Lost Kingdom  :: Personnage :: Personnages Prédéfinis :: Les Prédéfinis & PNJ

► PREDEFINIS DES CIVILS (7/8)

Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
LEI'LEYTH
prédéfini disponible
identité
FEATURING ▬ OC de Guweiz

RACE ▬ Hybride bélier
AGE ▬ 26 ans
ORIENTATION SEXUELLE ▬ Au choix
SITUATION PERSONNELLE ▬ Au choix
NATIONALITÉ ▬ Akanthienne
FACTION ▬ Civil
MÉTIER ▬ Chef d'une tribu nomade, l'Elia ad El’bas
SIGNES DISTINCTIFS ▬ Ses petites cornes mimi ainsi que des tatouages tribaux sur le visage et sur le corps.
MAGIE ▬ Invocation de petites créatures


NOTE DU CRÉATEUR (www) ▬ L’histoire a l’air assez précise mais en fait il y a plein de choses à expliciter comme certaines circonstances ou la manière dont ça s’est déroulé et les effets sur l’état d’esprit des gens et du personnage, n’hésitez pas à y mettre la max. Egalement la manière dont elle s’est éveillée à sa magie, comment elle a connu sa chaman, comment s’est déroulé le rituel, si elle y a participté, etc.
caractère + histoire
CARACTERE ▬
Joviale – Fraîche – Dynamique – Naïve – Sincère – En difficulté lorsqu’il faut prendre des décisions sérieuses quand elle sait que les conséquences peuvent être graves, mais résolue à le faire quand même – Têtue – Reconnaissante de l’aide qu’on lui apporte – Forte d'esprit

- Malgré son très jeune âge comparé à la plupart de la population, mondiale et de sa tribu, Lei a dû apprendre à faire preuve de maturité extrêmement rapidement. De ce fait, elle a un caractère un peu à deux façades, où elle peut encore faire preuve de la naïveté et l’engouement qui caractérisent normalement la jeunesse ; mais peut également être très sombre et avoir une grande résolution, la faute aux responsabilités qu’on lui a mises sur les bras très rapidement.

- Cela lui pèse assez lourdement et elle fait de son mieux pour toujours faire paraître son côté plus léger à ceux qui la côtoient, mais elle ne peut pas faire ça toute seule, tout le temps. Elle a besoin de soutien et même si elle aimerait pouvoir tout faire seule, elle finit souvent par se reposer sur d’autres, à contre cœur et avec une certaine appréhension.

- Quand elle ne voit pas de porte de sortie et ne pense pas pouvoir faire confiance à quelqu’un d’autre, elle peut finir par lâcher prise et juste écouter ses tripes, tant pis pour la logique. Jusqu’à présent, ça lui a plus ou moins réussi.


HISTOIRE ▬
- A l’origine, il y avait les hommes. Ils vénéraient les dieux et les dieux le leur rendaient bien. Mais les hommes firent des erreurs et les dieux s’éloignèrent. Alors les hommes, au Nord, décidèrent que le monde leur appartenait et commencèrent à expérimenter sur la création. Ainsi naquirent les Hybrides.

- Il y a longtemps, certains d’entre eux fuirent l’Empire. Là bas, ils n’étaient rien. Ils voulaient trouver une nouvelle liberté et pouvoir maîtriser leur destinée. Ils passèrent d’abord par les terres désolées de l’ancienne Fhaedren, pleine de dangers, avec tous ceux qui avaient bien voulu partir avec eux. Ce fut un voyage périlleux et complexe, car ils n’avaient aucunes compétences de survie particulière et la marche était longue, si longue. La nourriture et l’eau étaient en manque rapidement et chacun avait peur de se faire rattraper ou de tomber sur les nombreux pièges endormis dans la contrée.

- Ce qui les rassemblait tous ? Une Hybride à la prestance sans égale, la stature imposante, de magnifiques cornes surmontant sa coiffure en bataille. Sans relâche, elle aidait les parents en sacrifiant un peu de ses propres provisions pour les plus jeunes ; elle aidait les plus vieux en les encourageant à marcher ou en aidant ceux qui trébuchaient ; et par ses conseils et son attention particulière, presque tous ceux qui entreprirent la traversée survécurent. À Akantha, cependant, ils ne trouvèrent aucune sympathie et ils durent battre en retraite, vers le désert et des terres désolées, proches de la frontière avec Fhaedren. Là encore, sous l’oeil attentif de cette hybride, ils trouvèrent un oasis où ils purent se développer en paix.
C’est la légende que se racontent, au coin du feu, les enfants d’Elia ad El’bas.

- Quant à Lei… C’était une enfant sans histoire, à la base. La tribu, désormais, a développé sa propre indépendance. Pour eux, les maux qui affligent les hommes dans tous les pays d’aujourd’hui sont dus à leur manque de foi envers les dieux anciens, qu’ils vénèrent d’autant plus. Ils voyagent entre les communautés d’Akantha en vendant le produit de leur élevage, de leurs récoltes et de leur artisanat, transportant des messages entre les villes, revenant toujours rituellement à leur fameux oasis.

- Mais ces derniers temps, avec l’alliance d’Akantha et de Mearian, cette tribu est vue d’un œil de plus en plus mauvais. Les autorités et l’armée cherchent à les chasser. Doucement, d’abord, en leur interdisant de vendre dans la capitale par exemple. De plus en plus durement, en les repoussant toujours plus vers la frontière à Fhaedren. Cela donne lieu à des conflits de plus en plus violents.

- Le chef de la tribu était, actuellement, une très vieille Salamandre, qui allait sur sa 140e année. Il connaissait tout le monde, mais était assez effrayant. Juste et fort, mais affalé dans la faiblesse de son grand âge, tout le monde avait peur de lui et de son sinistre chaman car on les disait capable de lancer de terribles malédictions, même si personne ne l’avait jamais vu faire.

- Lei, orpheline, en avait un tout autre avis, car elle avait toujours vécu avec lui. Pour elle, c’était un homme tendre et profondément gentil, juste incompris. L’événement qui la propulsa à la tête de la tribu est sans doute une altercation avec des autorités akanthiennes. Le chef les rencontra et si dans la tribu tout le monde n’est pas au courant de cela, ils étaient venus leur réclamer la preuve de leur droit de résider en tant que citoyens libres et pour prendre une partie des enfants afin d’en faire des esclaves.

- On put savoir que les rumeurs sur la vieille Salamandre étaient réelles. À son âge, toutefois, il ne tint pas le choc et mourut de l’effort demandé pour se débarrasser des intrus. Le chaman actuel, ayant toujours connu cet homme, partit en exil.

