Lost Kingdom  :: Akantha :: Le grand canyon

[Flashback 413] Flamboyant coup de foudre ténébreux dans l'immensité d'un canyon [PV isaak]

Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
Un soleil de plomb.
Une chaleur suffocante qui vous prenait aux tripes et coupait l'envie de faire quoique ce soit.
Un vent chaud qui soulevait les poussières et rendait l'air presque irrespirable.

Décidément, le grand Canyon de Mirendarth en plein été n'était pas un endroit des plus hospitaliers, et ce même lorsqu'on avait grandi au beau milieu d'El deserto. Alteas avançait péniblement, tête baissée, il avait remonté la capuche de son manteau pour se protéger un peu du Soleil. D'autant que ce dernier pouvait nuire à la coloration de sa chevelure...

Le jeune homme avait soif. Il n'avait plus d'eau. En tord : un rongeur courageux qui avait profiter de la nuit pour venir percer son outre et ce malgré le feu que le jeune avait pris soin de faire avant de s'endormir. L'animal avait fait preuve d'un courage hors norme pour ainsi braver le Dark Thunder Master aussi Alteas ne chercha même à le retrouver pour se venger.

Notre sombre et ténébreux héros revenait d'une séance d'entrainement dans un coin perdu au fond du canyon. Les résultats avaient été pour le moins mitigés, si bien qu'il avait prolongé son séjour de quelques jours. Ces quelques jours supplémentaires n'avaient l'air de rien a priori. Mais si vous rajouter à cela qu'il avait perdu une partie de ses provisions des suites d'un éclair incontrôlé de sa part, et qu'à présent sa gourde fuitait ; vous comprendrez que la situation n'était pas au beau fixe pour Alteas.

Il avait faim, il avait soif, la chaleur avait de quoi l'abrutir encore plus que de normal. Chacun de ses pas était lourd et il était encore assez loin du vignoble duquel il avait débuté son expédition.

En fin d'après midi, Alteas était à présent sur les hauteurs du canyon. Là haut, bien que l'ombre était quasi-inexistante, la poussière se faisait plus rare.

Soudain, il entendit au loin des cris. Ces cris, il les connaissait. Ils étaient typique des bandits locaux. Des cavaliers émérites qui tourmentaient les pauvres âmes de la région et faisaient régulièrement des razias sur les vignobles et autres petites communautés. Ils retournaient ensuite ses terrer des ses régions désertiques, demeurant insaisissables pour les autorités locales qui pourtant menaient parfois des expéditions punitives à leur encontre. Altéas avait déjà pris part à certaines d'entre elles, c'était un contrat classique de mercenaire et cela payait pas mal...

Aux cris des cavaliers vinrent soudain s'en ajoutaient d'autres :

«Au secours !»

Une voix de femme... Elle demandait de l'aide !

Le sang d'Alteas ne fit qu'un tour. Animé d'une énergie nouvelle, il s'élança aussi vite que possible en direction des cris. Bientôt il put les voir en contrebas. Au milieu d'un nuage de poussière soulevé par les cheveux, on pouvait voir une femme blonde. C'est elle qui appelait à l'aide. Elle était à présent complètement encerclée par 6 bandits.

Conservant sa capuche, Alteas dégaina sa lame et la fit tonner un grand coup. Le bruit attira l'attention sur lui.

«HALTE LÀ !  LE TOUT PUISSANT DARK THUNDER MASTER NE PEUT VOUS MENER À BIEN VOS SOMBRES DESSINS. FUYEZ OU VOUS SUBIREZ MON COURROUX FULGURANT !»

Il lui sembla que les cavaliers échangèrent quelques propos en contrebas mais Alteas ne les entendit pas du haut de sa falaise. Cependant il paraissait évident que les hommes n'étaient pas en train de prendre la fuite.

La suite du plan était claire

Faisant un large moulinet avec sa lame, Alteas s'élança d'une puissante impulsion vers le fond du canyon. Arrivant au sol, il abattait puissamment sa lame dans un fracas de tonnerre assourdissant, faisant là preuve de la puissance du Dark Thunder Master. Les cheveux paniqués et les cavaliers impuissants prendraient alors la fuite ou bien se lancerait à l'assaut d'un adversaire bien trop puissant pour eux.

C'était du moins ce qu'Alteas avait en tête au moment de s'élancer en avant.

Cependant, ce qu'Alteas ne savait pas, c'est que le promontoire duquel il observait la scène était instable, très instable. Le genre d'instabilité qui supporte mal que la foudre viennent s'abattre dessus...

À peine avait-il terminé sa tirade qu'Alteas pu entrendre un craquement sonore et peu rassurant. L'instant d'après, le sol s'affaissait sous pieds, alors que lui et une bonne portion de promontoire tombaient dans la vallée contrebas.
Sous le soleil à l'écrasante chaleur, les petits êtres mortels survivent comme ils peuvent. Certains le font honnêtement, d'autres moins et d'autres absolument pas. En ce moment-même, dans un canyon au beau milieu D'Akantha, une jeune femme blonde s'est égarée dans les terres arides. Elle court, comme appeurée. Elle ne cherche pas sa destination, mais une sortie. Encombrée par sa robe, elle glisse et s'effondre genoux à terre sur le sol. Elle tente de se relever mais elle semble naturellement inapte à se mouvoir dans sa robe. Un bruit lourd de plus en plus audible s'approche, dont le vacarme irait presque faire gronder les falaises. Le son vibrant de chevaux au grand galop. Des cavaliers, pas des gardes non: des bandits. Les mêmes rôdeurs qui viennent comme des charognards sur les errants et les proies faciles. La jeune fille les voit arriver, ils l'encerclent. Elle a beau réussir à se relever, c'est trop tard. Qu'elle à droite ou à gauche, ils l'encercle. Elle est bloquée. Plus rien à faire si ce n'est hurler de tous ses poumons.

AU SECOURS!

Elle a beau crier, c'est inutile.

Heeeey qu'est-ce qu'on a là?

On peut vous escorter quelque-part?

Hey Mad'moiselle, ça vous dirait une charmante chevauchée sur mon bel étalon?

Ils rient tous devant leurs méfaits à venir. Tout le monde se doute d'où peuvent venir les esclaves d'Akantha. Elle allait bientôt le savoir. Pas d'issue, elle était cernée...exactement comme prévu. Yohanna sait parfaitement rentrer dans la peau de la jouvencelle sans défenses.

Oulàlà nan pitié je ferais tout ce que vous voulez...enfin non pas t-Au secours! ...à peu de choses près oui.

Qui vous dit que la dame en détresse est celle qui a besoin d'aide? Qui dit qu'elle en est une? Ce n'est pas elle qui est encerclé. C'est elle qui les a enfermer. C'était un leurre. Tout était prévu, tout calculé. Leur fin était préméditée. Au même endroit, planquée derrières les rochers, se trouve le véritable piège. La mercenaire au masque d'os les observe, parée à les frapper au meilleur moment. Après tout, la roche ici est fragile. Il suffit d'avoir la force suffisante et...

«HALTE LÀ !  LE TOUT PUISSANT DARK THUNDER MASTER NE PEUT VOUS MENER À BIEN VOS SOMBRES DESSINS. FUYEZ OU VOUS SUBIREZ MON COURROUX FULGURANT !»


