Lost Kingdom  :: Administration :: Présentations archivées

Moi seule mérite l'ascension - Avaresta Mawder (terminé)

Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant

MAWDER AVARESTA

Mearian/Mage

Identité

  • Race : Ange
  • Âge : 30 ans
  • Orientation sexuelle : Hétéro
  • Situation personnelle : Célibataire
  • Nationalité : Mearian

Points de caractéristiques

  • Physique :
  • Agilité :
  • Force :
  • Endurance :
  • (Techno)magie :
  • Mana :
  • Puissance :
  • Contrôle :

Compétences [3/3 slots]

Magie : Lumière.

Avaresta peut manipuler la lumière et ses différentes formes. Elle peut lancer des lasers, ou lancer des orbes de lumières plus lentes mais capables de brûler, ou créer des explosions de lumière afin de pouvoir aveugler l'ennemi ou les débusquer. Elle peut aussi manipuler la lumière via des fins d'infiltration, étant capable de devenir invisibile ou de se terrer dans un faisceau de lumière existant. Elle peut aussi adopter une forme de lumière mais ne peut pas agir sur le monde extérieur de cette façon.

Bien entendu, elle préfère se servir de cette lumière pour une chose : lancer de gros rayons sur les ennemis en succession.

Light bending
La magie de l'Ange est à son image, puissante et aggressive. Capable de manipuler la lumière, elle s'en sert surtout pour lancer des rayons ou sphères magiques puissantes et rapide, attaquant ses ennemis avec une lumière divine brutale. Toutefois, elle manque actuellement de polyvalence et ne peut pas faire des actions plus compliquées. Aussi, elle manque actuellement de contrôle, ce qui signifie qu'elle à du mal à bien mesurer les effets collatéraux de ses attaques, ce qui à aussi le défaut de l'épuiser plus facilement que d'autres mages.

Ailes d'anges
Ses ailes, elles permettent à Avaresta de se mouvoir avec efficacité dans les airs. Elle tend à les garder cachées quand elle ne peut pas les déployer mais aime s'en servir pour survoler les paysages et les masses.

Holy Light
La lumière d'Avaresta est sacrée et baignée dans la lueur immortelle et incandescente des dieux, ce qui lui permet d'infliger plus de dégâts aux démons, spectres et aux créatures maléfiques.

Physique

Comme tout bon ange, Avaresta est d'une grande beauté. Ses quelques... particularités physiques n'enlèvent rien à ça.

Avaresta est plutôt grande pour une ange, faisant dans les cent quatre-vingt-cinq en terme de taille. Ses vêtements lui donnent aussi une certaine largeur mais elle est actuellement fine en dessous, mangeant juste assez pour ne pas être anorexique. Ses formes en elle-même n'ont rien de notable, elle n'est pas dans le genre à payer attention à ça.

Avaresta à une peau très pâle et de très longs cheveux blancs. Une guerrière plus physique aurait sans doute adoptée une coupe beaucoup moins longue mais l'ange pense qu'elle peut tuer tout ses ennemis sans avoir besoin de s'approcher : pas besoin de se couper les cheveux s'il n'y a aucune main pour les attraper. Bien sûr, il lui faut du temps pour se laver les cheveux mais avec la magie, ce genre de tâches se fait aisément.

Ses deux grands yeux blancs sans pupilles sont déjà assez troublants, mais son seul oeil rouge sur le front est encore plus frappant, quoi qu'elle lui offre un sort bénévolant, expliquant qu'il est utilisé pour continuer de surveiller le petit peuple et les dieux quand elle dort. Rouge et composé de plusieurs pupilles, elle à passée ses premières années avec un bandeau pour le dissimuler afin de changer son air démoniaque.

Elle possède aussi des cornes, ce qui est déjà plus dur à cacher. Ses grandes ailes blanches, souvent cachées, sont au nombre d'a peu près trois paires. Elle en utilise toujours une pour flotter quand elle a l'espace pour le faire, ne s'arrêtant que lorsque d'autres individus sont présent dans les halles.