- Privée de chef et de conseil religieux, c’est vers la jeune Lei que tout le monde se tourna, elle qui avait toujours été aux côtés des deux anciens disparus. Grâce à sa magie et à ce qu’elle pense avoir vu la Salamandre faire, elle put prendre des initiatives pour faire survivre la tribu, mais elle peine beaucoup et la menace akanthienne pèse toujours… Jusqu’à quand pourront-ils tenir?

(www)Lei et Nesa sont très proches car c’est sur elles que reposent presque toutes les responsabilités de la tribu. Elles doivent faire en sorte de savoir les guider dans le conflit avec la royauté malgré des dieux absents et des membres peu habitués à cette situation, qui la leur ont mise sur les épaules sans vraiment demander leur avis. Elles se serrent les coudes même si elles ne sont pas toujours d’accord, leurs caractères les menant parfois à des disputes effrayantes, même si elles finissent toujours par se réconcilier.
NESA'EA
prédéfini disponible
identité
FEATURING ▬ OC de Guweiz

RACE ▬ Hybride corbeau
AGE ▬ Au choix mais plus vieille que Lei.
ORIENTATION SEXUELLE ▬ Au choix.
SITUATION PERSONNELLE ▬ Au choix.
NATIONALITÉ ▬ Akanthienne
FACTION ▬ Civil
MÉTIER ▬ Chaman
SIGNES DISTINCTIFS ▬ Elle s'habille toujours de manière très étrange, à la limite du malaisant, avec des peaux de bêtes non traitées et des ossements d'animaux morts.
MAGIE ▬Plus ou moins libre mais elle devrait avoir une connaissance de rituels pour lui donner du fluff chamanique (jouer avec la météo, tenter de déterminer l’avenir, des malédictions, le tout de manière un peu ritualistique)


NOTE DU CRÉATEUR (www) ▬ texte ici.
caractère + histoire
CARACTERE ▬
Bizarre – Capable de grand sang froid – Amicale à sa façon – Curieuse (trop?) – Entreprenante – Active – Rancunière – Loyale à son peuple et à ses dieux – Pragmatique

- Nesa est très singulière dans son comportement, dans le fait qu’elle a l’air d’ignorer la plupart des conventions sociales. Même dans la tribu elle passe pour une marginale, alors dans la société ordinaire elle fait carrément paysanne, presque sauvage. Aucune idée de l’étiquette, elle manifeste son affection et son respect à sa propre manière. Par contre son animosité est aussi claire que de l’eau de roche.

- Ça peut être déroutant/envahissant mais pour elle c’est tout à fait normal.

- Le plus bizarre est, malgré son air vraiment étrange, son intelligence particulière et sa capacité à prendre des décisions compliquées moralement sans cligner des yeux, ce qui fait un certain contraste. Pour ce qu’elle considère comme la meilleure solution, comme le bien, elle peut sacrifier des vies ou agir sans prendre en compte les répercussions sur les situations personnelles des gens, elle y compris.

- Sinon elle est sympa quand même.

HISTOIRE ▬
- A l’origine, il y avait les hommes. Ils vénéraient les dieux et les dieux le leur rendaient bien. Mais les hommes firent des erreurs et les dieux s’éloignèrent. Alors les hommes, au Nord, décidèrent que le monde leur appartenait et commencèrent à expérimenter sur la création. Ainsi naquirent les Hybrides.

- Il y a longtemps, certains d’entre eux fuirent l’Empire. Là bas, ils n’étaient rien. Ils voulaient trouver une nouvelle liberté et pouvoir maîtriser leur destinée. Ils passèrent d’abord par les terres désolées de l’ancienne Fhaedren, pleine de dangers, avec tous ceux qui avaient bien voulu partir avec eux. Ce fut un voyage périlleux et complexe, car ils n’avaient aucunes compétences de survie particulière et la marche était longue, si longue. La nourriture et l’eau étaient en manque rapidement et chacun avait peur de se faire rattraper ou de tomber sur les nombreux pièges endormis dans la contrée. 

- Ce qui les rassemblait tous ? Une Hybride à la prestance sans égale, la stature imposante, de magnifiques cornes surmontant sa coiffure en bataille. Sans relâche, elle aidait les parents en sacrifiant un peu de ses propres provisions pour les plus jeunes ; elle aidait les plus vieux en les encourageant à marcher ou en aidant ceux qui trébuchaient ; et par ses conseils et son attention particulière, presque tous ceux qui entreprirent la traversée survécurent. À Akantha, cependant, ils ne trouvèrent aucune sympathie et ils durent battre en retraite, vers le désert et des terres désolées, proches de la frontière avec Fhaedren. Là encore, sous l’oeil attentif de cette hybride, ils trouvèrent un oasis où ils purent se développer en paix. 
C’est la légende que se racontent, au coin du feu, les enfants d’Elia ad El’bas. 

- Nesa est née récemment dans cette tribu qui, depuis quelques années, souffre du rapprochement entre Akantha et Nueva. En effet, Akantha essaie de les empêcher de révérer les dieux anciens, comme ils le font toujours aujourd’hui. Ils sont de plus en plus agressifs à ce propos, jusqu’à les rebouter toujours plus proche de la frontière de Fhaedren avec des hommes en arme.

- Les parents de Nesa n’ont jamais vraiment su quoi faire d’elle. Turbulente, sauvage, elle n’écoutait jamais ce qu’on lui disait et les punitions n’y faisaient rien. La seule personne qu’elle écoutait réellement ? Le sinistre chaman de la tribu, déjà très âgé à l’époque, de qui elle n’avait pas peur contrairement au reste de la population de la tribu. Elle le trouvait drôle, mais respectable parce que ses pouvoirs l’impressionnaient.

- Il se trouve que Nesa avait un potentiel magique assez développé. De ce fait, elle passa pas mal de temps avec le chaman, qui en fit son apprentie. Fidèle à sa réputation, il ne fut pas tendre avec elle, mais elle endura tout ça avec persévérance, voyant chaque jour l’importance de son rôle mais aussi les progrès qu’il lui faisait faire. Au fur et à mesure elle devenait encore plus étrange pour tout le monde, comme elle prenait des habitudes et le code vestimentaire chamanesque.

- Elle peut avoir été le sujet de l’amusement/l’énervement de tout le village par des rituels ratés/aux effets inattendus par exemple.

- Elle s’est rapprochée pendant son entraînement de l’orpheline, Lei, dont s’occupaient le chaman et le chef du village. Elles sont vite devenues amies par leur complémentarité.

