Lost Kingdom  :: Personnage :: Personnages Prédéfinis :: Les Prédéfinis & PNJ

► PRÉDÉFINIS DE L'ORDRE DES ASTRES (5/6)

Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
Saryn Elminster
prédéfini disponible
identité
FEATURING ▬ Boudica - Original Art

RACE ▬ Lycan - Lycaon
AGE ▬ 58 ans
ORIENTATION SEXUELLE ▬ Au choix
SITUATION PERSONNELLE ▬ Au choix mais à justifier.
NATIONALITÉ ▬ Mearianne
FACTION ▬ Ordre des Astres
MÉTIER ▬ Magister dans l’armée Mearianne
SIGNES DISTINCTIFS ▬ Possède de nombreuses cicatrices.
MAGIE ▬ Magie ou capacités au choix du joueur.


NOTE DU CRÉATEUR ▬ Pour jouer Saryn il est impératif d’avoir lu le sujet sur les lycans en annexe du forum.
caractère + histoire
CARACTERE ▬
- Impulsive
- Sûre d’elle
- Aime la chasse dans toutes ses formes
- Sociable malgré un caractère très affirmé
- Bornée
- Dévouée à l’armée
- Aime se battre, aussi bien amicalement que pour de vrai
- Déteste la pluie
- Pieuse mais pas trop : elle ne croit qu’en certains Seraph incarnant les vertues qu’elle appelle concrètes : Force, Courage, Volonté et Justice.
- Maternelle avec son clan.


HISTOIRE ▬
- Née de parents Lycaons tous les deux, chefs de la famille Elminster. Deuxième née de la famille.
- A dû participer très jeune à des compétitions entre les membres de la famille pour voir qui serait le plus fort.
- A pas mal souffert de la compétition rude dans sa famille et pour l’entrée dans l’armée Mearianne. Mais ça lui a forgé le caractère.
- A fini par tuer/blesser grièvement son principal rival au titre de chef de clan, son frère aîné.
- A été envoyée maintes fois en expédition à Fhaedren, où elle s’est forgée une réputation dans l’armée et auprès des Archmagisters.
- A rencontré un Seraph (soit Force, soit Courage, soit Volonté soit Justice, en l’accord avec le joueur du Seraph choisit) ce qui a solidifié sa foi envers une partie des Seraphs.
- A hérité récemment des fonctions de chef de clan Elminster et est très impliquée dans le développement de celui-ci depuis.
(www) Il l'ignore évidemment, mais l'actuelle Oméga de Mearian est une de ses cousines, Saryn, cruelle et intraitable. Cette dernière a fini par découvrir en voulant faire exécuter l'enfant sauvé des années plus tôt après son ascension en tant qu'Alpha que ce dernier avait été vendu en Akantha. Heureusement pour lui les recherches de cette dernière ne sont pour le moment pas concluantes, mais les choses pourraient très bien changer.  
Sinnafain Halaema
prédéfini disponible
identité
FEATURING ▬ OC - Elfette.

RACE ▬ Elfe sylvestre.
AGE ▬ Libre mais un certain nombre quand même, ne doit pas être trop jeune car elle a vécu pas mal de choses.
ORIENTATION SEXUELLE ▬ Libre.
SITUATION PERSONNELLE ▬ Libre
NATIONALITÉ ▬ Mearienne
FACTION ▬ Ordre des Astres
MÉTIER ▬ Prêtresse des astres
SIGNES DISTINCTIFS ▬ Des longues oreilles pointues d’elfette. Des yeux verts.
MAGIE ▬Au choix, mais quelque chose de positif, du genre des soins, de la lumière, de la gentillesse, de l’amour, bref des trucs cool.


NOTE DU CRÉATEUR (www) ▬ Rien de spécial à ce propos, le personnage est assez libre mais si toutefois des points vous paraissent flous n’hésitez pas à me contacter.
caractère + histoire
CARACTERE ▬
Zélée – Critique sur les morales de ses contemporains – Loyale aux Seraphs – Douce avec ses ouailles bien croyantes – Ferme avec ceux qui s’écartent du droit chemin – Assez prosélyte avec ceux qui ne croient pas aux Seraphs – A pitié d’eux en réalité, comme ils ne voient pas leur grandeur et passent à côté de quelque chose selon elle.  

HISTOIRE ▬
→ Née à Nueva, elle a grandi dans une communauté limitrophe avec Ellgard. Enfance somme toute assez banale, des parents aimants, bref, la vie. Des gens assez croyants de la rleigion des dieux anciens.

→ Altercation avec Ellgard, petit conflit de frontière, attaque de bandit, c’est comme vous voulez mais un drame défait sa communauté et la rend séparée de ses parents ou orpheline.

→ Elle se rend à la capitale, où elle ne trouve aucune aide. Elle est dans la misère, personne ne veut l’employer, elle peine à trouver sa subsistance.

