Lost Kingdom  :: Personnage :: Personnages Prédéfinis :: Les Prédéfinis & PNJ

► PREDEFINIS DES CIVILS ◄

Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
LEI'LEYTH
prédéfini disponible
identité
FEATURING ▬ OC de Guweiz

RACE ▬ Hybride bélier
AGE ▬ 26 ans
ORIENTATION SEXUELLE ▬ Au choix
SITUATION PERSONNELLE ▬ Au choix
NATIONALITÉ ▬ Akanthienne
FACTION ▬ Civil
MÉTIER ▬ Chef d'une tribu nomade, l'Elia ad El’bas
SIGNES DISTINCTIFS ▬ Ses petites cornes mimi ainsi que des tatouages tribaux sur le visage et sur le corps.
MAGIE ▬ Invocation de petites créatures


NOTE DU CRÉATEUR (www) ▬ L’histoire a l’air assez précise mais en fait il y a plein de choses à expliciter comme certaines circonstances ou la manière dont ça s’est déroulé et les effets sur l’état d’esprit des gens et du personnage, n’hésitez pas à y mettre la max. Egalement la manière dont elle s’est éveillée à sa magie, comment elle a connu sa chaman, comment s’est déroulé le rituel, si elle y a participté, etc.
caractère + histoire
CARACTERE ▬
Joviale – Fraîche – Dynamique – Naïve – Sincère – En difficulté lorsqu’il faut prendre des décisions sérieuses quand elle sait que les conséquences peuvent être graves, mais résolue à le faire quand même – Têtue – Reconnaissante de l’aide qu’on lui apporte – Forte d'esprit

- Malgré son très jeune âge comparé à la plupart de la population, mondiale et de sa tribu, Lei a dû apprendre à faire preuve de maturité extrêmement rapidement. De ce fait, elle a un caractère un peu à deux façades, où elle peut encore faire preuve de la naïveté et l’engouement qui caractérisent normalement la jeunesse ; mais peut également être très sombre et avoir une grande résolution, la faute aux responsabilités qu’on lui a mises sur les bras très rapidement.

- Cela lui pèse assez lourdement et elle fait de son mieux pour toujours faire paraître son côté plus léger à ceux qui la côtoient, mais elle ne peut pas faire ça toute seule, tout le temps. Elle a besoin de soutien et même si elle aimerait pouvoir tout faire seule, elle finit souvent par se reposer sur d’autres, à contre cœur et avec une certaine appréhension.

- Quand elle ne voit pas de porte de sortie et ne pense pas pouvoir faire confiance à quelqu’un d’autre, elle peut finir par lâcher prise et juste écouter ses tripes, tant pis pour la logique. Jusqu’à présent, ça lui a plus ou moins réussi.


HISTOIRE ▬
- A l’origine, il y avait les hommes. Ils vénéraient les dieux et les dieux le leur rendaient bien. Mais les hommes firent des erreurs et les dieux s’éloignèrent. Alors les hommes, au Nord, décidèrent que le monde leur appartenait et commencèrent à expérimenter sur la création. Ainsi naquirent les Hybrides.

- Il y a longtemps, certains d’entre eux fuirent l’Empire. Là bas, ils n’étaient rien. Ils voulaient trouver une nouvelle liberté et pouvoir maîtriser leur destinée. Ils passèrent d’abord par les terres désolées de l’ancienne Fhaedren, pleine de dangers, avec tous ceux qui avaient bien voulu partir avec eux. Ce fut un voyage périlleux et complexe, car ils n’avaient aucunes compétences de survie particulière et la marche était longue, si longue. La nourriture et l’eau étaient en manque rapidement et chacun avait peur de se faire rattraper ou de tomber sur les nombreux pièges endormis dans la contrée.

- Ce qui les rassemblait tous ? Une Hybride à la prestance sans égale, la stature imposante, de magnifiques cornes surmontant sa coiffure en bataille. Sans relâche, elle aidait les parents en sacrifiant un peu de ses propres provisions pour les plus jeunes ; elle aidait les plus vieux en les encourageant à marcher ou en aidant ceux qui trébuchaient ; et par ses conseils et son attention particulière, presque tous ceux qui entreprirent la traversée survécurent. À Akantha, cependant, ils ne trouvèrent aucune sympathie et ils durent battre en retraite, vers le désert et des terres désolées, proches de la frontière avec Fhaedren. Là encore, sous l’oeil attentif de cette hybride, ils trouvèrent un oasis où ils purent se développer en paix.
C’est la légende que se racontent, au coin du feu, les enfants d’Elia ad El’bas.