Les vêtements de l'ange ont une esthétique unique et couvrent tout son corps, avec plusieurs symboles sur le long de tenue. Le col et le bas de l'espèce de kimono sont marqués par des lignes violettes et dorées. Elle à aussi d'immenses manches, qui contiennent quelques objets de temps à autres. Quand elle se sent mystérieuse, elle joint les manches ensembles pour mieux dissimuler ses mains, aux ongles comparable à des griffes.

Ses pieds, dissimulés derrière le kimono, on de simples chaussures à talon.

Caractère

Ange pure et fanatique, Avaresta dissimule une impatience immature et la soif de pouvoir habituelle des anges derrière une façade de pierre.

Avaresta, donc, est quelqu'un d'assez froid et impersonnel. Elle n'est pas particulièrement hostile, afin de garder une certaine attention positive sur sa personne, mais elle n'est pas intéressée par les conversations mineures ou les interactions. Si vous venez la voir sans lui être d'un rang supérieur, vous avez intérêt à lui présenter quelque chose d'intéressant : si ce n'est pas le cas, elle se désintéressera très rapidement et se dépêchera de quitter les lieux.

Elle parle plus souvent qu'on pourrait le croire mais essaye de garder ses phrases courtes et communique avec des mouvements de tête en général. Avec les autres anges, elle est plus bavarde mais garde un ton impersonnel.

Les affaires qui touchent à sa croyance, à son égo ou au pouvoir l'intéressent plus en général. Une fois abordée dessus, la durée de vie de son attention sera longue. A l'opposé, les autres sujets importent peu pour elle. Ce trait se refléte dans sa vie quotidienne. Quand elle n'est pas en train de rechercher des moyens d'acquérir du pouvoir ou de prier aux dieux, elle se fait vénérée par des humains en essayant de supprimer un sourire de satisfaction.

Avaresta essaye en général de projeter une image d'ange sévère mais juste et aime bien être au centre de l'attenton, tant qu'elle ne dérobe pas l'attention réservée aux dieux (ce qui est impossible tant ils sont grands et bons). Recevoir des compliments ne lui suffit pas : elle doit visiblement être haïe et crainte par les hérétiques et doit être aimée par la population, tout en recevant le respect éternel des autres anges. Quand elle n'est pas la personne la plus remarquée de la pièce, son humeur s'assombrit.

Plus que l'attention, elle est aussi guidée par le pouvoir. Le but ultime d'Avaresta est d'atteindre un niveau entre les anges et les Séraphs. Ainsi, elle pourra servir de relais entre les deux mondes tout en utilisant son pouvoir gigantesque pour ravager les hordes hérétiques. Dans ce but, elle oeuvre pour obtenir plus de pouvoir, manifestant une soif de pouvoir assez inquiétant même pour un ange, une race connue pour son désir infini.

Malheureusement, elle n'est pas trop patiente et tend à bondir sur les occasions au lieu de les contempler sagement avant de passer à l'action. Si ce trait à quelque peu diminué avec l'âge, il lui est toujours facile de sauter sur une occasion et de finir avec un sort incomplet ou même inutile. Son égo l'empêche toutefois de réaliser de ses erreurs, et elle tend à couvrir ses actions en trouvant des prétextes.

Elle reste toutefois intelligente et sait se servir de ce qu'elle à, lui permettant d'improviser sur un échec pour en faire un "succès".

L'attitude d'Avaresta envers les autres anges dépend. Elle est prête à collaborer avec eux dans l'optique de servir leurs seigneurs mais être avec des personnes de puissances égales à la sienne la dérange, surtout parce que les autres anges sont du genre à attirer l'attention. Elle est polie par principe mais peut devenir méchante si l'autre ange est insolent. Par contraste, si l'autre ange est poli, elle adopte une attitude réservée mais moins froide.

Mais dans les deux cas, elle se veut au dessus des autres anges. Si elle se sent menacée, elle n'hésitera pas à tenter de ralentir le progrès de ses frères et soeurs.

Les autres espèces (mis à part les démons et les spectres) sont traités comme des humains : froideur distante. Bien sûr, les hérétiques et deux races mentionnées plus hauts sont instantanément vaporisés. Si l'on éprouve de la pitié envers de la vermine, on se fait mordre.