→ D’une manière ou d’une autre, elle fait voyage vers Akantha. Au fur et à mesure de sa vie, elle perd la foi, crise existentielle légère : pourquoi, alors qu’elle les croyait bienveillants, ne la défendent-ils pas contre tous ces malheurs ?

→ à Akantha, cela ne peut être qu’une escale ou elle peut y être réduite en esclavage à cause de sa misère. C’est également assez libre comme c’est temporaire mais cette escale lui fait connaître plus en profondeur les Seraphs et la religion des astres car Akantha est alliée avec Mearian.

→ De là, elle se rend à Mearian où elle s’instruit dans la religion et se redécouvre une dévotion : elle devient prêtresse. Les Seraphs étant concrets, elle se sent en sécurité avec leur foi et cela la rassure. Ça la conforte aussi dans ses nouvelles croyances. Elle use de sa magie et de ses nouvelles connaissances pour aider sa nouvelle communauté vers ce qu’elle pense être le droit chemin.

→ à Mearian, elle peut avoir un magister ou non selon ce qui vous plait. Elle peut avoir une relation privilégiée ou non avec celui ci. Elle peut également avoir rencontré l’âme sœur quelque part sur la route, dans le cheminement, avoir été séparé de lui, ce qui lui donnerait une bonne raison pour repartir en voyage. Dans tous les cas, c’est une vie difficile qui pour l’instant se pose, ce qui lui fait beaucoup de bien, mais il est possible d’y ajouter un twist à la fin justement pour la faire bouger à nouveau et en profiter pour la faire voyager dans de nouvelles conditions et redécouvrir des endroits qu’elle croyait terribles. À voir !  
(www) Rien de spécial de prévu en vérité mais vous pouvez voir avec les différents membres voir avec les créateurs d’autres PNJ si ça vous dit.  
ANDREA DELARAM
prédéfini disponible
identité
FEATURING ▬ Archer - Fate Stay Nnight

RACE ▬ Seraph de l'Amour
AGE ▬ 417 ans
ORIENTATION SEXUELLE ▬ Pansexuel
SITUATION PERSONNELLE ▬ Libre
NATIONALITÉ ▬ Mearienne
FACTION ▬ Ordre des Astres
MÉTIER ▬ Seraph & Prêtre.
SIGNES DISTINCTIFS ▬ //
MAGIE ▬ Une magie en rapport avec les sentiments et émotions pourrait être adaptée, ou encore une magie de liens.
caractère + histoire
CARACTERE ▬
Charismatique • Doux • Chaleureux • Enclin à la haine • Bienveillant • Colérique • Passionné • Inconstant • Volage • Ne supporte pas la solitude • Protecteur • Orgueilleux • Possessif • Rancunier

─ Andrea considère que l'amour sous toutes ses formes est un cadeau et que ce cadeau est la chose la plus précieuse distinguant l'Homme de l'Animal. Sans la faculté d'aimer ou d'haïr l'homme ne serait pour lui qu'un simple corps pensant sans grand intérêt puisque c'est l'amour qui lui donne âme et le rend vivant. A ce titre Andrea incarne l'amour sous toutes ses formes et ses penchants négatifs tel que la haine, même si ils sont mauvais à terme sont une constituante de ce qu'il appelle "le cycle" puisque que pour lui quelqu'un incapable d'haïr est incapable d'aimer et inversement.  

─ Pour Andrea les croyants ne recherchent que l'amour de divinités que les anciens dieux leur ont ôté avec cruauté, un amour qu'il a pris la charge d'assumer et de répandre afin d'éradiquer totalement la foi de ces anciens dieux qu'il haït du plus profond de son être. Ils ont abandonnés leurs enfants à leur triste sort et cet abandon est pour lui la preuve irréfutable que ces dieux sont incapable d'aimer, ce sont pour lui des enfants trop gâtés ayant choisis d'expérimenter avant de se lasser. Il les voit comme des parents indignes ne méritant pas l'amour de leur création pour laquelle il se considère comme père et mère de substitution.

─ Controversé au sein de l'ordre, ce dernier à la réputation d'être assez inconstant et instable, se laissant trop facilement mené par ses propres émotions et sentiments. En cela il incarne les extrêmes et la mesure n'a jamais été une qualité reconnue par ses paires le trouvant parfois incohérent et souvent paradoxal.

HISTOIRE ▬
─ Andrea est l'un des plus anciens Seraph et même si tous ne partagent par son avis il se considère également comme l'un des plus importants, si ce n'est le plus important puisque peut importe les qualités et défauts d'un individu, un monde sans Amour est un monde qui ne vaut pas la peine de se battre pour lui, ni même d'exister. Un fait pas loin de la réalité puisqu'il compte de très nombreux temples à travers le pays, mais aussi quelques un en Akantha et il est indubitablement l'un des Seraphs les plus priés.