A peine Isaak était-elle sortie de sa cachette pour tendre l’embuscade que tout le monde se retourne tandis qu'elle cherche autour d'elle d'où cela peut venir. Tout le monde lève alors la tête vers le sommet du canyon, un balcon, un homme...qui s'effondre....sur Isaak. Le réflexe qu'aurait pu avoir la mercenaire serait d'esquiver d'une roulade de dernière minute. Mais non, c'est trop tard. Tout tombe va trop vite, même pour elle. Les débris tombent et cet homme semble s'écraser sur elle. Mais, sans même bouger, et par pur réflexe, Isaak ne fait pas de pas de coté. Au contraire, elle est resté plantée là. Et l'incruste lui tombe dans les bras. Son poids doublé à sa chute la font tomber un genou sur le sol tandis que quelques débris de bois leurs tombent dessus.

I-ISAAK?!

Ils ont survécu, épargnés comme par miracle. Elle relève légèrement la tête et son regard croise celui de cet étrange individu encapuchonné. Ses yeux accidentellement plongés dans ses -enfin son- oeil bleu. Une étrange lueur en émane. Comme si elle dévisageait le peu qu'elle voyait de son visage et inversement. Et soudain...

{Dream Weaver}

Ses yeux au teint cuivré trahissent le fond de sa pensée.
Une étrange émotion l'habite par-delà son masque monstrueux.
Une étrange sensation lui monte de la tête jusqu'aux pieds.
Quelque-chose de fort, de très fort et rare.
Quelque chose comme...

Dégage.

{Effet Sonore}

De l'agacement.

Elle le lâche quitte à le laisser tomber par terre pour de bon. Elle regarde ensuite les autres.

Un silence, lourd et pesant. Les bandits regardent leur proie puis Isaak. Le tout n'ayant pour réponse qu'un haussement d'épaule de la part de la mercenaire. Mais ça, ça n'allait pas durer, forcément.

Euuuh ça va Isaak? Eeeeet... l'autre?

Pardon?
Quoi?
Hein?

Ouuuh ça allait être une longue journée...
La chute charge stratégique avait fait moins mal que prévu.

Alteas rouvrit les yeux et son regard croisa alors une paire d'yeux à la couleur pour le moins inhabituelle. Étaient-ils simplement marron ou noisette ? Non, c'était plus complexe que cela, ils arboraient un éclat supplémentaires, sans doute de légères nuances de rouge leur conférant un aspect auburn. Des yeux inhabituels en sommes et qui reflétaient une âme sans doute aussi complexe que leur couleur...

Mais ce regard n'était pas seul, il appartenait à un visage, masqué, qui lui même était monté sur un corps, qui lui possédait des bras, qui eux portaient Alteas.

«Heeeyyyy, lança Alteas à sa sauveuse en lui lançant un sourire enjôleur
-Dégage.»

L'instant d'après la chute fut rude.

Il y eu alors un instant quelques peu flottants. Mais pas du côté de notre ténébreux héros. Ce dernier réalisa soudain quelque chose. Quelque chose d'essentiel ! Quelque chose qui m'était en péril la survit de l'humanité tout entière ! Son ultra espadon, sa lame chérie et surpuissante bénie par la foudroyante puissance divine des dieux primaires du plan célèste du jardin d'Agartha, n'était plus entre ses mains. Or seul lui, le Dark Thunder Master, héritier des pouvoirs des abysses infernales du neuvième siècle du tourment éternel était capable de maitriser sa toute puissance. Entre de mauvaises mains le monde était condamné...

Conscient de l'important de la tâche qui lui avait été confiée par le destin, et soucieux de la mener à bien, Alteas bondit sur ses pieds avec une hardiesse peu commune. Il scruta alors les environs, ignorants totalement les autres être vivants présents autour de lui. Rien ne devait le distraire de sa mission !

Elle était là. Plantée dans le sol un peu loin. Juste à côté du cheval du cavalier le plus proche en fait. Avec une rapidité surprenante il fonça dans sa direction, s'en empara et revint à l'endroit exact où il s'était relevé.

-...l'autre ?
-Qu'entends-je ? L'autre ?»

Alteas ne pouvait laisser passer cela. D'une geste il renvoya sa capuche en arrière :

«Celui que vous avez devant vous n'est autre que le Dark Thunder Master ! »

Plantant sa lame dans le sol, il arbora sa pose la plus puissante afin de contenir la puissance magique qui bouillonnait en lui à l'évocation de son nom véritable. Il était certain que les brigands fuiraient en connaissant l'identité de leur adversaire.

«...
-...
-...
-...euh...
-Mais enfin....le Dark Thunder Master !
-...
-...
-...
-...
-Peut être me connaissez vous sous le nom d'Alteas Dryden alors, héritier de la terrible foudre noir des abysses infernales du neuvième cercle du tourment éternel !
-...
-...
-...
-Ah !...euh non en fait...»

La scène était lunaire. Alteas demeuraient incrédule et désarmé. Soit tous ces gens étaient des comédiens hors pairs. Soit ils vivaient une vie bien tranquille pour ne pas connaître le nom d'une menace telle que lui ! Elle eu pu durer encore un peu si un bandit ne sembla soudain avoir une illumination :

«Mais attend...cette femme...c'est la mercenaire au masque d'os !
-Merde ! On se casse les gars ! »

Immédiatement, l'ensemble des bandits éperonnèrent leurs montures et s'éloignèrent dans le canyon. Bientôt la poussière soulevée par le départs des cheveux retomba. Seuls restaient les deux jeunes femmes et notre ténébreux héros. Celui-ci exécuta un moulinet de sa lame avant de la repositionner bien accroché dans son dos.

«Je savais que ma réputation me précéderait. Vous voilà en sureté madame. Encore une victoire du Dark Tunder Master.»


Il accompagna ses propos d'un sourire détaché à la classe inégalable.

Mais soudain et tout à coup, l'adrénaline retombant, il subit subitement le contrecoup de sa chute et de la fatigue accumulée auparavant. L'instant d'après, il s'écroulait, inconscient...
Évènement impromptu et imprévu. La malchance tombée du ciel. Tout cela devait être une journée comme une autre, un boulot de plus d'accompli. Mais non, il fallu que le ciel leur tombe sur la tête. Il a fallu qu'une entité à la puissance supérieure à la norme vienne se mêler des affaires des humbles mortels. Étonnant coup de chance que cette femme masquée ne l'ai sauvé dans sa chute sûrement mortelle. Non pas qu'il en avait besoin mais c'est l'intention qui compte. Remarque, cela n'avait rendu son atterrissage pas moins dur. S'en suivit un malaise au silence assourdissant. Et ainsi, l'être extraordinaire venu des cieux (et certainement pas d'une rambarde) se présenta. Le grand, le terrible, le méconaissable Dark Suntruc Machinster. Qui de quoi de quand et où, c'était là un bien beau mystère. Soudain, la crainte qu'inspirait les bandits disparut aussi vite que cela ne fut le cas pour la jeune fille en détresse. En effet, quel devait être leur désarroi face à...la femme au masque?! En sauvant la peau de cet étrange mais non moins mystique inconnu, elle s'était révélée à la lumière du jour. Elle qui avait pourtant prévu de tuer dans l'ombre. Sa réputation ne la précédait pas toujours, mais pour une fois que cela arrivait, c'était pour mieux planter le couteau dans le karma. Ignorant purement et simplement l'impromptu cyclope, c'est toute la petite bande qui bat en retraite. Regard étrange, étonnée et même presque frustrée de la jeune fille qui a "bien failli perdre la vie".

