Lost Kingdom  :: Personnage :: Présentations :: Présentations en cours

Eskyll Dramkerion - assassin à votre service [U.C]

Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
ESKYLL DRAMKERION
assassin
RACE ▬ lycan
AGE ▬ 23 ans
ORIENTATION SEXUELLE ▬ pansexuel
SITUATION PERSONNELLE ▬ libre.
NATIONALITÉ ▬ Akantha
FACTION ▬ Cours des Cendres.
MÉTIER ▬ assassin.


MAGIE ET COMPÉTENCES
PHYSIQUE
❯ agilité ● ● ● ○ ○
❯ force ● ● ● ○ ○
❯ endurance ● ● ○ ○ ○
(TECHNO)MAGIE
❯ mana ● ○ ○ ○ ○
❯ puissance ● ○ ○ ○ ○
❯ contrôle ● ● ○ ○ ○
NOM TECHNIQUE 1 : blablabla description
NOM TECHNIQUE 2 : blabla explications.
NOM TECHNIQUE 3 : blabla explications.
PHYSIQUE
Etre un lycan, c'est être doué d'une force surnaturelle, d'un physique coupé au couteau, tout en muscles et en angles. C'est ce qu'on pourrait croire et c'est ce à quoi ressemblent la plupart des puissants lycanthropes. Eskyll a beau faire partie de cette espèce, il n'en a pas spécialement les traits. Il n'est pas très grand - mais pas petit non plus. A vrai dire, il est plutôt dans la moyenne haute... Pour un humain. Ce qu'il n'est pas. Il mesure environ un mètre quatre-vingt tout rond. Au niveau de la corpulence et des muscles, là non plus les stéréotypes ne sont pas au rendez-vous : Eksyll a hérité de la structure musculaire de ses parents : c'est à dire qu'il est globalement plutôt fin. Là encore tout est relatif : Eskyll est loin d'être un gringalet. Mais aucune femme ne peut s'extasier sur ses biceps (ceux-ci ne gonflent pas comme par magie) ou ses pectoraux incroyables. Il dispose d'une musculature fine, discrète mais surtout efficace, ce qui reste bien plus pratique malgré tout.


En parlant de magie, parlons de ce qui caractérise Eskyll. En dépit d'une carrure passe partout et incroyablement banale, notre petit lycan possède une chevelure aussi blanche que la neige qui recouvre les terres les plus reculées d'Ellgard. Ses iris sont semblables aux braises les plus vives et témoignent de son aptitude à manier (légèrement) la magie du feu. En dépit du fait qu'il ai passé sa vie à Akantha, sa peau est aussi pâle que la brume qui recouvre la mer lorsque pointe l'aurore. Son visage affiche toujours un air neutre et détaché mais il peine à retenir son dégoût ou le mépris que lui inspirent nombreux êtres vivant dans le même espace que lui.

Sa condition de lycan lui assure une forme physique exceptionnelle et le temps n'impacte que lentement son visage fin et typé. Il est fier de ses origines et de son appartenance au monde des lycans. Il prend soin de son apparence et choisi minutieusement les vêtements qu'il porte : il considère que là réside la différence entre les êtres soignés et dignes de confiance de ceux qui tendent à bâcler leurs devoirs.
CARACTERE
Eskyll est un lycan. Par définition, il est donc un être fier et orgueilleux, qui ne souffre pas la comparaison avec les êtres qui lui sont naturellement inférieurs. Dôté d'un ego pas démesuré mais conséquent, il ne tolère que très difficilement les critiques - surtout dans le domaine qui lui est propre et dont il a fait sa fonction première : son travail, l'assassinat.

La vie à Akantha lui a appris plusieurs choses, et notamment que l'apparence compte énormément. Afin de se distinguer des lycans mercenaires, il prend un soin minutieux à contrôler son apparence et sa manière d'être pour contrôler son image. Il est pointilleux et soucieux des détails, autant avec lui même qu'avec les autres, ce qui fait de lui quelqu'un de dur et d'intransigeant.

D'autre part, Eskyll a une bonne mémoire. Très rancunier, il ne pardonne pas facilement et juge très durement ceux qui ont pu lui causer du tort d'une manière ou d'une autre. Loin d'être cruel, il n'a aucun problème à agir froidement. Sans être complètement sadique, il ne s’apitoie pas sur le sort d'autrui et ne fait que rarement preuve de pitié.

Cependant, loin d'être un être complètement insensible, il n'a qu'une seule parole qu'il met une pointe d'honneur à toujours respecter. Il est fidèle, sur et protecteur avec ceux qui ont gagné sa confiance. C'est un allié indéfectible qui n'hésite pas avant de prendre la défense de ceux qui le mérite - à son avis.