En terms plus comiques, Avaresta prend les choses aux premiers degrés en dépit de son intellect. Si vous lui dites une métaphore, elle vous corrigera ou dira "ce n'est pas possible." Cette nature signifie qu'il est très dur de lui conter des histoires ou des blagues parce qu'elle s'empressera de vous interrompre pour vous expliquer que ce n'est pas possible. De la même façon, ses propres blagues sont bizarres et incompréhensibles, et il lui arrive souvent d'ordonner à son interlocuteur de rire après avoir réalisé que la blague venait d'échouée.

D'une même façon, elle est complètement aveugle à l'amour et à du mal à réaliser quand quelqu'un lui accorde un intérêt spécial. Elle n'est pas vraiment contre ça (c'est de l'attention en permanence après tout) mais son caractère particulier signifie qu'une relation avec elle est difficile. Elle n'a pas de type en particulier mais elle serait surtout intéressée par d'autres anges.

Elle n'a pas d'hobbys, sinon la lecture et la marche. Quand elle n'a vraiment rien à faire, elle se traie les cheveux.

Histoire

Son premier souvenir (si on pouvait le dire ainsi) se passait au sein du manoir de son enfance. Née d'une famille d'anges nobles, qui s'était assurée de ne jamais se mélanger à d'autres races, elle n'était que l'une des plusieurs enfants du couple noble, déterminé à se forger un héritage en donnant naissance à un enfant qui saurait un jour, peut-être, se faire connaître dans le monde comme un fier et puissant agent des Séraphs, capable d'honorer les Séraphs tout en amenant la mort aux hordes hérétiques.

Ses deux parents, s'ils laissaient la partie ennuyante (s'occuper des enfants) à des servants, s'étaient réunis pour voir ses traits. C'était une sorte de hobby gagné avec le temps par amusement, mais ils s'étaient aussi fixés une règle étrange : si l'enfant ressemble plus à un parent qu'a un autre, il rejoindra le dit parent une fois qu'il sera assez vieux pour s'occuper de lui-même. S'il ressemble aux deux parents en revanche, il pourra les voir tout les deux une fois l'âge atteint.

Pour l'instant, elle était dans les bras de son père, enveloppée dans une sorte de mince tissu blanc, gardant le petit doigt de sa mère (qui avait tentée de la chatouiller) dans ses deux mains avec autant de fermeté que possible pour un bébé. Ses grands yeux blancs dansaient entre ses progéniteurs, les identifiant déjà comme tel.

Chérie, je suis désolé mais c'est incontestable. Elle a mes yeux.

Tes yeux ne voient que les siens. Moi, je peux voir qu'elle à ma peau pâle comme de la neige, appropriée pour une pureté comme la nôtre.

Ses cheveux sont plus blancs que sa peau. Ils me rappellent exactement les miens, pour ainsi dire.

Il ne suffit que de regarder son nez pour comprendre qu'elle a surtout héritée de sa mère.

Les deux parents se regardèrent un instant.

Fichtre, ce bébé là semble nous ressembler. Si elle se fait connaître dans ce monde, ils comprendront sûrement qu'elle est le fruit de notre union, même sans connaître notre nom. Surtout pour les barbares dehors, qui ne savent même pas lire et ne peuvent donc pas reconnaître son nom.

Tu penses que le prochain sera aussi ressemblant ?

Avaresta, elle, ne se souciait guère de la discussion, étant occupée à tenter de têter le doigt maternel.

--

L'intérêt envers la magie d'Ava s'était développé tôt. Elle n'avait pas encore éveillée sa puissance magique mais l'idée de pouvoir lancer des balles de feu, de voler ou de faire apparaître des objets éveillait déjà sa pleine curiosité. Après tout, pour un enfant, de tels pouvoirs étaient extraordinairement fascinants.

C'était dans le but de savoir mieux sur ces dits pouvoirs qu'elle courait déjà dans les halls du manoir vers ses cinq ans, tenant un grimoire presque aussi grand qu'elle entre ses deux petites mains, un sourire joyeux au visage alors que sa nounou, une simple humaine, se pressait derrière elle, essayant désespérément d'attrapper Avaresta avant qu'elle n'aille se cogner droit sur un parent ou pire, sur un illustre visiteur de haut rang.

