Circulaire inquisitoriale
M/SD00856B ▬ NOUVELLES RÈGLEMENTATIONS CONCERNANT LA CONCEPTION, LA PRODUCTION ET L'USAGE DES TECHNOGÈNES SYNTHÉTIQUES (AUTOMATAS, ANDROÏDES) À DESTINATION DU COMMANDEMENT DE MORT DANS SON ENSEMBLE

▬ ÉDITÉE PAR L'INQUISITEUR MORT ET GÉNÉRAL DES ARMÉES DE KEIVERE, SIEGHART DANKMAR
31 MARS 418


Dans la lutte armée qui oppose le commandement de Mort face aux criminels et traîtres de l'organisation terroriste se faisant appeler Résistance et face aux idéaux dévoyés et dissidents que celle-ci véhicule, il est nécessaire, afin d'assurer la protection des citoyens et des idéaux du noble Empire d'Ellgard, d'établir de nouvelles règlementations concernant les ressources synthétiques produites et utilisées par les armées de Mort. Celles-ci visent à renforcer l'efficacité des stratégies militaires diverses mises en place dans la lutte contre l'ennemi et à assurer une meilleure protection des soldats engagés au service de la famille impériale, luttant chaque jour au péril de leurs vies pour empêcher la dictature de la peur et le chaos fratricide que tentent d'installer les criminels de la Résistance.

La technomagie est un des fers de lance de la puissance de notre Empire et il ne saurait y avoir de limites que nos ingénieurs ne peuvent dépasser, en témoignent l'armement sophistiqué et la force sans égale de nos armées dans le monde. Toutefois, il me semble bon de rappeler que si le développement des intelligences artificielles a été un tournant dans l'histoire de notre civilisation, son utilisation dans le cadre de la création d'unités synthétiques n'est rien de plus que le produit du génie humain et ne saurait, en aucun cas, être comparé à la création d'une quelconque forme de vie, ce que les automatas et androïdes ne sont pas.

Si la conception d'unités humanoïdes est entrée en usage dans notre société, avec parfois un niveau de réalisme saisissant, il est utile de rappeler que l'intégralité des processus, des mécanismes et des comportements de ces unités n'est rien d'autre que le produit d'une programmation entièrement artificielle et déterminée. Les programmes d'empathie intégrés à ces unités ne sont, et resteront toujours, que des mimiques destinées à servir certains buts précis lors de leurs interactions avec les races sentientes. Il n'existe ni libre arbitre, ni conscience, ni âme au sein de ces structures et encore moins de sentiments. Tout, depuis leur loyauté et limitations jusqu'aux traits de caractère, n'est que le résultat de la construction mécanique et consciencieuse de nos ingénieurs, des automatismes de mimétisme jouant sur la psychologie humaine pour provoquer diverses réactions désirées dans l'esprit de leurs cibles.

Aussi, s'il est compréhensible que l'on puisse être berné par la précision de ces reproductions factices, il n'est pas pardonnable de s'abaisser à leur octroyer un niveau de considération qui diverge de celui du statut de ressource matérielle. Un tel comportement met en danger l'intégrité de la structure sociale même de l'Empire et est indigne de ses citoyens, en plus d'alimenter des idéaux aliénés dangereusement proches de ceux des traîtres se déclamant du terrorisme de la Résistance. Dans l'optique de lutter contre l'ignorance qui touche parfois nos soldats vis à vis de la façon dont sont construits les synthétiques et pour éviter tout quiproquo, j'invite chaque officier à insister sur cet état de fait auprès de ses subordonnés et sur la nature purement artificielle de ces outils. Car c'est ce qu'ils sont avant toute chose, et l'oublier serait dangereux : des armes de guerre. J'attire tout particulièrement l'attention des instructeurs et des officiers chargés de la formation des nouvelles recrues ou de celles effectuant leur service militaire afin qu'ils les sensibilisent sur ce point. Soyez particulièrement vigilants car l'organisation criminelle de la Résistance n'aura aucun scrupule à user de ce trouble auprès de civils la plupart du temps ignorants, afin de rallier leur sympathie sous couvert de valeurs morales là où il ne s'agit que d'un prétexte pour attaquer l'essence même de la civilisation impériale.

