Lost Kingdom  :: Personnage :: Présentations :: Présentations en cours

If you are going through hell, keep going. ♦ Sae Lanskard {Underco'}

Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
Lanksard Sae
IDENTITÉ
RACE ▬ All'Ombra.
AGE ▬ 250 ans.
ORIENTATION SEXUELLE ▬ Hétérosexuelle.
SITUATION PERSONNELLE ▬ texte ici.
NATIONALITÉ ▬ Akantha.
FACTION ▬ Mage noir.
MÉTIER ▬ Médecin.


MAGIE ET COMPÉTENCES
PHYSIQUE
❯ agilité ❁ ○ ○ ○ ○
❯ force ❁ ○ ○ ○ ○
❯ endurance ❁ ○ ○ ○ ○
(TECHNO)MAGIE
❯ mana ❁ ❁ ○ ○ ○
❯ puissance ❁ ❁ ❁ ○ ○
❯ contrôle ❁ ❁ ○ ○ ○


⤀ 【Flux Sanguins】

Pouvoir atrocement horrible pour les victimes de celui-ci. Quoi de plus désagréable que de devoir se plier aux ordres de quelqu’un qui vous manipule de l’intérieur ? Comme une vulgaire marionnette ? Personne ne le souhaite et pourtant ça peut arriver à chacun d’entre vous. Bouger les membres d’une personne comme bon nous semble jusqu’à une torture par compression ou stopper l’écoulement dans un endroit du corps, telle est la spécialité de Sae. Cette spécialité agit énormément sur le mental de l’utilisateur si elle n’est pas bien maîtrisée, voir ses victimes se tordre dans tous les sens ou entraîner à la mort lorsque le sang qu’il souhaite contrôler n’obéit pas à ses gestes, cela peu vite entraîner de lourds problèmes psychiques. C’est tout un art qui demande des années d’entraînement, bien qu’une maîtrise parfaite n’est jamais acquise suite aux changements quotidiens du monde. ( Pour ceux voulant plus de précisions, je vous laisse avec une petite vidéo du dessin animé Avatar où j'ai reprit cette "magie" : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] // [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] )

⤀ 【 Vision accrue 】

Une des compétences majeures de Sae est ces yeux. Tout est beaucoup plus nette et plus défini, sa vision n'est très peu gênée par l'obscurité, étant légèrement nyctalope, elle ne perçoit cependant que la forme des objets. Les couleurs sont beaucoup plus dynamiques. Le sens de sa vue ne dépasse cependant pas celui d'un faucon : Elle peut voir les objets en détail à quelques mètres de plus que la vision d'un homme moyen. Sa vision lui permet de voir les moindres détails et se prolonge dans la région ultraviolette du spectre lumineux de très rare fois, lorsque ses yeux sont en condition optimale pour. ( Un bon repos, une bonne nutrition. )

