Lost Kingdom  :: Personnage :: Scénarios :: Banque de liens et scénarii

Sieghart V. Dankmar • prédéfinis (2+1) & scénarios (2) & pré-liens (7)

Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant

You'd look nice
in a grave

Le Roi Cerf

[Mort]
» Les masses ne se révoltent jamais de leur propre mouvement, et elles ne se révoltent jamais par le seul fait qu'elles sont opprimées. Aussi longtemps qu'elles n'ont pas d'élément de comparaison, elles ne se rendent jamais compte qu'elles sont opprimées.

Prédéfinis du forum

August Daniels
|LIBRE||URL| L'Omega Daniels d'Ellgard. Avec le temps, Sieghart a réussi à gagner le respect du patriarche par la loyauté qu'il a témoigné à son fils, le précédent inquisiteur Mort Erwann Daniels. Après l'assassinat de ce dernier, ils sont restés dans une relation de confiance au point qu'August demande à Sieghart de le seconder sur plusieurs projets importants.
Yaël Baleta
|LIBRE||URL| Sieghart est d'origine nuevienne et sa lignée est celle des Baleta. Yaël est son oncle. Ils ne se sont jamais vus et ont à peine connaissance l'un de l'autre mais les récentes intrigues dans la politique lycane risque de les faire se rencontrer tôt ou tard.

Pré-liens disponibles

Enfance
Sieghart a grandi en Ellgard dans les classes sociales les plus basses jusque la moitié de son adolescence. Il peut s'agir d'amis d'enfance, de racailles, de contrebandiers et autres personnes peu recommandables, ou alors de connaissances de sa mère, etc... À moins d'un lien précis fort, ces relations sont lointaines pour lui.
Famille
Sieghart a des origines nueviennes dans la lignée des Baleta, une famille secondaire de thérianthropes chats assez proches des Nicholae mais qu'il connaît très mal puisqu'il n'est jamais allé à Nueva. Il a aussi une ex compagne, Elena Vandervald, et un fils de cinq ans, Thomas. Son existence dans Ellgard n'a été rappelée que depuis peu aux Baleta, qui avaient perdu la trace de sa mère peu après sa fuite en Ellgard il y a presque trente cinq ans.
Empire
Depuis ses seize ans, Sieghart a dédié sa vie entière à l'armée. Il a longtemps été dans l'inquisition de Guerre, où il s'est fait de nombreux amis et camarades. Il a été un acteur important de la grande purge intérieure des rangs de Guerre après le putsch de 414 et de nombreuses têtes sont tombées à cause de lui. Il a des connaissances également parmi l'ancienne inquisition de Pestilence à partir de laquelle Mort a en partie été construite. Il est allié à la famille thérianthrope omega Daniels depuis de nombreuses années et possède la confiance du couple impérial. Il a des liens avec plusieurs figures impériales importantes et a construit et porté l'inquisition de Mort depuis le début, jusqu'à devenir Mort lui-même. Il veille sur son inquisition et ses généraux avec sévérité mais la loyauté de celle-ci est inquestionnable et c'est un corps d'armée qui se veut soudé, inébranlable et fier.
Dissidents
En devenant Mort, Sieghart est l'ennemi numéro un de la dissidence et des résistants. Il est le bras armé qui les traque et les éradique, le rempart qui protège la famille impériale de la folie de ces anarchistes. Il est à leurs yeux l'incarnation de tout ce que l'Empire a de plus dévoyé et sale, de plus malsain et liberticide et s'est fait beaucoup d'ennemis, y compris au sein des impériaux. C'est une chose inévitable quand on fait tomber des têtes, enferme, torture et envoie au goulag au nom de la noblesse d'Ellgard les citoyens, puissants comme miséreux. Mort est un homme qui reste craint pour le pouvoir qu'il possède, encore plus dans les hautes castes et l'armée. D'un seul mot il peut décider la mort de n'importe qui et destituer une famille entière, peu importe son statut ou son influence. Il a aussi édité de nouvelles règlementations extrêmement sévères concernant la norme et l'usage des technogènes synthétiques, réduisant ces choses à l'état littéral d'objets sans âme ni intérêt autre qu'industriel ou militaire. Une grande épuration, surnommée la Purge de Métal, a suivi cet édit.
Vies antérieures
Peut-être que vous avez connu Sieghart par le passé sans le savoir, au cours d'une de ses vies antérieures. Les liens forts qu'il a forgés avec des personnes peuvent resurgir dans ses vies suivantes et provoquer des réminiscences troublantes dans sa psyché. Peut-être était-il votre mère ou votre fils, votre mari, votre sœur, cet ennemi que vous avez tué ou n'importe quoi d'autre qui ait pu laisser une empreinte durable dans les mémoires et les sentiments.
Le Mythe
Sieghart a eu de nombreux descendants au cours de ses vies passées et certaines lignées sont encore en vie aujourd'hui. Souvent ils ont des prédispositions à développer des pouvoirs liés à la nature ou à toute forme de guérison grâce à l'héritage mystique qui coule dans leurs veines. Il a aussi très longtemps été une entité protectrice des forêts d'Ellgard et de Nueva, de façon récurrente au cours de ses vies, et a été connu sous divers noms qui sont restés dans l'imaginaire collectif de ces peuples et notamment des dryades et des elfes. Il a attiré de façon récurrente les intérêts avides de chasseurs et autres individus à la recherche de l'immortalité, car le tuer et voler sa force procurerait une vie éternelle selon les légendes. Très peu de personnes dans le monde savent sa nature exacte et tentent de trouver sa nouvelle incarnation afin soit de le tuer pour s'emparer de sa vitalité, soit de l'aider à renaître tel qu'il est, le Roi Cerf, pour qu'il retourne à son office de protecteur divin et reprenne la place qui est la sienne. Aujourd'hui, Sieghart n'a pas conscience d'être ce qu'il est, mais le Cerf commence à suinter de lui de plus en plus et ce n'est plus qu'une question de temps avant qu'il n'émerge de nouveau.
Récits mythologiques
De part la longévité de son existence, le Cerf a parfois noué des liens récurrents avec les autres créatures mythologiques de ce monde, donnant quelques fois lieu à certains récits ou légendes qui ont perduré à travers les âges. Plusieurs de ces mythes sont aujourd'hui encore en vie et si les rencontrer est difficile, nul doute qu'ils auraient beaucoup à se dire.

