Lost Kingdom  :: Personnage :: Présentations :: Présentations en cours

Altiel Okeanos - Esclave reconnu [ U.C ]

Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
Altiel Okeanos
IDENTITÉ
RACE ▬ Lycan lycaon.
AGE ▬ 27 ans .
ORIENTATION SEXUELLE ▬ Bisexuel.
SITUATION PERSONNELLE ▬ Célibataire.
NATIONALITÉ ▬ Mearian.
FACTION ▬ Atlantys.
MÉTIER ▬ Esclave.


MAGIE ET COMPÉTENCES
PHYSIQUE
❯ agilité X X X ○ ○
❯ force X X X X X
❯ endurance X X X ○ ○
(TECHNO)MAGIE
❯ mana ○ ○ ○ ○ ○
❯ puissance X ○ ○ ○ ○
❯ contrôle ○ ○ ○ ○ ○
♥️ Homme-Bête : Tout bon lycan ne peut renier ses origines et les pouvoirs qu'incombent sa génétique. Sous l'émotion ou par grande concentration le jeune homme devient la bête, un lycaon aux crocs acérés encore plus redoutable qu'il ne peut l'être dans sa forme humanoïde.

♥️ Regard Menaçant  : On dit que ceux qui ont croisés le regard d'une bête féroce sauvage ont pu apercevoir leur propre mort. Bien souvent un réflexe animal bien que des fois contrôlé, Altiel dégage alors une aura menaçante retranscrit par son regard qui va tétaniser ou effrayer la plupart des péons. Les autres comprendrons que ce n'est pas le moment de venir le chatouiller.

♥️ Bouclier des Dieux : Altiel reste un esclave, son but est de servir son Maitre et il se doit de le protéger. Pour se faire il possède un bouclier qui tire son énergie magique d'un médaillon qu'il ne quitte jamais. Une simple pression sur celui-ci et voilà le lycan protégé derrière un bouclier aussi grand que son possesseur genoux à terre.
PHYSIQUE
D’un point de vue global, général, le garçon à un physique qui attire l’œil. Une hauteur qu’il combine avec une masse graisseuse infime, il est loin d'être anorexique, simplement sec de muscle. Mais tout est parfaitement proportionné. Il a donc une allure athlétique, puissante. Facilitant la vitesse de mouvement, mais surtout la force. Mais ressembler à une montagne de muscle ne fait pas de lui un garçon sans atout. Dans ce monde où la loi du plus fort règne bien souvent, ne pas savoir se faire entendre par ses poings n’est clairement pas la bonne solution.

Son corps est de naissance hors des normes, comment cela pourrait être autrement au vu de sa génétique. Une couleur de peau teintée comme ombre, ni blanche, ni noire, légèrement métissé. Certains ont cette caractéristique physique de bronzer ou encore d’avoir une teinte de peau plus mate. Encore toutes ses dents. Une chevelure assez peu soignée dans l’ensemble. Une longueur acceptable, environ mi-cou lui permettant de jouer dans n’importe quelles pubs de shampoings. Une coloration qui va d’ailleurs de pair avec son grain de peau. D’un rouge pale naturel assez prononcé, lors de longues expositions au soleil, il lui arrive de s’éclaircir.

Mais il serait trop aisé d’en rester là. Il est certain qu'on se retourne après son passage, ça corpulence jouant son rôle, mais certainement pour son accoutrement. Il reste un esclave, il est donc nécessaire que sa tenue soit en accord avec son rang. Recouvert bien souvent d'un simple pagne rappelant son infériorité de classe, le tout orné de quelques bijoux en or pour montrer son appartenance non pas à une famille quelconque, mais à « Aglaopeia ». Il est d'ailleurs possible d'apercevoir le sceau de la famille au creux de la nuque du lycan.

CARACTERE
UN ESCLAVE EDUQUE. Altiel n'est pas le genre d'homme à prendre des chemins égarés pour aller vers une destination (socialement). Franc, froid, naturel, le mensonge est quelque chose de peu commun dans son élocution, voir même de proscrit. On voit que le jeune garçon à reçu une certaine éducation dans son vocabulaire à contrario de bon nombres d'esclaves dans la ville. Une certaine soutenance qui ne reflète pratiquement jamais ses émotions, pas par manque de celles-ci, mais simplement par justesse. Il sait rester à sa place, aucun mot n'est au-dessus de l'autre. S'exposer volontairement n'est pas dans sa nature.