{JJBA-Cheerful Journey}

N-N-NAN MAIS ATTENDEZ! R..

Trop tard, ils ont déjà commencés à partir au grand galop, suivi de près par la femme au masque tentant désespérément de les rattraper, ignorant tout le reste.

R...revenez quoi...

Peine perdue visiblement. Il était probablement trop tard. Constant la tristesse des faits, la jeune blonde lève la tête avant de la rabattre en lâchant un râle plus qu'agacé. Que restait-il à faire d'autres de toute façon? Elle finit par jeter son regard sur le seul homme encore présent. Oui oui, celui-là, ouai toi-là Dark Bidule, entrain de te la péter avec ta grosse épée. Pas que t'avais l'air stupide (enfin un peu) mais au moins t'avais l'air plus sympathique que les autres. Et puis, comme on l'a déjà dit, c'est l'intention qui compte. Levant le sourcil, d'un air plus que sceptique, l’adolescente se relève avant de t’adresser la parole.

Eeeer...merci? Je crois. Elle te regarde, d'un air fasciné. C'est qu'avec ton épée, tu as la classe quand-même. Il faut le reconnaitre. Par contre on peut savoir ce que vous foutez l- Eeeeeet...tu tombes dans les vapes avant même qu'elle ne finisse sa phrase.  Chouette. Ni une ni deux, elle accourt vers toi.

Qu'es-ce qu-ça va?! Vous allez bien? Roh merde est-ce qu'il respire?! Rohlàlà quelle journée de MERDE!

Voix au ton bien moins agréable au loin. La femme au masque d'os, elle était en pleine course pour tenter de rattraper les cavaliers renégats. C'était peine perdue, ils étaient bien trop rapides. Elle finit par renoncer avant que, dans un élan de colère, ne jette son masque avec fracas contre le sol. Le tout sublimé par ce juron qui fit écho dans tout le canyon. C'est qu'elle grince sauvagement des dents et manque de pousser de nouveau une gueulante. Dans son humeur destructrice, elle donne un coup de pied dans le vent, balayant du sable et quelques cailloux.

ISAAAAAAAAAAAK! La voix de sa partenaire vint s'interposer entre elle et sa frustration.

Et cette Isaak retourna voir la jeune fille d'un pas pressé et peu enjoué.

Isaak! J'ai rien compris, ils sont partis et lui vient qui vient d'tomber dans les vapes et Elle te baffe. Regarde. Elle te rebaffe encore. Rien à faire. Une autre baffe, mais là c'était gratuit.

Et Isaak s'approche d'elle...et surtout de toi...le poing levé. On vas voir s'il va
pas se réveiller.
Sans réfléchir plus loin, la jeune blonde se relève et tente de repousser Isaak dans son avancée.

NON! non! non! non! non! J'ai dis "le réveiller", pas "l'achever"! Coup de chance, semblait-il qu'elle était capable de calmer ses hardeurs. Enfin, son poing en tout cas. La femme démasquée laisser un râle s'extirper avant de se retourner vers l'horizon.

On avait une chance, UNE! D'en avoir plusieurs à la fois et d'en capturer un. On va devoir reperdre notre temps à les pister.

C'est pas l'plus urgent là. On va pas le laisser comme ça!

On a plus important.

Il nous a aidés! Isaak lui jette un regard inquisiteur 'fin...il a voulu...je crois.

De nouveau, la femme en noir jette un oeil sur toi puis sur l'horizon, puis de nouveau sur toi. Elle s'entends respirer, le souffle lourd et usé. Même inconscient, tu l'emmerdais au plus haut point. Et pourtant... Vint en elle une étrange contradiction, comme si elle avait soudainement un minimum d'empathie dans sa colère. La voilà qui râle de plus bel encore tout en relâchant les bras.

Très bien...

Et ainsi, tu échappas à un coup de poing qui aurait pu t'être fatal (et quand bien même, le rp ne serait plus canonique). Et les deux femmes t'embarquèrent jusqu'à leur campement dans une caverne plus loin vers le sommet du canyon. Enfin, si tu ne te réveilles pas avant Dark truc bidule.
Alteas reprenait ses esprits. Il était courant chez lui que son corps, lorsque que le Dark Thunder Master était sur point de prendre le contrôle de son corps, ce dernier, dans un dernier réflexe de protection du monde préférait faire perdre connaissance à notre héros. Sans ce réflexe de défense, il y a bien longtemps que le monde aurait été détruit par la toute puissante foudre noire.

Il se relevait  à l'endroit même où la rencontre avait eu lieu. Il commençait à regarder autour de lui alors que soudain la jeune fille blonde se jetait sans ses bras, pleurant de joie.

«Oh, vous m'avez sauvée merci beaucoup. Qu'aurais-je fait sans vous et votre héroïsme ♥️
- C'est tout à fait normal, le Dark Thunder Master ne saurait laisser ces bandits mener à bien leurs sombres plans.
- Oh vous êtes donc bien le Dark Thunder Master. Je ne vous avait pas reconnu de suite. J'étais persuadée qu'un être aussi puissant ne pouvait pas avoir une telle apparence. Mais la réputation de l'homme qui maitrise la Foudre noire des abysses infernales du neuvième cercle du tourment éternel n'est plus à faire !

-J'ai également entendu parlé de vos pouvoirs, c'est un honneur. Merci de nous être venu en aide.
-Vous êtes notre héros. ♥️
-C'est un honneur. Mais je ne peux assumer ce rôle. Mes pouvoirs sont trop dangereux, je vous mettrais en danger.
-Mais pourtant vous êtes équipé du légendaire cache-œil de régression divine des ténèbres du paradis ?!
-Même un tel artefact ne suffit pas à canaliser une telle puissance.
-Vous êtes bien informée si vous connaissez l'existence du cache-œil de régression divine des ténèbres du paradis. Vous êtes sans doute toute deux des élues du destin également.
-Peut être bien, mais rien d'égale à votre puissance.
-Les ténèbres qui vous habitent sont tellement puissants. Je n'ai jamais rien vu de tel...
-Peut être pourrait-on vous aider à vous décharger un peu... de votre puissance... ♥️
- Cela serait trop dangereux, j'en ai peur.
- Allons Dark Thunder Master, je suis capable d'encaisser votre noirceur. »

La brune et la blonde jetaient maintenant des regards lascifs à notre ténébreux héros, elles se rapprochaient doucement de lui avec une démarche féline. La brune se mordait doucement les lèvres alors que la blonde laissait courir sa langue sur ses lèvres roses. Leurs mains commencèrent à caresser doucement le torse musculeux du ténébreux Dark Thunder Master, commençant à doucement faire glisser son manteau de ses épaules. Alteas se retrouvait désarmé, ne sachant trop comment se comporter dans ce genre de situation...

Soudain Alteas sentit une violente douleur en bas de son dos, comme si un quelconque démon venait de traitreusement s'en prendre à lui par surprise. Il lâcha un crie alors que ses yeux s'ouvraient :

«Tu étais pas obligée de le jeter par terre Isaak.
-Il bavait... »

Alteas revenait doucement à la raison après ce doux rêve. Mais était-ce seulement un rêve ? Il était à présent dans une grotte un peu sombre, deux silhouettes se tenaient proches de lui. L'une d'elle était brune avec de longs cheveux...

