Lost Kingdom  :: Personnage :: Présentations :: Présentations en cours

Akrys Sapasse? T'es bannis! [terminé]

Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant

Taibany Arkrys

Livreur

Identité

  • Race : Humain
  • Âge : 18 ans
  • Orientation sexuelle : Il ne s’est pas posé la question.
  • Situation personnelle : A une sœur
  • Nationalité : Nuevien

Points de caractéristiques

  • Physique :
  • Agilité :
  • Force :
  • Endurance :
  • (Techno)magie :
  • Mana :
  • Puissance :
  • Contrôle :

Compétences [0/3 slots]

À votre présentation, vous pouvez avoir jusqu'à trois compétences (mais une seule magie). Ces compétences peuvent être raciales, uniques, ou liées à l'utilisation de cristaux. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Les objets magiques tels que les Psyphers (armes) ou bien tout objet enchanté que vous inventerez (comme une armure magique par exemple) comptent pour une compétence par objet.

Persuasion :
Arkrys possède un fort pouvoir de persuasion. Il peut demander ou ordonner tout ce qui lui vient en tête à une cible à condition que celle-ci soit d’accord au préalable pour se laisser faire.
Etant quelqu’un très à l’écoute et ouvert à tous points de vue, il ne se sert jamais de son pouvoir pour gagner un débat. Et étant quelqu’un d’honnête il n’en abuse pas pour subtiliser des biens…. Enfaite il ne sait même pas qu’il a ce pouvoir.  

Téléportation :
Arkrys a la formidable capacité du déplacement instantané. D’un battement de cil, il disparaît et réapparaît… à un centimètre au maximum de sa position initiale.
Fort utile pour les esquives de projectile pouvant égratigner. Arkrys est très attaché à sa téléportation et s’obstine à l’utiliser constamment durant ses livraisons.

Lumière astrale:
Arkrys, tout comme sa sœur, peut dégager une aura lumineuse de son corps lorsqu’il est en contact avec sa jumelle. En revanche, cette compétence ne s’active qu’à la pleine lueur des rayons du soleil et déclenche de nombreux symptômes liés à leur allergie commune : vomissement, diarrhée et éruption de boutons. Cette compétence résume extrêmement bien l’efficacité et la puissance du Duo Arkrys/Kryssa.

Physique

Arkrys Taibany jeune Nuevien de 18 ans exerçant la profession de livreur et étant soucieux de réussir dans son domaine il se lance quotidiennement dans des randonnées pour mener à bien ses missions.

Constamment en mouvement il jouit d’une silhouette assez fine (pierre qui roule n’amasse pas mousse … et si la pierre était à livrer , pierre qui roule ne rapporte plus d’argent …). Mesurant un mètre soixante-quinze, il est de taille à surmonter ses tâches, transportant dans ses mains blanches et quelque peut terreuses les divers colis. Il est aussi amené à porter toutes sortes  objets sur son dos dans la mesure d’un poids raisonnable (les affaires les plus lourdes étant réservées aux fabuleux pouvoirs de sa jumelle.).  Ce blond jeune homme arborant un visage très amical sous entendant un soupçon de naïveté ne laisse en rien douter de sa dévotion et de son sérieux à la tâche. Ses yeux verts resplendissant à la lumière d’une torche permettant de subjuguer n’importe quel fétichiste de l’oculaire (la liste est surement limitée…) .Sur ce visage on peut également retrouver quelques légères marques disséminées ça et là  exposant sa témérité et son courage lui permettant de braver mille dangers (comme par exemple : aller chercher la fameuse pierre roulante  qui aurait pu lui échapper en atterrissant dans  les ronces…).

La partie supérieure de son corps n’est pas particulièrement musclée (son exercice quotidien étant constitué de marche il n’aurait que faire d’une musculature de divinité grecque.) il n’était pas non plus maigrelet. Ses jambes  sont quant à elle légèrement musclées, elles laissent transparaitre une bonne endurance pour tout ce qui est course et marche mais ne sont pas vraiment taillées pour des démonstrations de puissance. Le tout est  assez bien harmonisé il n’a pas la carrure d’un mercenaire   mais ne parait pas faible pour autant.