- Un jour, des autorités akanthiennes sont venues pour repousser encore la tribu plus loin. Le chef les rencontra et si dans la tribu tout le monde n’est pas au courant de cela, leur but était de réclamer la preuve de leur droit de résider en tant que citoyens libres et de prendre une partie des enfants afin d’en faire des esclaves. S’en suivit une altercation qui mit fin à la vie du chef de la tribu.

- Suivant la tradition, à la mort du chef, le chaman s’est exilé pour finir sa vie. Naturellement, c’est Nesa qui devint le nouveau chaman. Elle forme un duel de choc avec Lei, actuellement, essayant de faire en sorte que la tribu survive et puisse continuer ses rites malgré la pression d’Akantha…  
(www)Lei et Nesa sont très proches car c’est sur elles que reposent presque toutes les responsabilités de la tribu. Elles doivent faire en sorte de savoir les guider dans le conflit avec la royauté malgré des dieux absents et des membres peu habitués à cette situation, qui la leur ont mise sur les épaules sans vraiment demander leur avis. Elles se serrent les coudes même si elles ne sont pas toujours d’accord, leurs caractères les menant parfois à des disputes effrayantes, même si elles finissent toujours par se réconcilier. 


Maria Grimeborne
prédéfini indisponible
identité
FEATURING ▬ Dragon Age - OC Tarot Card 

RACE ▬ Vampire cyborg
AGE ▬ Libre mais au moins 60 ans
ORIENTATION SEXUELLE ▬ libre
SITUATION PERSONNELLE ▬ libre
NATIONALITÉ ▬ Akanthienne
FACTION ▬ Civile
MÉTIER ▬ Pirate
SIGNES DISTINCTIFS ▬ Un masque qu’elle ne retire presque jamais. Est en partie cybernétique (au moins un bras, peut être plus).
MAGIE ▬ En tant que vampire, elle possédait une magie libre. Maintenant, à cause de l’opération pour la transformer en cyborg, elle ne garde de cette époque que la possibilité de sucer le sang de ses victimes ainsi que le drain d’énergie vitale relatif au contact avec un vampire. Elle a également de nouvelles capacités liées à son côté cyborg qui peuvent être diverses.


NOTE DU CRÉATEUR (www) ▬ C’est vrai que le personnage a beaucoup de points « libres » mais c’est parce que les seules choses véritablement gravées dans la roche sont ses contacts avec Victor. Sinon, du reste, le personnage n’a jamais été très défini (juste mentionné dans son histoire donc).
caractère + histoire
CARACTERE ▬
Orgueilleuse – Fière – Sûre d’elle – Borderline narcissique – Aventureuse – Téméraire – Loyale envers son équipage, sans merci pour les autres – Rusée – Rebelle/n’accepte pas l’autorité – Porte son masque en quasi permanence.

HISTOIRE ▬
Maria est un vampire supérieur née d’une bonne famille bien sous tout rapport à Everbright. Élevée selon des principes aristocratiques, elle n’a jamais manqué de rien. Toutefois, cette vie était contraire à sa nature et elle a toujours été turbulente pour ses parents complètement dépassés.

Pour fuir le domicile familial, à sa majorité elle rejoint l’armée. Elle est affectée dans la marine. La mission principale de la marine akanthienne étant de protéger les routes commerciales des pirates, elle aurait eu son premier contact avec eux dans ce contexte.

Sa désertion pour la piraterie pourrait avoir plusieurs origines :
→ Elle pourrait avoir déserté de son propre chef (fuyant son navire vers une planque de pirates plus ou moins connue ou trahissant son équipage pour aider des pirates par exemple)
→ Elle pourrait avoir été d’abord capturée et réduite en esclavage par les pirates qui, devant ses prouesses martiales et son caractère, auraient fini par l’accepter.

De fil en aiguille, elle se serait emparé de son propre vaisseau pour devenir capitaine. De là, ses diverses aventures sont assez libres à part le fait que (les dates sont précises mais vous n’êtes pas obligé d’aller jusque là c’est juste pour la cohérence de la période) :
→ Le 25 mai 387, elle fait une razzia sur un poste de trafic de drogues et d’esclaves. Elle tue tous les belligérants sauf Victor/Mascarade et rafle tout le butin. Il se met sur sa trace.
→ Le 12 juin 407 un terrible assaut a lieu entre un vaisseau Akanthien et l’équipage de Maria. Victor/Mascarade est à bord et participe à l’abordage. Cependant, comme ils approchent du dragon des eaux, le vaisseau Akanthien prend la fuite. Le dragon attaque le navire de Maria qui tente de l’affronter seule. Victor/Mascarade la sauve in extremis et elle subit une blessure grave mais non mortelle. Alors que le dragon détruit le vaisseau, les deux dérivent, ne survivant avec pour seule nourriture le sang de Victor, qui abandonne la charge lorsqu’ils touchent enfin terre, en territoire Ellgardien.

→ à partir de là ses péripéties jusqu’à nos jours sont très libres. Il faut décrire où elle a eu son opération (probablement auprès d’un chirurgien peu recommandable dans une allée sombre à un prix terrible) et comment elle s’est déroulée. Ensuite elle peut avoir récupéré un navire et un équipage et son état d’esprit quant à Victor/Mascarade est très libre également (mais lui la considère comme son ennemie jurée de toujours).
(www)Il considère Maria comme sa némésis ultime. Source de sa seule et unique humiliation, criminelle endurcie qu’il ne parvient pas à appréhender, elle hante sa « carrière » depuis au moins 30 ans alors qu’il ne l’a rencontrée qu’à deux reprises, en 387 où elle et son équipage l’ont devancé et tabassé ; puis en 407 avec l’épisode du dragon. Il ne l’a pas encore rencontrée à nouveau depuis que c’est un cyborg, cela fait donc environ 11 ans qu’ils ne se sont pas vus, mais il n’oublie pas. Il n’oublie jamais.
YUKI RYUUKUSEI
prédéfini disponible
identité
FEATURING ▬Akagi • Bilan Hangxian

RACE ▬ Hybride humaine/renard
AGE ▬ 19 ans
ORIENTATION SEXUELLE ▬ Au choix
SITUATION PERSONNELLE ▬ En errance
NATIONALITÉ ▬ Oubliée
FACTION ▬  Civile pour l’instant, mais elle pourra changer IRP si vous le souhaitez
MÉTIER ▬ Au choix
SIGNES DISTINCTIFS ▬ ////
MAGIE ▬ Au choix


NOTE DU CRÉATEUR (www) ▬ Yuki est très malléable, donc si vous voulez changer/adapter quelque chose, n’hésitez pas à venir en discuter avec moi, je suis très ouverte d’esprit ! :3
caractère + histoire
CARACTERE ▬
Contrairement à sa sœur, Yuki est dévastatrice. Elle aime semer la zizanie et la discorde. Faire couler le sang ne l’effraie pas et se battre vivifie ses instincts. Pour autant, elle n’est pas une ‘simple’ folle à lier, loin de là. Yuki est très intelligente et il lui arrive de se faire passer pour plus bête qu’elle n’est afin de savourer par la suite une victoire écrasante sur ses cibles. Dotée d’un très bon sens de la répartie mais aussi de la comédie, Yuki est violemment dangereuse, passionnément meurtrière. Vous pouvez lui ajouter autant de traits de caractères que vous le souhaitez (même une passion un peu honteuse, si ça vous fait plaisir, héhé !)