Scénarios disponibles

Les murs ont des oreilles
L'ultra surveillance d'Ellgard est partout. Mort a un œil et une oreille à chaque coin de rue, dans chaque chaumière. En apparence, vous n'être que ce citoyen lambda des bas quartiers, cet honnête collaborateur dans une entreprise privée très puissante, un officier d'une autre branche inquisitoriale tout juste promu pour son efficacité ou un scientifique quelconque du Ragnarök. Mais la réalité est toute autre. Par conviction, par nécessité ou sous la menace, vous êtes devenu un des multiples acteurs des renseignements, un indic, un espion ou simplement un bon petit gars qui trouve son compte à faire affaire avec l'Empire. Vous ne faites que votre devoir, et vous en tirez certains avantages, quitte à devoir dénoncer ce supérieur qui aime un peu trop les robots. L'Empire achète aussi au prix fort les secrets des autres nations. Votre savoir vaut de l'or, pensez-y.
Précepteur magique
Les facultés magiques dont peut faire preuve Sieghart viennent tout juste de surgir mais il ne les contrôle absolument pas. C'est un problème en ce qu'elles sont beaucoup trop puissantes pour être ignorées et il lui faut apprendre au plus vite à apprivoiser cette chose bien malgré lui. Un mage doté de capacités liées à la nature ou une dryade peuvent faire l'affaire pour l'aider à saisir ce lien mystique qui l'unit à la terre.