- Quant à Lei… C’était une enfant sans histoire, à la base. La tribu, désormais, a développé sa propre indépendance. Pour eux, les maux qui affligent les hommes dans tous les pays d’aujourd’hui sont dus à leur manque de foi envers les dieux anciens, qu’ils vénèrent d’autant plus. Ils voyagent entre les communautés d’Akantha en vendant le produit de leur élevage, de leurs récoltes et de leur artisanat, transportant des messages entre les villes, revenant toujours rituellement à leur fameux oasis.

- Mais ces derniers temps, avec l’alliance d’Akantha et de Mearian, cette tribu est vue d’un œil de plus en plus mauvais. Les autorités et l’armée cherchent à les chasser. Doucement, d’abord, en leur interdisant de vendre dans la capitale par exemple. De plus en plus durement, en les repoussant toujours plus vers la frontière à Fhaedren. Cela donne lieu à des conflits de plus en plus violents.

- Le chef de la tribu était, actuellement, une très vieille Salamandre, qui allait sur sa 140e année. Il connaissait tout le monde, mais était assez effrayant. Juste et fort, mais affalé dans la faiblesse de son grand âge, tout le monde avait peur de lui et de son sinistre chaman car on les disait capable de lancer de terribles malédictions, même si personne ne l’avait jamais vu faire.

- Lei, orpheline, en avait un tout autre avis, car elle avait toujours vécu avec lui. Pour elle, c’était un homme tendre et profondément gentil, juste incompris. L’événement qui la propulsa à la tête de la tribu est sans doute une altercation avec des autorités akanthiennes. Le chef les rencontra et si dans la tribu tout le monde n’est pas au courant de cela, ils étaient venus leur réclamer la preuve de leur droit de résider en tant que citoyens libres et pour prendre une partie des enfants afin d’en faire des esclaves.

- On put savoir que les rumeurs sur la vieille Salamandre étaient réelles. À son âge, toutefois, il ne tint pas le choc et mourut de l’effort demandé pour se débarrasser des intrus. Le chaman actuel, ayant toujours connu cet homme, partit en exil.

- Privée de chef et de conseil religieux, c’est vers la jeune Lei que tout le monde se tourna, elle qui avait toujours été aux côtés des deux anciens disparus. Grâce à sa magie et à ce qu’elle pense avoir vu la Salamandre faire, elle put prendre des initiatives pour faire survivre la tribu, mais elle peine beaucoup et la menace akanthienne pèse toujours… Jusqu’à quand pourront-ils tenir?

(www)Lei et Nesa sont très proches car c’est sur elles que reposent presque toutes les responsabilités de la tribu. Elles doivent faire en sorte de savoir les guider dans le conflit avec la royauté malgré des dieux absents et des membres peu habitués à cette situation, qui la leur ont mise sur les épaules sans vraiment demander leur avis. Elles se serrent les coudes même si elles ne sont pas toujours d’accord, leurs caractères les menant parfois à des disputes effrayantes, même si elles finissent toujours par se réconcilier.
NESA'EA
prédéfini disponible
identité
FEATURING ▬ OC de Guweiz

RACE ▬ Hybride corbeau
AGE ▬ Au choix mais plus vieille que Lei.
ORIENTATION SEXUELLE ▬ Au choix.
SITUATION PERSONNELLE ▬ Au choix.
NATIONALITÉ ▬ Akanthienne
FACTION ▬ Civil
MÉTIER ▬ Chaman
SIGNES DISTINCTIFS ▬ Elle s'habille toujours de manière très étrange, à la limite du malaisant, avec des peaux de bêtes non traitées et des ossements d'animaux morts.
MAGIE ▬Plus ou moins libre mais elle devrait avoir une connaissance de rituels pour lui donner du fluff chamanique (jouer avec la météo, tenter de déterminer l’avenir, des malédictions, le tout de manière un peu ritualistique)


NOTE DU CRÉATEUR (www) ▬ texte ici.
caractère + histoire
CARACTERE ▬
Bizarre – Capable de grand sang froid – Amicale à sa façon – Curieuse (trop?) – Entreprenante – Active – Rancunière – Loyale à son peuple et à ses dieux – Pragmatique

- Nesa est très singulière dans son comportement, dans le fait qu’elle a l’air d’ignorer la plupart des conventions sociales. Même dans la tribu elle passe pour une marginale, alors dans la société ordinaire elle fait carrément paysanne, presque sauvage. Aucune idée de l’étiquette, elle manifeste son affection et son respect à sa propre manière. Par contre son animosité est aussi claire que de l’eau de roche.

- Ça peut être déroutant/envahissant mais pour elle c’est tout à fait normal.

- Le plus bizarre est, malgré son air vraiment étrange, son intelligence particulière et sa capacité à prendre des décisions compliquées moralement sans cligner des yeux, ce qui fait un certain contraste. Pour ce qu’elle considère comme la meilleure solution, comme le bien, elle peut sacrifier des vies ou agir sans prendre en compte les répercussions sur les situations personnelles des gens, elle y compris.