─ Amour a toujours pris l'habitude de vivre au plus prêt de ses fidèles, comme du peuple et sa vie pourrait se résumer en une longue escapade au travers les quatre nations pour porter la parole des Seraphs et notamment au sein de ses temples où il se rend très souvent en temps qu'émissaire et prêtre du Seraph de l'Amour.

─ S'il n'a jamais apprécié les méthodes barbares de l'Ordre par le passé, il n'en reste pas moins l'un des plus extrêmes au niveau idéologique, répandre la foi des Seraphs est devenu au fil du temps un devoir sacré afin d'éradiquer à tout jamais l'ancienne religion et ces dieux incompétents et méprisables. Néanmoins, pour lui, c'est en embrassant l'amour, le véritable amour que l'on peut parvenir à cette fin et non par la peur et le bûché auxquels il préfère largement l'oublie et la manipulation afin que chacun puisse évoluer sans conscience de cet abandon divin qui ne serait que peine et souffrance inutiles pour le peuple.

─ La corruption fut un véritable coup pour le Seraph alors qu'il voyait ses frères et sœurs qu'il aimait tant plonger dans la folie et se rebeller au détriment des intérêts du peuple, mais surtout en reniant l'amour qu'il leur avait toujours donné. Une traîtrise qu'il ne pardonne toujours pas aujourd'hui et dont il a fait une affaire personnelle pour laquelle il a pris et prendra dès qu'il le faudra les armes.
Depuis cet événement il a d'ailleurs décidé d'assumer une palette plus large que le simple Amour sentimental puisque c'est aujourd'hui dans ses temples qu'on prie également pour le désir et la recherche de l'amour charnel. Un amour du corps et de l'âme indispensable à tout être selon lui. On y vient notamment rechercher l'apaisement de la haine et de la colère en vers les êtres aimés, une haine qui, si elle est naturelle pour lui, il a pris le partie d'essayer d'apaiser en chacun et d'absorber, le menant petit à petit sans même qu'il n'en est conscience vers sa propre corruption.

─ S'il reste un partisan de l'Ordre et de ce qu'il défend sans en approuver toutes ses méthodes il n'en reste pas moins idéologiquement l'un des seraphs les plus extrémistes de l'Ordre : ils sont les dieux remplaçant les anciens pour le bien commun et leur religion doit devenir la norme pour que chacun puisse accéder au bonheur et à la sérénité. Controversé, il est notamment connu pour quelques actes ayant fortement déplu à ses frères et sœurs, pardonnant l'impiété en lui donnant une chance de se racheter, Andrea est à plusieurs reprise intervenu en personne afin d'éviter la mort où le bûcher à de pauvres âmes égarées qu'il a pris sous son aile afin de leur montrer l'Amour des Seraphs. La plupart de ceux qu'il a sauvé sont d'ailleurs devenus après coups prêtres et prêtresses dans ses temples et porteur d'une dévotion inconditionnelle en vers lui. Subtile mélange entre amour et fanatisme loin de plaire à tout ses frères et sœurs puisque certains de ses prêtres et prêtresses sont connus pour s'être entièrement consacrés en leur foi en Amour au détriment de tout les autres Seraphs.
(www) L'enfant terrible, c'est comme ça qu'Andrea considère la jeune Curiosité ayant passé son temps à mourir pour renaître. S'il peut concevoir sa démarche, il ne comprend pas sa persistance à fuir l'Ordre pour toujours reproduire le même cycle la menant inéluctablement à une nouvelle mort. Elle trouve cependant grâce à ses yeux par la qualité qu'elle inspire et qu'elle incarne, car la concernant il n'y a pas de toute, sa curiosité est une forme d'amour inconditionnel en vers la découverte et la connaissance, un amour qu'il sait être la raison d'être de sa sœur, un amour qui le pousse à lui pardonner toutes ses incartades en vers et contre tout. Il a même tenté par le passé de la garder avec lui un moment afin de rallonger son espérance de vie, sans grand succès.
(www) C'est d'immenses regrets qu'éprouve Andrea pour sa sœur, s'il comprend les raisons ayant motivé la sanction à son encontre il la trouve barbare et disproportionnée pour l'ampleur de la faute. Il est certes déçu par le comportement que sa sœur bien aimée à eu par le passé et sa négligence, mais la déception s'est depuis longtemps transformée en une tristesse et une compassion infinie en vers elle et la terrible punition qui lui a été infligée. Depuis cet événement il essaie de combler ce vide qui lui a été donné par un amour inconditionnel, un amour le poussant parfois à écrire secrètement pour elle les histoires qu'elle lui conte.
(www) Si l'on peut dire une choses sur les relations qui régissent Adoration et Amour c'est qu'elles sont des plus tumultueuses, en effet si ils appartiennent tout les deux à la branche la plus extrême de l'Ordre, leur façon de faire et leur attribution mutuelle rentrent souvent en conflit de par la nature de ce qu'ils incarnent. Andrea déteste l'admiration insufflé contre leur volonté au peuple par la présence de sa soeur, qu'il considère comme une sorte d'amour factice privant de choix. Ils en restent néanmoins en accord sur beaucoup de choses notamment sur le besoin d'enterrer l'ancienne religion pour le bien du peuple et de rester pour lui ces dieux dont ils ont besoin pour trouver le bonheur.
(www) Une vision commune sur les anciens dieux concernant le fait qu'ils ont abandonné les mortels qui croyaient en eux, des individus qui ont parfois passé leur vie à les adorer sans le moindre cadeau en retour hormis le chaos comme ce fut le cas lors des premiers siècles de Mearian. Justice considère qu'il emprisonne les vivants en sa façon d'agir, de considérer la religion, leur ôtant leur liberté là où pour la vertu de la Justice les vivants doivent être libre et les divinités ne doivent intervenir que pour les guider sur certaines questions ou les remettre dans le droit chemin en cas de trop grande déviance comme l'Empire de Fhaedren l'avait fait autrefois.
(www) Viladra et Andrea, au temps où la jalousie était encore Désir, étaient des séraph particulièrement proches. Il naquit la même année, mais ce fut Viladra qui l'accueillit à la source de vie avec le plus d'enthousiasme. Ayant des vertus très similaires et surtout complémentaires, ils œuvraient ensemble avec efficacité, répandant bonheur et joie de vivre parmi leurs fidèles. Leurs temples étaient souvent très proches et leur amitié particulièrement solide. Lorsque Viladra profita de la rébellion pour quitter l'Ordre, leurs liens autrefois très puissants se retrouvèrent inversés, et s'ils ne se revirent pas depuis, il y a fort à parier que le séraph en veuille énormément à son ancienne consoeur.
WYNN ADEKHIAN
prédéfini indisponible
identité
FEATURING ▬ OC de Charlie Bowater

