supériorité de la technomagie, prouvant par là même que leurs mensonges n’ont aucune consistance une fois confrontés à la réalité. Leurs techniques archaïques sont complètement dépassées face aux secrets du Royaume Perdu dont l'Empire est le digne et unique héritier. Cette débandade n'a pas été sans marquer le peuple du nord et, partout, l'allégresse populaire qualifie ces ennemis déchus du sobriquet cocasse d'Ordre Désastre.

Il ne sera pas dit que l'Empire est une nation sans compassion ni magnanimité, bien qu'Ellgard fut injustement attaqué. Aussi, face aux convulsions institutionnelles que subi la théocratie meariannaise, marquant sans nul doute les derniers soubresauts d’un ogre dont les multiples têtes s’entredévorent, tout soldat de l'Ordre des astres se constituant prisonnier aux mains de nos armées sera traité dignement et libre de rejoindre sa nation s'il le souhaite à la fin des hostilités. Les épreuves de cette guerre n’ont pas rendu notre peuple ou ses dirigeants insensibles aux cris de souffrances de ses voisins, mais que notre mansuétude ne soit pas prise pour de la faiblesse : il n’y a pour chaque ressortissant de Mearian qu’un seul choix possible : reconnaître la justesse de la cause Impériale et accepter sa main paternelle, ou périr dans les flammes inextinguibles de son juste courroux. C’est une situation dure qui est ainsi imposée à l’Empereur à cause de la folie et de l’obstination de nos ennemis, mais il l’accepte avec la dévotion qui le caractérise : il en va de la protection des intérêts du peuple et, à travers lui, du couple impérial. Constatant la supériorité de sa vision, des soldats étrangers affluent presque chaque jour, souhaitant se rendre à la lumière de l'Empire pour ne plus servir sous les armes de l'Ordre des usurpateurs. Les seraphs ne sont pas des dieux et cette lumineuse évidence apparaît maintenant comme claire même à ceux plongés dans les plus abjectes ténèbres.

CÉLÉBRATION DE NOS GLORIEUX HÉROS

Devant l'abnégation et la ténacité sans limites déployées par les troupes militaires impériales, les plus méritantes d'entre elles seront décorées au cours du premier dimanche du mois prochain dans la capitale de Keivere, face au regard bienveillant et fier des hauts gradés militaires et du peuple ellgardien. L’Inquisiteur de Guerre lui-même, Son Excellence Holker Hallgrimr, en profitera pour présider à cette cérémonie et échanger quelques mots avec les plus méritants d’entre nous. On chuchote même que le couple impérial pourrait faire une apparition et baigner de sa lumière les héros de l'Empire. Le Quatrième Bataillon d'Armures Mobiles, la Première Escouade Tactique de Transports Blindés et les Huitièmes et Douzième Unités D'Infanterie et de Cavalerie auront l'honneur d'assister à la parade et de défiler devant les citoyens ellgardiens. Jour de liesse célébrant les victoires de l'Empire, sera notamment décoré en ce jour de la médaille d'honneur le capitaine Leto, troisième officier du Bataillon d'Armures Mobiles, et fait Chevalier en reconnaissance de son acte héroïque ayant sauvé son unité entière de la mort et permis un tournant décisif pour la victoire lors de la glorieuse bataille du Gouffre d'obsidienne. Acclamé, le peuple conte déjà ses innombrables exploits et n'attend que d'assister à la démonstration de pilotage aérien de son exoarmure. Un jour à marquer d'une pierre blanche dans cette guerre qui s’approche chaque jour un peu plus d’une conclusion heureuse.

Communiqué disponible sur papier, affichages technocomms impériaux, crieurs publiques et bombardements aériens de journaux au-dessus des zones de combats de Fhaedren



#046380 #F1AB6B

L'Ordre des astres conspire, avide d'une guerre mondiale

COMMUNIQUÉ IMPÉRIAL OFFICIEL
Publié 7 jours après le précédent communiqué - fin janvier 418

