Lost Kingdom  :: Personnage :: Présentations :: Présentations validées :: Mages Noirs

Vous reprendrez bien un peu de malaise ? [18+ certains passages]{FINI}

Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
Bridvar Norterys
DÉMON DE LA NUIT
RACE ▬ Démon (vrai nom: Rāta)
AGE ▬ inconnu
ORIENTATION SEXUELLE ▬ tout ce qui est vivant
SITUATION PERSONNELLE ▬ très compliqué
NATIONALITÉ ▬ enfer
FACTION ▬ mage noir
MÉTIER ▬ chômeur


MA B- ET MON COUTEAU
PHYSIQUE
❯ agilité ○ ○ ○ ○ ○
❯ force ★ ○ ○ ○ ○
❯ endurance ★ ○ ○ ○ ○
(TECHNO)MAGIE
❯ mana ★ ★ ★ ○ ○
❯ puissance ★ ★ ★ ★ ○
❯ contrôle ★ ★ ★ ○ ○
अंधेरा(Andhera) est une magie reliée aux ténèbres. En tant que « Démon de la nuit », tu n’allais pas avoir une magie qui invoque des pétales de fleurs.
Le nom de ta magie serait, selon les légendes, relié à un endroit où les personnes mortes ayant commis de sévères crimes seraient envoyées. Un endroit à la fois froid et sombre, ou la lumière ne perce pas, ou la vue se limite à ce plan noir, tel une flaque de pétrole.
Tel est ton enfer, le plan d’Andhera, le plan obscur.
Tu incarnes les ténèbres, tu vis cet élément tous les jours et tu en es maître.

Cependant, il y a cette chose qui fait que tu en as ras le cul de tout et de la vie en particulier : tu es immortel. La mort ne te fait pas peur, car tu revis à chaque fois. Bon, il est vrai que recevoir un coup de couteau dans le crâne ou le cœur, ça fait mal, mais tu reviens toujours à la vie contrairement à tes frères et sœurs.

अमरता (Amarata) : Bridvar est immortel. On peut le tuer lors d’un combat, mais son esprit reviendra toujours dans son corps en enfer avant de revenir sur terre s’il est lié à un contrat. Les anges par contre peuvent manger son esprit et le tuer pour de bons, ainsi que les psyphers.

काला (Kaala) : Bridvar contrôle l’énergie ténébreuse pour attaquer. Cela peut être une simple forme de boule de taille plus ou moins grosse en fonction de son énergie, comme du javelot ou un rayon.

अंधेरा (Andhera) : L’essence même de sa magie. Bridvar peut contrôler son ombre à sa guise. Si elle rentre en contact avec l’ombre d’un autre être vivant, il peut alors lui provoquer des cauchemars ou des hallucinations plus ou moins importants.
TON PLUS GRAND FANTASME
Environs un mètre quatre-vingt de pur mâle alpha. Quatre-vingt-trois kilos de sel, de drama, et de sexe.

Ta démarche est droite, toujours une main dans la poche, si ce ne sont les deux. Ta veste bleue ne te quitte jamais. Elle descend jusqu’aux chevilles et un large col replié. Tes gants noirs ne te quittent jamais eux non plus.
Tu n’es pas un véritable golgoth, tu es loin d’être un petit bambou cependant avec ton poids plus ou moins respectable avec ta taille. Tes muscles ne sont pas hyper saillants, mais ils ont un joli tracé et sont assez ferme.
Autre aspect de ton physique : tu as perdu un œil, mais on y reviendra quand on parlera de toi et de ta vie plus en profondeur (et pour aller en profondeur, ça va racler le fond).

Pour rester sur ton visage, tu sais être un caméléon. Tu montres ce que les gens veulent voir de ta tête. Que ce soit la joie, la moquerie, l’air hautain… Tu sais tous les afficher. Mais ton vrai visage est celui d’un homme exaspéré, qui se fait chier tous les jours, qui en a juste ras le cul de tout.
Jamais un poil sur les joues, la vie t’a chié dessus pour ça, jamais tu ne pourras te gratter la barbe de manière virile, tu remplaces donc ce geste par un bon grattage de couilles. À défaut, tu as une voix assez grave, monotone elle aussi.
Les cheveux noirs corbeau plus ou moins en bataille. Tu te moques de ta coupe de cheveux et de ton apparence en général. Du moment que tu te plais, tu plais aux autres. Les yeux tirant sur le jaune (fin…Tu as qu’un seul œil, l’autre est recouvert d’un cache œil pour pas laisser ce trou dégueulasse à la vue de tous).