RACE ▬ Seraph de la Curiosité
AGE ▬ 410 en réalité, 21 ans sous l'incarnation actuelle
ORIENTATION SEXUELLE ▬ Volage
SITUATION PERSONNELLE ▬ Parti désiré
NATIONALITÉ ▬ Mearienne
FACTION ▬ Ordre des Astres
MÉTIER ▬ Receleuse de secrets, membre de la noblesse de la Cour des Cendres
SIGNES DISTINCTIFS ▬ //
MAGIE ▬ Une magie chaotique, au résultat souvent surprenant et aléatoire ; ou en rapport avec les secrets.
caractère + histoire
CARACTERE ▬
Espiègle • Collectionneuse de bidules en tout genre • Impulsive • Immature • Goût certain pour les défis • Bonne vivante • Rancunière • Inconstante • Coquette • Indépendante

─ Curiosité est une femme qui accorde énormément d'importance à sa liberté : elle fuit devant tout ce qui ressemble de près ou de loin à un engagement, et rompt bien souvent des relations par lassitude.

─ Sa condition de Seraph ne l'émeut guère : elle ne veut rien avoir à faire avec les siens, qu'elle trouve trop rigides, à quelques exceptions près. A vrai dire, elle aimerait bien se faire oublier d'eux.

─ Pour elle, la vie est une fête éternelle... Jusqu'à ce qu'elle se termine. Wynn alterne des périodes de joie intense, puis est irrémédiablement attrapée par la lassitude, qui la plonge dans des états léthargiques proche de la dépression.

─ Pour Curiosité, la limite entre le bien et le mal est parfois bien trouble... Elle marche éternellement sur le fil du rasoir.

─ Curiosité est le Seraph enchaînant le plus rapidement les incarnations, à cause de son goût pour les risques absurdes mais également du fait de la lassitude qui l’entraîne irrémédiablement au désespoir. Ses frères et sœurs ont compris bien vite qu'il était cependant inutile de la retenir près d'eux.

─ Curiosité possède un petit carnet où elle conte de façon sommaire ses aventures, confiant sa garde à Mélancolie, qui lui remet à chaque nouvelle incarnation. Comme ça, elle n'oublie jamais vraiment, mais choisi ce qu'elle souhaite conserver.

HISTOIRE ▬
─ Curiosité a toujours été considérée comme l'enfant à problèmes chez ses frères et sœurs Seraphs. Hors des cases, originale, toujours à gigoter partout, à dire des choses insensées, à faire n'importe quoi. On ne lui a jamais prêté beaucoup de crédibilité.

─ Curiosité fut la première à expérimenter la réincarnation, ce qui sur le coup traumatisa ses comparses, incertains de ce qui se déroulerait ensuite.

─ Elle se lia rapidement d'amitié avec Patience, aussi étrange que cela puisse paraître, ainsi qu'avec Mélancolie, qui partage son goût pour le savoir. Tous trois fondirent la Bibliothèque Sacrée lors de leur ascension au pouvoir.

