Lost Kingdom  :: Personnage :: Présentations :: Présentations validées :: Mages Noirs

Adrael, The Widower (finito)

Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant

LOAN Adrael

Mage noir

Identité

  • Race : Démon (incube)
  • Âge : Immortel (28 ans en apparence)
  • Orientation sexuelle : Hétéro
  • Situation personnelle : Veuf
  • Nationalité : Sans pays fixe

Points de caractéristiques

  • Physique :
  • Agilité :
  • Force :
  • Endurance :
  • (Techno)magie :
  • Mana :
  • Puissance :
  • Contrôle :

Compétences [0/3 slots]

À votre présentation, vous pouvez avoir jusqu'à trois compétences (mais une seule magie). Ces compétences peuvent être raciales, uniques, ou liées à l'utilisation de cristaux. En savoir plus. Les objets magiques tels que les Psyphers (armes) ou bien tout objet enchanté que vous inventerez (comme une armure magique par exemple) comptent pour une compétence par objet.

Touché envoûtant:
Adrael est capable de charmer les personnes du sexe opposé d'une simple pression sur la peau, un léger toucher et vous commencez à ressentir les effets du démon. Evidemment, en vu de sa puissance actuelle, le démon a besoin d'un certain temps pour que sa magie opère. Ainsi, il choisit le plus souvent d'attirer sa victime par des moyens conventionnels afin qu'elle ne se dérobe pas à son contact. La puissance de cette capacité dépend évidemment des points de caractéristique actuels. Il ne s'agit pas d'un effet immédiat, mais qui nécessite un temps d'application.

Ailes démoniaques :
Adrael peut invoquer ses ailes sombres grâce avec lesquelles il peut s'élancer dans les airs. Il peut faire apparaître ou disparaître ses ailes à volonté. De couleur noire, elles nécessitent tout de même une force musculaire suffisante pour qu'il puisse les mouvoir. Lui permettant de réduire la durée des trajets ou de s'en servir en combat, elles ne sont en rien offensives mais lui apportent un soutien considérable.

Drain Touch :
Le démon peut aspirer l'énergie vitale des autres créatures suite à un contact. La puissance de cette capacité dépend évidemment des points de caractéristiques actuels. Il ne s'agit pas d'un effet immédiat et nécessite un contact continu pour drainer l'énergie, le rompre stop immédiatement la technique. Lorsque le démon touche sa victime, il commence lentement à drainer sa vie mais cela lui prend du temps. Ainsi, il s'en sert sur les personnes vulnérables ou bien leur sommeil. Drainer une vie totale lui demande un temps bien trop long et il ne s'en sert pas pour tuer mais pour affaiblir. Il s'agit donc là plus d'une technique de préparation à un prochain objectif, ou bien pour distraire un adversaire qui s'approcherait un peu trop près de lui.

Physique



Adrael est un jeune homme, encore dans la fleur de l’âge. D’une apparence proche de la trentaine lorsqu’il possède encore sa barbe. S’il choisit de se raser, il perd tout de suite 5 ans. Chose qui est assez rare pour le souligner, il ne se sépare jamais de sa barbe, n’aimant pas paraître plus jeune. Il préfère garder cet aspect d’homme mature sur le visage, un caprice personnel en somme.

Il ne brille pas par sa taille ou sa musculature. Dans la moyenne, il ne se démarque sur aucun point. Bien qu’il possède des muscles, il n’est pas le genre de colosse qu’on dévisage avec admiration ou crainte dans les sombres ruelles. Son visage, parsemé de traits délicats et fins, est son principal atout. Le style de brun ténébreux dont on ne peut nier une certaine beauté. Ses cheveux mal coiffés, mi- longs, retombent en mèches le long de des joues, tandis que sa barbe naissante lui donne un côté viril non négligeable. Ce qui attire le plus les regards sur ce petit minois, c’est bien ses yeux clairs, d’une pâleur violette, froide, pourtant si agréable. Ils savent réconforter votre âme et vous apaiser, un vrai signe de confiance et de gentillesse.

Sa démarche élégante laisse trahir quelques origines nobles dans son sang. Il se déplace d’un pas léger et gracieux. Effleurant à peine le sol de ses pas, bien qu’il marche plus vite que la normale. Des mouvements qui relèvent plus du spectre que d’une créature matérielle. Cette idée s’efface à l’instant même où les gens observent son sourire, sourire qu’il ne se prive pas de montrer la grande majorité du temps.