Après quelques secondes, elle plongea et réussit à s'emparer de l'héritière, la soulevant lentement dans les airs. Le visage d'Avaresta, en cet instinct, tint de la confusion surprise. Ce ne fut qu'une fois bien hissée dans les airs qu'elle comprit que sa nounou l'avait eue, la poussant à adopter un visage dur et fermé en conséquence, imitant un peu sa grande soeur quand cette dernière était irritée par la présence d'Avaresta.

Servante, je t'incite à me-HEY LE GRIMOIRE NON ! Fit t-elle, alors que sa nounou entreprit de lui prendre le grimoire hors de main doucement avant de le déposer sur un fauteuil tout proche.

Je m'excuse, mademoiselle. Mais c'est un peu trop tôt pour ça.

Pourquoi ? C'est pas juste ! Je parie que je peux faire de la magie dès l'enfance, juste laisse moi-faire !

Si vous voulez, votre frère prépare une démonstration magique, si vous restez silencieuse, je pourrais vous y glisser.

L'air renfrogné d'Avaresta disparut en un instant, quoi qu'elle entreprit de rétracter le grand sourire qu'elle venait de gagner, une question de fierté.

C'est convenable, ses illusions sont, erm, appréciables !

--

Quelques années plus tard, la famille s'était réunie pour le souper... du moins, il y'avait en tout trois salles pour déjeuner, a cause de la taille de la fratrie et du manoir en lui-même. Il y'avait une salle pour les tout petits, où des servants désespérés essayaient en vain de calmer le brouaha, la salle pour les plus jeunes et les adolescents, où Avaresta résidait et la salle pour les adultes, occupées par les parents, les enfants plus vieux et les invités.

Avaresta avait d'ailleurs les yeux rivés sur la dernière, poignardant les légumes dans son assiette avec lassitude. Constant que personne ne semblait la remarquer, elle entreprit de poser sa joue contre son poing et soupira plus fort, avec plus de succès : son frère, Nimrod, se retourna rapidement vers elle, occupé à aider l'un des plus jeunes de la fratrie à manger sa propre salade.

Ava ? Qu'est-ce qui se passe ?

Je m'ennnnuuiiiieeeee.

Tu t'ennuies facilement, ma soeur. N'as tu pas des leçons de vol ? Fit t-il, un sourire triste au visage. Avaresta, même a onze ans, était assez perceptive pour remarquer le changement d'attitude : normalement, son frère était du genre à l'amuser. Est-ce qu'il était triste ?

Qu'est-ce qui se passe, Nimrod ? T'es triste, est-ce qu'Abalo a encore essayé de se battre avec toi devant tout le monde ?

Je... ne pense pas qu'Abalo recommencera, oui. Il n'est plus là.

Bah oui qu'il est plus là, il est en train de tuer les méchants !

Nimrod se contenta de la dévisager. Il lui fallut du temps pour comprendre ce qu'il voulait dire : la mort. Ce phénomène la fascinait toujours, elle qui avait toujours vécue une vie isolée du danger et séparée des hérétiques. On lui disait toujours que c'était qu'une étape, et que les anges morts iraient rejoindre les Séraphs dans un monde glorieux, mais elle avait toujours été craintive.

Il était pas gentil mais je suis triste... Papa et Maman doivent être vraiment en train de pleurer.

Elle entendit quelques bruits hors de la pièce voisine, similaire à des rires. Nimrod se mordit les lèvres.

Ils savent qu'il est dans un bien meilleur monde. Papa et Maman ne sont pas tristes parce que... parce qu'ils savent que tout va bien pour eux.

Eux ?

Nimrod se tût.

Ce n'est rien. Juste... reste avec tes frères et soeurs, hein ? Parana est forte, elle pourrait-

C'est Parani, fréro ! T'es pas doué avec les noms ! Répondit t-elle, aigre à calmer l'atmosphère.

Nimrod hocha la tête. Plus tard, elle comprit que quelques uns de ses frères et soeurs, plus jeunes, avaient rejoints Abalo. Elle craignait un peu pour son frère aussi, en revanche, il allait bientôt être assez jeune pour rejoindre les combats.

--

Avaresta était dans les rues de Théopolis, dans les quartiers dédiés à la glorieuse Séraph de la force, Theliel. Les sept années écoulées avait fait du bien à l'ange, maintenant jeune femme. Cette dernière était en train de marcher dans la ville, avec deux jeunes hommes à ses bras et un autre devant elle, occupé à lui donner des cadeaux.