─ Curiosité fut, de tous temps, une grande voyageuse et exploratrice. Elle traversa le monde à travers différentes incarnations, oublia, puis recommença.

─ Elle ne s'est jamais sentie très liée à l'Ordre, bien qu'elle y revienne régulièrement (lors de ses morts, en fait), restant quelques semaines puis repartant à l'aventure. Elle joua cependant un rôle lors de la destruction des ouvrages de Mélancolie, essayant tant bien que mal de sauver ce qui pouvait l'être en compagnie de Patience. Elle cacha les livres dans un endroit connu d'elle seule et entretient depuis une relation courroucée avec les plus imminents de ses frères et sœurs, que ne l'estimaient de toute façon guère. Elle leur en veut terriblement pour la punition faite à Mélancolie, qui ne cherchait qu'à retranscrire la vérité de leurs erreurs.

─ L'incarnation actuelle de Curiosité est Wynn Adekhian, une jeune demoiselle au futur prometteur, évoluant dans les hautes sphères de la Cour des Cendres. Elle adore l'ambiance d'intrigue et de complots qui y règne, y évoluant avec grâce et aisance.
(www) Curiosité a toujours été la plus grande admiratrice des histoires de Mélancolie, sans même savoir que c'est d'elle que la Seraph tire ses plus grandes inspirations. Elle l'apprécie énormément, à sa façon. Elle ne la voit cependant que rarement, mais un peu plus depuis le terrible châtiment qui lui a été infligé. Curiosité, malgré son esprit libre, s’exhorte à lui rendre régulièrement visite pour ne pas la laisser dépérir.
(www) Patience complète le trio de Curiosité et Mélancolie. Lien à définir plus amplement avec son potentiel joueur.
(www) On pourrait penser que Curiosité et Amour s'entendraient bien, étant donné leurs essences réciproques. Pourtant, Wynn entretient une profonde rancune et hostilité envers Andrea, qui a eu le malheur, un jour, d'essayer de l'enfermer à ses côtés "pour son propre bien".
Curiosité n'est guère proche de ses autres frères et sœurs, et ce quelque soit son incarnation. A vrai dire, moins elle les voit, mieux elle se porte. [A voir avec les joueurs de Seraphs]
LURALEI ARATHYRA
prédéfini disponible
identité
FEATURING ▬ OC de Charlie Bowater

RACE ▬ Seraph de la Mélancolie
AGE ▬ 417 ans
ORIENTATION SEXUELLE ▬ Libre
SITUATION PERSONNELLE ▬ Célibataire
NATIONALITÉ ▬ Mearienne
FACTION ▬ Ordre des Astres
MÉTIER ▬ Grande Archiviste de l'Ordre des Astres, romancière et conteuse.
SIGNES DISTINCTIFS ▬ //
MAGIE ▬ Une magie en rapport avec la mémoire absolue.
caractère + histoire
CARACTERE ▬
Lunaire • Distante • Détachée de la réalité • Contemplative • Souvent perdue dans ses pensées • Rêveuse • Relativement bienveillante • Effacée • Apprécie énormément tout ce qui se rattache à l'art en général • Aime observer en silence • Solitaire

─ Luralei est une femme remplie de principes vieux comme le monde : l'honneur, la dévotion et le romantisme sont des valeurs auxquelles elle apporte beaucoup d'importance.

─ Elle est soit appréciée soit évitée parmi ses pairs de l'Ordre des Astres, certains la murmurant folle, sur le point de céder à la corruption, d'autres appréciant son originalité. Luralei aime juste se parler à voix-haute. Ça l'aide à s'ancrer dans la réalité pour ne pas se perdre dans ses souvenirs.

─ Luralei adore raconter des histoires. C'est d'ailleurs une conteuse hors pair, capable de capturer en un instant l'attention du plus rétif des publics.

HISTOIRE ▬
─ Luralei est l'une des plus anciennes Seraph et très tôt, la tâche de recenser tous les événements traversés par ses frères et ses sœurs lui incomba. Si elle était alors estimée, le temps passa et son travail fut peu à peu oublié, mais elle demeura fidèle à sa promesse. Vivant recluse, se dédiant à la rédaction des archives, elle voyait défiler les mots, les phrases, les fautes et les hauts-faits de ses comparses.

─ Le Livre des Archives, comme l'appellait Luralei (qui s’avérait être en réalité une bibliothèque entière), a plusieurs fois été réduit en cendres dans des conditions mystérieuses. Alors, fidèle à son poste, la Seraph entreprenait de recommencer son écriture, dotée d'une mémoire magique indéfectible. Cela lui prenait à chaque fois de nombreuses années.