C'est pourquoi ces nouvelles règlementations entrent en vigueur dès à présent et ce pour l'intégralité des ressources synthétiques du commandement de Mort. Elles visent à contrôler l'apparence et les niveaux des programmes d'empathie des unités synthétiques afin d'endiguer toute confusion possible quant à leur nature artificielle, et ce directement à la racine du problème. Il n'est plus question, aujourd'hui, de produire des androïdes hyperréalistes uniquement parce qu'il est possible de le faire et de gaspiller les ressources de l'Empire dans ce genre d'unités onéreuses lorsque cela n'est pas nécessaire au vu de leurs fonctions. Il en va de notre devoir moral de protéger nos soldats contre la confusion que peut induire ce genre de modèle et de déshumaniser systématiquement tous les synthétiques afin de ne pas provoquer de sentiments d'attachement envers eux et d'éviter tout phénomène empathique de projection à leur égard. Ce ne sont que des machines, alors traitez les comme telles.

Aussi, il me semble nécessaire de rappeler à tous que l'ensemble des ressources synthétiques au sein de l'armée est la pleine et entière propriété de l'Empire d'Ellgard et que toute dégradation volontaire du matériel militaire sera punie. Aucun débordement ne saurait plus être toléré concernant certains actes isolés et le commandement de Mort se verra intransigeant concernant ces comportements indigne du noble Empire d'Ellgard.

Ces règlementations sont les suivantes :

❯ Aucun synthétique ne recevra plus par défaut de programme de simulation empathique.

❯ Le niveau d'intelligence artificielle des synthétiques sera limité par défaut à β-3.2.

❯ La limitation de libre arbitre des synthétiques sera portée par défaut au niveau γ-2.0.

❯ Tous les synthétiques d'allure humanoïde seront construits selon une structure identique à tous. Leur apparence répondra à des critères standardisés et sera non individualisée : les modèles primaires seront tous identiques. Le genre sera neutre et aucun caractère sexuel primaire ou secondaire ne saurait être implémenté. Le visage ne doit pas copier la structure faciale humaine et présentera une architecture mécanique basique. Le timbre d'expression sonore sera également standardisé pour tous.

❯ Aucun synthétique d'allure humanoïde ne devra présenter un âge apparent inférieur à vingt et un ans.

❯ L'implémentation d'un processus d'effacement des données mémorielles est désormais obligatoire et généralisée à tous les synthétiques.

❯ L'implémentation d'un processus de destruction du noyau cristallin est désormais obligatoire et généralisée à tous les synthétiques.

❯ Tout prototype synthétique militaire sera désormais développé sur la base militaire impériale selon un processus standardisé et systématiquement placé en confinement de niveau 2 durant toutes les phases de test.


La construction de modèles dérogeant à ces règles ne saurait être conduite sans approbation des instances hiérarchiques supérieures du commandement de Mort et ne sera octroyée que si les finalités fonctionnelles du synthétique le justifient.

Les modèles déjà existant verront leurs noyaux cristallins reprogrammés au cours des semaines à venir afin de répondre aux nouvelles exigences militaires. Leurs structures physiques seront démantelées et recyclées afin de remplacer peu à peu les anciens modèles sur une transition à moyen terme. Seuls ceux dont la fonction est jugée absolument nécessaire pourront conserver leur corps ou programmation en l'état, au cas par cas. Je vous enjoins à être particulièrement vigilants au cours de ces opérations afin qu'elles se déroulent dans le plus serein des calmes.

Vous trouverez ci-joint le détail technique exact de ces règlementations. Elles pourront être amenées à évoluer à l'avenir.



Au nom de la très noble et très haute lumière du couple impérial,

Sieghart Dankmar, Inquisiteur Mort et général des armées de Keivere.


CIRCULAIRE INQUISITORIALE ▬ Règlementations des technogènes LIE
CIRCULAIRE INQUISITORIALE ▬ Règlementations des technogènes Ensiegclopedie-54abf6c