Même si tu es un incube, je ne décrirais pas ce qu’il y a sous ta ceinture, si ce n’est ton katana qui ne te sert strictement à rien. Tu le portes pour le style seulement, ou si vraiment la personne que tu veux tuer avec est une plaquette de beurre à tartiner.
APPELLE MOI PAPA

« Bridvar ? Il ne m’a jamais rappelé, il est parti et je n’ai jamais eu de nouvelle depuis que mon (ex) mari nous a aperçus… »
Femme lambda / Akantha

« On peut dire qu’il sait se servir de ce qu’il a le coquin. Il peut revenir en moi quand il veut ! »
Homme lambda / Ellgard

« Bèèèèèèèh »
Chèvre lambda / Nueva

Un véritable queutard sur patte, voilà ce que tu es. Et un connard en prime. Tu aimes sauter tout ce qui est de vivant (même si tu as déjà eu quelques hésitations sur le non-vivant…) peu importe le contexte et la situation.
Tu aimes cette vie de luxure, mais plus c’est dégradant et plus tu y prends plaisir, tu n’aimes pas le conventionnel, tu préfères sortir le grand jeu, et ce même si le consentement est relatif pour toi. Tu es du genre « Elle ne peut pas dire non si elle est muette » ou encore « elle ne peut pas te décrire si elle est aveugle, donc fais toi plaisir ! »

Mais je pense qu’on peut quand même trouver d’autres qualités pour toi… Disons que tu es… Brave.
Voilà, tu es brave.
Tu es chiant aussi, tu aimes ne pas spécialement prendre part aux conversations et tu es même un casseur d’ambiance toi et ton esprit noir.
Je me demande pourquoi tu n’as pas choisi un pseudo comme « Xxx-S0-D@rK-xxX » au lieu de « Bridvar » qui est le nom d’une des personnes t’ayant invoqué dans ta misérable vie.
Tu prends la première occasion qui vient à toi pour crever, en espérant au fond de toi que la vie ne te traitera pas de fils de pute en retournant dans ton corps comme si de rien était. Tu maudis un peut ta magie pour ça, mais après, tu n’es pas non plus dans le noir total.
En ce qui concerne ta vision du Monde, tu es un enfant laissé devant un jeu dont tu es le maître, tu prends grand plaisir à foutre la merde partout où tu es invoqué (et dans ta vie, tu en a même foutu une extrêmement grosse avec ton frère). Tu aimes provoquer des embrouilles, tu seras le premier à inventer des insultes qui n’ont jamais été dites pour provoquer une bagarre.
Ton frère a été mentionné plus haut, parlons-en. Montrons au monde à quel point ça ne va pas vraiment dans ta tête.
Erial Norterys, incube lui aussi, tu le considères comme ton jumeau. Tu connais toute sa vie et ses problèmes jusqu’aux moindres recoins et tout en profondeur.
En tant que pédé incestueux de première, ton frère est celui qui te rend la vie moins chiante, tu te serais sans doute trouvé un ange pour qu’il bouffe ton esprit s’il n’était pas avec toi (si ce n’est en toi ou sur toi).
L’amour que tu ressens pour lui n’est pas le même que pour les autres êtres vivants que tu forniques. Non, celui-ci est bien plus pervers et sale (bon en même temps, ce n'est pas très propre de baiser avec son frère).
Tu pourrais faire n’importe quoi pour lui… Bon, ok, tu ne pourrais pas t’empêcher de le tromper tous les quarts d’heure, mais tu n’es pas né de la dernière pluie, tu sais qu’il a juté autant que toi et ailleurs.

Même si tu n’es pas l’homme le plus gay (le jeu de mots), tu sais te fondre dans la masse quand il le faut. Il faut savoir se faire demander et demander. Tu restes un incube, et un démon avant tout.
Les faux rires, les fausses promesses, les faux espoirs… Tout ce que tu sais faire pour les humains est faux et tu vas quand même leur faire croire, pour avoir ensuite ce que TOI tu veux. Un manipulateur donc.

Niveau qualité de vie, même si les enfers sont assez chiant, tu préfères être là-bas, ton vrai chez toi. Le monde du dessus n’est qu’un vaste monte pour se divertir.
Tu ne comprends pas trop l’intérêt que porte ton frère à être dans l’autre monde. Déjà, vous vous voyez moins souvent et donc, tu dois très souvent te palucher comme un sac si tu n’as rien sous la main, et même si on est mieux servi par soi-même, tu préfères avoir un trou charnel pour te passer l’envie.