HISTOIRE ▬
• Naissance dans un lieu dont elle a oublié la localisation, maintenant. Sa mère meurt peu après leur mise au monde, à sa sœur jumelle et elle.
• Enfance idéale jusqu’à ses huit ans avec son père et sa jumelle, Yuri.
• De ses huit à douze ans, elle sera prisonnière de bandits ayant tué son père et les ayant capturées avec Yuri pour en faire des marchandises.
• Libérée par Isaak, Yuki a tout de même le temps de tuer l’homme qui abusait alors de sa sœur jumelle en le transperçant de ses griffes.
• Elle reste quatre ans avec  Isaak jusqu’à ce que cette dernière ne lui rende sa ‘liberté’ avec un peu d’argent. Yuki le vit très mal, voit cela comme un abandon et une trahison. Elle en veut à Yuri qu’elle estime responsable de cette disparition (car Yuri refusait de se battre, toujours).
• Elle laisse Yuri seule et part suivre sa propre voie.
• Le reste est libre.
(www)Difficile de savoir ce que pense Yuki de Yuri. Il n’y a bien qu’elle qui peut définir clairement comment elle perçoit cette sœur trop mollassonne à son goût.
(En réalité, je n’ai aucune préférence ! Yuki peut très bien haïr sa sœur, l’aimer ou la mépriser un peu, tout me convient ! N’hésitez pas à me contacter par mp pour qu’on en discute ! :D)
Ivain Hallgrimr
prédéfini disponible
identité
FEATURING ▬Un original trouvé sur DeviantArt

RACE ▬ Humain.
AGE ▬ 22 ans.
ORIENTATION SEXUELLE ▬ Libre.
SITUATION PERSONNELLE ▬ Célibataire.
NATIONALITÉ ▬ Ellgardien.
FACTION ▬ Libre ou membre de la résistance a priori. Si vous avez une autre idée, venez en parler à Holker.
MÉTIER ▬ Mercenaire.
SIGNES DISTINCTIFS ▬ Mort-vivant. La partie inférieure de son visage est gravement lacérée, et ses yeux sont totalement blancs.
MAGIE ▬ Protection des alliés, insensibilité à la douleur, magie de « paladin mort-vivant/nécromancien » pour vous donner une idée. Des invocations d’anciens guerriers spectraux, des enchantements d’armes, ce genre de chose.


NOTE DU CRÉATEUR (www) ▬ Si vous voulez le jouer, contactez-moi sur Discord ou par MP pour qu’on en parle. Si l’avatar ne vous convient pas, vous pouvez également mettre le vôtre, tant que ça reste dans l’esprit du perso. Son apparence c’pas le plus important pour moi.
caractère + histoire
CARACTERE ▬

Doux – Conciliant – Désespérément optimiste – Altruiste – Bon – Courageux – Déterminé – Homme de principes – Mélancolique – Solitaire – Complexé

Si Ivain n’a avec Holker aucun lien de sang, ces derniers partagent néanmoins le même nom de famille. Orphelins, ils ont choisi au moment de leur émancipation le même patronyme, signifiant l’étroitesse de leurs liens. Ivain a toujours regardé avec un œil bienveillant son ami Holker, entretenant avec lui une relation complexe. S’il admirait le caractère inflexible et le charisme de ce dernier, il constatait bien malgré lui certaines de ses tendances les moins recommandables, même s’il en ignorait l’ampleur et se voilait la face. La trahison de ce dernier et l’acte impardonnable qu’il a commis a été pour lui un coup de couteau désastreux, entamant grandement un caractère déjà miné par une guerre dure et sanglante. La nouvelle vie qui lui a été offerte voit se lever un homme métamorphosé et méconnaissable, et pas seulement sur le plan physique. S’il affiche un sourire joyeux en toute circonstance, et que sa volonté de faire le bien autour de lui reste inchangée, il cache une âme désabusée et éprouve maintenant bien malgré lui du mal à se faire des amis durables ou à s’ouvrir aux autres.

C’est un être possédé par une mission, et il souhaite retrouver son ancien ami, maintenant Inquisiteur de la Guerre pour obtenir de lui des explications et l’empêcher de nuire si nécessaire. Il pense néanmoins qu’il existe toujours de l’espoir pour Holker, voulant garder de lui l’image romancée d’un jeune homme fascinant s’étant toujours occupé de lui comme un frère. Il n’a en revanche pas la même mansuétude pour l’Empire, qu’il considère comme une machine indolente capable seulement de broyer les vies des moins fortunées afin que la petite élite dirigeante puisse continuer à s’engraisser. C’est un homme très spirituel bien que peu croyant, et il pratique très régulièrement la méditation, et tente de suivre et de propager un code d’honneur simple et pragmatique. Il se refusera donc à tuer tant qu’il le pourra, préférant assommer ou capturer ses adversaires, et chaque mise à mort sera pour lui un véritable déchirement. Malgré ses talents manifestes au combat, il est incapable de s’habituer à cette idée.

Sa nouvelle condition ne fait d’ailleurs qu’empirer la chose. Là où beaucoup d’autres voient leurs morts être la fin de leur existence, lui n’a été que temporairement incommodé par la sienne. Malgré sa condition de mort-vivant, il est toujours capable de sentir la brise contre sa joue, de déguster un bon vin ou de rire avec ses amis. Il ne comprend pas réellement pourquoi il a été épargné quand tant d’autres plus méritants ou avec plus de choses à accomplir que lui sont morts, et éprouve à cet endroit une culpabilité forte et dévorante. S’ajoute à cela le fait qu’il n’a pour sa nouvelle enveloppe charnelle que du dégout, cette dernière lui donnant en permanence la sensation d’un corps étrange et alien, le faisant se sentir encore plus coupable de ne pas être capable d’apprécier la seconde chance qui lui a été donnée. Plus que tout le reste, c’est cette volonté de rédemption qui sous-tend ses actions, cette envie de bien faire et de prouver tant bien que mal qu’il peut offrir au monde quelque chose de positif. A ce titre, il tentera d’utiliser ses nouveaux pouvoirs avec justesse. Malgré le fait que ces derniers soient un don de celle à qui il doit la vie, leur nature directement liée aux énergies nécromantiques ne lui inspire qu’une confiance limitée.