Elle ne comprenait vraiment pas pourquoi ils étaient aussi gentils mais elle appréciait, mangeant les gourmandises qui lui étaient présentées et offrant un regard, de temps à autre, aux deux humains à ses bras.

Haha, merci beaucoup ! Vous êtes tellement de bons amis ! Fit t-elle, avant d'adopter un visage confus devant la soudaine horreur du trio. Aurait t-elle dit un gros mot ?

Ho non ! Je suis devenue vulgaire !

Occupée à être horrifiée par sa nouvelle vulgarité, elle ne remarqua pas l'approche de Nimrod. Depuis sept ans, ce dernier avait rejoint l'armée, affrontant les forces d'Ellgard avec vaillance. Beaucoup de ses frères et soeurs plus âgés étaient partis aussi, et tous n'étaient pas revenus. Papa et Maman désespéraient : ils voulaient les noms de leurs enfants dans les livres d'histoires, pas sur les pierres tombales.

La guerre ne semblait pas avoir changée Nimrod : il était plus grand, plus accoutumé aux horreurs aussi, mais elle reconnaissait toujours son frère favori.

Nimrod ! Je suis si contente de te revoir ! Fit t-elle, se lançant directement dans un câlin. Les trois humains soupirèrent et quittèrent les lieux, à l'amusement de l'ange. Cependant, son rire disparut rapidement, remplacé par une façade sombre.

Je le suis aussi Ava mais, écoute... c'est...

La guerre ? Oui ! J'ai demandé à papa et maman et ils ont tout déjà fait !

... Heu.... je voulais te dire que tu viens de marcher sur des confiseries mais... je suis content quand à ton choix ! La gloire se gagne via le sang après tout !

Avaresta se contenta de sourire en réponse et forma brièvement une orbe de lumière dans le creux de sa main, quoi qu'elle entreprit de gagner une brève expression d'appréhension.

Dis... il ne va rien m'arriver, hein ? Même si je meurs, je vais juste rejoindre tout le monde en haut.

Tu ne mourras pas, ne t'inquiète pas. Je te promets que tout va se passer bien.

--

ÇA NE SE PASSE PAS BIEN ! ÇA NE SE PASSE PAS BIEN !

Les explosions retentissaient un peu partout autour des anges, qui dominaient le champ de bataille grâce à leurs ailes. Tout en dessous d'eux étaient recouverts de fumées terribles, quoi que certaines portions n'étaient pas encore couvertes, révélant des cratères immenses remplis de corps aux uniformes divers. D'immenses machines étaient déployées alors que des projectiles, magiques ou non, s'élançaient au travers des cieux pour frapper des hordes.

Nimdrod, tais-toi. Je vais utiliser mon pouvoir pour repérer les projectiles. Fit Kull, un ange qui s'approchait de son premier siècle. Ses yeux s'illuminèrent, et en un instant, les positions ennemies devinrent clairs au reste du groupe.

Dépêchez, je ne peux pas le maintenir longtemps ! Fit t-il, alors que les anges lancèrent leurs attaques.

Elle était elle-même en train d'utiliser de ces projectiles, des rayons de lumière s'échappaient déjà de ses mains pour frapper les soldats ennemis en bas ou ravager leurs structures, démolissant les machines de morts ainsi que leurs projectiles. L'idée de prendre la vie de quelqu'un d'autre serait horrifiante pour n'importe qui, mais on lui avait appris que les ennemis de Mearian valent à peine mieux que des fourmis dans leur fonctionnement.

L'escouade des anges continuait de faire pleuvoir la mort sur les hérétiques, créant une sorte de barrage magique combiné pour vaporiser les soldats et les faire reculer. Bien évidemment, des projectiles étaient lancés vers eux mais d'autres anges s'assuraient de les détruire.

A gauche ! Signala un ange, pointant une boule de feu ennemie du doigt. Les anges se retournèrent rapidement mais le projectile se déplaça bien trop fort et vite pour être intercepté : en un instant, il fut sur Ava, qui fut poussée hors du chemin par un autre ange. Il n'y eut pas d'explosion subséquente, ou même de cri. L'ange fut simplement jeté hors du groupe, avec d'immenses brulures sur tout le corps.