En bref, Eskyll est un lycan, avec tout ce que cela entend, et un homme habitué à vivre dans un lieu où l'apparence compte autant que les mots et les actes, ce qui a grandement influencé son caractère. Impitoyable lorsqu'il travaille, il sait faire preuve de coeur et de courage lorsque l'on parvient à gagner sa confiance. Mais gare à ceux qui le trahissent, car il ne pardonne pas.
HISTOIRE
Haec igitur prima lex amicitiae sanciatur, ut ab amicis honesta petamus, amicorum causa honesta faciamus, ne exspectemus quidem, dum rogemur; studium semper adsit, cunctatio absit; consilium vero dare audeamus libere. Plurimum in amicitia amicorum bene suadentium valeat auctoritas, eaque et adhibeatur ad monendum non modo aperte sed etiam acriter, si res postulabit, et adhibitae pareatur. Accedebant enim eius asperitati, ubi inminuta vel laesa amplitudo imperii dicebatur, et iracundae suspicionum quantitati proximorum cruentae blanditiae exaggerantium incidentia et dolere inpendio simulantium, si principis periclitetur vita, a cuius salute velut filo pendere statum orbis terrarum fictis vocibus exclamabant. Atque, ut Tullius ait, ut etiam ferae fame monitae plerumque ad eum locum ubi aliquando pastae sunt revertuntur, ita homines instar turbinis degressi montibus impeditis et arduis loca petivere mari confinia, per quae viis latebrosis sese convallibusque occultantes cum appeterent noctes luna etiam tum cornuta ideoque nondum solido splendore fulgente nauticos observabant quos cum in somnum sentirent effusos per ancoralia, quadrupedo gradu repentes seseque suspensis passibus iniectantes in scaphas eisdem sensim nihil opinantibus adsistebant et incendente aviditate saevitiam ne cedentium quidem ulli parcendo obtruncatis omnibus merces opimas velut viles nullis repugnantibus avertebant. haecque non diu sunt perpetrata. Itaque verae amicitiae difficillime reperiuntur in iis qui in honoribus reque publica versantur; ubi enim istum invenias qui honorem amici anteponat suo? Quid? Haec ut omittam, quam graves, quam difficiles plerisque videntur calamitatum societates! Ad quas non est facile inventu qui descendant. Quamquam Ennius recte. Ex his quidam aeternitati se commendari posse per statuas aestimantes eas ardenter adfectant quasi plus praemii de figmentis aereis sensu carentibus adepturi, quam ex conscientia honeste recteque factorum, easque auro curant inbracteari, quod Acilio Glabrioni delatum est primo, cum consiliis armisque regem superasset Antiochum. quam autem sit pulchrum exigua haec spernentem et minima ad ascensus verae gloriae tendere longos et arduos, ut memorat vates Ascraeus, Censorius Cato monstravit. qui interrogatus quam ob rem inter multos... statuam non haberet malo inquit ambigere bonos quam ob rem id non meruerim, quam quod est gravius cur inpetraverim mussitare.
Haec igitur prima lex amicitiae sanciatur, ut ab amicis honesta petamus, amicorum causa honesta faciamus, ne exspectemus quidem, dum rogemur; studium semper adsit, cunctatio absit; consilium vero dare audeamus libere. Plurimum in amicitia amicorum bene suadentium valeat auctoritas, eaque et adhibeatur ad monendum non modo aperte sed etiam acriter, si res postulabit, et adhibitae pareatur. Accedebant enim eius asperitati, ubi inminuta vel laesa amplitudo imperii dicebatur, et iracundae suspicionum quantitati proximorum cruentae blanditiae exaggerantium incidentia et dolere inpendio simulantium, si principis periclitetur vita, a cuius salute velut filo pendere statum orbis terrarum fictis vocibus exclamabant. Atque, ut Tullius ait, ut etiam ferae fame monitae plerumque ad eum locum ubi aliquando pastae sunt revertuntur, ita homines instar turbinis degressi montibus impeditis et arduis loca petivere mari confinia, per quae viis latebrosis sese convallibusque occultantes cum appeterent noctes luna etiam tum cornuta ideoque nondum solido splendore fulgente nauticos observabant quos cum in somnum sentirent effusos per ancoralia, quadrupedo gradu repentes seseque suspensis passibus iniectantes in scaphas eisdem sensim nihil opinantibus adsistebant et incendente aviditate saevitiam ne cedentium quidem ulli parcendo obtruncatis omnibus merces opimas velut viles nullis repugnantibus avertebant. haecque non diu sunt perpetrata. Itaque verae amicitiae difficillime reperiuntur in iis qui in honoribus reque publica versantur; ubi enim istum invenias qui honorem amici anteponat suo? Quid? Haec ut omittam, quam graves, quam difficiles plerisque videntur calamitatum societates! Ad quas non est facile inventu qui descendant. Quamquam Ennius recte. Ex his quidam aeternitati se commendari posse per statuas aestimantes eas ardenter adfectant quasi plus praemii de figmentis aereis sensu carentibus adepturi, quam ex conscientia honeste recteque factorum, easque auro curant inbracteari, quod Acilio Glabrioni delatum est primo, cum consiliis armisque regem superasset Antiochum. quam autem sit pulchrum exigua haec spernentem et minima ad ascensus verae gloriae tendere longos et arduos, ut memorat vates Ascraeus, Censorius Cato monstravit. qui interrogatus quam ob rem inter multos... statuam non haberet malo inquit ambigere bonos quam ob rem id non meruerim, quam quod est gravius cur inpetraverim mussitare.
DERRIERE L'ÉCRAN
PSEUDO ▬ Vous pouvez m'appeler Ghabe :3.
AGE ▬ Vieux. Ou pas.
TU NOUS A TROUVÉ OU ? ▬ Google est mon ami '-'.
UN AUTRE COMPTE ▬ Nope.
LE PERSONNAGE DE TON AVATAR ▬ ORIGINE : Touhou ▬ Inubashiri, by JxbP, deviantart  & ORIGINE : Adopt Okamimimi ▬ Auction, by sarahwidiadopts, deviantart.
TU AS LU LE RÈGLEMENT ? ▬ Oui mon caporal ! pan
Bienvenue

J'ai hâte de te faire des carabistouilles


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Bienvenue !



Bienvenue à toi, marcheur d'ombre. Hâte de lire ta chronique de meurtres o/
Bienvenue parmi nous



Bienvenue à toi !


« Even if the morrow is barren of promises,
nothing shall forestall my return
»
« Invité, tu es le prochain sur ma liste »
Bienvenue à la Cour :D
Bon courage pour la rédaction de ta fiche, ma foi très prometteuse.






   
   
   


Achillée murmure en peru, Aster gronde en darkgrey.