En tant que mort-vivant, il est fondamentalement incapable d’éprouver du plaisir. S’il ressent le gout des aliments, toutes les nourritures ont maintenant pour lui le même gout. Il ne dort plus, et ne rêve plus. La caresse du soleil sur sa peau ne le réchauffe pas, et la fraicheur de l’ombre d’un grand arbre ne le soulage pas. S’il est capable de se reproduire, il a perdu le sens du toucher et c’est cela en particulier qui affecte tout particulièrement son esprit, rendant difficilement supportable son quotidien.



HISTOIRE ▬


(Lire l’histoire de Holker peut s’avérer utile, celle d’Ivain étant intimement liée à la sienne)

Ivain n’a jamais connu ses parents, et n’a jamais eu aucune idée de qui ils pouvaient être. Petit, il était un enfant joyeux et apprécié de tous, un meneur naturel qui aimantait vers lui la foule de ses pairs par son courage et la justesse de son caractère. Très timide, il n’appréciait que peu d’être ainsi mis sous le feu des projecteurs, mais il semblait que quoi qu’il fasse, il soit destiné à être porté aux nues par les autres enfants. C’est en partie pour ça qu’il se lia aussi rapidement à Holker, malgré la réticence initiale et plus que manifeste de ce dernier, qui finit à force de volonté par décider que tolérer sa présence serait plus simple que de chercher à l’éviter. Il vit malgré toute leurs différences dans l’hybride quelque chose de fascinant, ce dernier se comportant dès son plus jeune âge d’une manière aussi étrange qu’intrigante. Quand Holker décida de s’échapper et qu’on lui trancha les ailes pour le punir, Ivain crut d’abord que le gamin allait être brisé. Il passa en effet plusieurs jours à délirer, allongé sur un lit d’infirmerie dans un coin sombre et oublié, mais quand il récupéra, il se releva et reprit comme si de rien n’était son train-train quotidien.

Ivain dut finir par lui aussi faire une impression positive sur le jeune homme-corbeau, car ce dernier se mit de moins à moins à dire je et de plus en plus à parler de nous. Ce fut sans surprise que quelques années plus tard, quand vint le moment de leur émancipation et de choisir une voie, ils prirent tous deux le même nom de famille. Ivain toléra bien moins la guerre que son frère, et passa de nombreuses nuits sans trouver le sommeil à tourner et à se retourner au fond de son lit, hanté par des visions apocalyptiques dépeignant des champs de bataille monstrueux et des visages de mourants tordus par la douleur. Il vit l’Empire sacrifier des hommes, bons comme mauvais, dans des charges vaines pour reprendre un continent désolé sur lequel rien ne poussait. Il ne comprenait pas qu’on puisse ainsi se battre pour une terre pour laquelle aucun soldat n’avait d’intérêt, et sur laquelle leurs dirigeants ne poseraient sans doute jamais leurs yeux vides et affamés.

Il prit rapidement contact avec la rébellion, le mouvement commençant alors à se structurer et à recruter plus activement. Son premier réflexe fut naturellement de chercher à emmener avec lui son frère, persuadé que ses talents de stratège et sa vision perçante seraient bien mieux employés à servir le peuple qu’à lutter dans des conflits aussi illusoires que meurtriers. S’il savait que ce dernier risquait d’être compliqué à convaincre, son caractère le poussant à considérer toute entreprise comportant un peu trop d’inconnues comme au mieux un risque inconsidéré, au pire un suicide idiot, la violence de sa réaction fut pour lui une surprise. Holker n’avait jamais, même au début de leur relation, dirigé sur lui une telle colère, un tel déferlement aveugle et purement animal. Ivain mit cela sur le compte de l’inquiétude que pouvait éprouver pour lui son frère, ce genre d’idée séditieuse n’étant vue qu’avec une très relative mansuétude par l’Empire et sa police politique. Holker lui demanda même de lui laisser quelques jours pour réfléchir et exécuter ses propres plans, sans doute afin de voir quelle était pour eux la meilleure option.

La suite fut pour le jeune soldat une déconvenue d’une horrible intensité. Il découvrit un côté de son frère qu’il avait toujours voulu ignorer. Il le vit sacrifier ses hommes, les offrir en pâture pour satisfaire l’appétit monstrueux d’un supérieur ambitieux, il le vit regarder un village innocent plein de leurs compatriotes se faire massacrer avec un innommable manque d’intérêt. Il voulut se séparer de lui, ne pouvant se résoudre à l’arrêter. Même s’il savait que c’était lui permettre de continuer à sévir, il ne pouvait faire de mal à son frère. Holker ne partagea pas ses scrupules, et Ivain sentit son épée s’enfoncer dans son dos, ripper contre les os de sa colonne vertébrale pour aller fouiller les sacs tendus de ses organes, qui explosèrent en déversant un flot de douleur et d’incompréhension dans son ventre. Il le vit, alors que ses forces le quitter, le retourner afin que son visage embrasse la terre et que sa langue s’imprègne du gout de la boue et de son propre sang, avant de s’assoir sur lui.

Et il mourut comme cela, l’esprit tourmenté par un déluge d’interrogations et de remords dévorants.

Ce ne devait cependant pas être la fin pour lui. Il se releva soudainement, ses poumons ankylosés par des années d’inactivité s’emplissant soudainement d’une gorgée lourde et brûlante d’air, l’odeur de la pierre humide et de la mousse emplissant ses narines. Il voulut se redresser, ne comprenant pas ce qu’il se passait, quand il sentit sur sa poitrine une main aux doigts longs et effilés. Il leva les yeux, suivant le tracé délicat du bras de la créature, remontant jusqu’à un visage triste aux grands yeux nuageux et au teint laiteux. Jamais il n’avait vu quelqu’un d’aussi beau de sa vie. Il voulut parler, mais la main remonta, suivant le tracé de son corps jusqu’à sa bouche, se posant sur cette dernière. Les deux billes azurées de sa bienfaitrice s’emplirent à ce contact d’une intense tristesse, et elle lui parla.