LES SERAPHS SONT MORTELS

L'épave qu'est devenue le vétuste Ordre des astres s'effondre toujours un peu plus tandis que l'éclatante et lumineuse vérité perce les ténèbres de l'obscurantisme poisseux dans lequel ils tentent de baigner notre glorieuse nation, le monde et notre avenir. Si, longtemps, ces autoproclamées idoles de la ruine ont maintenu le peuple meariannais dans l'ignorance et la peur par la violence et le mensonge, aujourd'hui l'odieuse supercherie est affichée aux yeux de tous. Forcées de faire face à la vindicte populaire qui jette à bas les fondations même de l'Ordre des astres, la vérité a jailli sur ces bêtes hideuses et déformées que sont les seraphs. La révélation tombe comme une condamnation pour ces traîtres à la lumière : ce ne sont que des mortels corrompus en qui réside la monstruosité de leur essence qu'ils osent nommer divine. Êtres abjects et horreurs difformes, l'allure torturée qu'ils affichent n'est que le reflet de leur intérieur mauvais et nauséabond, qu'ils font passer pour supérieur en mystifiant les esprits par l'influence néfaste des cristaux qu'ils dévorent et exigent avec toujours plus d'avidité. Aujourd'hui, la toute puissante volonté du couple impérial répand la vérité sur le monde pour apporter le salut à ces âmes égarées et vulnérables qui placent leurs espoirs et leur foi en ces êtres de cupidité et d'avarice. Ils sont mortels et n'importe qui peut les tuer. N'importe quel citoyen modèle qui leur apporterait ce soulagement ne ferait que son devoir et participerait à dissiper les ténèbres que l'Ordre des astres s'est acharné à répandre. Car partout ils conspirent contre l'ordre mondial afin de faire sombrer les nations dans le chaos, le feu et le sang. Mais loué soit le couple impérial, car il nous protège par sa vision avisée, sa sagesse et sa bienveillance, déployant la force du noble Empire d'Ellgard tel un rempart contre ces abominations, œuvrant pour la paix et l'équilibre de tous les peuples dans une cause colossale mais juste.

Allons, citoyens, soldats, guerriers immortels de l'Empereur, redoublez d'efforts et de vigilance car le salut du monde et du futur de nos enfants ne tient plus qu'à vingt et une condamnation à mort. Vingt et une célébrations que le couple impérial saura récompenser avec la plus grande des générosités pour quiconque apportera la tête de l'un de ces monstres. Vous aussi, meariannais, révoltez-vous contre les chaînes de souffrance et de sang qui vous ont été imposées. Faites tomber ces esclavagistes biscornus et difformes et trouvez la lumière qui émane de la vérité de notre bienveillant Empereur. Il est juste et bon avec ceux qui savent le reconnaître, mais impitoyable avec qui vivra dans le déni et la haine.

LE SERAPH DE LA JUSTICE SACRIFIE SON PROPRE PEUPLE

Des actes abjects pour des êtres abjects. Le seraph de la justice, sous des artifices mystiques dissimulant l'horreur de sa condition, est un individu sinistre et sanglant se faisant obéir par la terreur, connu pour ses positions expansionnistes et impulsives. Depuis combien de temps celui-ci manipule-t-il les honnêtes gens de ce monde ? Depuis combien de temps répand-il son poison dans les oreilles des peuples de Mearian pour les garder aveuglés ? Depuis combien de temps tous les seraphs le font-ils ? Que l'Empereur nous garde lui et sa vision éclairée, comme il l'a toujours fait jusque présent avec une force et une conviction inébranlables, permettant chaleur et prospérité dans notre glorieuse nation.

Le seraph de la Justice a lui-même avoué les massacres et la duplicité qu'eut sa race maudite à l'encontre des meariannais et des autres nations. Dans l'optique d'une guerre totale, celui-ci a tenté d'effacer ses odieux crimes sous la bannière de la haine et de la mort en exhortant ses fidèles à venir s'écraser sur les lignes impériales et mourir pour une foi désormais vide et acide, rongeant les cœurs comme les lignes de l'Ordre des astres, ne laissant que cendres et désespoir au sein même de ses propres troupes. Quel genre d'être faut-il être pour se prétendre justice et ne semer que discorde et désolation, chaos et appel à la mort ? Assurément, ce seraph porte bien son surnom, le faiseur de veuves, tant il a envoyé d'honnêtes gens se sacrifier aveuglément pour la suprématie d'une cause vide. La folie et sa corruption avouée dévorent son sein et le poussent à une guerre toujours plus sanglante, après tout, ne sont-ce pas l'Ordre des astres et les seraphs qui ont déclaré ce conflit meurtrier et inutile à notre fier et altier Empire ? Sans la coruscante lumière du couple impérial et du bras armé et inflexible de ses troupes d'élite, qui pourrait se dresser face à cette corruption ? Qui oserait ?