Caractère


Arkrys est un jeune homme calme conciliant et positif. Néanmoins assez naïf il n’a pas conscience du danger ou de la gravité de ses actes pouvant engendrer des catastrophes entachant sa réputation et celle de l’affaire qu’il détient avec sa sœur. Inséparable de cette dernière qui est à ses yeux la personne la plus réconfortante qu’il connaisse, il est empli d’amour fraternel et ne peut passer plus de quelque heure sans sa présence.

Volontaire et plein d’ambition, il souhaite prouver au monde entier que lui et sa sœur ont de grandes qualités et de grands pouvoirs. Il attend impatiemment le développement de sa téléportation et l’utilise constamment en espérant que cet entrainement quotidien puisse accélérer le processus.
Face à une situation de crise il saura répondre par la panique ou le courage … Cette réaction dépendra surement de la crise en question. Arkrys n’est pas très empathiques vis-à-vis des autres (excepté sa sœur), ce manque de compassion est la trace de leur enfance qui est parsemée des souvenirs de personnes les méprisant ou les évitant. Il n’hésiterait pas à laisser tout tomber si cela allait à l’encontre de la relation avec sa sœur. Il se laisse également facilement attendrir part cette dernière qui, espérons pour lui n’aura pas goût à en abuser.

En conclusion, on peut dire que ce n'est pas quelqu'un de foncièrement méchant, mais il vit un peu déconnecté de la réalité malgré le fait qu'il pense avoir les pieds sur terre. En fait, il se trouve surtout à côté de Kryssa, et ce n'est pas spécialement une bonne chose pour leur entourage. On ne peut en revanche pas leur enlever le fait qu'ils soient motivés, et le jeune Arkrys l'est même bien plus que sa jumelle car il ne désespère pas qu'un jour, leur petit commerce de livraison s'agrandisse et devienne une référence célèbre dans le domaine.

Histoire

L’histoire commence au sein d’un petit village de Nueva. Les habitants le peuplant étaient des êtres humbles, travailleurs et courageux. Ils s’adonnaient à toutes sortes d’activités manuelles pouvant permettre au village de survivre quasiment en autarcie…. (Bon d’accord ils cultivaient des champs et allaient chasser mais c’est plus joli quand c’est romancé).  La vie n’y était pas toujours facile, le village était renfermé sur lui-même, enclavé par la  forêt et aucun des habitants n’avait l’envie de fouler la terre des grandes villes (c’est donc la description parfaite du trou paumé). Dans ce lieu très communautaire une particularité subsistait : L’absence quasi totale d’êtres pourvus de magie. Le seul de leur représentant  alimenté de mana était un vieil homme, un ancien du village faisant partie d’une des plus vieilles lignées de celui-ci.  Archibald Taibany surnommé « l’oracle » part ses paires. Un nom classieux, pour un pouvoir rare, celui de percevoir l’avenir à travers des prophéties ! Son pouvoir fut reconnu à de nombreuses reprises et il alerta le village de nombreuses catastrophes qui auraient pu causer son  extinction. Les enfants du village étaient bercés  par les   légendes d’Archibald ! Sa plus grande prédiction était celle du déluge de l’an 347 ! Ce qu’elle raconte ?  Une tempête grondante,  une pluie meurtrière, un Hérault des dieux faisant émigrer le village vers les hauteurs, des morts, des larmes, du sang !!! …. Les légendes sont fabuleuses, tous les villageois connaissaient celle-ci, seul Archibald est l’homme le plus âgé du village savait que ce déluge était plutôt une averse et que les seuls pertes humaines de cette histoire furent causées par l’escapade périlleuse entreprise par le village pour fuir cette petite pluie printanière (ma fois fort agréable en cette saison.). Quoi qu’il en soit Archibald était une grande figure du village et il porta le nom des Taibany au plus haut de sa popularité (il parait même que ce nom résonne dans la foret *Taibany …*. ah ? et bien  non ça marche pas…).
La dernière prévision de l’oracle était l’arrivée de jumeaux aux pouvoirs grandioses, un duo pouvant rendre le village formidablement  plus prospère (et plus attrayant car pour le moment ce n’est pas fameux…) pas un mais deux mages surpuissants ! La vision était très claire « le 29 … Le 29 février, deux enfants, une formidable puissance… une lumière astrale éblouissante,  une télékinésie hors du commun pouvant soulever des montagnes, une invisibilité totale,  un pouvoir de téléportation n’ayant aucune limite et une force d’esprit pouvant avoir le dessus sur n’importe quelle entité…. » (Déluge => petite pluie  on se rappelle de ça ...). C’est dans la famille Taibany que ce duo naitra, personne au village n’était surpris, après tous si  de grands mages devaient naître, ils seraient forcément descendant direct de la lignée Taibany.