Une charmante personne, tu es, et tu ne doute point que beaucoup de personnes doivent apprécier ta compagnie.
AMOUR DRAMA ET INCESTE
Tome du Givre Érèbéen, V, Chapitre 4 « Fable de l’obscurité éternelle » : « […]Et s’abattra dans ce monde la nuit éternelle accompagnée d’un froid sans fin. Plus aucune lumière ne pourra réchauffer le pèlerin sur la voie, et l’homme renaîtra dans son état primal.
Seul le repos éternel pourra être acquis lorsque cette nuit hivernale viendra punir les pécheurs et nul ne pourra les sauver de ce fléau quand leurs âmes rejoindront le bas monde. […]


Tu te demandas jusqu’à quel point l’humain pouvait être con. Tu n’étais pas le seul à faire partie de ces fables pour empêcher les enfants de faire les abrutis et à écouter leurs parents, mais ils ne se doutaient pas que la vie de démon fût bien moins amusante.
Tu aimerais bien rencontrer l’auteur(e) de ce livre pour lui faire pénétrer la nuit éternelle et le froid sans fin, elle serait bien surprise.
En effet, la vie était bien moins passionnante, deux démons, l’un blanc, l’autre noir. Vous ne saviez pas comment vous étiez venu au monde, et ton nom a été sûrement donné par un de ces abrutis ayant créé les bouquins sur leurs simples imaginations. Rāta, voilà comment un mec qui venait sans doute d’éclater un rat pour son repas du soir t’avais appelé.
Combien de temps aviez-vous parcouru les enfers avec ton frère ? Combien de démones aviez-vous démoli (dans tous les sens du terme) ? Depuis quand étiez-vous né ?
Tu ne savais aucune réponse. La seule chose qu’ils avaient devinée, c’était ta nature de succube. Ta nature de distributeurs de foutre sur demande, c’était ce que tu savais le mieux faire, baiser. Femme, homme, chèvre… Tant que c’était vivant et disposait au minimum d’un trou, c’était le bienvenu pour ta bite (et celle de ton frère au passage).

Mis à part ce petit standard, ils devraient savoir que l’endroit dans lequel tu habitais avec ton frère n’avait rien d’aussi classe que la nuit sans fin et blablabla.
C’était un vieux désert uniquement composé de sel. Une petite cabane en guise de maison, mais une vrai torture si un damné devait y passer la vie. La personne passerait son éternité à être assoiffé et voir sa sale gueule dans un sol cristallin. La blague.
Oui, une blague. Vous avez aimé cet endroit qui vous rappelait votre être tout entier, c’est pour cela que vous vous y êtes installé. C’était tout confortable et paisible à souhait. Mais très salé. Ca changeait de ton plan ténébreux, mais au moins y avait un minimum de décoration.
Il y avait ces rumeurs qui circulaient dans les enfers, des rumeurs racontant qu’une brèche avait été ouverte et qu’il était possible qu’un démon soit invoqué dans l’autre monde.
Tu n’aimais pas ça, tu préférais rester dans ton petit chez toi bien tranquille, mais ton frère voyait ça d’un autre œil. Plus les temps passaient, plus il en était obsédé, si bien qu’il n’en dormait plus et partait en quête de ces brèches. Tu ne comprenais pas comment on pouvait en arriver là pour un monde pourris.

Quelle ne fût pas ta non-réaction ce jour ou ton frère est venu comme un gamin te raconter ce qu’il avait vu, et que les brèches existaient sans erreur. Tu en avais rien à faire, tu aimais ton chez-toi, mais tu n’avais pas de raison d’être aussi froid avec lui à ce moment-là. L’hiver, c’est lui, pas toi.
Mais la plus grosse merde que tu as pu lui faire, fût d’envoyer chier celui qui partageait tout avec toi depuis l’éternité, alors qu’il te raconta tout ce qu’il avait vécu une fois l’appel de l’autre monde réalisé. Tu savais que tu avais mal agis, mais tu es un démon, une merde sans sentiments. Mais c’était en l’an 407 que ta merde allait commencer.