L'ORDRE DES ASTRES ET LES SERAPHS ATTAQUENT AKANTHA

Sous la lumière de ces tragiques révélations, le très estimé couple impérial n'a eut d'autre choix que d'envoyer ses plus braves, redoutés et efficaces Chevaliers d'élite faire le jour sur ces sinistres et délétères machinations. Une investigation sans précédent, ardue et dangereuse, conduite en territoire meariannais, mais qui a mené à la découverte de preuves accablantes et sans équivoque. Après de nombreux combats à l'issue unilatérale et d'éclatantes victoires, les très redoutés commandos personnels de notre bienveillant Empereur ont su balayer la fragile résistance opposée pour s'emparer du secret recelé dans les temples du seraph de la Justice. La vérité est sans appel et prouve, s'il était encore nécessaire de le faire après leur propre aveu, le mal obscur et mauvais qui infecte le sang des seraph : c'est le seraph de l'injustice, comme l'appelle désormais le peuple, qui a commandité les attentats visant les très humbles et nobles dignitaires akanthiens et ellgardiens, réunis ensembles pour une union culturelle de paix et de prospérité lors des négociations d'octobre. Usant d'artifices risibles et d'une technomagie archaïque digne du siècle dernier, l'abjecte chose a également commandité des attentats sur la capitale de son propre peuple, Théopolis, détruisant et tuant afin d'écarter toute suspicion de la part de l'Ordre des astres et entacher l'immaculée image de l'Empire. Manœuvre primaire et sans subtilité, corroborée par les plans et dispositifs de mise à feu technomagiques trouvés dans les temples du seraph de la justice.

La présence d'envoyés de Mearian sous couvert d'une protestation populaire et de dignitaires de l'Ordre des astres œuvrant sans complexe au sein même des réjouissances auxquelles ils n'étaient pourtant pas conviés prend alors une toute autre signification. Quel autre intérêt aurait-ils eut que de venir assister à des négociations de paix et de partage entre deux nations, si ce n'est pour accuser le noble Empire d'Ellgard d'en vouloir au majestueux Royaume d'Akantha ? C'est une machination cruelle et génocidaire de la part de l'Ordre des astres, n'hésitant pas une seule seconde à détruire les vies de ses alliés dans le but secret et vil visant à le ranger de force à ses côtés. L'Ordre des astres est un serpent qui tue et dévore, tentant d'emporter les quatre nations dans cette guerre que d'aucun nomment dès à présent la Tyrannie Seraphique. C'est une ingérence inadmissible visant à occulter la bienveillance d'Ellgard et la lumière de ses très estimés envoyés. Car les seraphs ne sont pas des dieux, mais ils n'ont pas hésité à outrager la royauté akanthienne en prétendant pouvoir donner à leur roi leur prétendue légitimité divine. Après avoir provoqué morts et destruction en Akantha, qui sait de quelles ignominies de telles créatures seraient encore capables ? Ou même de quelles secrètes atrocités sont-elles déjà coupables ?

RÉCOMPENSE POUR TÊTES MISES À PRIX

Aussi, devant cet acte qui constitue un crime envers l'humanité, envers le noble Empire d'Ellgard ainsi que ses dirigeants puissants mais justes, l'Empire met à prix la tête de tous les seraphs de l'Ordre des astres, fausses idoles et charlatans meurtriers. Il est impératif de mettre un terme à de tels agissements, pour la sécurité de tous et l'avenir que nous voulons léguer à nos enfants. C'est notre responsabilité et devoir afin de combattre l'obscurantisme poisseux et étouffant qui se dégage de ces abjectes horreurs. Quiconque exécutera ces créatures hideuses menaçant l'intégrité de la civilisation mondiale et rapportera leurs têtes à l'Empire se verra récompensé par des trésors et des richesses sans précédent. Le couple impérial fera montre d'une générosité à la hauteur d'un tel devoir et de l'abnégation rare que demande une telle tâche. Terres, richesses, titres ou cristaux, il n'y a pas de limites à la gloire de celui ou celle qui saura accomplir un tel acte de dévouement. Quiconque possède des informations sur les vingt et un seraphs ou rapporter leurs têtes mortes ou vives se verra gratifié de récompenses à la juste valeur de ces actes héroïques, s'assurant ainsi une place dans l'histoire.

Communiqué disponible sur papier, affichages technocomms impériaux, crieurs publiques et bombardements aériens de journaux au-dessus des zones de combats de Fhaedren



#046380 #F1AB6B