UN ANIMAL LOYAL. Beaucoup ont du mal discerner à la véritable relation entre l'esclave et la famille Aglaopeia. Un être de son rang se doit bien-sûr d'exécuter les ordres de son maître, mais ici, on ressent quelque chose de plus intense. Personne dans la ville ne pourrait remettre en doute sa loyauté envers ceux qui le nourrissent, mais certains pourrait voir ça comme une trop grande implication. C'est sans hésiter une seule seconde qu'il mettrait son corps et sa vie en jeux pour ses maîtres.

PREDATEUR AVANT TOUT. Il a beau posséder une musculature monstrueuse, ne sous-estimez pas cet esclave pour sa matière grise. N'oubliez surtout pas qu'il a reçu l'une des plus grandes éducations de cette ville. Calme, reposé, mais surtout stratège, c'est avec une efficacité remarquable qu'il est a même d'exécuter les travaux les plus ingénieux et de tromper ceux qui n'y prendraient pas garde. Son pagne à beau faire de lui une sous-espèce en terme de privilège, il n'en reste pas moins l'un des esclaves renommés de cette ville, cherchez plutôt à comprendre pourquoi en premier lieu avant de sauter à pieds joints dans les a priori.

LYCAON SANS MORALE. Bien souvent les personnages ou plutôt les héros d'aventures sont altruistes, bon envers la veuve et l'orphelin, mais ici tout est parfaitement absent. Tout ce que ne le concerne pas lui ou simplement ses propriétaires, il n'y portera même pas un regard. Une grand-mère portant ses courses trébuche et tombe à ses pieds, il l'esquivera. Une bagarre éclate dans un bar, les yeux ne quitterons même pas sa boisson. Porter les malheurs du monde sur ses épaules est tout sauf pour lui.

LYCAN UN JOUR, LYCAN TOUJOURS. Il faut rester réaliste, il a grandi dans un monde violence où la loi de la classe sociale ou du plus fort règne en maître. Le tout couplé avec sa génétique bestiale fait de lui un être conditionné pour aimer se battre, voir le sang couler, aimer soumettre par sa force. Jamais il ne sera l'investigateur de ce genre de gestes, mais il serait fort regrettable pour vous de le mettre dans une telle position. C'est dans ces moments-là que certaines pulsions refont surface, quelles soient sauvages ou meurtrières. Ses crocs réclament de la chair fraîche au bout d'un moment.