- Sinon elle est sympa quand même.

HISTOIRE ▬
- A l’origine, il y avait les hommes. Ils vénéraient les dieux et les dieux le leur rendaient bien. Mais les hommes firent des erreurs et les dieux s’éloignèrent. Alors les hommes, au Nord, décidèrent que le monde leur appartenait et commencèrent à expérimenter sur la création. Ainsi naquirent les Hybrides.

- Il y a longtemps, certains d’entre eux fuirent l’Empire. Là bas, ils n’étaient rien. Ils voulaient trouver une nouvelle liberté et pouvoir maîtriser leur destinée. Ils passèrent d’abord par les terres désolées de l’ancienne Fhaedren, pleine de dangers, avec tous ceux qui avaient bien voulu partir avec eux. Ce fut un voyage périlleux et complexe, car ils n’avaient aucunes compétences de survie particulière et la marche était longue, si longue. La nourriture et l’eau étaient en manque rapidement et chacun avait peur de se faire rattraper ou de tomber sur les nombreux pièges endormis dans la contrée. 

- Ce qui les rassemblait tous ? Une Hybride à la prestance sans égale, la stature imposante, de magnifiques cornes surmontant sa coiffure en bataille. Sans relâche, elle aidait les parents en sacrifiant un peu de ses propres provisions pour les plus jeunes ; elle aidait les plus vieux en les encourageant à marcher ou en aidant ceux qui trébuchaient ; et par ses conseils et son attention particulière, presque tous ceux qui entreprirent la traversée survécurent. À Akantha, cependant, ils ne trouvèrent aucune sympathie et ils durent battre en retraite, vers le désert et des terres désolées, proches de la frontière avec Fhaedren. Là encore, sous l’oeil attentif de cette hybride, ils trouvèrent un oasis où ils purent se développer en paix. 
C’est la légende que se racontent, au coin du feu, les enfants d’Elia ad El’bas. 

- Nesa est née récemment dans cette tribu qui, depuis quelques années, souffre du rapprochement entre Akantha et Nueva. En effet, Akantha essaie de les empêcher de révérer les dieux anciens, comme ils le font toujours aujourd’hui. Ils sont de plus en plus agressifs à ce propos, jusqu’à les rebouter toujours plus proche de la frontière de Fhaedren avec des hommes en arme.

- Les parents de Nesa n’ont jamais vraiment su quoi faire d’elle. Turbulente, sauvage, elle n’écoutait jamais ce qu’on lui disait et les punitions n’y faisaient rien. La seule personne qu’elle écoutait réellement ? Le sinistre chaman de la tribu, déjà très âgé à l’époque, de qui elle n’avait pas peur contrairement au reste de la population de la tribu. Elle le trouvait drôle, mais respectable parce que ses pouvoirs l’impressionnaient.

- Il se trouve que Nesa avait un potentiel magique assez développé. De ce fait, elle passa pas mal de temps avec le chaman, qui en fit son apprentie. Fidèle à sa réputation, il ne fut pas tendre avec elle, mais elle endura tout ça avec persévérance, voyant chaque jour l’importance de son rôle mais aussi les progrès qu’il lui faisait faire. Au fur et à mesure elle devenait encore plus étrange pour tout le monde, comme elle prenait des habitudes et le code vestimentaire chamanesque.

- Elle peut avoir été le sujet de l’amusement/l’énervement de tout le village par des rituels ratés/aux effets inattendus par exemple.

- Elle s’est rapprochée pendant son entraînement de l’orpheline, Lei, dont s’occupaient le chaman et le chef du village. Elles sont vite devenues amies par leur complémentarité.

- Un jour, des autorités akanthiennes sont venues pour repousser encore la tribu plus loin. Le chef les rencontra et si dans la tribu tout le monde n’est pas au courant de cela, leur but était de réclamer la preuve de leur droit de résider en tant que citoyens libres et de prendre une partie des enfants afin d’en faire des esclaves. S’en suivit une altercation qui mit fin à la vie du chef de la tribu.

- Suivant la tradition, à la mort du chef, le chaman s’est exilé pour finir sa vie. Naturellement, c’est Nesa qui devint le nouveau chaman. Elle forme un duel de choc avec Lei, actuellement, essayant de faire en sorte que la tribu survive et puisse continuer ses rites malgré la pression d’Akantha…  
(www)Lei et Nesa sont très proches car c’est sur elles que reposent presque toutes les responsabilités de la tribu. Elles doivent faire en sorte de savoir les guider dans le conflit avec la royauté malgré des dieux absents et des membres peu habitués à cette situation, qui la leur ont mise sur les épaules sans vraiment demander leur avis. Elles se serrent les coudes même si elles ne sont pas toujours d’accord, leurs caractères les menant parfois à des disputes effrayantes, même si elles finissent toujours par se réconcilier. 


