Lost Kingdom  :: Personnage :: Présentations :: Présentations validées :: Civils

Rika Eriézaké

Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant

Eriézaké Rika

Civil, Comportementaliste & Dresseuse

Identité

  • Race : Humain
  • Âge : 19 ans
  • Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
  • Situation personnelle : Célibataire
  • Nationalité : Mearienne

Points de caractéristiques

  • Physique :
  • Agilité :
  • Force :
  • Endurance :
  • (Techno)magie :
  • Mana :
  • Puissance :
  • Contrôle :

Compétences [3/3 slots]

Capacité magique : Influences phéromonales
Au plus profond de vous, votre instinct vous intime de vous calmer. Vous cessez d’être agressif. Petit à petit, non seulement vous devenez plus paisible, mais votre colère s’évapore, votre haine s’amenuise pour qu’enfin, vous atteigniez la pleine sérénité.
C’est le mana de Rika qui vous enveloppe. Comme dans une couverture chaude. Comme dans le ventre protecteur de votre mère. Comme dans la chaleur de votre œuf. Tels des phéromones qu’elle aurait émises, le message qu’elle envoie est clair : calme, pardon et paix.

Il s’agit de la première et seule interaction que Rika sache générer… et elle ne contrôle pas ce pouvoir. Elle ignore jusqu’à son existence. Il se déclenche naturellement lorsque la jeune femme est tendue, crispée ; c’est une sorte de protection qui a pour effet de la rassurer. Mais peu d’espèces sont sensibles à ces phéromones, les humains ayant quasiment perdu cette capacité à ressentir les choses, leur environnement. Davantage encore pour les Nations qui se sont éloignées de la nature. En revanche, chez les animaux ou ceux qui possèdent une part animale, cela fonctionne du feu de dieu.
Et, croyez-moi, pour leur plus grand plaisir.

Capacité mentale : Mémoire associative
Son fonctionnement est simple : quand elle doit enregistrer une information, tous ses sens sont mis à contribution. Un son n’est pas qu’un son, mais également une couleur. Une odeur n’est pas qu’une odeur, mais également un nombre. Dans son cerveau, ce n’est pas un moyen mnémotechnique pour se rappeler… c’est une évidence.

Un « 57 jade » ne serait alors que le souffle du vent berçant une fleur de Lys… sa préférée.
Alors que le « blanc » et le « 1 » désignent respectivement l’odeur et la voix de la première référence qu’elle a choisie : Eloenne.

Voilà comment Rika fait pour tout enregistrer.

Capacité physique : L’odorat et l’oreille absolus
Elle possède un nez très fin qui lui permet de facilement discerner les odeurs. Un animal, une fleur, un parfum… si elle l’a déjà rencontré, elle saura l’identifier. Elle est également capable de déceler un changement d’odeur, correspondant à un changement d’humeur. Attention cependant : les odeurs ne donnent pas d’information en elles-mêmes, c’est Rika qui leur attribue telle ou telle propriété.
Même chose pour les sons.

Physique

Cette petite blonde aux yeux bleus est loin d’être coquette… et loin d’être une maniaque de la propreté. Se laissant souvent approcher par des animaux, il n’est pas rare qu’elle porte une trace de patte boueuse sur sa peau ou ses vêtements – habits qu’elle préfère de couleur noire pour cette même raison. Mais elle se lave minutieusement tous les jours, ne vous inquiétez pas pour ça.

Culminant à un mètre soixante-deux donc, Rika est une femme à la silhouette fluette. Son corps est peu musclé, certes, mais il reste ferme et loin d’être fragile. De par son travail, la dresseuse doit parfois en découdre avec tout type de créature, ou simplement les pourchasser pour les rattraper : elle est donc rapide, endurante, et peut se contorsionner pour accéder aux endroits les plus exigus. Mais ce n’est pas tout, car sa petite taille lui permet également de se faufiler et se cacher assez facilement. Inutile contre les animaux avec un bon flair, mais très pratique face à ceux qui ne se fient qu’à leurs yeux.
Pour protéger ses mains des griffures, la jeune femme porte des bandelettes ainsi que des mitaines. Celles-ci ne recouvrent pas ses doigts afin que sa peau reste en contact direct avec celle des animaux. Nombre d’entre eux préfèrent d’ailleurs renifler des doigts nus plutôt que des gants, quand on approche notre main pour les caresser.