C’est lors de du 29 février de l’an 400 que les deux prodiges naquirent. Quel spectacle fut leur naissance un jour inoubliable. Tous les villageois s’étaient réunis pour fêter cet évènement et tout le monde  était enthousiaste à l’idée de voir les nouveaux nés Arkrys et Kryssa. Ces noms revenaient à plusieurs reprises dans la bouche de chacun. Peut-être seraient-ils  tellement puissants que leurs pouvoir se déclencheraient  immédiatement ? Un jour inoubliable disions-nous…un attroupement de villageois attendant la fin de l’accouchement, réuni devant la maison taibainy préparant les festivités  pour la soirée, un attroupement le temps d’un accouchement… un accouchement de 14H …Les enfants étaient déjà récalcitrants à l’idée de sortir voir le monde.

Lorsqu’ils décidèrent enfin de pointer le bout de leurs…. Pieds ? Tête ? On ne pouvait définir ce qu’était ce sac de nœuds. Ce qu’on pouvait voir en revanche c’était que les deux enfants se tenaient la main et … une description détaillée ne serait pas du gout de tout le monde … la scène n’était pas aussi rayonnante que prévu initialement. Le village était , à la fois soulagé que ça soit terminé , effaré de ce qui avait été engendré , dégouté de ce qu’il voyait et embarrassé de ce qu’il sentait … Les deux bébés étaient nés main dans la main , recouverts entièrement de boutons , qui apparaissaient à vue d’œil murissaient puis disparaissaient dans une explosion de pus d’un blanc si pur , d’un suintant si doux qu’il en serait presque embellissant   … Leur peau  oscillait entre le rouge de la maturité des boutons et le blanc du pus dégoulinant le long des cratères laissés par ces pustules et à l’explosion très précise du 52 ième bouton d’arkrys, les enfants se mirent à pleurer, ouvrant grand la bouche pour laisser échapper un gémissement… Unis dans cette épreuve les deux jumeaux serrèrent leurs doigts  comme pour  mutuellement se soutenir, leur mère tentait tant bien que mal de les calmer puis kryssa commença à émettre de drôles de son, d’abord un léger rot, puis une flot de bille intestinale, si intense qu’on pourrait penser qu’elle  vomissait tout le liquide de son petit corps. Une bassine ne pourrait contenir ce dégueulie d’une enfant n’ayant pourtant encore rien avalé. Comme par imitation arkrys se mit à vomir également … leurs mère trempée, mais bienveillante  demanda tout de même à son mari de les garder quelques minutes le temps de se laver … à nouveau.  

Devançant leur père  , le grand père Archibald  se proposa de tenir les deux petites terreurs enfin calmées . Il les tint quelques minutes puis eu l’impression de devenir fou… les bébés avaient grossi en un éclair ? Non … pourtant ils paraissaient plus lourds. Une odeur fétide provenant de leurs lange arriva jusqu’aux narines de leurs grand père, qui sentit couler le long de ses bras  un filet de liquide roulant jusqu’au coude et tombant goutte à goutte sur le planché *ploc…ploc….ploc*, les gouttelettes marrons aussi malodorantes que chaleureuses  n’avaient pas l’air de dégouter le grand-père, trop attendri par l’émotion de tenir entre ses mains ses petits prodiges. Lui n’était pas dérangé, par contre attroupé à la fenêtre, un village entier se bouchait les narines se retenant d’imiter la deuxième actions des nouveaux nés. Quelques petits commentaires  proliféraient dans la troupe. Certains commentaires moins discrets que d’autre parvenaient aux oreilles du grand père

« Ce sont ces deux sacs à caca qui doivent nous sauver ? »

Les critiques envers ses deux nouveaux chouchous n’étaient pas au gout de leur grand-père qui décida de les défendre.
«  Ne vous inquiétez pas ces enfants quand ils seront plus âgés seront capables de prouesses extraordinaires, la prophétie était très claire au sujet de leurs pouvoirs !! Laissons nos futurs héros se reposer et allons fêter cet heureux évènement ! »
Ce fut donc les premiers pas de Arkrys et de Kryssa dans ce monde.