Orion

Constellation & Roi chasseur

Libre
Âge réel immémorial Sa dernière incarnation physique est âgée de moins de 418 ans.
Créature mythologique.
Pouvoirs Les attributs raciaux ou magiques sont libres de choix mais doivent être au moins en partie des compétences propres à sa nature de mythologique.
OC de Len-Yan - Feat libre.
Faction libre.

Informations

Tenace • Implacable • Impérieux • Patient • Stratège • Réservé • Céleste • Las • Insatiable • Amoral • Sujet aux excès

HISTOIRE MYTHOLOGIQUE ▬

 -????
Temps d'avant la corruption du Sixième. Naissance ou création d'Orion. Ses origines restent floues.

 -????
Orion réalise plusieurs prouesses qui dénotent d'une condition largement supérieure aux mortels, si ce n'est semi divine. C'est un guerrier et un chasseur hors pair, qui ne connaît jamais la défaite. Il conduira plusieurs fois les mortels à la victoire, quelque soit l'ennemi, et se mesure à plusieurs reprises aux bêtes de l'ancien temps.

 -????
Se targuant d'être le meilleur chasseur que la terre n'eût jamais porté, il se mit en tête de prouver sa suprématie aux dieux en chassant une créature dont on disait qu'il était impossible de l'attraper. C'était une bête pacifique, touchée par le divin et dont la venue était présage de bonne fortune. Il la traqua sans relâche durant plusieurs cycles solaires et, après ce qui sembla être une éternité, finit par la rattraper, acculée et à bout, avant de la mettre à mort pour se couronner roi des chasseurs. C'est la première fois qu'il tua ainsi le Cerf.
Cet acte, s'il le fit entrer dans la légende, attira en effet l'attention des dieux mais ne provoqua rien d'autre chez eux que la peine immense de voir le sang d'une telle créature imbiber la terre. La plus touchée par ce chagrin, Terraris, décida alors de lui rendre la vie en la couronnant d'un morceau de forêt, afin que toujours elle puisse renaître, immortelle, et ne jamais rester dans la mort, devenant ainsi le roi cerf. Aussi, ce serait depuis ce temps que les cerfs ont des cornes nommées bois, qui poussent et tombent en fonction du cycle des saisons.
À partir de cet instant, Orion et le Cerf devinrent deux entités opposées mais complémentaires et finirent par former une parèdre, un lien indestructible les unissant.

 -????
Plusieurs récits mythologiques évoquent leurs histoires. Il est impossible de démêler le vrai du faux. Souvent leurs rencontres semblent ne pouvoir se terminer autrement que tragiquement. Ils incarnent un paradoxe dont la résolution paraît impossible : le chasseur qui jamais ne rate sa proie et la proie qui jamais ne se fait rattraper. Au bout d'un temps, peinés de cet état ou agacés du chaos turbulent qu'ils sèment un peu partout, les dieux finissent par les transformer en deux constellations qu'ils placent à l'opposé l'une de l'autre dans la voûte céleste, destinés à ne plus jamais pouvoir se revoir. Ils deviennent alors une allégorie du cycle des saisons, de la chasse et du printemps, de la vie et de la mort. Les deux ont laissé leur empreinte dans l'imaginaire collectif de plusieurs peuples, particulièrement ceux liés aux forêts et vivant de la traque ou valorisant l'accomplissement guerrier.

 -????
Le Cerf passe un pacte avec Lumenal et redescend sur la terre pour y vivre un millier de vies mortelles différentes. Orion est laissé dans les nuées, enveloppé d'une solitude sinistre. À plusieurs reprises il défie la condition que lui ont imposée les dieux et redescend sur la terre pour l'écumer, retrouver sa parèdre, lui aussi goûter à la vie ou pour satisfaire n'importe quel désir lui passant par la tête comme si le temps lui était compté. Il consomme et consume, avec insatiabilité. Avec le temps, sa plus grande hantise fut de voir ses exploits disparaître et se faire oublier par le monde. Toujours, toutefois, il sera renvoyé dans les cieux.