⤀ 【 Analyste 】

Dû à sa vision accrue, Sae analyse en un rien de temps chaque geste, chaque mouvement de paupière, chaque plie de la peau d'une personne en plus de ses mots afin d'en desceller chaque secret qu'elle tente de cacher derrière ces paroles. Lorsqu'on aime quelque chose ou quelqu'un, notre pupille s’agrandit ? Eh bien, ce n'est qu'un détail, mais pourtant extrêmement important lorsqu'on regarde bien. L'analyse pourrait en desceller une tumeur ou même pire.  
PHYSIQUE
Haec igitur prima lex amicitiae sanciatur, ut ab amicis honesta petamus, amicorum causa honesta faciamus, ne exspectemus quidem, dum rogemur; studium semper adsit, cunctatio absit; consilium vero dare audeamus libere. Plurimum in amicitia amicorum bene suadentium valeat auctoritas, eaque et adhibeatur ad monendum non modo aperte sed etiam acriter, si res postulabit, et adhibitae pareatur. Accedebant enim eius asperitati, ubi inminuta vel laesa amplitudo imperii dicebatur, et iracundae suspicionum quantitati proximorum cruentae blanditiae exaggerantium incidentia et dolere inpendio simulantium, si principis periclitetur vita, a cuius salute velut filo pendere statum orbis terrarum fictis vocibus exclamabant. Atque, ut Tullius ait, ut etiam ferae fame monitae plerumque ad eum locum ubi aliquando pastae sunt revertuntur, ita homines instar turbinis degressi montibus impeditis et arduis loca petivere mari confinia, per quae viis latebrosis sese convallibusque occultantes cum appeterent noctes luna etiam tum cornuta ideoque nondum solido splendore fulgente nauticos observabant quos cum in somnum sentirent effusos per ancoralia, quadrupedo gradu repentes seseque suspensis passibus iniectantes in scaphas eisdem sensim nihil opinantibus adsistebant et incendente aviditate saevitiam ne cedentium quidem ulli parcendo obtruncatis omnibus merces opimas velut viles nullis repugnantibus avertebant. haecque non diu sunt perpetrata. Itaque verae amicitiae difficillime reperiuntur in iis qui in honoribus reque publica versantur; ubi enim istum invenias qui honorem amici anteponat suo? Quid? Haec ut omittam, quam graves, quam difficiles plerisque videntur calamitatum societates! Ad quas non est facile inventu qui descendant. Quamquam Ennius recte. Ex his quidam aeternitati se commendari posse per statuas aestimantes eas ardenter adfectant quasi plus praemii de figmentis aereis sensu carentibus adepturi, quam ex conscientia honeste recteque factorum, easque auro curant inbracteari, quod Acilio Glabrioni delatum est primo, cum consiliis armisque regem superasset Antiochum. quam autem sit pulchrum exigua haec spernentem et minima ad ascensus verae gloriae tendere longos et arduos, ut memorat vates Ascraeus, Censorius Cato monstravit. qui interrogatus quam ob rem inter multos... statuam non haberet malo inquit ambigere bonos quam ob rem id non meruerim, quam quod est gravius cur inpetraverim mussitare.
Haec igitur prima lex amicitiae sanciatur, ut ab amicis honesta petamus, amicorum causa honesta faciamus, ne exspectemus quidem, dum rogemur; studium semper adsit, cunctatio absit; consilium vero dare audeamus libere. Plurimum in amicitia amicorum bene suadentium valeat auctoritas, eaque et adhibeatur ad monendum non modo aperte sed etiam acriter, si res postulabit, et adhibitae pareatur. Accedebant enim eius asperitati, ubi inminuta vel laesa amplitudo imperii dicebatur, et iracundae suspicionum quantitati proximorum cruentae blanditiae exaggerantium incidentia et dolere inpendio simulantium, si principis periclitetur vita, a cuius salute velut filo pendere statum orbis terrarum fictis vocibus exclamabant. Atque, ut Tullius ait, ut etiam ferae fame monitae plerumque ad eum locum ubi aliquando pastae sunt revertuntur, ita homines instar turbinis degressi montibus impeditis et arduis loca petivere mari confinia, per quae viis latebrosis sese convallibusque occultantes cum appeterent noctes luna etiam tum cornuta ideoque nondum solido splendore fulgente nauticos observabant quos cum in somnum sentirent effusos per ancoralia, quadrupedo gradu repentes seseque suspensis passibus iniectantes in scaphas eisdem sensim nihil opinantibus adsistebant et incendente aviditate saevitiam ne cedentium quidem ulli parcendo obtruncatis omnibus merces opimas velut viles nullis repugnantibus avertebant. haecque non diu sunt perpetrata. Itaque verae amicitiae difficillime reperiuntur in iis qui in honoribus reque publica versantur; ubi enim istum invenias qui honorem amici anteponat suo? Quid? Haec ut omittam, quam graves, quam difficiles plerisque videntur calamitatum societates! Ad quas non est facile inventu qui descendant. Quamquam Ennius recte. Ex his quidam aeternitati se commendari posse per statuas aestimantes eas ardenter adfectant quasi plus praemii de figmentis aereis sensu carentibus adepturi, quam ex conscientia honeste recteque factorum, easque auro curant inbracteari, quod Acilio Glabrioni delatum est primo, cum consiliis armisque regem superasset Antiochum. quam autem sit pulchrum exigua haec spernentem et minima ad ascensus verae gloriae tendere longos et arduos, ut memorat vates Ascraeus, Censorius Cato monstravit. qui interrogatus quam ob rem inter multos... statuam non haberet malo inquit ambigere bonos quam ob rem id non meruerim, quam quod est gravius cur inpetraverim mussitare.