─ Lorsqu'elle avait un peu de temps, Luralei écrivait des histoires, déviant les mots pour créer son propre monde. Systématiquement, elle brûlait ses contes et ses récits, car seule devait demeurer la vérité des Seraphs.

─ De nombreuses fois, elle remarqua des incohérences dans les récits de ses frères et sœurs. De nombreuses fois, elle se rendit compte qu'ils mentaient dans les rapports qu'ils lui apportaient. Alors Luralei se mettait à enquêter, à recouper les informations parmi les missives qu'on lui envoyait, pour n'écrire que la vérité, et seulement la vérité. La charge de travail était si lourde qu'elle du faire appelle à ses frères et sœurs les plus proches : Curiosité et Patience, avec lesquels elle fonda la Bibliothèque Sacrée. Une salle secrète était alors dédiée à l'élaboration et au stockage des manuscrits seraphiens.

─ Lors de l'apparition des Seraphs Corrompus et de leur départ, les plus puissants de ses frères et sœurs lui interdirent de consigner l'événement. Lorsqu'elle fut prise sur le fait, on lui interdit à tout jamais de consigner ce qu'elle savait en lui faisant porter des bracelets magiques qu'il lui était impossible à retirer, lui interdisant du même fait toute écriture. Le Livre des Archives fut une ultime fois détruit, à tout jamais. Curiosité et Patience essayèrent de sauver ce qu'ils purent pendant la punition de Mélancolie.

─ Depuis près de cinquante ans, Luralei est perdue. On lui a arraché sa raison de vivre, sa seule passion, ce pour quoi elle avait tout donné : l'écriture. Mais elle se souvient, de tout, toujours, dans un coin de sa mémoire magique. Alors, sans quitter l'Ordre des Astres, toujours fidèle malgré tout à leur cause, elle se mit à voyager, à raconter les histoires de fiction qu'elle écrivait autrefois, tissant ses lettres dans l'encre des mots qu'elle prononçe.
(www) Curiosité est l'aventurière des contes de Luralei, sa principale source d'inspiration, sa muse. Elle écoute toujours avec grande attention ses péripéties, et entretient avec sa sœur une relation d'affection profonde. Elle prend souvent sa défense lorsqu'il est question d'elle dans les discussions seraphines, la traitant avec une certaine indulgence.  
(www) Patience complète le trio de Curiosité et Mélancolie. Lien à définir plus amplement avec son potentiel joueur.
(www) Luralei aime beaucoup Andrea. Le Seraph de l'Amour est toujours une source de rafraîchissement infinie et intarissable. Elle partage avec lui une bienveillance commune mais est parfois gênée par la pitié qu'elle lit dans ses yeux lorsqu'il scrute ses bracelets magiques -ses chaînes.
Mélancolie ne tient pas vraiment rigueur à ses pairs de l'avoir privé de ce qu'elle aimait, sinon envers les principales instigateurs de cette décision (rôles libres, par exemple Prudence, Force ou encore Abnégation). Les autres relations avec les différents Seraphs sont à définir avec leur joueur.
(www) Un blasphème, voir pire c'est ce que représentait la condamnation qui fut imposée à Mélancolie aux yeux de la Justice qui voyait cela comme la poursuite de l'erreur qui fut de masquer à la population l'apparition des corrompus si longtemps. Justice fut sans doute l'un des seraph qui avait le plus confiance ou foi en le travail de sa sœur, n'ayant jamais réellement hésité à lui raconter la totale vérité sur ses récits. Elle consignait ses erreurs chose qu'il jugeait bénéfique afin de pouvoir plus tard avoir un regard sur sa propre évolution, sur ce qu'il avait à corriger pour ne pas réaliser de nouveau les mêmes fautes. De par le fait d'avoir ôté à Mélancolie le droit d'écrire, on lui a ôté par extension un certain semblant de son autocritique même s'il tente de la réaliser du mieux qu'il peut maintenant de son côté, cela ne l'empêche toujours aujourd'hui de dialoguer avec Mélancolie sur ses récits s'intensifiant avec le développement des diverses crises tandis qu'en parallèle il voudrait la voir de nouveau libre de coucher sur le papier leur épopées en bien comme en mal.

Luralei et Viladra s'entendaient autrefois très bien, malgré le fait que l'ancien Désir ne comprenait pas le caractère de la mélancolie, bien trop plongé dans le passé. Elle a toujours admiré et respecté sa volonté à tout consigner, considérant cela comme une grande sagesse de sa part. Si elle ignore désormais le sort qui lui fut réservé après avoir tenté de conserver des écrits considérés comme interdits, la nouvelle Jalousie ne peut s'empêcher de penser à tenter d'en apprendre plus sur elle. Lorsqu'elle y pense, elle ne peut se demander si la vertu de sa consœur pourrait la pousser à délaisser les actes mensongers de ses pairs.
Marigold Strauss
prédéfini disponible
identité
FEATURING ▬LEAGUE OF LEGENDS ▬ Lux Crownguard