Une longue chevelure blonde sur laquelle trône un lys fraichement cueilli tous les matins, des yeux bleus profonds, des joues qui rosissent facilement… son visage et son expression neutre parlent pour elle : Rika transpire la naïveté. À force qu’on lui dise, elle le sait... mais comment faire pour ne pas s’émerveiller devant ce que les autres ont à vous apprendre ? Comment ne plus avoir cet air interrogatif, coquebin, encré sur le visage ? Si seulement passer son temps dehors pouvait aider sa peau à bronzer… pouvait masquer ces rougissements répétés… mais rien à faire : elle reste pâle comme neige. Et quels que soient ses efforts, elle n’arrivera jamais à simuler une mine renfrognée.

Côté vestimentaire, Rika préfère porter des robes noires assez courtes et légères, pour toutes les raisons citées précédemment : masquer la boue, se laisser renifler plus facilement, bronzer un peu, se mouvoir librement. S’il fait froid, ou pour d’autres occasion, elle portera un large manteau par-dessus, ni plus ni moins. Manteau qu’elle retirera dès qu’elle n’en aura plus l’utilité.
Pour finir, il n’est pas rare qu’elle ne porte ni collants, ni chaussettes, ni chaussures, aimant particulièrement sentir la fraicheur de l’herbe sous la plante de ses pieds.

Caractère

C’est une femme assez naïve et pas très futée dans l’ensemble. Elle comprend assez mal le second degré, et prend tout ce qu’on lui dit ou demande au pied de la lettre. L’avantage, c’est qu’elle est également très franche et peu encline à mentir ou cacher une vérité… et ça se remarque rapidement, pour le meilleur comme pour le pire.
Pour quelqu’un d’attentif, Rika est un livre grand ouvert.

Côté personnalité, c’est une vraie enfant de la religion : gentille, souriante, prête à aider son prochain et à mourir pour sa Nation. Quelqu’un de, somme toute, pétillant et très rafraichissant. Elle aime le partage, le don de soi, aime également apprendre et s’instruire, découvrir, expérimenter. Elle affectionne tout particulièrement que les gens parlent de leur vécu, racontent leurs souvenirs, qu’ils s’ouvrent à elle… et pour qu’ils lâchent le morceau, elle n’hésite pas à les bombarder de questions. Si ça peut lui éviter de parler d’elle-même, exercice qu’elle répugne, c’est encore mieux. Rika peut de ce fait, aux yeux de ses interlocuteurs, paraitre intrusive et trop insistante… elle le sait. Si son excitation n’obstrue pas son jugement, elle pourra s’excuser et se rattraper. Difficile néanmoins de se contrôler.

À propos de son métier, si Rika est devenue comportementaliste, c’est parce qu’elle possède une qualité innée, véritable don des dieux : elle est très observatrice. Il lui suffit de quelques jours, voire heures, pour comprendre le comportement de n’importe quel animal nouvellement rencontré. L’enregistrer pour l’expliquer, pour le reproduire et même pour communiquer avec lui. Grâce à sa mémoire, tout ce qu’elle apprend reste stocké dans son cerveau… et cette mémoire, elle l’exerce tous les jours en enregistrant toujours plus d’informations. Le fait de cerner les animaux lui permet également de mieux comprendre le côté animal des Hybrides, comportement sauvage et naturel qu’elle adore étudier.

Rika est totalement ignorante quant à ses capacités magiques, à quel point son corps peut déborder de mana. Elle n’en a pas conscience et personne ne lui a jamais fait remarquer. Elle pense être une femme simple, classique, tout ce qu’il y a de plus normal… et en définitive, c’est ce qu’elle est.
Observatrice quand il s’agit des autres, aveugle quand il s’agit d’elle-même.

Parmi ses principes fondamentaux, on compte :

  • L’impossibilité de refuser de l’aide à quelqu’un dans le besoin.
  • La nécessité de recueillir les humains et les animaux abandonnés.
  • Garder les secrets de chacun enfouis au plus profond d’elle-même et ne jamais les révéler.