«-Aieuh...euh...Maman ? »
«Tu étais pas obligée de le jeter par terre Isaak.
-Il bavait. »

Et rebelote, revoilà que cette Isaak rends l’atterrissage plus dur que prévu. Il y a comme un air de déjà-vu. M'enfin, tu as eu de la chance, tu es tombé tête la première sur les sacs de voyage du duo, quand bien même la tête serait un organe vitale ou non pour le Dark Frondeur Blasteur. Au largage de colis d'Isaak, la jeune adolescente leva les yeux au ciel en haussant les épaules.

T'es vraiment pas possible des fois. Lui dit-elle avant de s'avancer vers toi. C'est que tu as de la chance qu'au moins une personne ici semble en avoir quelque-chose à faire de toi. Car oui, Isaak est encore là, debout, passive et d'un air indifférent. La plus jeune s'approche de toi, posant le genou à terre pour voir dans quel état tu es. C'est que ce n'est pas gagné à tout le monde de tomber de si haut et de pouvoir encore marcher. Sans grande surprise, c'est un regard inquisiteur qu'elle jette sur sa partenaire de crime.

Quoi?

Ça te tuerais de faire, au moins, semblant de te soucier d'un gars que t'as empêché de mourir?

Tu crois que j'ai eu le temps de réfléchir ou même de me barr- CHHH regarde il se réveille!

Ton oeil bleuté refait déjà petit à petit surface, s'ouvrant à la lumière du jour, lentement mais sûrement. Mais il ne s'écarquille pas autant que celle qui a daignée se mettre à ton niveau pour s'occuper de toi.

Ah! Vous allez bi-
«-Aieuh...euh...Maman ? »


...

La blonde fronce un sourcil, jetant un regard à droite à gauche d'un air circonspect avant de se retourner vers ce que toi tu regardes. Eeeeet, et c'est assez incongru. Étrange dévolu de maternité même. Très bref moment de silence avant qu'Isaak ne jette d'oeil à droite à gauche et là, elle comprends enfin. Une phrase vieille comme le monde mais à laquelle Isaak n'étais absolument pas habituée. Son visage trahissant son incapacité à savoir où ce placer. Malaisant en somme. Enfin, malaisant pour Isaak, l'autre femme en revanche se retient très très très difficilement d'exploser de rire en voyant la réaction d'Isaak; ne laissant sur son visage qu'une grotesque grimace. Après tout il y a de quoi se moquer avec une multi-centenaire sans vie sociale.

...
...
...
non.
D'un ton stoïque mais pas moins embarrassée.

Là, c'est l'autre fille qui étouffa très maladroitement son rire d'une main. Isaak fronça les sourcils tout en la foudroyant du regard. En réponse, Isaak part s'asseoir sur une pierre à coté, le tout en détournant le regard et croisant les jambes. La plus jeune se calme enfin, c'est qu'il faut pas te laisser en plan.

Vous allez bien? C'est pas donné à tout le monde de survivre à une chute comme ça. Roh d'ailleurs vous êtes pas blessé au moins? Te demandes-t-elle en posant sa main sur ton front.

J'dois avoir quelques bricoles dans un sac attendez. Sais-t-on jamais si vous vous êtes ouvert quelque-part. Juste avant de se tourner pour agripper un sac pour le ramener ici. Et c'est là que son blabla infini s'apprête à commencer tandis qu'elle fouille dans son sac.

N'empêche vous avez eu d'la chance d'être tombé juste au-dessus d'Isaak, enfin ça et survivre à l'avalanche. Bon après certes on a pas pu attraper les bandits mais l'essentiel c'est qu'on soit tous et toutes en un seul morceau enfin je me comprends ça quand bien-même mais bon vous savez ce qu'on dit hein...oh attendez mais oui bon sang pardon! Moi c'est Yohanna et celle qui vous as rattrapé c'est Isaak là-bas

Elle vous ignore allègrement, pire encore, elle tourne la tête ailleurs. Yohanna penche alors sa tête vers toi en chuchotant de façon négligé: "Elle aime pas les gens mais elle est gentille...enfin des fois, quand elle est d'humeur, mais vous êtes encore là (c'est un bon début)." Avant de reprendre de plus belle dans sa course vocale.

Et vous? Oui elle avait déjà fini, c'était rapide *tousse*.
«Non. »

La voix n'avait pas la douceur de celle de la génitrice du Dark Thunder Master. Alteas se massa les tempes un instant, cherchant à reprendre ses esprits. Sa gorge était plus sèche encore que le 46ème cercle des tourments éternels de l'enfer et il sentait chaque puissant battement de son certes valeureux mais non moins ténébreux cœur résonner dans sa tête tels les coups de marteaux des dieux démons des profondeurs abyssales du saint palier du jugement dernier.
Il n'avait pas encore récupérer la totalité de ses facultés intellectuelles hors du commun quand il entendit une autre voix, plus jeune, plus proche de lui :

«Vous allez bien ? C'est pas donné à tout le monde de survivre à une chute comme ça. Roh d'ailleurs vous êtes pas blessé au moins ?
J'dois avoir quelques bricoles dans un sac attendez. Sais-t-on jamais si vous vous êtes ouvert quelque-part.
N'empêche vous avez eu d'la chance d'être tombé juste au-dessus d'Isaak, enfin ça et survivre à l'avalanche. Bon après certes on a pas pu attraper les bandits mais l'essentiel c'est qu'on soit tous et toutes en un seul morceau enfin je me comprends ça quand bien-même mais bon vous savez ce qu'on dit hein...oh attendez mais oui bon sang pardon! Moi c'est Yohanna et celle qui vous as rattrapé c'est Isaak là-bas
Elle aime pas les gens mais elle est gentille...enfin des fois, quand elle est d'humeur, mais vous êtes encore là (c'est un bon début).
Et vous ? »


Une véritable tornade juvénile de bonne humeur candide s'abattit sur notre ténébreux héros. Une avalanche d'information, comme si le grand livre du savoir cosmique s'était soudain animé, mu par la volonté orgueilleuse de d'inculquer à qui pourrait le comprendre l'ensemble de son savoir dans un temps le plus réduit possible. Une simple d'esprit aurait été engloutit dans une telle logorrhée verbale, mais notre ténébreux héros n'était pas fait du même bois que les être ordinaire. Sous la pression, le charbon à l'apparence austère et veule devenait diamant !

Elles se nommaient donc Yohanna et Isaak... Le Dark Thunder n'oublierait (sans doute) pas ces noms. La brune fuyait son regard, elle devait sentir qu'elle était face à un être surpuissant empli d'une noirceur insondable et terrible, capable de détruire la terre par accident si jamais il relâchait son attention ne serait-ce qu'un tout petit instant. Cela la mettait visiblement mal à l'aise, c'était logique. Mais Alteas possédait toujours son cache-œil de régression divine des ténèbres du paradis, tout était sous contrôle.

La blonde elle fouillait son sac, à la rechercher d'un kit de soin si jamais le corps du Dark Thunder Master avait subi quelque incivilité. Réaction pour le moment logique également, dans la mesure où une blessure même superficielle était à même de perturber le flux de mana dans le corps d'une personne vivante. Ce qui, dans le cas d'un être quasi-divin bien que démoniaque comme lui, pouvait signifier l'apocalypse. Mais ses craintes étaient également infondées, le Dark Thunder Master n'était pas un simple être humain après tout, et qu'était-ce donc qu'une chute de plusieurs mètre lorsque que vous atterrissiez, non sans brio et comme prévu, dans les bras d'un allié prêt à vous réceptionner ?