 An 0
Grande Catastrophe. Mystérieuse disparition des dieux. La course d'Orion, dans le ciel, devient imperceptiblement imprécise. Cet écart s'agrandit peu à peu au fil des ans.

 ???
Orion finit par s'incarner de nouveau. L'histoire ne dit pas s'il s'est encore défait de ses liens ou s'il s'est simplement écrasé sur la terre, libéré grâce à la disparition des dieux. L'emplacement de sa constellation devient une fois de plus un espace vacant dans la nuit.

HISTOIRE RÉCENTE ▬

Elle reste entièrement libre selon les envies du joueur, tant dans la faction que dans les motivations exactes du personnage. Orion et le Cerf se seront plus que probablement croisés plusieurs fois durant cette période, l'issue de ces entrevues étant à déterminer.

Relation ─
• Peu importe la période de l'histoire, peu importe la vie antérieure du Cerf avec laquelle Orion a été lié, il y a une constante qui revient systématiquement : leur relation est pleine et entière et reste souvent empreinte de violence et d'excès. Qu'ils aient été amis, ennemis, frères d'armes, en couple, qu'ils se soient donnés la mort ou qu'ils se soient sacrifiés l'un pour l'autre, les possibilités sont multiples mais ils finissent souvent par se retrouver à cause de ce lien surnaturel qui les relie. Quand ils avancent ensemble, ils sont capables de prouesses formidables, quand ils se confrontent, ils sont capables de semer des ravages pour s'imposer à l'autre. Avec le temps, un certain schéma semble se répéter, pouvant parfois entraîner une certaine lassitude. Il y a une certaine angoisse primale chez Orion qui est de se voir oublier par l'histoire et qui le pousse à accomplir des choses qui marquent les esprits. Pire encore pour lui est l'idée de se faire oublier par le Cerf lui-même, ce qui hélas arrive à chaque fois qu'il démarre une nouvelle vie et il se met souvent en tête de le retrouver pour lui remémorer l'histoire car il reste le seul des deux qui se souvienne supposément de tout. À condition qu'il ne décide pas de le manipuler car à chaque fois c'est un nouveau combat à mener. Actuellement, c'est une de ces phases où le Cerf est dans une incarnation qui n'a pas conscience d'elle-même : Sieghart Dankmar, mais qui commence à suinter de plus en plus et à provoquer des réminiscences troublantes dans sa psyché. Orion déteste ces moments et considère que ce pacte passé avec Lumenal n'est qu'une chaîne passée autour du cou pour marchander sa liberté.

Notes ─
• Les origines exactes du personnage restent libres et les traits de caractères présentés au début ne sont que des suggestions.
• L'histoire mythologique reste en grande partie une description basée sur les mythes qui la dépeignent. Elle reste libre de modifications tant qu'elle reste cohérente avec ce que j'ai déjà écrit, la « réalité » pouvant être bien différente de ce que l'histoire aura retenu, aussi bien dans les motivations du personnage que dans ses actes.
• Le personnage a un âge très avancé et sa psychologie devrait refléter ce fait. C'est un être au-delà de la condition des mortels, qui a vu l'époque des mythes et des dieux et s'élever et disparaître des royaumes auxquels il a survécu.
• Puisque Orion et le Cerf forment une parèdre qui figure le cycle de vie et de mort, la mort d'Orion peut ne pas être un écueil définitif, de la même façon que le Cerf renaît dans une autre vie quand il meurt. Ce choix est libre mais peut justifier qu'il ait survécu depuis l'aube des temps et affronté des choses colossales ou bien se soit aussi possiblement fait tuer par le Cerf.
• La relation entre les deux personnages peut bien évidemment être changée et n'est pas fixée dans le marbre, elle laisse beaucoup de possibilités. Le personnage a un background assez flottant en dehors du côté mythologique pour mieux s'adapter à vos envies.