CARACTERE
Douce ? Souriante ? Modèle ? Détrompez vous, cette jeune femme est tout l’inverse. Impulsive est son maître mot, elle s’y abandonne avec une facilité telle qu’il est impossible de lui faire changer cette façon d’agir. Son sang ne fait qu’un tour lorsque quelque chose lui déplaît, automatiquement elle réagit, parfois sans tourner la langue neuf fois dans sa bouche. Un véritable défaut qui néanmoins lui valait un certains respects. Eviter de froisser le piment était une nouvelle façon de vivre pour ses camarades et amis. Caractérielle, elle sait se faire entendre, parfois trop têtue, à vouloir avoir raison, parfois trop tête brûlée, qui lui coûtait de nombreuses bagarres , pour une jeune demoiselle débarquant dans un village qui n’est pas le siens, c’était moyen. Elle voulait prouver sa valeur, cette valeur qui lui tenait à coeur.
Sae n’a jamais vraiment eu confiance en elle, amener de force dans un village inconnu, éloignée de toute chose qu’elle connaissait. Elle était effrayée, elle ne savait pas ce qu’elle devait faire, hormis rester en vie, elle supposait. Ses parents l’avaient guidé sur comment vivre avec, mais ce n’était pas si facile. Elle était une étrangère, ses cheveux roses lui valut de nombreuses critiques, qu’un rejet , elle s’en était imposée un. Elle avait du mal à supporter sans y laisser échapper quelques larmes.
Plus le temps passait, plus cette psychologie s’atténuait peu à peu tout en gardant cependant quelques traces, Sae ne changeait pas beaucoup. Malgré son amour inattendu pour un jeune homme qui l’avait enivré, qui lui avait fait changer d’avis sur elle-même, elle qui se détestait tant. Elle devint une femme aimante, sous ses airs de brute, se cachait un coeur à apaiser de ces blessures du passé, elle se pensait invincible mais c’était en réalité un petit oiseau en cage qui ne demandait qu’à être libéré de tous ces poids. Maephisto, elle avait apprit à croire en quelqu’un, à faire confiance à quelqu’un, chose qui semblait impossible. Elle avait apprit à vouloir donner sa vie pour sauver celle d’une autre personne, à aimer, à s’aimer.
Courageuse, c’est un mot qui lui permet de survivre. Le courage, ce même courage qui lui a permis de rester debout chaque jour face aux critiques, qui ne la fit pas sombrer dans un monde sombre qu’est la dépression – Bien qu’elle y était à deux doigts -. Ce même courage, qui lui permettait de garder les pieds sur terre après avoir perdu son âme sœur, cette chose qu’on lui avait interdit de faire : aimer.
La féminité, très peu pour elle. Des gestes brutales, sa voix portante, assumant chaque paroles qu’elle prononcent, un comportement digne d’un homme hyperactif, toujours à la recherche du dernier mot, c’était elle. Ce n’était pas la douce fille idéale, douce, naïve, souriante, Sae est différente, la douceur était rare. Un changement d’émotion aussi rapide qu’un coup de vent. Comment ne pas aimer cette femme ? Elle ne sait pas se tenir convenablement sans qu’on le lui rappelle, une vraie enfant dans un corps d’adulte par moment. Malgré tout, elle possède ce petit côté maternel, bien qu’elle n’eût le temps de le faire avec son amant, c’est comme instinctif.
HISTOIRE
Haec igitur prima lex amicitiae sanciatur, ut ab amicis honesta petamus, amicorum causa honesta faciamus, ne exspectemus quidem, dum rogemur; studium semper adsit, cunctatio absit; consilium vero dare audeamus libere. Plurimum in amicitia amicorum bene suadentium valeat auctoritas, eaque et adhibeatur ad monendum non modo aperte sed etiam acriter, si res postulabit, et adhibitae pareatur. Accedebant enim eius asperitati, ubi inminuta vel laesa amplitudo imperii dicebatur, et iracundae suspicionum quantitati proximorum cruentae blanditiae exaggerantium incidentia et dolere inpendio simulantium, si principis periclitetur vita, a cuius salute velut filo pendere statum orbis terrarum fictis vocibus exclamabant. Atque, ut Tullius ait, ut etiam ferae fame monitae plerumque ad eum locum ubi aliquando pastae sunt revertuntur, ita homines instar turbinis degressi montibus impeditis et arduis loca petivere mari confinia, per quae viis latebrosis sese convallibusque occultantes cum appeterent noctes luna etiam tum cornuta ideoque nondum solido splendore fulgente nauticos observabant quos cum in somnum sentirent effusos per ancoralia, quadrupedo gradu repentes