Les anges survivants de dépêchèrent de hurler pour lui, à l'exception d'un seul : Kuell, qui faisait bouger ses deux yeux dans deux directions différentes. Levant la main, il bondit pour se diriger vers le cadavre, l'interceptant rapidement. En bas, la boule de feu semblait avoir été la dernière offensive ennemie : les soldats battaient à la retraite. Certains portaient les blessés mais d'autres, moins chancheux, étaient laissés avec les soldats de Mearian.

La bataille avait été remportée mais Avaresta avait du mal à en être vraiment contente, même alors qu'elle vint illuminer le groupe d'anges pour attirer l'attention sur eux, recevant des cris d'encouragement de la part des troupes au sol.

--

Les anges étaient réunis dans leurs propres tentes, distants des réjouissances dehors. Il y'avait elle, quelques autres anges, Kuell et Nimrod, quoi que ce dernier, blessé au cours du combat, était dans sa propre tente, ailleurs.

C'est une victoire, ma foi. Les hérétiques sont en fuite et le terrain est à nous ! Ria Ztone, un ange qui se spécialisait dans la destruction de non-croyants.

Ils sont en train de perdre. Notre génération est celle qui saura triompher pour de bon ! Leurs cîtés brûleront sous la lumière sacrée ! Tel est la volonté de Theliel, a qui la force obéit ! Hurla un énième ange.

Oui. Mais j'ai un problème.

Jalouserais tu ma performanc au cours de la bataille, Kuell ?!

Avaresta, qui tenait une coupe entre ses mains, offrit un sourire faible à la discussion. Même avec le temps, la mort direct d'un ange sous ses yeux lui faisait un effet indéniable sur son psyché. Elle savait que la guerre serait une sale chose mais elle n'était clairement pas prête à participer à un conflit d'une ampleur pareille.

Il y'a un traître. Lâcha Kuell, poussant les autres anges à le dévisager. Mexxia, une autre ange, se contenta simplement de soupirer, claquant des doigts pour faire apparaître le corps flottant de la ville. Elle le reconnut comme Jozia maintenant. Cependant, l'identité du cadavre en elle-même n'était pas importante : au lieu d'être brûlé, comme ils le pensaient, il semblait avoir été poignardé sur tout le corps.

Le projectile était déjà beaucoup trop rapide. S'ils pouvaient tirer quelque chose capable de nous prendre par surprise, ils l'auraient fait au coeur de la bataille, pas alors qu'ils battent en retraite. Ensuite, il n'y a pas eu d'explosions et le projectile a gentilement disparu en plein air. Finalement, je suis allé inspecter la direction d'où venait le projectile : il n'y avait pas de machine, ni de mages.

Quelqu'un a poignardé Jozia et a déguisé le crime avec une distraction. Une fois atterri au sol, il aurait été en trop mauvais état pour qu'on remarque les vraies blessures. De toute évidence, c'est un illusioniste. Les brûlures étaient fausses.

Non ! Nimrod ne ferait jamais ça ! Cria Avaresta. Il a servi plusieurs années au front ! S'il assassinait les gens comme ça, on le remarquerait !

Il doit bien masquer ses agissements. Sur plusieurs années, quelques morts bien masquées ont du mal à être remarquées. Il paraît étrange qu'il fasse une erreur aussi amatrice mais nous allons devoir l'emmener et l'interroger. Il est ton frère mais ton amour pour les dieux sera triompher de ton amour pour un traître.

Avaresta baissa la tête, hésitante, mais fut surprise d'entendre des bruits venir de la tente voisine. Mexxia bondit immédiatement, laissa échapper un faible juron et pointa du doigt le lit vide.

Traquez-le ! Ordonna Kuell.

--

Les anges, après avoir bien vérifié la tente, décidèrent de se former des binômes pour suivre Nimrod. Elle allait suivre Ztone : les humains n'avaient pas été alertés. Un ange ennemi, après tout, pourrait être mauvais pour leurs croyances. Et de plus, la fierté collective des anges les empêchaient de laisser les autres races s'occuper de leurs affaires. Et les Séraphs ne sauraient être dérangés pour s'occuper d'un seul ange récalcitrant.