RACE ▬ Seraph de l'Adoration
AGE ▬ Deuxième incarnation, 333 ans dans l'incarnation actuelle
ORIENTATION SEXUELLE ▬ Bisexuelle
SITUATION PERSONNELLE ▬ Célibataire
NATIONALITÉ ▬ Mearienne
FACTION ▬ Ordre des Astres
MÉTIER ▬ Seraph a plein temps
SIGNES DISTINCTIFS ▬Ne s'habille uniquement de blanc et en doré, réfère à elle même comme un "astre qui se doit d'illuminer la vie du peuple"
MAGIE ▬ Une magie de charisme ou de manipulation mentale,
avec un passif qui touche les gens autour d'elle, qui sont pris d'émerveillement pour sa personne.


NOTE DU CRÉATEUR (www) ▬ Malgré son âge avancé, Mari est un des Seraphs les plus purs; elle devra être jouée dans cette ligne en conviction avec ses idées, donc par exemple, pas de manigances de mèche avec les Corrompus (qu'elle déteste), et si corruption doit se faire, ce sera seulement au bout d'une vraie évolution inrp.
caractère + histoire
CARACTERE ▬
- Souriante, avec ses cheveux blonds et ses yeux bleus, c'est l'image idéale qu'on se fait d'une déesse.
- Franche et directe, parfois beaucoup trop, elle n'a aucun tact.
- Pot de colle, si elle vous aime bien, difficile de s'en débarasser.
- Manipulatrice sans vraiment le vouloir et narcissique, sa magie vous force à beaucoup aimer sa personne...
- Carrément maniaque, c'est un des Seraphs les plus enthousiastes sur la propagation de la foi de l'Ordre. Elle passe la plupart de son temps sous sa forme originale.
- Téméraire, elle n'a peur de rien, du moment qu'elle est avec ses sœurs et frères, elle se sent invincible.
- Ne supporte pas la solitude, elle déprime très facilement si on la laisse seule.
- De ce fait, elle est régulièrement entourée de ses fidèles, ne sort jamais sans une armée de fanatiques suivant chacun de ses pas, ce qui l'amuse beaucoup.



HISTOIRE ▬
▬ L'histoire de sa première incarnation est laissée totalement libre, de même que son année de naissance.

▬ En 85, elle naît sous sa forme actuelle. Très vite, appréciée des personnes qu'il faut, elle se hisse parmi les têtes pensantes de ce qui deviendra l'Ordre. C'est une personne ayant un bon fond mais son enthousiasme est sans limite et vite emballée par le projet des Nouveaux Dieux de dominer les quatre nations, elle y voit la réalisation de son rêve possible, celui de vivre entourée de l'adoration des autres, en retour de quoi elle les rendra heureux.

▬ Elle vit à Théopolis, bien qu'elle a des temples dans tout le pays; elle est vue comme la déesse associée à l'amitié, à la camaraderie et a la fidélité, et lui font de nombreuses offrandes. C'est dans ses temples que les gens viennent se faire des promesses qui dans la culture populaire, en deviennent sacrées, promettant de terribles vengeances si rompues.

▬ Ironiquement, sa propre magie force les gens autour d'elle à l'adorer et vouloir être appréciés par Mari, sans qu'elle ai a faire quoi que ce soit. Parfois, elle en abuse même sans vraiment s'en rendre compte, étant naturellement très charismatique.

▬ Lors du soulèvement des Corrompus, Marigold fut grièvement blessée en prenant part aux combats alors qu'elle tenta de protéger les civils. Premières victimes de ce soulèvement, pour elle qui est très attachée à ses suiveurs, elle fit de la désertion de ses sœurs et frères une affaire personnelle.