La suite de cette histoire est focalisée sur les deux morv…. Enfants de la prophétie.  Leurs enfance ne fut pas de tout repos… Etant frappés d’un mal encore inconnu des soigneurs  il aurait été plus facile pour eux de vivre avec une certaine distance de sécurité … Seulement la complicité naturelle  de ces deux enfants était si forte qu’ils ne pouvaient  s’empêcher de jouer ensemble et de constamment se coller … Il y  avait une puissante  attraction entre eux … C’est parfois beau les liens qui peuvent unir deux êtres  mais dans ce cas précis, on aurait plutôt dit un mauvais sort jeté par une vieille sorcière  aigrie pour   s’esclaffer devant un  spectacle de mauvais gout. Les  « légères » contreparties de leur attachement ne les aidaient  malheureusement pas à briller en société. Les quelques enfants  de leurs âges furent rapidement lassés de prendre des douches à répétitions à causes des quelques accidents  occasionnés par le contact entre les jumeaux.
C’est donc sans surprise que les deux  arrosoirs se retrouvaient seuls sur le gazon lors de leurs parties de balles, de cache-cache, de combat de lutte gréco-romaine (ce n’était pas leur meilleure idée….) ou tout simplement lors de leurs anniversaires.  
Le jour de leurs 8 ans (ou 2 ans si l’on est  psychorigide avec la date sacrée du 29 février …) une petite fête avait été organisée comme chaque année pour Arkrys et Kryssa par leurs parents et leur grand papi. Tout avait été prévu pour que la soirée se passe parfaitement pour les deux petites mer…veilles.
Cadeaux, gâteaux, bougies, tenues de rechange et seau à vomis.  Les parents avaient pris le coup de main ! La fête se déroulait parfaitement après le repas et les cadeaux, les deux enfants allèrent jouer à chat (c’est en effet pas leurs meilleure idée non plus….) . C’était à Arkrys d’attraper Kryssa cette fois ci ! Une course effrénée se lança dans la maison ! La petite Kryssa  maintenait  une exacte  distance avec son frère, on aurait dit que les deux couraient exactement à la même vitesse ! Lassée de tourner en rond elle s’aventura  dans un couloir  débouchant sur une fenêtre qu’elle comptait emprunter pour rejoindre l’extérieur ! Arrivée à la fenêtre la maman stoppa net son élan «  il est trop tard pour sortir dehors restez dans la maison ! ».   Mince ! Kryssa était piégée son frère arrivait sur elle à  vive allure ! Frustrée de s’être fait avoir de la sorte elle ferma les yeux souhaitant pouvoir disparaitre de ce couloir ... ne pas avoir tourné dans ce cul de sac et puis elle repensa  à  sa journée : cette balade au bord de la  forêt avec son frère, le vieux menuisier qui avait fait une superbe table et aussi le …Bon il en met du temps Arkrys à l’attraper ! elle ouvrit les yeux et elle vit son frère en train de chercher partout en rouspétant «  mais  elle a disparu ??!! » , il chercha activement dans le couloir mais l’idée de laisser à sa sœur l’occasion de lui échapper alors qu’il était si près du but   l’horripilait. Il devait chercher partout à la fois…  « là ! la commode ! Non…. » Il tournait la tête dans chaque recoin de la pièce pour  voir toutes les cachettes possibles,  il voulut courir le plus vite possible  afin de ne pas laisser à sa sœur le temps de se défiler ! Vite le placard ! vite sous la table ! vite le salon ! Il ne se rendait pas compte qu’il atteignait chaque point en une fraction de seconde.  Seuls les adultes et Kryssa  constataient que Arkrys  ne courrait pas, il se téléportait ! Le grand père sauta de joie « Enfin ! les pouvoirs de la prophéties font leur apparition ! Arkrys se téléporte et sa sœur est devenue invisible ! Vive nos puissants mages ! ». Voyant l’enthousiasme et l’euphorie de leurs parents les deux enfants se sentirent fièrs d’eux bien qu’ils n’aient pas tout à fait compris pourquoi ! Mais le fait d’avoir des pouvoirs les réjouissait également ! « Trop cool ! »  S’exclama Kryssa « Ouai ! Hight five ! » Lança Arkrys. Les deux mages joignirent leurs mains, ce qui fit surgir une Lumière intense mais qui ne gênait pas la vue. Cette lumière éclaira tous les recoins sombres de la pièce mais était également chaude et apaisante. Baignés de cette lumière on se sentait bien,  en sécurité de tout, un endroit où aucun conflit ne serait possible rien n’existe à part la tranquillité.