Les fumées de la guerre enveloppaient le terrain. Elle aurait aimée être avec Kuell et ses pouvoirs perceptifs mais il fallait bien couvrir du terrain. Quelques minutes s'écoulèrent, les anges daignant marcher sur la boue et le sang séché. Quelques chancheux avaient pu s'envoler pour tenter de trouver le fuyard mais ne semblaient pas avoir trouvé quoi que ce soit.

Les pensées fusaient dans l'esprit d'Avaresta. Nimrod avait t'il vraiment fait ça ? Est-ce que Kuell n'avait pas simplement utilisé ses pouvoirs pour leur faire voir des choses ? C'était lui qui aurait tué ses frères et ses soeurs, même à la maison ? Mais pourquoi ?

Dans sa distraction, elle fut quasiment surprise quand Ztone entreprit de l'approcher, l'air embarrassé.

Il n'est nul part ! Rentrons !

Oui, tu as raison... peut-être que Kruell à la solution.

Ztone hocha la tête et se mit en direction avec Ava, cette dernière ne prit que dix secondes à marcher avant de se retourner lentement. Elle avait bien vu qu'il s'était rapproché immensément en seulement dix secondes, mais l'erreur révélatrice, elle, était arrivée avant.

T'es pas doué avec les noms, fréro. Lança t-elle. "Ztone" s'arrêta brièvement puis bondit en arrière d'un geste déterminé, avant d'être frappé au torse par un rayon de lumière, le forçant à s'écroulé au sol, sans lâcher de dernier mots. Le rayon lui-même partit directement vers un feu, disparaissant et laissant les ténèbres happer de nouveau l'endroit.

Puis, en un éclair, une douleur subite lui parcourut le dos : en un instant, l'ange se retrouva à terre sur le dos, laissant échapper un brief cri de douleur. C'était sans aucun doute la première fois qu'elle avait aussi mal. Elle sentait déjà les larmes couler, pour ainsi dire. L'effet psychologique de la guerre était déjà dur à anticiper, mais l'effet physique lui-même était conséquent.

Nimrod se tenait au dessus d'elle, un couteau ensanglanté dans les mains. Son visage était étonnamment vide. Il ne semblait pas avoir d'hésitation quand à ce qu'il fallait faire : c'était le genre d'expression qu'avaient les anges et soldats alors qu'ils massacraient les impérialistes.

Je suis désolé, Avaresta.

Pourquoi ? Pourquoi ?!

C'est une affaire d'éliminer la compétition. Répondit t-il, d'un air casuel. C'est dans notre nature d'ange de vouloir toujours plus. Et pour ça, il faut bien se débarrasser de ceux qui peuvent se mettre sur le chemin.

Elle n'était pas vraiment aux portes de la mort, mais elle commeçait déjà à voir double. Les leçons sur la vie après la mort étaient totalement oubliées, seul restait la terreur instinctuelle devant le décès.

Du coup... nos frères et soeurs, c'était...

Haha, non, pas toujours. Et crois moi, je n'ai pas toujours juste poignardé. Quelque fois, je disais juste "c'est sauf, tu peux aller là bas" ou j'ai accidentellement remarqué un projectile trop tard... sur plusieurs années, j'avais de quoi espacer les "accidents", pour tout dire. J'ai essayé de t'avoir tout à l'heure mais l'autre s'est sacrifié et j'avoue que te tuer, toi, ça me faisait pas plaisir.

Comment-est ce que tu peux le faire aussi aisément maintenant, alors ?!

T'as totalement essayé de me tuer a l'intant, non ? Ça m'as surpris d'ailleurs. Tu vois, je pensais toujours que t'étais la gentille de la famille. Que je n'aurais pas besoin de m'occuper de toi parce qu'un autre ange se serait assuré de te croquer. Je pensais pas que tu viendrais te battre aussi.

Il pointa du doigt.

Mais tu n'as pas assez de soif de pouvoir, tu vois ? Tu aurais du juste te concentrer sur toi-même et augmenter ton pouvoir. Les dieux sont purs mais les anges le sont beaucoup moins que les humains le pensent. Tu pourras répéter ça à Jozia. Adieu, Ava !

