Mavis Thelxis
prédéfini disponible
identité
FEATURING ▬ Kamui (female)  - Fire Emblem

RACE ▬ Humaine
AGE ▬19 ans
ORIENTATION SEXUELLE ▬ Hétérosexuelle
SITUATION PERSONNELLE ▬ Célibataire
NATIONALITÉ ▬ Mearian
FACTION ▬ Ordre des Astres
MÉTIER ▬ Grande Prêtresse de l'Ordre des Astres
SIGNES DISTINCTIFS ▬ texte ici.
MAGIE ▬ Amplification Magique


NOTE DU CRÉATEUR (www) ▬ texte ici.
caractère + histoire


CARACTERE ▬
Douce
Tête en l'air
Rêveuse
Généreuse
Intelligente
Mature pour son âge
Parfois très naïve



HISTOIRE ▬

• Figure glorifiée et adorée de l'Ordre, la Grande Prêtresse est celle qui fait le lien entre les Seraphs et les humains. Ses prophéties sont parfois mystérieuses mais ses mots absolus.

• Née il y a 19 ans, l'humaine nommée Mavis Thelxis a toujours été cloîtrée dans l'enceinte d'un temple perdu dans la campagne de Mearian. Le Seraph que révérait ce temple est laissé au choix. Orpheline, elle y avait été laissée par des parents pauvres pour avoir une chance dans la vie.

• L'histoire de Mavis est assez libre. En respectant le fait qu'elle n'a jamais quitté Mearian, et que son éducation était basée sur les valeurs de l'Ordre des astres, sur les valeurs apportées par les Nouveaux Dieux, les Seraphs.

• Il y a quelques années, dans le temple dans lequel sa formation était faite, Mavis vit un jour venir l'un des Dieux, la Seraph de l'Espoir. Cependant, et elle ne le savait pas, il s'agissait de Zarachiel, Desespoir, se faisant passer pour Espoir, les deux se ressemblant fortement physiquement. Dans sa quête d'information, la Seraph corrompue aux allures de pureté, se rendit compte par pur hasard que proche de Mavis, sa magie était amplifiée, le pouvoir de l'adolescente ayant cette capacité.

• Prise d'un réel intérêt envers cette demoiselle parfaite, elle voulut l'emmener chez les Mages Noirs afin que les autres Corrompus puissent en profiter. Mais Razael, la véritable Seraph de l'Espoir, intervint pour protéger l'enfant/adolescente. Zarachiel du Désespoir dû se retirer, mais dans l'ombre, elle assassina la précédente Grande Prêtresse au pouvoir, avant de lancer les rumeurs sur la magie de Mavis Thelxis. Sous la pression, sous les demandes, sous les envies des autres Seraphs, la gentille future prêtresse devint Grande Prêtresse, alors qu'elle n'avait que 16 ans, afin que tous puissent en profiter. Et dans le but que personne ne se l'accapare...

• Depuis, la Grande Prêtresse est Mavis, et bien que les Dieux eux même l'ait voulue, les haut placés dans l'Ordre ne voient pas forcément d'un bon œil le fait qu'une gamine telle qu'elle ait un si haut rang. Heureusement pour elle, en plus d'avoir le soutien des Seraphs, elle a aussi celui du pape Jorgën Vorticera... mais la discorde viendra s'installer, petit à petit, au sein de l'ordre, et lorsque Zarachiel aura finalement réussi dans son plan, il sera trop tard... Ainsi, Mavis fait de son mieux, apprend, demande conseil au Pape, ou à ceux qui la soutiennent, afin de garder l'Ordre des Astres consolidé.


(www) Razael est la personne qui a sauvé Mavis alors qu'elle a était sur le point de se faire kidnapper par les Mages Noirs. Reconnaissante et éblouie par la pureté de l'Espoir, elle accepta sa proposition de faire d'elle ce qu'elle est devenue aujourd'hui, la Grande Prêtresse. Les deux sont restées très proches, entretenant une véritable relation d'amitié, et Razael continue de veiller sur elle afin de la protéger des dangers que représentent les Seraphs pour Mavis... Corrompus ou non.


(www) Premier contact que Mavis a eut avec la réalité de la Corruption qui ronge les Seraphs, elle ne lui en veux pourtant pas pour avoir tenté de l'enlever. Au contraire, elle croit fermement que les Corrompus peuvent encore être sauvés et désire de rencontrer Zarachiel une nouvelle fois afin de lui faire entendre raison.

(www) En grandissant Mavis finit par passer quelques années dans l'un de temples de la Justice celui-ci lui ayant inculqué parfois au travers de ses prêtres ou même de par sa propre personne des bases comme l'acceptation du repentir, la tolérance tout comme le fait d'être ferme lorsque cela est nécessaire. Il a complété son éducation non pas sur l'aspect religieux mais plutôt social en le quotidien qui l'attendait en ce bas monde dans un but précis qu'est celui de réformer l'Eglise de l'Ordre des Astres décadente aux goûts de la Justice. Seraph étant le plus critique en ses termes et toujours porté sur un questionnement incessant sur bien des sujets, Mavis est un peu plus proche que la moyenne des autres divins de la vertu de la Justice de par son statut celui-ci refusant de siéger auprès de ses confrères chose qui ne manque de travailler la grande prêtresse.

(www) Les liens qui unissent le Seraph de la Sensibilité et la Grande Prêtresse remontent à l'éducation de celle-ci. Envoyée au temple du Seraph, elle a eu la chance de recevoir l'éducation et l'Eveil de la part de la Sensibilité. Lui octroyant, pendant quelques secondes, la pleine conscience de la signification de la vertu. Depuis, Semna tient la jeune femme en "estime" et voit en elle une alliée lors des grandes séances entre les Seraph et les hauts membres du Saint-Siège.

(www) : Pape de l'Ordre des Astres, les deux partagent une vision du monde meilleure et malgré leur grande différence d'âge, entretiennent une amitié profonde, aimant partager un verre de vin le soir tandis que Jorgën lui parle de ses ouvrages. (lien pouvant être détaillé avec le joueur)

(www) Mavis a d'abord entendu parler de Pasiphaessa par l'intermédiaire du Pape lors de l'une discussion autour d'un verre de vin. Et lorsqu'elle la rencontra réellement lors d'une simple rencontre imprévue, elle n'eut pas le même point de vue que lui. La prenant pour une âme incomprise, écoutant ses discussions qui semblent être simple à première vue, et pourtant plus profonde qui n'y paraît. Parfois, elle lui fait part de ses problèmes, et de ses questions, attendant de la part de l'angélus son point de vue si particulier. Même si elle ne l'approuve pas ou ne lui suit pas, cela lui permet de prendre du recul face à la situation, et même parfois de relativiser. Elle la considère comme ce qu'elle est, la neutralité absolue, sans prendre parti du bien et du mal, car elle n'en a pas conscience, laissant seulement ses pulsions être mettre de sa vie. C'est une liberté qu'elle lui envie lorsqu'elle se sent au plus mal. (Possibilité de définir plus précisément le lien avec la joueuse.)