Les jours suivants, leurs pouvoirs semblaient s’être envolés. Mais la démonstration de puissance des enfants présageait que la prophétie se réalisait. Le grand père rassura les parents en disant que leurs pouvoirs reviendraient plus tard et que la prochaine manifestation serait certainement encore plus spectaculaire que celle-ci.
Des années passèrent depuis,  leur maladie étaient toujours présente mais les soigneurs du village finirent à force de tests, par diagnostiquer leur maladie. Ils  étaient violemment allergiques l’un envers l’autre et le moindre contact déclenchait leurs maux. Sachant cela  ils arrivaient à réduire le nombre d’accidents bien que leurs combats de  lutte gréco-romaine leurs manqueraient. Il leur était enfin possible de jouer avec d’autres jeunes sans risques. Mais le village étant une petite communauté les seuls jeunes de leur âge avaient encore quelques réticences à renouveler l’expérience à cause de certains traumatismes.  
Le jour de leurs 12 ans (ou 3 ans si……)  Le miracle se produisit de nouveau. Lors d’une petite fête avec cette fois quelques amis en plus qui ont accepté de venir. Arkrys retrouvant sa téléportation s’amusait à se déplacer un peu partout. Malheureusement il ne maitrisait pas parfaitement son point d’atterrissage et apparut  face à Kryssa, prêt de l’énorme gâteau préparé par leur mère. Un faux mouvement le  fit tanguer jusqu’à enclencher une chute qui allait s’avérer surement forte en punition pour les deux jumeaux car même si la pauvre Kryssa n’avait fait qu’être témoin tout était  équitable entre eux au sein du foyer. Kryssa redoutant d’avance toutes les conséquences de cette chute  essaya de le rattraper mais elle était trop loin … ce fichu gâteau il suffirait qu’il ne tombe pas ! Et à 30 cm du sol, le gâteau se figea dans les airs. Kryssa réussit  à faire revenir le gâteau à son point initial devant les yeux   euphoriques des parents ayant assistés à la scène. Arkrys regarda sa sœur, ébahi, et  lui lança «  trop cool !! », Au fond de lui il était un peu jaloux de ne pas avoir eu de nouveau pouvoir. Mais ce n’était pas grave car toute la soirée durant, on lui accordait tout ce qu’il désirait car c’était son anniversaire. Même les choses les plus folles il n’y croyait pas, Il avait demandé à papi Archibald d’aller déclencher une bataille d’eau en arrosant tout le monde et il l’avait fait sans broncher ! C’était surprenant qu’il accepte cela d’ailleurs, lui qui était si traditionnel et plutôt vieux jeu.  Pendant ce temps  toute la suite de la soirée a  été une succession de tests  pour voir jusqu’où le pouvoir de Kryssa s’étendait. Elle réussit avec une facilité déconcertante  à soulever des tables, des rochers  et toutes sortes d’objets dépassant plusieurs centaines de kilos à plus de 50 m de hauteur. Elle réussit à freiner un oiseau en pleine courses. C’est en fin de soirée que leur mère un peu éméchée par l’alcool décida de faire le grand saut ! Elle  monta sur le haut buffet  et demanda à Kryssa de la rattraper, le père Taibany tenta de l’en empêcher car le risque était trop grand mais Arkrys lui demanda de la laisser faire « ça pourrait être amusant ! »  Ne pouvant rien refuser à son fils le jour de son anniversaire pas même la vie de sa femme, il la laissa monter risquant sa vie de manière stupide. Tout cela aurait été trop facile pour Kryssa si seulement l’horloge n’indiquait 23h59... et telle la robe de cendrillon, ses pouvoirs commencèrent à s’estomper à l’approche du 1 er mars.
Kryssa pleine d’assurance lança le décompte « CINQ... QUATRE... TROIS... DEUX... UN... POUR KRYSSA ALLEZ ALLEZ ! »