Elle avait peu de temps, lui expliqua-t-elle. C’était une All’Ombra, et elle l’avait sauvé. Le prix à payer avait été lourd, pour les deux personnes, et elle avait passée plusieurs années à préserver son corps et à tenter de le ramener dans le monde des vivants. Pendant tout ce temps, elle avait œuvré pour préserver autant son corps que son esprit, le ramenant d’entre les morts et le maintenant dans un état végétatif. Cet exploit avait cependant un prix, et malgré la tragique imperfection de son état, ses dernières forces avaient été engagées dans sa résurrection. Pour qu’il vive, elle devait mourir, et même comme cela, elle n’avait pu totalement prévenir la détérioration de son cerveau et de son corps, seule sa magie les maintenant en état de fonctionner. Il était maintenant une abomination indigne une sorte d’horreur morte-vivante, incapable de vieillir ou d’enfanter, son visage portant les stigmates du baiser de sa bienfaitrice, lacéré et réduit à l’état de cauchemar chirurgical. Elle termina sa vie dans ses bras, le laissant avec un nombre intolérable de nouvelles questions et bien peu de réponses. Qu’une telle créature ait pu mourir pour lui lui semblait aussi inconcevable qu’injuste. Il resta assis sans bouger de nombreuses heures, son esprit inondé par la culpabilité et l’hésitation, incapable de décider d’un sens à donner à sa vie. Quand enfin il se leva, ses poings insensibles se serrèrent, et il se mit en marche.

(www)

Il veut l’empêcher de nuire, et se rend compte que ce dernier n’a plus rien à voir avec le frère qu’il connaissait. Pourtant, il a encore beaucoup d’affection pour lui, et conserver l’espoir fou de le ramener dans le droit chemin. Il ne sait pas vraiment ce qu’il fera quand il l’aura en face de lui. Pire encore, il redoute la réaction de ce dernier.

CALISTA AGLAOPEÏA
prédéfini disponible
identité
FEATURING ▬ OC (autre image qui colle bien)

RACE ▬ Sirène
AGE ▬ 25 ans
ORIENTATION SEXUELLE ▬ Libre
SITUATION PERSONNELLE ▬ Libre
NATIONALITÉ ▬ Atlantys
FACTION ▬ Civil (Atlantys)
MÉTIER ▬ Prêtresse d'Aquaros.
SIGNES DISTINCTIFS ▬ Une cicatrice à l'oeil droit
MAGIE ▬ Une magie en rapport avec la lune.
caractère + histoire
CARACTERE ▬
Charismatique • Vaniteuse • Tolérante • En quête de repentance • Éloquente • Lunatique • A l'écoute • Capricieuse • Volage • Excessive • Séductrice • Curieuse • Autodestructrice • Paumée en recherche d'elle-même & d'un idéal loin des futilités qui consistaient sa vie d'avant • Manipulatrice • En plein apprentissage de la religion et du passé des quatre nations.

─ Calista est à l'image de la lune, changeante et fluctuante, une beauté toujours versatile et dont les aspects changent en fonction du moment, une beauté que l'on croirait fragile, une beauté qu'il l'est bel et bien, mais également une beauté sombre qu'il ne faut pas sous-estimer, car à l'image de lune qui lui est tutélaire la fragilité peut devenir une force sauvage et indomptable capable de déchaîner les marées.

─ Contrairement à beaucoup de sirènes et tritons d'Atlantys, le passé de Calista à la cour à rendu cette dernière tolérante vis à vis des autres races et l'a poussé à se démarquer du racisme institutionnel dans lequel elle avait été élevée.

─ Calista n'avait jamais réellement été religieuse, ni pour la nouvelle, ni pour l'ancienne religion malgré l'éducation fournit par ses parents. Mais les événements récents (voir histoire) ont poussé Calista à remettre en cause son comportement et son mode de vie. L'arrivée de l'Oracle d'Aquaros se manifesta alors comme une évidence, peut-être le destin l'avait-elle punie et ce dernier lui envoyait-il un signe ? En quête de pardon et de découverte d'elle-même elle quitte la cour des cendres pour retourner dans sa cité natale et rejoindre le temple d'Aquaros et sa prêtrise.


HISTOIRE ▬
─ Calista a toujours été une enfant vive et curieuse, mais surtout lunatique et pour qui la vie ne se résumait qu'à l'amusement et aux fêtes. Riches parures, vêtements somptueux et jeu des apparences ont toujours été le centre de son petit monde, détestant les responsabilités et usant de la fortune familiale à tord et à travers au grand regret de ses parents qui abandonnèrent vite l'idée qu'elle puisse reprendre l'héritage familial.

─ Calista s'est toujours sentis prisonnière dans la cité sous-marine, si elle en aimait le confort et la richesse, elle aspirait à autre chose, véritablement fascinée par Akantha et la cour, les jeux de manipulation, la maîtrise du langage, leurs somptueuses réceptions et leurs riches ornements, un rêve lointain de son enfance qu'elle finit par concrétiser après une violente dispute avec son frère ainé et sa mère, une dispute la poussant à faire comme son frère cadet et quitter la cité sous-marine.

─ Elle rejoint alors la terre d'Akantha, utilisant son statut, ses charmes et son nom pour s’infiltrer dans les sphères de la petite noblesse, puis de la haute en devenant dame de compagnie. Sans l'argent familial elle se met rapidement à utiliser ses talents et ses atouts, elle prend pour amant de riches et influents membres de la noblesse dont elle devient la maîtresse et qu'ils entretiennent. Un secret pouvant vite devenir un véritable scandale s'il éclatait au grand jour. Mais à jouer aux plus malines et à manipuler son monde avec désinvolture elle s'attire rapidement le courroux de plusieurs dames de la cour dont les maris volages se sont épris de la jeune Calista, mais aussi de certains hommes dont elle refusa les avances en n'hésitant pas à les humilier publiquement. Sans en prendre conscience Calista était devenue le centre de nouvelles intrigues et une personnalité encombrante, notamment par les quelques secrets honteux qu'on lui avait confié sur l'oreiller et qu'elle n'hésita pas à utiliser comme moyen de pression et faire chanter certains membres de la noblesse.

─ Arriva ce qui devait arrivait, un piège mortel qui se referma sur l'arrogante sirène. Un soir elle reçoit le message pour un rendez-vous secret comme elle en avait l'habitude, naïve elle s'y rend inconsciente que l'homme qu'elle s'apprêtait à rejoindre était en réalité un assassin de la cour engagé pour la supprimer définitivement avec des directives très précises : l'assassinat devait ressembler à une agression sexuelle tournant au meurtre. Par un énorme coup de chance elle survit de justesse, gardant à l’œil droit une cicatrice de cette nuit, le secret honteux de son corps souillé et de la mort de son agresseur dont elle reconnu le visage livide. Ce dernier appartenait à l'une des quatre familles ducales (au choix et à voir avec d'autres potentiels joueurs etc.).