Et à présent, elle lui demandait qu'il était, ce n'était là qu'une formule de politesse, car tous les gens présents dans cette caverne et même toute âme vivante à des kilomètres à la ronde savait précisément qui était notre sombre et ténébreux héros. Il sentait son ultra-espadon, toujours fidèle, toujours présent dans son dos. Affichant un sourire sûr de lui, il se releva et l'empoignant pour faire une petite démonstration. Elles avaient bien mérité de voir le spectacle de ses muscles puissants et bien dessinés en action.

« Je suis le héros qui agit dans l'ombre pour protéger ce monde de la desctruction, élu des dieux divins de la destructions, je possède un pouvoir sombre à la puissance n'ayant d'égale que le fardeau qu'il représente sur ma destinée étoilée. Je suis Alteas Dryden, mais mieux connu sous le nom véritable de Dark Thu... »

Sa gorge asséchée prit alors le dessus et notre sombre héros se retrouva pris d'une violente quinte de toux alors même qu'il tenait fièrement son arme pointée vers le haut. Cette dernière vint alors frapper la paroi de la grotte et lui échappa des mains. En tombant au sol, elle généra un puissant éclair qui vint frapper le sac d'affaire laissé seul. Celui de la brune sans doute, sans nul doute en fait au vu de son look plus séreux...

«Euh... vous auriez pas un peu d'eau ? » parvint-il tout de même à prononcer difficilement au milieu de sa toux.
Et après avoir survécu à la tempête verbale, voilà notre héros faisant démonstration magistrale, fabuleuse et musculeux de ses incroyables talents d'épéiste (et d'athlétisme). Et vint un déchainement de titres, d’appellations évoquant d'innombrables et incalculables aventures. Son épée somme toute magique et son cache-oeil ne sont que plus de preuves encore de l'épopée d'un maitre de la sombre foudre. Et le pire dans tout cela, c'est que malgré tout ce qu'il venait de se passer, l'éborgné, bien qu'ayant ruiné la journée, savait faire forte impression. En mal comme en bien. C'est qu'il fallait l'avouer, malgré son attitude on ne peut plus "atypique" et bruyante, cet homme dégageait une certaine aura. Celle qui détonne, qui fait tâche même; mais qui pourtant avait ce petit quelque-chose. Ce look extraverti, cette gestuelle abracadabrante et cette éloquence de beau-parleur convaincu. On aurait dit un personnage tout droit sortit d'une de ses histoires que l'on raconte aux enfants. Et ce qu'il y avait d'encore plus étonnant dans toute cette histoire? Yohanna buvait ses paroles tout en le regardant, fascinée devant un zigoto fascinant. D'autres l'aurait juste trouvé stupide. Mais elle, elle y voyait quelque-chose de si haut en couleur, si absurde, que s'en était génial. Non vraiment, elle avait retrouvée un regard d'enfant comme devant un super-héros...et aussi un regard d'ado devant un "beau-gosse". Isaak quant à elle était...moins convaincue. Agacée et ennuyée même. Mais difficile de la blâmer. Ce n'était pas comme si toute une journée de travail s'était envolée avec sa paye. Se faisant, elle se contenta de lever les yeux vers le ciel.

Et puis le karma, aussi communément appelé "logique", frappa le beau-parleur en plein poumon. Son épée quitta soudainement son emprise, frappant la paroi de la grotte et là, c'est le drame. Véritable coup de foudre, et non, c'était pas une métaphore. La lame venait vraiment de foudroyer un de ses sacs du duo. Pire encore, c'était celui, de la seule personne dans cette grotte à ne pas embêter. Là où Yohanna sursauta avec un petit "AH!" , Isaak elle, tendit légèrement son bras vers ce qui devait rester de ses affaires... Un silence et le poing se resserrant. Lourd silence. Yohanna ouvrit grand les yeux, le visage étonnée et presque paniquée tournant lentement vers Isaak. La blonde secoua la tête laissant clairement paraitre silencieusement un "NON ISAAK NON FAIS PAS CA". Trop tard Isaak, toujours le regard figé vers son sac, se leva, calme, trop calme.  Oh mais elles n'avaient pas ignorés la demande du Dark Thufu, surtout pas Isaak. Elle se dirigea vers une autre sacoche, plongeant son bras dans les affaires jusqu'à en ressortir une gourde, pleine d'eau. Elle s'avança alors vers le seul homme de la caverne jusqu'à arriver à son niveau. Son regard vif, brûlant et acéré. Et, sans prévenir, elle attrape d'une poigne ferme sa mâchoire, les doigts s'enfonçant dans les joues. Et, d'un geste brusque rapprocha sa tête de la sienne. Et elle lui parle, rapprochant sa tête vers la sienne à chaque fin de phrase.

Ecoute-moi bien cyclope! J'ai passé deux jours à retrouver la trace de ses bandits. J'avais enfin l'occasion d'en attraper plusieurs en une seule fois, j'allais les interroger, tous les retrouver, les tuer et toucher leur prime.

Il a fallu que tu ramène toi et ta grande gueule, il a fallu que j'te sauve la peau par miracle et il a fallu qu'ils prennent la fuite. Yohanna a réussi à te ramener ici pour qu'on t'empêche de clamser alors qu'on perds encore plus de temps.

Tu viens à peine d'arriver que l'on a perdu nos cibles, perdu du temps, perdu des affaires de premiers secours, perdu mes affaires ET JE COMMENCE SÉRIEUSEMENT A PERDRE PATIENCE!
Son emprise se resserre encore plus et ses yeux croise le sien, une fois de plus. Pendant un très bref instant, sa mémoire quasi-parfaite revint se jouer d'elle. Comme des flashbacks, ceux d'autres visages. Certains étaient des cons, d'autres des gens "normaux", d'autres superficiels ou d'une froide neutralité. Mais lui, il avait quelque-chose de différent dans le regard. Elle aurait aimé l'affilier à celui-du gros con prétentieux et tête-à-claques. Mais non, son air ressemblait à d'autres gens, bien plus rare. Pas forcément futé, mais pas malveillant non plus. Un peu candide sur les bords mais bien intentionné. Elle avait beau avoir envie de le détester, de déferler sa frustration sur sa trogne à coup de poing mais rien à faire. C'est comme si elle était une petite fille devant un chiot. Il avait juste "une bonne bouille". C'était assez pour lui rappeler qu'envers et contre-tout, elle avait une conscience, et puis, voilà.

Le feu dans ses yeux se calma enfin et elle relâcha son emprise non sans le pousser un peu. Sans perdre de temps, elle plaqua la gourde contre son torse (à lui) avant de la lâcher sans se soucier qu'il l'ait attrapé ou non. Yohanna, quand à elle, regarda la scène étonnée, presque abasourdie. Pour une fois, Isaak s'était calmée toute seule.