La foule était concentrée sur la magnifique et puissante Kryssa qui s’apprêtait à faire jaillir un flux phénoménal de mana. La mère se jeta  les yeux fermés prête à se faire rattraper ! Kryssa ayant pratiqué la télékinésie toute la soirée savait comment ça allait se passer : «  Maman saute, je me concentre un tout petit peu pour la rattraper et … ça marche pas ?? Comment ça ? Ça ne marche pas !!? ». En effet le mana généré par la plus grande télékinésie des environs (cette phrase reste vraie vue qu’elle est la seule !) fut tellement imposant et foudroyant qu’il s’étendit sur l’incroyable distance de 20 (pas 10  pas 15 mais 20 !) cm. Elle fit léviter quelques miettes de gâteaux restants  dans l’assiette devant elle. Sa mère fut rattrapée de justesse part la table qui se brisa en  même temps que son cou. Les regards qui étaient fixés sur Kryssa se retournèrent vers le corps inanimé et désarticulé de la mère Taibany qui mourut avec le sourire et la satisfaction d’avoir engendré les deux  plus grands mages de ce siècle.

Le pauvre Archibald regardant sa galette de fille recouvrir le sol de rouge du à l’écoulement sanguinolent du liquide à travers les pores  explosés de sa fille, fut épris d’une telle tristesse qu’il tenta de l’exprimer, mais rien ne sortait, il suffoquait et manquait d’air. Le père Taibany tenta de lui assainir des claques dans le dos afin de pouvoir l’aider. Mais rien n’y faisait l’homme semblait se noyer de larmes coulant à l’intérieur de lui. Etouffé par cet afflux de pleurs et submergé par la tristesse de la perte de sa fille. Il tomba raide mort, son cœur s’arrêta et la dernière chose  qu’il aperçut c’est sa petite fille n’ayant pas su rattraper sa mère… Sa vision se brouilla, son cerveau lui envoya comme dernières images une rediffusion de sa prophétie préférée. Celle qui concerne ses petits-enfants et leurs formidables capacités.
Cette soirée signa la mort de 2 membres de la famille Taibany dont  celle de « l’oracle ». Ce fut un grand deuil pour tout le village, bien que tout le monde s’accordait à dire que Kryssa ne pouvait être tenue pour responsable, la culpabilité la rongeait et on la rongera des années. Elle se voyait comme la « méchante » de l’histoire  qui avait tué sa mère et son grand père. La responsabilité d’Arkrys dans cette histoire passa inaperçu.  
Quelques semaines après le drame, le village organisait son annuel concours de  tir à l’arc. C’était la première année où Arkrys pouvait participer et son père était très fier de lui. Peut-être trop. En réalité il y allait à  contre cœur, la pression de son papa était sur ses épaules, lui qui avait déjà gagné plusieurs années consécutives ce concours … Pour s’entrainer Arkrys banda son arc plusieurs fois à la suite. Puis il s’apprêta à tirer une flèche sur une des cibles. Son père lui cria «  Non, non ce n’est pas ton tour attend ! ». «*Gloups* » il faisait déjà une erreur avant même de commencer. Il attendit qu’on l’appelle pour sa première tentative. Malheureusement le talent du père taibany ne lui avait pas été transmis, sa première flèche fit  deux mètres puis se planta dans de sol. Sa performance était bien loin  derrière les participants les moins à l’aise. La foule se tordait de rire face à son ridicule tire. Ce n’était pas méchant, il y avait juste un trop grand décalage entre les attentes et la réalité. Tremblotant il banda son arc pour décocher sa deuxième flèche. Son père l’appela pour lui donner une indication… mais le stresse le submergeait, il ne pouvait pas bouger . Son papa l’appelait encore et encore pour qu’il tourne la tête « Arkrys ! HOUHOU Arkrys !! » , Arkrys se tourna vers son père. Conscient du danger que représentait cet arc, le père Taibany perdit son sang-froid et se mit à crier sur Arkrys qui de son  côté   n’avait qu’une  envie celle de  disparaitre … Mais oui ! C’était la solution !! Il se concentra pour se téléporter le plus loin possible ! Seulement… il ne se déplaça que de quelques millimètres sur le côté sans son arc, ce qui fit relâcher la tension de la corde qui décocha la flèche. Elle transcenda les airs, près de trente-cinq mètres de distance.  Un tir parfait touchant le plein cœur de la cible. Quel dommage que la cible en question fut son père. La flèche le transperça de part en part en emportant un ventricule avec elle. Le père cracha une petite dose de sang sur Kryssa qui était à côté de lui avant de s’effondrer,  une revanche de la vie qui faisait échos à leurs naissances, (le vomis tout ça tout ça…) . Kryssa  savait que son frère se sentait responsable de ce tragique  accident  (d’ailleurs elle  n’a absolument pas tenté d’arrêter le projectile.) , au fond d’elle la souffrance de son frère l’aida à apaiser la culpabilité qu’elle trainait. Elle se disait qu’ils étaient d’eux à avoir commis l’irréparable et elle savait que cette épreuve les rapprocherait.