─ Quelques jours plus tard, rongée par la honte et la peur d'être découverte elle quitte la capitale pour se réfugier à Atlantys où elle rejoint le temple d'Aquaros en quête de rédemption, mais aussi de sens après une punition qu'elle pense divine au vue du retour d'Aquaros, une punition pour son manque de foi et une vie dissolue vide de sens et d'idéal. Une situation de peur et d'incertitudes alors qu'elle craint les représailles et la découverte de son secret au sein de la Cour dont dépend la cité d'Atlantys.
(www) Complexe, tel est le mot pour décrire les relations entre le frère et la soeur, elle incarne tout ce à quoi ce dernier à dût renoncer en devenant le chef de la famille, la futilité, les fêtes, la frivolité et l'amusement. Il incarne toutes les responsabilités qu'elle a toujours fuit et c'est avec une certaine rancœur que son frère la voit. Mais son changement brutal de comportement, comme son retour dans la cité sous-marine semble avoir apaisé leur relation, même s'il ne comprend pas la raison de tout ce changement et qu'il voit son intérêt nouveau pour Aquaros comme une nouvelle lubie. Il n'en est rien, mais Calista a bien trop honte et n'est pas prête à révéler à son frère le terrible secret ayant provoqué son revirement à 180 degrés.
(www) Il n'a pas fallu longtemps à Kryos pour entendre souffler à ses oreilles les échos du malaise que Calista garde confiné en elle. Il ressent la force d'une honte puissante et qu'un quelque chose d'obscur en son sein, un sentiment violent qui, il le devine, est à l'origine de la repentance qu'elle éprouve. Une culpabilité forte qui la laisse en pleine réflexion sur elle-même et qui en fait une proie facile aux yeux de Kryos, un esprit propice à se laisser guider par ses mots pour, peu à peu, se laisser de plus en plus influencer et mettre en confiance. Sous ses traits avenants et insouciants, il l'écoute, lui raconte les histoires du temps ancien et les rites sacrés. Parfois, il chante pour elle, avec peut-être un soupçon de fascination. Il veut découvrir ce qu'elle cache de si terrible et suspend ce pardon qu'Aquaros pourrait donner par sa voix pour l'apaiser. C'est une âme égarée qu'il saura accompagner, et le fait qu'elle soit la sœur d'Aglaopeia n'en fait qu'une plus grande tentation encore, un moyen de gagner une emprise pernicieuse mais certaine sur leur famille. Il deviendra son ami, quoi qu'il arrive.
(www)Sa grande soeur, bien moins rabat-joie que son frère il s'est toujours bien entendu avec elle tout en la jalousant d'une certaine façon. Si ils furent proches par le passé, leurs chemins se sont séparés et aujourd'hui il juge sévèrement le passé tumultueux de sa soeur à la cour, tout simplement par jalousie tout en ne comprenant pas sa lubie soudaine de se tourner vers la prêtrise d'Aquaros. Il ne voit qu'une seule explication plausible, elle a un problème mental sévère qui est en train de gagner en puissance et même si cela l'inquiète il se dit que cela passera certainement.
(www) Calista possède un passé des plus sulfureux au sein de la cour des cendres. Toute sorte de liens sont possibles avec des membres de cette dernière et des personnages originaire d'Akantha de manière plus global. C'est une part du passé du personnage important à exploiter.


code couleur : #0B3861


DANÀN OLRYN
prédéfini disponible
identité
FEATURING ▬ OC par Charlie Bowater

RACE ▬ Spectre ─ actuellement All'ombra, anciennement elfe sylvestre
AGE ▬ 218 ans ─ 86 ans
ORIENTATION SEXUELLE ▬ Demisexuelle
SITUATION PERSONNELLE ▬ Seule
NATIONALITÉ ▬ Nuevienne
FACTION ▬ Civils
MÉTIER ▬ Guérisseuse itinérante
SIGNES DISTINCTIFS ▬ ///
MAGIE ▬

Dame des Corbeaux
En tant qu'All'ombra, Danàn possède une grande affinité à la magie. Elle semble cependant avoir emporté avec son âme spectrale son lien avec les créatures de chair et de plumes. Sa magie est affiliée aux corbeaux (invocation, possession, métamorphose).

NOTE DU CRÉATEUR (www) ▬ Bonjour à toi, âme curieuse ! Intéressé par Danàn ? J'en suis ravie ! Je n'ai que peu de recommandations la concernant, des modifications lors de sa création peuvent être entreprises mais j'aimerais avoir mon mot à dire dessus, histoire qu'on soit raccord. C'est un personnage que je pense vraiment intéressant, avec son ambiguïté, sa culpabilité portée comme un fardeau et sa profonde douceur. Plein de dramas en vue :D.
caractère + histoire
CARACTÈRE ▬
Attentive • Amère • Déterminée • Indépendante • Douce • Malicieuse • Forte personnalité • Empathique • Solitaire

HISTOIRE ▬
─ Danàn est née en tant qu'elfe sylvestre, partie intégrante de Nueva et de son gouvernement. Garde frontalière, c'était également une érudite à la curiosité insatiable. Elle fut le tribun d'un Sage ainsi que professeur à l'Université de Nueva.

─ Sa soif de connaissances la poussa un jour à tenter l'invocation d'un démon, afin de pouvoir lui soutirer les secrets de son monde. Elle fit alors la rencontre de Shaol Méridion, avec lequel elle partagea une relation houleuse et ambiguë, qui se conclut finalement par une tendresse profondément réciproque.

─ Elle fut tuée lors d'une escarmouche aux frontières ellgardiennes. Portée par sa détresse aveugle, elle devint un Spectre et erra sous forme d'âme grise entre la vie et la mort jusqu'à trouver un corps à habiter : une jeune all'ombra qui semblait se laisser dépérir de solitude.

─ Le meurtre de l'all'ombra lorsqu'elle investit son corps la choqua profondément, et elle culpabilise aujourd'hui encore beaucoup. Elle décida qu'elle en avait assez des combats et des machinations politiques, dédiant sa vie à soigner et faire le bien.
(www) Cela fait une centaine d'années qu'elle n'a pas vu Shaol ─et qu'elle n'a pas essayé de le revoir. Elle pense qu'il est temps de passer à autre chose, de tourner la page sur sa vie précédente. Ou du moins, elle essaye de s'en convaincre, quand le sourire du démon vient parfois à lui manquer sous la voûte étoilée. Elle ne se l'avouera sans doute que difficilement, mais elle a en réalité peur qu'il ne la rejette après le sort infligé à la possesseuse de son corps d'emprunt ; qu'il ne la reconnaisse pas en tant qu'elle même. Cette peur est assez intense pour qu'elle ne cherche nullement à croiser sa route, honteuse. Cela fait partie de la punition qu'elle s'est infligée à elle-même.