Profites-en, elle est pleine...mais pas gratuite. Lui dit-elle en retournant s'asseoir, tout en croisant les bras. Le ton de sa voix restait sec mais, au moins était-il plus calme.
Occupé à lutter face à cette démoniaque toux infernale venue traitreusement s'en prendre à lui dans un moment crucial, notre sombre et ténébreux héros n'entendit pas les pas qui se dirigeait vers ardeur dans sa direction. Il ne fit pas attention à la puissante mercenaire qui permettrait son espace vital et se rapprochait bien dangereusement de lui. Il n'anticipa pas qu'elle cherche le contact avec sa ténébreuse personne.

Soudain le Dark Thunder Master sentit, entre deux ténébreuses quintes de sa sombre toux cathartique du destin, une poigne de fer venue se refermer sur lui. Tel le plus inviolable des pièges, tel un inébranlable et inarrêtable mécanisme de mort qui enserrai sans ménagement sa machoire délicate, lui imposant de tourner le regard vers des yeux auburn aux reflets de feu. Des yeux où on l'on pouvait lire une sombre colère digne du 8ème cercle de l'enfer infernal du tourment.

Alteas se retrouva littéralement désarmé face à cette libération de rage soudaine et pour le moins inattendu et clairement non mérité. Il écouta sans mot dire les reproches d'Isaak qui venait s'écraser sur lui comme les eaux d'une mer tumultueuse sur les rochers de hautes et imposantes falaises de calcaire sombre un jour de grand tempête. Ces falaises avaient beau renvoyer une image de force immuable et de solidité suprême, les vagues parvenaient tout de même par leurs violences à leurs efforts à les éroder légèrement, les rendre plus friables...

Leurs visages étaient à présent très proches, la poigne de fer qui enserrait froidement la ténébreuse mâchoire de notre sombre héros se faisait toujours plus pressante, alors que cette dernière en revanche était de plus en plus engourdi par ce contact pour le moins... intrusif. Le regard de feu de la jeune femme était lui braqué sur l'œil bleu-vert, héroïques et rassurants de notre héros, on aurait dit qu'elle tendait de sombrer les ténèbres qui se cachaient en lui, et cette vision finit peut être de lui donner le vertige car elle relâcha finalement sa prise.

L'instant d'après, elle plaquait violement sur le torse du Dark Thunder Master un objet qu'il manqua de peu de faire tomber. il parvint néanmoins à le rattraper in extremis mais entendit alors le doux bruit de gouttes d'eau s'écrasant sur le sol à ses pieds. Une gourde ? Sans réfléchir plus avant, il portant le divin nectar à ses lèvres alors que la brune lui lançait, plus calme :

«Profites-en, elle est pleine...mais pas gratuite »

Notre sombre et ténébreux héros ne se le fit pas répéter deux fois, avalant plusieurs gorgées d'eau extrêmement tiède mais divine pour sa bouche engourdie et sèche et sa gorge empoussiérée. Il était sauvé ! Il était de nouveau au sommet de sa forme, il était de nouveau le Dark Thunder Master que le monde craignait tant. Il reboucha calmement la gourde avant de la lancer en direction de la blondinette si jamais elle avait soif également. Puis, il ramassa sa magnifique Lame éternelle des tourments foudroyants du destin qu'il vint fixer dans son dos. il se massa un instant la mâchoire, avant de ramener son attention vers Isaak à qui il sourit :

«Je comprends vos craintes belle Isaak et douce Yohanna. Vous êtes des guerrières d'exceptions, des aventurières, des mercenaires qui vivent par l'épée et les contrats. Voir ainsi surgir un être sombre issu des plus ténébreuses légendes à de quoi perturber. Sommes nous en sécurité avec lui ? Souhaite-t-il nous voler notre contrat et la vedette ? Comment une telle puissance ténébreuse peut être maintenue sous contrôle dans une simple corps (aussi beau soit-il *clin d'oeil derrière le cache oeil* ) ? Autant de questions logiques que vous vous posez légitimement... »

Il ramena alors sa main devant son œil masqué comme il avait coutume de le faire pour canaliser sa puissance :

«Mais n'ayez crainte, le Dark Thunder Master est venu pour vous aider ce jour. Ces bandits ne sauront se soustraire à l'œil de la ténébreuse justice foudroyante qui est le mien. Nous retrouveront leur trace et nous pourrons honorer votre contrat. MOI ! L'héritier de la terrible Foudre noire des abysses infernales du neuvième cercle du tourment éternel, je m'engage à vous aider dans cette entreprise en témoignage de ma reconnaissance pour l'aide que vous m'avez apporté. Qu'importe vos ennemis et leurs nombre, ils disparaîtront dévorés par ma puissance ténébreuse j'en fait le serment ! »

Il frissonnait presque à ses mots, c'était vraiment la classe ! Impatient de joindre les gestes à la parole, il se dirigea vers l'entrée de la caverne. L'œil de la ténébreuse justice foudroyante qui se cachait derrière le Cache-œil de régression divine des ténèbres du paradis saurait retrouver la piste des marauds et des veules. Après quoi, les vaincre ne saurait qu'une formalité pour des héros tels qu'eux.

Alteas se plaça sur la pas de la grotte, confiant. Il sentait l'énergie magique bouillonner en lui, l'adrénaline faire frissonner son corps musculeux , ses sombres pouvoirs lui donner la chair de poule. Il s'apprêtait à ôter temporairement l'artefact qui lui permettait de garder le contrôle de son corps, il devrait faire attention à ne pas se laisser emporter par la suite des évènements. Ses doigts s'approchait de son rarissime cache œil quand soudain :

«Euh... monsieur le... Dark Thunder Master ? La nuit tombe là. Ça peut peut-être attendre demain non ? »

Très juste remarques, les deux jeunes femmes devaient être éreintées par une longue et épuisante journée. Tout le monde ne pouvait avoir l'endurance de notre sombre héros. Mieux valait se caler sur le rythme, cela serait plus simple pour tout le monde. Heureusement pour elles, et le monde, qu'Alteas n'avait pas encore ôter le sceau qui pesait sur ses pouvoirs.

Il se retourna alors vers la blondinette à laquelle il sourit. Sourire qu'elle lui rendit avant qu'il ne se déforme soudain en froncement de sourcils puis une expression d'étonnement voir de frayeur. Elle pointa le doigt vers notre ténébreux héros, tentant de parler mais sans parvenir à trouver ses mots semblait-il. Elle devait avoir compris qui était l'être qu'elle avait en face d'elle, ce n'était pas chose facile de se rendre compte que vous côtoyez ainsi un être portant un destin si sombre et terrible.

Quelle frustration de ne pas pouvoir entretenir de relations saines avec les gens !

Dépassé par cette émotion, notre ténébreux héros laissa alors éclater son Explosion maléfique de foudre démonique des sept cercles de l'enfer, sans le vouloir. Fort heureusement, ses réserves de mana n'étaient pas aussi pleines qu'il s'en était auto-persuadé aussi Yohanna se retrouva juste en dehors de la zone de danger. Ce ne fut pas le cas du gigantesque grizzli qui se tenait sur ses pattes arrières juste derrière lui. Sans doute le propriétaire véritable de la caverne...

Alteas se reprit rapidement,  se maudissant des progrès en contrôle qu'il avait encore à faire, quand soudain il entendit un bruit sourd dans son dos. Il se retourna pour voir la bête, raide morte, par terre.