A la suite de ce drame qui replongea le village en deuil, les deux orphelins savaient que leurs présences étaient devenues synonyme de malheur et de poisse totale ! Voulant laver leur image et se faire pardonner par leur communauté. Une idée leur traversa l’esprit, sachant que leurs pouvoirs existaient et pouvait se montrer très puissant,  ils pourraient s’en servir pour moderniser le village en le faisant communiquer et commercer avec les grandes villes. Ils décidèrent alors de former une petite entreprise de livraison, misant toute la communication sur leurs capacités : téléportation instantanée permettant d’établir rapidement des contrats ou d’effectuer des livraisons, transport de marchandise quel que soit leur poids  grâce à la télékinésie. Arkrys, grâce  à ses talents de négociateur devait trouver les contrats et parfois faire preuve de persuasion pour convaincre les gens d’investir pour leur entreprise (il a tout de même réussit de quelques fois à glaner quelque sous aux anciens du village qui n’ont plus la patience d’écouter ces fantaisies…). Ils réussirent à dégoter un ou deux contrats assez faciles ( qui ne nécessitait pas leurs pouvoir du tout)  et à les remplir à temps ( de justesse certes mais à temps) ce qui leurs donna une petite réputation. Rapidement le village qui souhaitait enfin  se développer misa gros sur leur entreprise et très vites Arkrys et Kryssa furent submergés de contrat… Seulement la téléportation n’étant pas très efficace ces temps-ci (1,00001 cm de distance maximum  mesurée avec les outils les plus sophistiqués s’il vous plait !) et la télékinésie pas tout à fait à hauteur des attentes, l’entreprise ne pouvait pas honorer les livraisons. Le village s’est retrouvé dans une crise financière, suivit d’une famine. Les villageois solidaires dans cette crise, affirmant qu’ils ne laisseraient personne derrière, unirent leurs voix tels un seul homme pour demander à Kryssa et Arkrys de bien vouloir déguerpir pour toujours sous peine de se trouver suspendu à un pommier.
Allant de village en village, les jumeaux, mages, orphelins, parricides, en-detteurs de village, livreurs,  tentaient de faire prospérer leur commerce. Mais, ne pouvant quasiment jamais honorer leurs contrats, ils se firent une petite réputation d’escrocs et de boulets (un des deux qualificatifs est vrai, saurez-vous trouver lequel ?). Ils ont à présent dix-huit ans et continuent d’errer de village en village afin de  relancer leur commerce.

Profil

  • Pseudo : bara#5597
  • Âge : 22 ans
  • Tu nous as trouvé où ? Sur discord
  • Un autre compte ? Un autre personnage sur le forum ? Non
  • Personnage de l'avatar : Len Kagamine
  • As-tu lu le réglement ? wi
Copyright ©️ Maître du Jeu de Lost Kingdom
Welcome !



Oh mon dieu, il est là. IL EST LA. Et avec des pouvoirs à vous couper le sifflet.
Bienvenue officiellement Bara !