Avaresta ferma les yeux, Nimrod leva son arme... et le laser ressortit promptement du feu où il avait été dissimulé au premier coup, perçant Nimrod droit dans le torse. Ce dernier, incapable d'anticiper l'attaque, recula, du sang s'échappant de sa blessure fumante alors qu'il laissa tomber son couteau. Il voulut sans doute dire quelques derniers mots, mais un laser final le frappa, réduisant son corps en poussière sans qu'il ne puisse faire quoi que ce soit.

Les autres anges arrivèrent bien assez vite mais elle chuta dans l'inconscience, dépassée par les évènements actuels et blessée.

--

Quelques années s'étaient écoulées.

La guerre, la trahison de son frère et les années isolées de sa famille avaient été capitales dans le développement d'Avaresta. Inconsciemment, elle s'était mise à suivre le dernier avis de son frère. Elle ne souriait plus, ne communiquait que rarement avec les autres et s'était dédiée à la quête de pouvoir. C'était comme si elle était devenue une androïde.

Après des années supplémentaires, elle retournait à la maison finalement, parcourant les rues de la ville, sans payer trop d'attention aux humains tout prêt. Quelques années plus tôt, elle aurait été touchée par toute l'attention, mais pour elle, ce genre de célébration était trop modérée. Elle recherchait quelque chose de plus, pour ainsi dire. Elle n'osait pas prétendre au même statut que les dieux mais elle voulait s'élever au dessus des anges.

Atteindre un niveau supérieur, ne plus jamais être vulnérable à la douleur et aux mensonges, voilà son nouvel objectif.

Ses parents se tenaient devant la porte, aigres à l'idée de voir leur fille soudainement chérie revenir, mais elle les ignora. Elle ignora son ancienne nounou, ignora ses frères et soeurs récents et se contenta d'aller chercher ses affaires, sans réagir aux questions et à la confusion autour d'elle. Une fois ses affaires en main, elle repartit par la porte d'entrée.

Elle était seule, maintenant. Mais vue la famille, ça ne changeait pas grand chose. Ce qu'elle devait faire, maintenant, c'est briser la barrière, finalement s'élever au dessus des anges et de leurs conflits et devenir, peut-être, la nouvelle Grande Prêtresse.

Quoi qu'il arrive, elle aura une grande destinée. Elle le forcera.

Profil

  • Pseudo : BANG BANG PULL MY DEVIL TRIGGER
  • Âge : 20 ans
  • Tu nous as trouvé où ? Topsite
  • Un autre compte ? Non :(
  • Personnage de l'avatar : Kaguya Ootsutsuki - Naruto
  • As-tu lu le réglement ? Oui
Copyright ©️ Maître du Jeu de Lost Kingdom
Elle est cool la référence à l'OST de DMC 5 sur ton pseudo discord. Ahem.

Plus sérieusement, bienvenue sur le forum, ça fait du bien de voir un ange à MEARIAN !
Si tu as besoin d'aide n'hésite absolument pas, je suis marraine !

Bon courage pour la fiche ! ♥️
Bienvenue ! Super choix d’avatar et comme dit Mavis ça fait du bien de voir un ange à Mearian xD







Signas:
 
Merci beaucoup ! happy Et je suis content de voir d'autres fans de cette OST :D
Bienvenue !



Bienvenue, cela fait plaisir de voir une autre de ma race dans les rangs des meariens. Que la foi des séraphs soit avec toi pour la suite de ta fiche o/.
Merci à vous tous ! :D
Bienvenue parmi nous ;)


« Even if the morrow is barren of promises,
nothing shall forestall my return
»
« Invité, tu es le prochain sur ma liste »
Spoiler:
 

Bienvenue

Sombre sera ton destin, okamari no suzuki
C'est dans la boîte !
Félicitation, te voilà officiellement validé ! *lance des cailloux festifs*

TEMPS FORTS Ҩ Un ANGE pur à Mearian, c'est une bonne nouvelle ! Son histoire est pleine de tragédie, c'était pas mal à lire.

REMARQUES Ҩ Rien de spécial, juste faire attention à l'utilisation du pouvoir "principal", sinon tout va bien.

Sur ces mots, je te redirige vers la fiche personnage obligatoire afin de conserver une trace de ton évolution. Bon courage pour la suite !