«Et bien... Je vous offre le dîner mesdames !» lança-t-il avec un grand sourire à Yohanna.
Et le voilà à serrer de ses mains la gourde tant désirée parée à se vider. Difficile de lui en vouloir, le canyon ne pardonne pas les imprudents et les têtes brulées. Puis soudainement le revoilà revigoré comme jamais. Comme s'il n'avait pas frôlé la mort il y a peu. Comme une potion magique qui redonnerait une force surhumaine à celui qui la boit. S'en suivit réception de la gourde par Yohanna non sans une certaine adresse. Il était vrai qu'après une journée à faire semblant de fuir une bande de cavaliers (non sans avoir dû les aguicher mais là n'est pas le sujet), s'hydrater la gorge n'était pas de refus. Un coup de pouce bien placé pour débouchonner, la bouche grande ouvert eeeet...deux gouttes. Merci qui? Merci Altéas. Sarcasme se manifestant par le biais d'un soupir de la demoiselle. Mais bon, c'était pas bien grave. Après tout le plus important c'est qu'il soit en forme au moins. Huh il avait de la chance que Yohanna soit une bonne personne, et qu'elle l'aimait bien. Mais pouvait-on en dire autant d'Isaak? Contre toute attente, il était difficile de répondre à la question. Toutes les raisons du monde pour lui foutre une baffe mais, non c'était comme si elle irait taper un chiot.

Et le voilà partit dans un long monologue sur des potentielles (mais surtout hypothétiques) interrogations du duo féminin avant de partir loin dans un charabia qui heurtait la sensibilité des neurones les plus jeunes. Le pire n'était pas que les autres ne l'écoutaient pas, mais bien le contraire. Enfin c'est un peu disparate. Si Isaak lève les yeux au ciel avant de se les frotter sous l'effet d'une soudaine migraine; Yohanna, elle, a eu la bonté d'âme (et le cran) de tenter d'écouter mot par mot cet enchainement de lignes de dialogues. Et alors qu'il blablatait, Isaak échangea un regard avec sa comparse avec un léger haussement de sourcil. Ce à quoi la jeune blonde rétorqua d'un haussement d'épaule. Il faut croire qu'il n'y avait même pas besoin d'user des mots. Mais là où cela exaspérait la dame sombre, la lumineuse voyait dans son énergie débordante un certain charme. Mais est-ce celui auquel vous pensez? Bonne question. A n'en point douter qu'il avait avec ce petit charme de grand enfant à l'enthousiasme contagieux.

Et à mesure qu'il s'empirait, l’agacement de la femme en noir repartait de plus belle. Son exaltation gagnant toujours plus de terrain chaque pas jusqu'à l'entrée-même de la grotte. Yohanna le voyait un peu comme un grand enfant oui, mais justement vous savez ce que font les enfants à cette heure-là?

«Euh... monsieur le... Dark Thunder Master ? La nuit tombe là. Ça peut peut-être attendre demain non ? »

Exactement.

Fort heureusement, le justicier borgne n'était pas complétement stupide. A vrai dire, il serait injuste de le rabaisser à seulement cela. Après tout, il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis. Mais vient alors, le moment, CE moment. Celui où les deux jeunes s'échangent un sourire. Les sourcils d'Isaak se froncèrent, son regard devint noir et encore moins bienveillant. Qu'était-elle entrain de faire cette gamine? Et lui là? Une minute. Qu'est-ce qu'ils foutaient? Et ce grizzli là on peut expli-une minute... Yohanna l'avait vu, Isaak fronça les sourcils, d'abord par étonnement à sa réaction puis parce que, se tenant droit sur ses pattes, un véritable et imposant grizzly se tenait là. Oui là, juste, derrière lui. La mercenaire commença alors à se mouvoir lentement mais surement. S'approchant délicatement de Yohanna, la main sur la garde de sa lame. Comme si la journée n'avait pas été assez éprouvante. Et puis, soudain, une "explosion" comme une grande décharge d'énergie magique tout autour du "ténébreux". Dans l'urgence, Isaak empoigna l'épaule de sa jeune comparse pour l'éloigner mais trop tard. Oh non sa foudre ne l'avait pas atteinte, tout juste frôlée.

Etrange et ésotérique silence s'en suivit, une absence sonore qui n'avait d'égal que l'expression sur le visage du duo féminin. Difficile de savoir quoi répondre dans ce genre de situation. Non seulement cet Altéas avait bel et bien des pouvoirs, mais en plus ça a suffit à mettre à terre un ours. Isaak, la main toujours sur l'épaule de Yohanna, se secoua brièvement la tête. Jamais vu un type comme ça même en plusieurs siècles.

Hum...

...

Yohanna tourna la tête vers le sac grillé puis sur l'ursidé non moins fumé.

Pas comme si l'un était plus carbonisé que l'autre. Elle tapa alors dans ses mains pour continuer à briser se silence de mort. Ses yeux se ravivaient et son sourire n'en devenait que plus éclatant. Bon! J'imagine qu'Isaak va préparer à manger, j'irais me changer et on mangera tous les deux et- Non.

Interrompant la petite blondinette dans sa lancée, Isaak s’avança jusqu'à l'entrée (ou la sortie de la grotte) pour arriver au même niveau qu'Altéas. C'est alors qu'elle s'empara de son bras pour mieux le tirer vers la sortie avec elle. Oh ça, le Dark Thunder Master ne manquait pas d'entrain mais Isaak, elle, n'avait juste aucune patience.

Tendant la main vers eux comme pour vouloir la stopper, la jeune femme blonde s'interposa d'un

Mais! Isaak laisse-le tranquille à la fin!

Oh que non. On va y aller tout de suite. Son bras continua de tirer Altéas, quittant la grotte pas à pas. Non. On s'occupe des bandits et toi tu restes ici. Et moi aussi je dois manger

Sur le visage de sa jeune camarade se dessina une grimace et un air boudeur, pour ne pas dire ronchon.

Mais! Vous allez pas m'laisser là! Avec ce gros truc poilu en plus!

Et bah tu auras de quoi cuisiner pour "vous deux" après t'être changée.

S'en suivit d'un puissant râle blasé sortant tout droit des poumons de Yohanna avant de lâcher un grand soupir. Elle jeta ensuite un regard sur l'ours puis le sac puis les deux autres avant de placer sa main à coté de ses lèvres comme pour mieux faire porter ses adieux jusqu'à leurs oreilles, enfin ses oreilles.

Faites attention Dark Thunder Master! C'est une grosse boudeuse!

...

Oh et revenez en un seul morceau!
Dit-elle tandis qu'Isaak commençait à enjamber la grande bête du canyon.
Le planning annoncé par la blondinette semblait pour le moins prometteur. Se restaurer puis passer une bonne nuit de sommeil dans une grotte à présent totalement sure. Le Dark Thunder Master n'en demandait généralement pas tant. Mais après des semaines d'entrainement en solitaire loin du monde, avoir un peu de compagnie serait de bon alois.

Cependant, la terrible brune ne l'entendit soudain pas ainsi. S'avançant, elle attrapa le bras musculeux de notre ténébreux héros pour l'entrainer en dehors de la caverne. Sa prise était ferme et elle tirait avec force, obligeant le Dark Thunder Master à la suivre vers l'extérieur de la caverne. Yohanna semblait désolé que les choses se passent ainsi, puis paru prendre sur elle pour leur souhaité bon courage.