Pour terminer, un mot sur ses relations sentimentales avec les autres : Rika est une femme très fermée. Elle ne s’implique émotionnellement que très rarement, préférant garder les gens au statut de « connaissances ». Ce qui n’empêche pas de véritables amitiés !
Il vous faudra juste voir et décoder… car jamais elle ne vous parlera de ses émotions.

Histoire

Il y a 19 ans, jour pour jour, naissaient Rika et Eloenne dans une province reculée de  Mearian. Ces deux fillettes vécurent dans et pour la religion jusqu’à leurs 7 ans, année où elles entrèrent finalement dans le couvent local. Avant même qu’elles ne se rencontrent, au troisième jour, les parents d’Eloenne décédèrent soudainement ; aux yeux des dieux, leur rôle était sans doute terminé.

« Un enfant, tu auras. Jusqu’à ses 7 ans, tu l’élèveras. Puis dans un couvent, tu l’enverras. »
Destinée selon un Dieu ; Les songes de Rika

Devant la peine et les pleurs de cette jeune fille contrainte de quitter les lieux faute d’argent, destinée à vivre dans la rue, abandonnée… notre Rika au grand cœur l’achète contre une poignée de bonbons. Acheter ? C’est quelque chose qu’elle avait vu faire, dans son entourage : on achète des gens pour qu’ils intègrent notre famille. En retour, les achetés sont heureux de tout faire pour remercier ceux qui ont déboursé quelque chose de précieux pour les acquérir… en l’occurrence, de délicieux bonbons. Et pour pouvoir payer les études d’Eloenne, les deux fillettes rendraient service au couvent en effectuant des tâches ménagères. À elles deux, elles réuniraient alors la somme nécessaire pour que la pauvre orpheline puisse poursuivre ses études et subvenir à ses besoins.
Ainsi débute réellement l’histoire de ces êtres, liés pour toujours par la volonté des dieux.

Au bout d’une semaine, elles ont fait le tour de la personnalité de l’autre… et ce qui est frappant, c’est à quel point les dieux ont bien fait les choses. Elles se ressemblent tellement ! Nées le même jour, toutes les deux folles de bonbons… le physique peut bien être différent, intérieurement, elles se sentent identiques. Sœurs. Bien qu’Eloenne se sente redevable, au point de tout faire pour plaire et être agréable à sa « maîtresse »… lui être utile jusqu’à la fin de ses jours.

Au bout d’un mois, les premières économies sont faites : elles ont même plus d’argent de poche que nécessaire. Le surplus servira pour s’offrir quelques cadeaux, jouets et autres livres pour tenter de comprendre ce qu’est réellement Eloenne. Parce que oui, une femme avec des ailes dans le dos et des plumes au niveau des poignets et des chevilles, ça ne court pas les rues. C’est peut-être un Ange ?

Au bout d’un an, les hypothèses sont concluantes : elle n’est pas Ange, elle est hybride Colombe blanche. Le physique ressemble, mais les différences sont nombreuses… quand bien même elles ne sautent pas aux yeux, tant les Anges ont tous leurs particularités. Une hybride en Mearian ? Ce n’est pas ce qu’il y a de plus répandu… alors pour lui éviter des regards insistants, elles vont continuer de prétendre qu’Eloenne est une Ange.
Cet exercice de déduction a été bénéfique pour Rika, plutôt mauvaise élève au couvent : elle s’est trouvé une passion. Observer les oiseaux et voir si son amie présente quelques attitudes similaires. La tête constamment levée vers le ciel, comme si elle voulait prendre son envol ou sentir l’air glisser sur ses joues. Cette envie de liberté. De propreté également, car contrairement à Rika, elle passe beaucoup de temps à se prélasser dans son bain. Enfin… sa fragilité, cette façon d’être si facilement effrayée, marquée à vie par un évènement. Il a suffi qu’un chat approche d’elle, les griffes sorties, pour qu’elle devienne phobique de tout type de Félins. Entre elle et eux, ce n’est pas le grand amour…

Alors, Rika a commencé à étudier ces Félidés. Comment les écarter d’Eloenne ? Qu’est-ce qui pourrait effrayer les chats au point de les empêcher d’approcher ? Ou juste les indisposer ? La réponse n’est pas apparue spontanément… tant ces créatures ont l’air d’être au-dessus de tout. Des quasi-superprédateurs. Mais par hasard, un jour, suivant une chatte dans une vaste prairie, la jeune femme s’est aperçue que celle-ci… contournait un espace bien précis. S’approchant à son tour, Rika guetta la présence d’un animal. Rien. Ce n’était pas une présence animale qui l’avait indisposé… mais une odeur. Une plante, qui avait agit comme un mur physique.
L’étude de la flore pourrait lui permettre de comprendre les animaux mieux encore.