DOME DANS LE COEUR. Ayant grandit dans cette ville qu'il considère comme sa patrie, c'est avec entrain et vigueur qu'il est actif dans le nouveau mouvement en vogue sur Atlantys. Il ne peut renier ses sentiments envers ces murs qu'ils l'ont vu grandir, tomber, saigner, sourire, pleurer, mais surtout qui l'ont toujours choyés. Les gens qu'il choie se trouve ici bas alors il est normal pour lui que cette nation évolue.
HISTOIRE
Haec igitur prima lex amicitiae sanciatur, ut ab amicis honesta petamus, amicorum causa honesta faciamus, ne exspectemus quidem, dum rogemur; studium semper adsit, cunctatio absit; consilium vero dare audeamus libere. Plurimum in amicitia amicorum bene suadentium valeat auctoritas, eaque et adhibeatur ad monendum non modo aperte sed etiam acriter, si res postulabit, et adhibitae pareatur. Accedebant enim eius asperitati, ubi inminuta vel laesa amplitudo imperii dicebatur, et iracundae suspicionum quantitati proximorum cruentae blanditiae exaggerantium incidentia et dolere inpendio simulantium, si principis periclitetur vita, a cuius salute velut filo pendere statum orbis terrarum fictis vocibus exclamabant. Atque, ut Tullius ait, ut etiam ferae fame monitae plerumque ad eum locum ubi aliquando pastae sunt revertuntur, ita homines instar turbinis degressi montibus impeditis et arduis loca petivere mari confinia, per quae viis latebrosis sese convallibusque occultantes cum appeterent noctes luna etiam tum cornuta ideoque nondum solido splendore fulgente nauticos observabant quos cum in somnum sentirent effusos per ancoralia, quadrupedo gradu repentes seseque suspensis passibus iniectantes in scaphas eisdem sensim nihil opinantibus adsistebant et incendente aviditate saevitiam ne cedentium quidem ulli parcendo obtruncatis omnibus merces opimas velut viles nullis repugnantibus avertebant. haecque non diu sunt perpetrata. Itaque verae amicitiae difficillime reperiuntur in iis qui in honoribus reque publica versantur; ubi enim istum invenias qui honorem amici anteponat suo? Quid? Haec ut omittam, quam graves, quam difficiles plerisque videntur calamitatum societates! Ad quas non est facile inventu qui descendant. Quamquam Ennius recte. Ex his quidam aeternitati se commendari posse per statuas aestimantes eas ardenter adfectant quasi plus praemii de figmentis aereis sensu carentibus adepturi, quam ex conscientia honeste recteque factorum, easque auro curant inbracteari, quod Acilio Glabrioni delatum est primo, cum consiliis armisque regem superasset Antiochum. quam autem sit pulchrum exigua haec spernentem et minima ad ascensus verae gloriae tendere longos et arduos, ut memorat vates Ascraeus, Censorius Cato monstravit. qui interrogatus quam ob rem inter multos... statuam non haberet malo inquit ambigere bonos quam ob rem id non meruerim, quam quod est gravius cur inpetraverim mussitare.
Haec igitur prima lex amicitiae sanciatur, ut ab amicis honesta petamus, amicorum causa honesta faciamus, ne exspectemus quidem, dum rogemur; studium semper adsit, cunctatio absit; consilium vero dare audeamus libere. Plurimum in amicitia amicorum bene suadentium valeat auctoritas, eaque et adhibeatur ad monendum non modo aperte sed etiam acriter, si res postulabit, et adhibitae pareatur. Accedebant enim eius asperitati, ubi inminuta vel laesa amplitudo imperii dicebatur, et iracundae suspicionum quantitati proximorum cruentae blanditiae exaggerantium incidentia et dolere inpendio simulantium, si principis periclitetur vita, a cuius salute velut filo pendere statum orbis terrarum fictis vocibus exclamabant. Atque, ut Tullius ait, ut etiam ferae fame monitae plerumque ad eum locum ubi aliquando pastae sunt revertuntur, ita homines instar turbinis degressi montibus impeditis et arduis loca petivere mari confinia, per quae viis latebrosis sese convallibusque occultantes cum appeterent noctes luna etiam tum cornuta ideoque nondum solido splendore fulgente nauticos observabant quos cum in somnum sentirent effusos per ancoralia, quadrupedo gradu repentes seseque suspensis passibus iniectantes in scaphas eisdem sensim nihil opinantibus adsistebant et incendente aviditate saevitiam ne cedentium quidem ulli parcendo obtruncatis omnibus merces opimas velut viles nullis repugnantibus avertebant. haecque non diu sunt perpetrata. Itaque verae amicitiae difficillime reperiuntur in iis qui in honoribus reque publica versantur; ubi enim istum invenias qui honorem amici anteponat suo? Quid? Haec ut omittam, quam graves, quam difficiles plerisque videntur calamitatum societates! Ad quas non est facile inventu qui descendant. Quamquam Ennius recte. Ex his quidam aeternitati se commendari posse per statuas aestimantes eas ardenter adfectant quasi plus praemii de figmentis aereis sensu carentibus adepturi, quam ex conscientia honeste recteque factorum, easque auro curant inbracteari, quod Acilio Glabrioni delatum est primo, cum consiliis armisque regem superasset Antiochum. quam autem sit pulchrum exigua haec spernentem et minima ad ascensus verae gloriae tendere longos et arduos, ut memorat vates Ascraeus, Censorius Cato monstravit. qui interrogatus quam ob rem inter multos... statuam non haberet malo inquit ambigere bonos quam ob rem id non meruerim, quam quod est gravius cur inpetraverim mussitare.
DERRIERE L'ÉCRAN
PSEUDO ▬ Baka/Francky
AGE ▬ 25 piges
TU NOUS A TROUVÉ OU ? ▬ FORUMACTIF.
UN AUTRE COMPTE ▬ NOP.
LE PERSONNAGE DE TON AVATAR ▬ Magi ▬ Masrur
TU AS LU LE RÈGLEMENT ? ▬ Affirmatif !.
Bienvenue !



ON POURRA JOUER A LA BALLE ? STP DIS OUI DIS OUI DIS OUI

(Et bienvenue )



#9900CC
Bienvenue






   
   
   


Achillée murmure en peru, Aster gronde en darkgrey.


Bienvenue parmi nous, le perso' promet d'être grave intéressant ! Bon courage pour la suite :D







Bienvenue le plus beau des lycaons

On va faire de grandes choses toi et moi


code couleur : #0B3861


Bienvenue parmi nous ! Classe le vava


« Even if the morrow is barren of promises,
nothing shall forestall my return
»
« Invité, tu es le prochain sur ma liste »
Merci à tous ! Je tiens juste à signaler que la présentation est toujours en cours, les journées au boulot commençant ces temps-ci de bonne heure et se finissant tard, je réserve mon temps libre à dormir ahah. Dès que j'ai un trou je fini tout ça fissa !