Maria Grimeborne
prédéfini disponible
identité
FEATURING ▬ Dragon Age - OC Tarot Card 

RACE ▬ Vampire cyborg
AGE ▬ Libre mais au moins 60 ans
ORIENTATION SEXUELLE ▬ libre
SITUATION PERSONNELLE ▬ libre
NATIONALITÉ ▬ Akanthienne
FACTION ▬ Civile
MÉTIER ▬ Pirate
SIGNES DISTINCTIFS ▬ Un masque qu’elle ne retire presque jamais. Est en partie cybernétique (au moins un bras, peut être plus).
MAGIE ▬ En tant que vampire, elle possédait une magie libre. Maintenant, à cause de l’opération pour la transformer en cyborg, elle ne garde de cette époque que la possibilité de sucer le sang de ses victimes ainsi que le drain d’énergie vitale relatif au contact avec un vampire. Elle a également de nouvelles capacités liées à son côté cyborg qui peuvent être diverses.


NOTE DU CRÉATEUR (www) ▬ C’est vrai que le personnage a beaucoup de points « libres » mais c’est parce que les seules choses véritablement gravées dans la roche sont ses contacts avec Victor. Sinon, du reste, le personnage n’a jamais été très défini (juste mentionné dans son histoire donc).
caractère + histoire
CARACTERE ▬
Orgueilleuse – Fière – Sûre d’elle – Borderline narcissique – Aventureuse – Téméraire – Loyale envers son équipage, sans merci pour les autres – Rusée – Rebelle/n’accepte pas l’autorité – Porte son masque en quasi permanence.

HISTOIRE ▬
Maria est un vampire supérieur née d’une bonne famille bien sous tout rapport à Everbright. Élevée selon des principes aristocratiques, elle n’a jamais manqué de rien. Toutefois, cette vie était contraire à sa nature et elle a toujours été turbulente pour ses parents complètement dépassés.

Pour fuir le domicile familial, à sa majorité elle rejoint l’armée. Elle est affectée dans la marine. La mission principale de la marine akanthienne étant de protéger les routes commerciales des pirates, elle aurait eu son premier contact avec eux dans ce contexte.

Sa désertion pour la piraterie pourrait avoir plusieurs origines :
→ Elle pourrait avoir déserté de son propre chef (fuyant son navire vers une planque de pirates plus ou moins connue ou trahissant son équipage pour aider des pirates par exemple)
→ Elle pourrait avoir été d’abord capturée et réduite en esclavage par les pirates qui, devant ses prouesses martiales et son caractère, auraient fini par l’accepter.

De fil en aiguille, elle se serait emparé de son propre vaisseau pour devenir capitaine. De là, ses diverses aventures sont assez libres à part le fait que (les dates sont précises mais vous n’êtes pas obligé d’aller jusque là c’est juste pour la cohérence de la période) :
→ Le 25 mai 387, elle fait une razzia sur un poste de trafic de drogues et d’esclaves. Elle tue tous les belligérants sauf Victor/Mascarade et rafle tout le butin. Il se met sur sa trace.
→ Le 12 juin 407 un terrible assaut a lieu entre un vaisseau Akanthien et l’équipage de Maria. Victor/Mascarade est à bord et participe à l’abordage. Cependant, comme ils approchent du dragon des eaux, le vaisseau Akanthien prend la fuite. Le dragon attaque le navire de Maria qui tente de l’affronter seule. Victor/Mascarade la sauve in extremis et elle subit une blessure grave mais non mortelle. Alors que le dragon détruit le vaisseau, les deux dérivent, ne survivant avec pour seule nourriture le sang de Victor, qui abandonne la charge lorsqu’ils touchent enfin terre, en territoire Ellgardien.

→ à partir de là ses péripéties jusqu’à nos jours sont très libres. Il faut décrire où elle a eu son opération (probablement auprès d’un chirurgien peu recommandable dans une allée sombre à un prix terrible) et comment elle s’est déroulée. Ensuite elle peut avoir récupéré un navire et un équipage et son état d’esprit quant à Victor/Mascarade est très libre également (mais lui la considère comme son ennemie jurée de toujours).
(www)Il considère Maria comme sa némésis ultime. Source de sa seule et unique humiliation, criminelle endurcie qu’il ne parvient pas à appréhender, elle hante sa « carrière » depuis au moins 30 ans alors qu’il ne l’a rencontrée qu’à deux reprises, en 387 où elle et son équipage l’ont devancé et tabassé ; puis en 407 avec l’épisode du dragon. Il ne l’a pas encore rencontrée à nouveau depuis que c’est un cyborg, cela fait donc environ 11 ans qu’ils ne se sont pas vus, mais il n’oublie pas. Il n’oublie jamais.