Quelques jours plus tard, Rika plaçait une fleur de géranium dans la chevelure d’Eloenne et lui expliquait ses effets repoussoirs sur les félins. Quelques jours plus tard, Eloenne plaçait une fleur de Lys dans la chevelure de Rika et lui expliquait… à quel point elle était mignonne avec.

Et le futur lui donna raison. Il y avait tant, tant de choses à apprendre sur la nature.
Et le futur lui donna tort. La nature restera toujours imprévisible…

Vers leurs 13 ans, un jour de balade nocturne, c’est une troupe entière d’ocelots qui s’est jetée sur Eloenne. Une famille partie en chasse, sûrement affamée. Devant cet affreux spectacle, Rika resta impuissante. Elle avait beau essayer de les repousser, de s’interposer… les animaux la contournaient et attaquaient encore. Qui était la plus affolée des deux ? Eloenne, la personne agressée, ou Rika… celle qui avait fait les mauvaises déductions et permis qu’une telle chose arrive ?
Ce n’est pas un cri vocal que Rika poussa… mais un cri du cœur. C’est tout son être qui pria les dieux de faire cesser cette agression. Et alors qu’elle pensait que tout était perdu, les larmes aux yeux… les félins se stoppèrent et la regardèrent. Griffes rétractées, les animaux s’approchèrent timidement de la jeune femme pour poser leur museau sur ses avant-bras… pour frotter leur tête contre ses cuisses… puis finalement, s’allonger à ses pieds.

« Si tu pries les dieux assez fort et que tes intentions sont justes… ils répondront présent. »
Interventionnisme chez les dieux ; Les songes de Rika

Eloenne ne garde que quelques cicatrices de cette aventure, grâce aux soins immédiats prodigués par sa maîtresse. En revanche, les séquelles mentales sont irréparables. De son côté, Rika se montre de plus en plus confiante, à mesure que les jours passent. Plus aucune certitude, des remises en question de ses connaissances perpétuelles, le tout afin d’être prête le jour où l’imprévisible reviendra à la charge.


Aujourd’hui, les deux jeunes femmes ont 19 ans. Cela fait un an qu’elles ont quitté leur école pour vivre libérées de tout, pour voyager, pour apprendre toujours plus. Rika a souhaité ce départ ; Eloenne n’a fait que trouver des prétextes pour la suivre. Pour subsister, elles vont et viennent de villages en villages pour aider les agriculteurs – protéger leurs troupeaux, leur apprendre à mieux diriger leurs chiens, à mieux cultiver leurs plantations, etc. – et les habitants, quand ceux-ci subissent des attaques ou rencontrent des problèmes de dressage avec leurs animaux domestiques.
La capitale les appelle désormais : qui sait, peut-être aura-t-on besoin de leurs services là-bas… ?

Profil

  • Pseudo : /
  • Âge : 28 ans
  • Tu nous as trouvé où ? Sur un top-site
  • Un autre compte ? Non, un seul suffit !
  • Personnage de l'avatar : OC (Eruthika) ▬ OC (http://e-shuushuu.net/image/880302/)
  • As-tu lu le réglement ? Oui ! Mais j’ai cru voir quelques modifications depuis la semaine dernière, alors je vais le relire intégralement dans les jours qui viennent. D’autant qu’il y a plus de sujets visibles, une fois inscrit…
Copyright ©️ Maître du Jeu de Lost Kingdom

Bienvenue sur le forum, j'espère que tu te plaira parmi nous Rika Eriézaké 635802493 n'hésites pas a contacter le staff par MP si tu as des questions!