͸͸͸͸

Ce jour où tu te sentis étrange, où tout autour de toi devenait flou et changeait de décor, où tu apparus dans ce monde de légende, avec ton frère à côté.
Tu te demandais s'il n’avait pas fait exprès de t’amener ici avec lui, tu demandas aux personnes devant toi quel était ce merdier sans fin, avant qu’ils racontèrent leur baragouin sur l’invocation.
Tu avais été invoqué, tu n’aimais pas ça, mais tu avais ton frère avec toi. C’était déjà ça.

Tu avais été invoqué dans un lieu appelé « Fhaedren » par une personne d’une résistance contre un empire du nom d’Ellgard.
Tu n’avais pas vraiment compris tout le baraguoin, mais il était question de trois choses : Ellgard, Mearian, et une source de cristaux magiques.
Le motif de votre invocation ? Faire en sorte que Mearian porte tout sur le dos.
Il te fallait faire péter une mine avec ton frère, le contrat stipulait que vous disparaîtriez avant le souffle. Tu avais la malchance d’être doté de l’immortalité, mais ce n’était pas le cas pour ton frère, et cela te faisait un peu chier.

Cependant, ce que vous ne saviez pas, c'est que vous étiez les déclencheurs d'une guerre entre deux grosses nations.

͸͸͸͸

scène 18+:
 

͸͸͸͸

Une fois revenu dans les enfers, vous aviez testé à nouveau ce qui était arrivé dans l’autre monde. Tu adorais ça, lui aussi.
Née une nouvelle forme d’amour, plus intime, moins conventionnelle.
Vous étiez des jumeaux, vous êtes aujourd’hui des amants. Cet amour entre vous qui est plus fort que tout.
Comme dirait un vieux curé devant les parents d’un jeune enfant, « l’amour n’a pas de frontière, il n’est que le résultat de gens qui s’aiment ». Et vous, vous vous aimez comme vous aimez le cul, c’est pour dire.

͸͸͸͸

An 417, ton amant et jumeau a été ré invoqué sur terre. Tu as eu toi aussi quelques invocations, mais ce n’est rien comparé à la guerre que tu as déclenchée avec ton frère entre deux nations. Les invocations que tu avais eues étaient soit pour un fantasme à réaliser, ou pour des petites courses insignifiantes. Tu avais quand même pu tester de nouvelles choses, mais vu que tu étais plus invoqué, tout continuait en enfer.
Il y avait même cette fois où tu as été invoqué juste pour te laisser te faire tuer. Un coup de rapière dans l'œil, et un dans le cœur. Même si tu reviens à la vie, ton œil lui n'est pas revenu, et maintenant, tu dois te trimbaler ton cache œil de merde.
DERRIERE L'ÉCRAN
PSEUDO ▬ Brid / ryuku
AGE ▬ 23
TU NOUS A TROUVÉ OU ? ▬ aucune idée
UN AUTRE COMPTE ▬ lol
LE PERSONNAGE DE TON AVATAR ▬ ORIGINE ▬ Date Masamune (Sengoku Basara)
TU AS LU LE RÈGLEMENT ? ▬ Parce que vous lisez les conditions générales quand vous achetez quelque chose ? Vous reprendrez bien un peu de malaise ? [18+ certains passages]{FINI} 3622086245
Brid... Tu honores si bien les traditions nordiques, c'est bô Vous reprendrez bien un peu de malaise ? [18+ certains passages]{FINI} 3570137342

Je te souhaite un bon retour Vous reprendrez bien un peu de malaise ? [18+ certains passages]{FINI} 3622086245
Les trad... quoi ? m'aurait-on menti Vous reprendrez bien un peu de malaise ? [18+ certains passages]{FINI} 2364450196 ?

Bienvenue Vous reprendrez bien un peu de malaise ? [18+ certains passages]{FINI} 3622086245


Vous reprendrez bien un peu de malaise ? [18+ certains passages]{FINI} LIE
Vous reprendrez bien un peu de malaise ? [18+ certains passages]{FINI} Ensiegclopedie-54abf6c
おめでとう !
Petite validation en bonne et due forme Vous reprendrez bien un peu de malaise ? [18+ certains passages]{FINI} 3622086245

LES TEMPS FORTS ▬ Après un petit temps mort, ta fiche at last ! Eri n'aura plus à être désespérément seul dans ce monde de brutes

REMARQUES ▬ 'Tention avec le 18+, n'oublie pas de disclaimer et de hide quand tu le fais en RP !

En espérant que tu t'amuseras avec nous sur le jeu ! A très vite !