seseque suspensis passibus iniectantes in scaphas eisdem sensim nihil opinantibus adsistebant et incendente aviditate saevitiam ne cedentium quidem ulli parcendo obtruncatis omnibus merces opimas velut viles nullis repugnantibus avertebant. haecque non diu sunt perpetrata. Itaque verae amicitiae difficillime reperiuntur in iis qui in honoribus reque publica versantur; ubi enim istum invenias qui honorem amici anteponat suo? Quid? Haec ut omittam, quam graves, quam difficiles plerisque videntur calamitatum societates! Ad quas non est facile inventu qui descendant. Quamquam Ennius recte. Ex his quidam aeternitati se commendari posse per statuas aestimantes eas ardenter adfectant quasi plus praemii de figmentis aereis sensu carentibus adepturi, quam ex conscientia honeste recteque factorum, easque auro curant inbracteari, quod Acilio Glabrioni delatum est primo, cum consiliis armisque regem superasset Antiochum. quam autem sit pulchrum exigua haec spernentem et minima ad ascensus verae gloriae tendere longos et arduos, ut memorat vates Ascraeus, Censorius Cato monstravit. qui interrogatus quam ob rem inter multos... statuam non haberet malo inquit ambigere bonos quam ob rem id non meruerim, quam quod est gravius cur inpetraverim mussitare.
Haec igitur prima lex amicitiae sanciatur, ut ab amicis honesta petamus, amicorum causa honesta faciamus, ne exspectemus quidem, dum rogemur; studium semper adsit, cunctatio absit; consilium vero dare audeamus libere. Plurimum in amicitia amicorum bene suadentium valeat auctoritas, eaque et adhibeatur ad monendum non modo aperte sed etiam acriter, si res postulabit, et adhibitae pareatur. Accedebant enim eius asperitati, ubi inminuta vel laesa amplitudo imperii dicebatur, et iracundae suspicionum quantitati proximorum cruentae blanditiae exaggerantium incidentia et dolere inpendio simulantium, si principis periclitetur vita, a cuius salute velut filo pendere statum orbis terrarum fictis vocibus exclamabant. Atque, ut Tullius ait, ut etiam ferae fame monitae plerumque ad eum locum ubi aliquando pastae sunt revertuntur, ita homines instar turbinis degressi montibus impeditis et arduis loca petivere mari confinia, per quae viis latebrosis sese convallibusque occultantes cum appeterent noctes luna etiam tum cornuta ideoque nondum solido splendore fulgente nauticos observabant quos cum in somnum sentirent effusos per ancoralia, quadrupedo gradu repentes seseque suspensis passibus iniectantes in scaphas eisdem sensim nihil opinantibus adsistebant et incendente aviditate saevitiam ne cedentium quidem ulli parcendo obtruncatis omnibus merces opimas velut viles nullis repugnantibus avertebant. haecque non diu sunt perpetrata. Itaque verae amicitiae difficillime reperiuntur in iis qui in honoribus reque publica versantur; ubi enim istum invenias qui honorem amici anteponat suo? Quid? Haec ut omittam, quam graves, quam difficiles plerisque videntur calamitatum societates! Ad quas non est facile inventu qui descendant. Quamquam Ennius recte. Ex his quidam aeternitati se commendari posse per statuas aestimantes eas ardenter adfectant quasi plus praemii de figmentis aereis sensu carentibus adepturi, quam ex conscientia honeste recteque factorum, easque auro curant inbracteari, quod Acilio Glabrioni delatum est primo, cum consiliis armisque regem superasset Antiochum. quam autem sit pulchrum exigua haec spernentem et minima ad ascensus verae gloriae tendere longos et arduos, ut memorat vates Ascraeus, Censorius Cato monstravit. qui interrogatus quam ob rem inter multos... statuam non haberet malo inquit ambigere bonos quam ob rem id non meruerim, quam quod est gravius cur inpetraverim mussitare.
DERRIERE L'ÉCRAN
PSEUDO ▬ Rinoulous.
AGE ▬ 20 ans.
TU NOUS A TROUVÉ OU ? ▬ Via un poto.
UN AUTRE COMPTE ▬ Nop.
LE PERSONNAGE DE TON AVATAR ▬ Darling in the franxx ▬ Zero Two
TU AS LU LE RÈGLEMENT ? ▬ texte ici.
Bienvenue !



Bienvenue sur le forum 02
Bienvenue happy
Bon courage pour la rédaction de ta fiche, n'hésite pas à venir poker le staff en cas d'interrogations !






   
   
   


Achillée murmure en peru, Aster gronde en darkgrey.
Bienvenue parmi nous et bon courage pour la suite de ta fiche ❤ J'aime beaucoup l'avatar !





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Signas:
 

Bonjour, ta fiche de présentation a passé le délai imparti que nous accordons sur le forum; est-ce que tout va bien?  

Si tu as besoin d'un délai supplémentaire n'hésites pas à nous le signaler, ou si tu es absent à aller poster dans la partie appropriée.

Tiens nous au courant happy
Bonjour !
Navrée de prendre autant de temps , vraiment, je ne pensais pas avoir à demander un délais supplémentaire mais je vais en avoir besoin finalement ! ~

Encore désolée !
Pas de soucis merci d'avoir prévenu, tu as 10 jours supplémentaires soit jusqu'àu 19 août !