Par contre, nous n'acceptons plus les noms à consonnance japonaise, donc il faudrait que tu changes cette partie. Rika Eriézaké 3178308903
Adorable petit personnage que voici. Rika Eriézaké 416246685

Bienvenue à Mearian ma douce, et puisse la lumière des 21 te guider.

Si tu as besoin d'un parrain pour guider tes premiers pas, n'hésite pas ! (Je suis dans mon cas marraine de l'ordre des astres, si jamais Rika Eriézaké 416246685)
Bonjour !

Pour pouvoir te valider nous allons juste te demander le transfert d'un de tes points de carac en puissance (par rapport à ton aura de phéromone, avec zero en puissance elle n'aurait strictement aucun effet même sur les animaux ;))

Et ensuite pour information au vue de ton personnage, on travaille sur la prêtrise de l'Ordre depuis un petit moment afin de donner plus d'intérêts aux différents prêtres et prêtresses des Seraphs. Le sujet n'est pas encore disponible, mais pour le futur sait-on jamais je te transmets ce que nous avons décidé, cela pourra surement t'être utile en rp (voir même t'inspirer pour rejoindre la prêtrise ;))
Séraph de l’Humilité ; Saint-Patron des Animaux : Les prêtres travaillent à l'acceptation de leurs propres limites et de leurs capacités véritables. Ils gèrent différents refuges pour animaux abandonnés, mais sont aussi spécialisés dans l'élevage et le domptage de bêtes (notamment) de fermes à destination de l'Ordre (et notamment l'armée) qu'ils approvisionnent en chevaux et nourriture.


code couleur : #0B3861

Rika Eriézaké 246135rpconte
Bienvenue parmi nous Rika Eriézaké 3622086245 !



#9900CC
Merci tout le monde !
Après une semaine pour écrire tout ça, et commencer à me mettre dans le personnage, ça me fait plaisir !

@Lycoris Nox Griffesang : En fait, j'essayais justement de ne pas faire Japonaise. J'ai plutôt essayé de mettre une consonance "tribale", pour appuyer le fait qu'elle ne venait justement pas de la capitale de Mearian (où on trouverait des familles aux noms plus communs), mais vraiment d'un endroit paumé que personne ne connaîtrait, et où personne n'irait jamais se balader. "Eriézaké", ça me sonnait à l'oreille plus... Indien/Africain/Sud Américain. Mais je vais réfléchir à autre chose s'il faut !

@Mavis Thelxis : Je crois que je pourrais me laisser tenter, merci de la proposition ! Surtout sur la partie religion, il y a sans doute beaucoup à apprendre et approfondir à ce sujet. Et pour tout le reste dans Mearian d'ailleurs. Je relirai tout avant de venir t'embêter

@Damaz Aglaopeia : C'est fait pour le point transféré en puissance ! Je voulais tellement qu'elle déborde de mana que j'ai oublié qu'il fallait au moins 1 point de puissance pour que "Vos sortilèges n’impressionneront personne mais au moins ils existent."
Intéressant pour le Séraph de l’Humilité ! On dira que j'ai hâte de jouer et de faire évoluer Rika dans la multitude de chemins qui s'offriront à elle. Être prêtresse d'une cause aussi noble, ça la ravirait sans doute ! A moins qu'elle ne soit rebutée par le côté... "fournir des animaux pour l'armée". De toute façon, elle débarque, est inconnue au bataillon... tout se fera avec les bonnes/mauvaises rencontres à venir.

Merci encore pour votre passage à tous !
C'est dans la boîte !
Félicitation, te voilà officiellement validé ! lance des paillettes et des petits chats

TEMPS FORTS Ҩ Eh bien que dire, j'aime énormément ton personnage, du sang neuf bien intéressant et un concept super sympa. Bref au top.

REMARQUES Ҩ C’est exactement pour ça que je te donnais l'info que tu puisses te laisser vagabonder irp dans notre magnifique Mearian. Bref c'est tout bon et du coup avec les accents etc je trouve que ça va pour le nom, mais au pire tu peux modifier toi-même ton pseudo et j'irai édité ta fiche une fois que tu auras trouvé ton bonheur ♥️

Sur ces mots, je te redirige vers la fiche personnage obligatoire afin de conserver une trace de ton évolution. Bon courage pour la suite !


code couleur : #0B3861

Rika Eriézaké 246135rpconte