▬ Aujourd'hui, elle fait partie des plus fervents Seraphs à répandre la foi de l'Ordre activement, voyageant dans les quatre coins du continents entre Mearian et Akantha. Il lui arrive d'avoir des moments d'intense conscience d'elle-même qui la plongent dans doute et tourment, se demandant si les gens qui l'entourent ne sont pas uniquement là du fait de sa magie, et que sans elle, elle ne serait rien. Ses doutes sont cependant vite balayés par sa foi sans limite dans l'Ordre, qui, elle le croit, permettra de faire bénéficier de leurs vertus le monde entier.
(www) Exubérante comme elle peut l'être, Adoration est parfois difficile à supporter par ses pairs, mais Razael, avec son infinie patience et gentillesse, est l'une de ses meilleures compagnes. Ensemble, elles passent des après midis entiers à débattre sur l'avenir du pays, quand elles ne sont pas en visite incognito aux nombreux temples qui leur sont dédiés. Ainsi, elles s'apprécient toutes les deux énormément mutuellement, bien que Razael lui tait le secret au sujet de la dissociation qu'elle a vécu, ce qui la chagrine énormément et commence a instaurer le doute chez Mari.
(www) Elle considère sa sœur avec une pitié maternelle par apport à la punition qui s'est abattue sur elle, mais approuve cette dernière, sans y avoir prit part personnellement. Adoration passe le bien du groupe avant le bien personnel et considère comme ses autres frères et sœurs qu'ils doivent s'entraider avant tout, et la fin justifiant les moyens, Luralei représentait un danger pour le groupe. Cependant, elle la traite avec beaucoup de douceur, bien qu'elle la garde à l’œil.
(www) Comme la plupart des autres Seraphs, Mari considère Wynn d'un œil affectif, comme une petite soeur turbulente qu'il faut protéger. Cette relation n'est cependant pas partagée puisqu'il semblerait que le plus elle cherche à passer de temps avec Curiosité, plus celle-ci fuit sa présence. Elle n'en prend pas ombrage, son enthousiasme débordant n'arrêtant jamais, cela ne l'empêche pas de revenir à la charge dès qu'elle la croise.
(www) Si l'on peut dire une choses sur les relations qui régissent Adoration et Amour c'est qu'elles sont des plus tumultueuses, en effet si ils appartiennent tout les deux à la branche la plus extrême de l'Ordre, leur façon de faire et leur attribution mutuelle rentrent souvent en conflit de par la nature de ce qu'ils incarnent. Andrea déteste l'admiration insufflé contre leur volonté au peuple par la présence de sa soeur, qu'il considère comme une sorte d'amour factice privant de choix. Ils en restent néanmoins en accord sur beaucoup de choses notamment sur le besoin d'enterrer l'ancienne religion pour le bien du peuple et de rester pour lui ces dieux dont ils ont besoin pour trouver le bonheur.
(www) Deux extrêmes en leurs relations, Justice a toujours considéré qu'Adoration se complaisait dans la facilité, le factice qu'apportait sa magie sans jamais réellement se remettre en question, sans jamais n'avoir tenté de brider celle-ci temporairement afin de voir si elle pouvait insuffler quelque chose de réel aux vivants. Il la perçoit comme une manipulatrice malgré elle même s'il pense qu'elle n'est pas mauvaise en soi, il lui a souvent recommandé de trouver une solution à ceci, de voir si elle ne pouvait pas apporter la satisfaction, l'espoir que recherchait le peuple tout en mettant de côté sa magie. Elle n'est pas totalement responsable de ceci mais elle n'a jamais fait quoi que ce soi pour y remédier aussi. Malgré tout Justice l'estime concernant les corrompus même s'il estime que dès lors l'affaire des corrompus lui revient de droit de par sa vertu et qu'il ne voudrait la voir trop interférer, cela était triste à dire mais chacun se devait d'avoir son domaine d'action. Justice jugeant qu'elle devait avant tout trouver une solution à sa magie.
(www) Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Aliquam et consequat dui, ac facilisis dui. Curabitur eleifend nibh purus. Mauris velit magna, venenatis eu tristique id, auctor sed neque. Proin mollis massa vitae arcu interdum, ultricies egestas dui finibus. Pellentesque tristique turpis elementum, commodo dui sed, luctus felis. Praesent ut iaculis massa. Ut condimentum placerat augue, non ultrices orci vehicula at.
(www) Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Aliquam et consequat dui, ac facilisis dui. Curabitur eleifend nibh purus. Mauris velit magna, venenatis eu tristique id, auctor sed neque. Proin mollis massa vitae arcu interdum, ultricies egestas dui finibus. Pellentesque tristique turpis elementum, commodo dui sed, luctus felis. Praesent ut iaculis massa. Ut condimentum placerat augue, non ultrices orci vehicula at.
(www) Marigold commence a avoir de légers soupçons quand a Razael, en ayant déjà aperçu Razael se promener librement près de la Source de la vie; le comportement étrange de la jeune femme l'a perturbée et elle a été laissée sans aucune explication. Quand elle a tenté d'aborder le sujet avec son amie, celle-ci a balayé le sujet avec une gêne qui ne la caractérise pas habituellement. Elle cherche actuellement a en connaître plus sur ce dédoublement de comportement, mais a ne pas en douter, si elle venait a apprendre l'existence de Zarachiel, elle voudrait immédiatement y mettre fin.
(www) Viladra et Marigold n'ont jamais été réellement proche. L'ancien Désir trouvait la jeune femme bien trop exubérante et voyait son envie dévorante d'adoration  comme étant plus un vice qu'une réelle vertu. Si elles s'entendaient néanmoins correctement, elles ne se fréquentaient pas trop, Viladra préférant à l'époque la discrétion là où Marigold aimait l'extravagance. Durant la rébellion, la nouvelle jalousie fut certainement l'un des corrompus qui blessa la jeune femme étant donné qu'elle provoqua involontairement une tuerie parmi les fidèles en tentant de fuir.