Achillée murmure en peru,
Aster gronde en darkgrey.
Altiel Okeanos
prédéfini disponible
identité
FEATURING ▬ OC

RACE ▬ Lycan lycaon
AGE ▬ 27 ans
ORIENTATION SEXUELLE ▬ Bisexuel
SITUATION PERSONNELLE ▬ Célibataire
NATIONALITÉ ▬ Mearian
FACTION ▬ Atlantys
MÉTIER ▬ Esclave.
SIGNES DISTINCTIFS ▬Libre.
MAGIE ▬ Libre.
caractère + histoire
CARACTERE ▬
Protecteur • Calme • Courageux • Réfléchis • Docile • Obéissant • Respectueux • Amoral • Froid • Violent si on lui donne l'occasion • Stratège • A l'écoute • Possessif • Franc • Réaliste • Naturel.

─ Malgré sa condition d'esclave, Altiel est très attaché à la cité d'Atlantys qui l'a élevé et éduqué au sein de l'une des familles dirigeantes. Il n'a pour ainsi dire connu qu'elle et le peu qu'il a vue de l'hypocrisie et des manigances Akanthienne ne lui donne pas envie d'aller voir ailleurs.

─ Son caractère facile, calme et logique ont fait qu'il n'a pratiquement jamais connu de punitions ou de sévisses particuliers comme il peut être le cas de certains esclaves rebelles. Il n'a pour ainsi dire que peu mal vécu son esclavage et ne remet pas en cause sa condition qu'il trouve normale (libre après de faire évoluer la chose) et qu'il a toujours connue, car elle est loin d'être pire que certains hommes libres. Il a d'ailleurs un rôle de conseiller, garde du corps et d'homme de confiance et non pas celui d'un esclave lambda. Il jouit à ce titre d'une relative liberté de mouvement et d'autonomie.


HISTOIRE ▬
─ Altiel Okeanos est un nom qui lui a été donné par la cité d'Atlantys et notamment la famille à laquelle il appartient les Aglaopeïa. Il est au départ originaire de Mearian et même si il l'ignore il le fruit d'une union interdite entre une Ellminster et un vulgaire loup de passage. Promis à une mort certaine sa mère a néanmoins réussit à l'éloigner et obtenir qu'il soit donné en tant qu'esclave pour le culte des seraphs. Incertaine du sort de son enfant et consciente que tôt ou tard quelqu'un s'en prendrait à lui car il serait une menace et un prétendant potentiel au titre d'Oméga elle soudoie le magister en charge de la livraison et obtient la vente de l'enfant en Akantha.

─ Réputé cruel et violent de par sa nature, l'enfant est élevé jusqu'à ses dix ans par l'un des gros bonnets de la vente d'esclave du pays afin d'être promus aux arènes clandestines. Rapidement il s'avère que l'enfant n'a pas le tempérament impulsif d'autres et l'on tente de le reconditionner afin d'en tirer un prix raisonnables. Heureusement il est finalement repéré par un marchand triton qui rachète l'enfant et le ramène à Atlantys où il est offert en cadeau au fils ainé du dit marchand s'avérant appartenir à la caste dirigeante de la cité.

─ Très vite un lien fort se tisse entre les deux enfants qui grandissent véritablement ensemble, s'il reste un esclave il s'avère qu'il est bien traité et est considéré même sans que les mots ne soient jamais posé par les trois enfants de la fratrie comme un membre de la famille. On l'instruit et on l'éduque, notamment au combat et à l'histoire, entre autres choses.

─ A la mort du chef de famille il soutient l'ainé devant reprendre le commerce avec sa mère et s'avère rapidement un soutien aussi utile qu'efficace dans le maintient du commerce et des affaires. A la mort de la mère il devient le collaborateur direct de l'ainé malgré son statut d'esclave dans l'entreprise familiale ainsi que son confident et garde du corps. Une figure connue en Atlantys, mais aussi redoutée de par sa nature d'homme bête.  

─ Élevé dans l'ancienne religion il croit évidemment en Aquaros et participe de manière directe dans les manigances des Atlantes pour l'indépendance de la cité dont il se considère membre.  
(www) Le lien est relativement libre. Les seules requêtes sont le fait qu'il tient une place très importante auprès de Damaz et de la famille, il est réellement plus qu'un homme de main et ils ont tissés des liens qui, si ils ne sont jamais exprimés ainsi sont véritablement amicaux/fraternels. A voir ensemble, mais si vous êtes intéressés il est même fort probable qu'il y'ai une certaine ambiguïté entre eux au niveau aussi bien physique que sentimentale à développer irp (mais là je laisse le choix)
(www)Dans le fond il les considère comme ce qui se rapproche le plus d'une famille pour lui et jamais l'un d'entre eux n'a eu de mauvais comportement à son égard, néanmoins, malgré l'affection qu'il leur porte proche de celle d'un grand frère pour ses cadets il leur reproche leur défection de la cité et l'abandon total de leurs responsabilités, même si il garde ce sentiment pour lui pour le moment.
(www) Il l'ignore évidemment, mais l'actuelle Oméga de Mearian est une de ses cousines, Saryn, cruelle et intraitable. Cette dernière a fini par découvrir en voulant faire exécuter l'enfant sauvé des années plus tôt après son ascension en tant qu'Alpha que ce dernier avait été vendu en Akantha. Heureusement pour lui les recherches de cette dernière ne sont pour le moment pas concluantes, mais les choses pourraient très bien changer.  
(www) Un jour Damaz a trouvé Kryos sur un marché aux esclaves et l'a acheté car l'idée de voir un de ses semblables mis aux fers lui était insupportable. Le ramenant à Atlantys, il lui rendit sa liberté en échange de travailler pour lui pour rembourser sa dette. C'est donc à Altiel qu'il a confié la charge du triton turbulent pour lui rendre des comptes et s'assurer d'en faire quelque chose d'utile. Contre toute attente, le caractère calme et tranquille d'Altiel a su défaire l'insécurité de Kryos et l'aider à s'adapter à la cité et à sa nouvelle liberté, découvrant en lui une éloquence utile pour les affaires. Kryos apprécie la compagnie du lycan et ce dernier conserve un intérêt bienveillant en retour, même s'il est rôdé aux tentatives d'entourloupes qu'il déploie parfois. Depuis que Kryos est devenu Oracle les choses ont bien changées et Altiel supervise en partie les esclaves chargés de la rénovation du temple conduite en partie par Damaz. Le lycan reste une personne de confiance pour assister les manigances qui lient parfois son maître et l'Oracle pour conduire lentement mais sûrement la cité vers son indépendance.


code couleur : #3B1744 © belladone.
Requiem of Claws