Décontenancé, notre sombre et ténébreux héros c'était laissé porté par le courant, ou plutôt l'ouragan que représentait la brune. La soirée tranquille qu'il s'était pris à imaginer un bref instant venait de disparaître, comme consumée par les insatiables flammes noires des 13 enfers Séraphiques des anciens temps. Bientôt ils avaient enjambé la carcasse fumante du grizzli sous les encouragements de Yohanna.

Après quelques mètres, Alteas se dégagea de l'étreinte d'Isaak, ou sans doute le laissa-t-elle se dégager, agacer de devoir le tenir par le bras. Notre ténébreux héros s'apprêtait à émettre un protestation face au plan qui était en train de se mettre en place, mieux valait se reposer et attendre le jour comme l'avait suggéré la blonde du trio fraichement formé, mais avant même qu'il ne parle la brune lui adresse un regard. Un regard...

Le regard d'une survivante de l'enfer, avec qui vous ne voudriez pas croiser le fer. Un regard qui dans le chaos des esprits, tue les fous les bandits ! Celui d'une mercenaire remplissant ses contrats,  héritière des techniques des plus grands maître d'Akantha. Animée d'un seul but d'un seul idéal, que l'on pourrait résumer en un seul mot : vénal.

Mais quoi qu'il en soit, c'était une regard avec le lequel on ne plaisantait pas, un regard qui ne souffrait aucune contradiction. Face à un tel regard, Alteas se contenta d'avaler sa salive et de faire un moulinet avec son bras fraichement libéré.

«Et bien, il semblerait que ce soir nous partions pour à la chasse, le Dark Thunder Master et une ténébreuse et intraitable mercenaire. J'en viendrais presque à plaindre les sots qui se dresseront sur notre route ! »

Notre ténébreux héros était confiant, Isaak semblait savoir ce qu'elle faisait et si une personne à l'âme pure et innocente comme Yohanna lui faisait confiance, il n'y avait pas de raison d'être méfiant. Elle semblait également de constitution solide, donc capable d'encaisser la ténébreuse puissance du Dark Thunder Master. Les choses devraient pas conséquent bien se dérouler pour eux. Il adressa un léger sourire à la brune, moins dragueur que ceux qu'il avait pu adressé à sa protégée, un peu plus sauvage sans doute.

La luminosité avait très fortement diminué à l'extérieur, à présent les parois rocheuses du canyon se dressaient tels de terribles murs infernaux du huitième cercle du tourment. Les pierres nues avaient à présent un air presque maléfique, prêtes à se refermer subitement sur eux, les piégeant à jamais dans cette zone désertique d'Akantha où personne ne pourrait remonter leurs traces. Malgré cela, Isaak avançait d'un pas assuré, elle ne semblait avoir aucun doute quand au chemin à suivre et quelques minutes plus tard, ils étaient revenus à l'endroit de leur rencontre, dernière position connue des cavaliers qu'ils traquaient.

Notre ténébreux héros se demanda à quelle point la terrible mercenaire connaissait la région pour avoir été ainsi capable de remonter sur leurs pas malgré l'absence de luminosité. Bien que la lumière du Soleil est abandonné momentanément ces régions, les condamnant à de terribles heures aux portes des enfers; Isaak ne s'était incontestablement pas trompée d'endroit. Alteas reconnaissait la sombre et traitre silhouette de la falaise qui avait attenté à ses jours quelques heures auparavant, il revoyait l'endroit où était venue se planter sa terrible Lame éternelle des tourments foudroyants du destin et surtout les traces laissées par les bandits et leurs montures étaient toujours bien visibles.

Tels d'inarrêtables chasseurs, notre ténébreux duo se lança sur la piste laissée par les cavaliers. La première partie de la traque ne posa guère de soucis à nos héros, les chevaux n'avaient eu d'autres choix que de suivre le cours du canyon et la piste devenait alors impossible à perdre.  Au bout de plusieurs longue minutes à remonter les traces, à l'affut, notre duo de fortune finit par entrapercevoir quelques lueurs produites par des flammes plus loin. Ils s'approchèrent à pas de loups et commencèrent alors à entrevoir le camps des renégats. Rassemblés autour des flammes, la plupart étaient occupés à rire grassement en buvant ce qui ne devait certainement pas être de l'eau. L'un d'eux était en train de jouer une musique discordante sur une guitare mal accordée alors qu'un autre, un peu à l'écart était en plein coït avec une malheureuse dont on pouvait entendre les pleurs. Yohanna aurait très bien pu finir à sa place.

Révolté à cette idées, Alteas s'avança, faisant d'abord entendre sa voix puissante entre les rochers avant de se montrer.

«Nos routes se croisent à nouveaux veules brigands. Mais cette fois ci, vous n'échapperez pas au sentencieux jugement céleste du Dark Thunder Master.
-Hein ?
-Se passe quoi là ?
-Montre toi !
-Je ne comptais pas vous cacher le visage de la justice venue vous pourfendre pour vos odieux crimes. Je ne suis ne suis aujourd'hui que son avatar, mais sa sentence elle est irrévocable, vous paierez pour la malice de vos actes.
-Quoi ? Encore ce clown ?
-Clown ?!? Vous n'avez donc pas retenu la leçon. L'homme qui se tient devant vous n'est autre que le Dark Thunder Master, héritier Foudre noire des abysses infernales du neuvième cercle du tourment éternel et ce soir intraitable incarnation de la justice céleste. Il est trop tard pour vous repentir, mon œil chaotique du jugement a su cerné la noirceur de vos âmes ! HAHAHA »

La tension dramatique était palpable dans cette scène, les regards s'échangeaient, inquiets. Quelle était donc la marche à suivre face à un être aussi dangereux ? Voilà la question qui devaient traverser les esprits de chacun. Finalement, l'homme occupé à l'écart se releva, reboucla sa ceinture et s'avança d'un pas arrogant vers notre ténébreux héros :

«Bon écoute du con, ton cinéma c'est rigolo deux secondes mais je crois pas que tu comprennes à qui t'as à faire là. Alors je vais être sympa et si tu te barres tout de suite, je te laisse en vie ok ? Par contre si je revois ta sale gueule, je te ferais regretter d'être venu au monde, puis je ferais regretter à ta catin de mère de pas t'avoir étranglé avec ton cordon. Aller casse toi ! »

Sur ses mots poétiques, il cracha aux pieds d'Alteas. Ce dernier pouvait supporter bien des choses sans pour autant les prendre à cœur, mais insulter sa maman n'en faisait pas partie. L'homme s'était avancé, mais il n'avait pas été suffisamment sot pour se mettre à portée du Dark Thunder Master. Cependant, notre ténébreux héros avait encore un atout dans son sac, et il ne plaisantait plus à présent.

«Tu oses tenir tête au Dark Thunder Master alors même qu'il se présente à toi comme l'avatar sacré de la justice céleste. Je ne saurais dire si cela est folie ou stupidité, mais dans tous les cas... DISPARAIS DÉVORÉ PAR MA PUISSANCE TÉNÉBREUSE ! »

À ces mots, Alteas empoignant l'un des cristaux qu'il avait dans ses poches. Un éclair divin de la justice céleste vint alors s'abattre sur l'homme qui se tenait fasse à lui. Ce dernier hurla avant de s'écrouler au sol en se tenant le visage. Ses compagnons attrapèrent alors leurs armes.


[Flashback 413] Flamboyant coup de foudre ténébreux dans l'immensité d'un canyon [PV isaak] 1523491296-badge-signa