Caractère



Et si tout était un mensonge ? Si le monde entier n’était qu’une immense illusion ? Voilà la seule chose qui puisse décrire cet homme. Rien n’est vrai en lui, tout n’est que tromperie. Il n’arbore pas sur le visage une façade de fourbe pour autant. Il sait se montrer courtois et amical. Lorsqu’on se trouve en face de lui, on pourrait croire observer un miroir, miroir qui nous renvoie le reflet de ce que nous souhaitons voir. Pratique pour s’approprier l’amitié des gens de tous horizons, qu’ils soient des plus démunis, de la bourgeoisie ou même de la haute noblesse, il sait se rapprocher de tous types de personne. C’est bien là son plus grand don, celui de connaître dès le premier coup d’œil le caractère de la personne avec qui il discute. Et c’est là sa seule utilité, l’escroquerie.

Pourquoi donc faire tout cela ? Il ne le sait pas lui-même pour être honnête, sans raison apparente. Il le fait pour s’occuper la grande majorité du temps. Il ne le fait pas par sadisme ou amusement, non, simplement par pur caprice. Il se moque bien de briser des vies ou des rêves, du moment qu’il ne passe pas ses journées à rien faire. La seule chose qu’il craint ici-bas, c’est bien l’ennui.

Bien qu’il garde une apparence respectable en temps normal, il n’est que débauche en temps normal, tous les vices de la terre sont ancrés dans son corps lorsqu’il est seul. L’argent, la drogue, la luxure… Rien ne lui échappe, aucun des défauts présents chez les êtres qui habitent ce monde n’est pas gravé dans son âme. Il aime perdre son temps avec les femmes, loin d’être une faiblesse chez lui, il les utilise comme moyen pour assouvir sa soif de trahison. L’amour est un mot qu’il ignore, les voir se déchirer en apprenant qu’il n’éprouvait rien à leur égard était quelque chose de somptueusement tragique à ses yeux. L’esprit de toutes créatures est si faible, si fragile, il suffit d’un rien pour le faire voler en éclats. Il n’éprouve pas particulièrement de plaisir charnel dans ce genre de relations. Non, la seule chose qui l’attire, c’est de voir l’incompréhension dans leur regard, la voir changer ensuite en colère et en haine, contre l’homme qui a volé leur cœur et leur vie. Ce genre de spectacle n’a pas de prix à ses yeux.



Histoire



Adrael est un démon, il n’est pas né sur ce monde, il ne vient pas de ce monde. Il a été appelé ici. On l’a fait venir, alors qu’il n’avait rien à faire sur cette terre. Il n’a jamais exigé une telle chose, il n’avait jamais auparavant désiré un tel avenir. Au départ, sa raison d’être sur cette terre lui était encore très obscure. Bien que suite à son invocation, il allait servir un homme, ou plutôt une femme pour être exact, il n’avait encore aucun désir pas plus que d’objectifs personnels dans la vie. Il se contenta donc d’apporter son aide à son maître, celle qui l’avait invoquée. Lui offrant ses services dès qu’elle en avait besoin. En matière d’homme de main, il était plus que compétent. Son statut de démon lui donnait un avantage sur le commun des mortels. Du moins par rapport aux pauvres citoyens lambda. Il a beau savoir se battre, son domaine d’expertise réside surtout dans la tromperie. C’est là qu’il excelle le plus et qu’il se montre souvent redoutable. La seule personne au monde qui peut se vanter d’avoir acquis sa fidélité ne peut être que son invocateur. En temps normal, il ne montrera jamais son vrai visage pas plus qu’il n’abordera ses ambitions.

Après plusieurs années passées en sa compagnie. Adrael gagna petit à petit de l’indépendance et surtout, un objectif. Quoique le terme objectif semble être un bien grand mot dans cette situation. Il s’était découvert un passe-temps, assez atypique d’ailleurs. Chasser des femmes pour pouvoir les briser par la suite, voilà qui était assez cocasse, même chez un démon. Il choisissait ses victimes au gré du hasard, en fonction de ses promenades. Lorsqu’il vaque sans occupation, le regard perdu dans les ruelles de la ville.

Au commencement, il apprenait encore à connaître les femmes, bien qu’il eût un certain don pour ce genre de jeux. Il était toutefois encore maladroit de temps en temps. Il se laissait aller, insistant trop sur certains points, en négligeant d’autres à côté. Il avait parfois un excès de confiance et manquait de révéler ses véritables intentions. Tel un scientifique qui expérimente son plan sur des cobayes, il parcourait les rues de la ville à la recherche d’une maîtrise parfaite. Il n’avait aucune préférence, il n’était pas du genre à discriminer les femmes, du moment que leur visage lui plaisait, il savait leur faire honneur par la suite.

Il avait toujours une façon originale et surprenante pour les aborder, n’usant que très rarement d’une même méthode plusieurs fois d’affilée. Une rencontre dans une taverne, un sourire dans la rue, des fleurs offertes au détour d’une ruelle, un verre échangé sur une terrasse coquette. Il n’était jamais pris au dépourvu, toujours une idée nouvelle pour piéger ses proies. Plus il pratiquait ce genre d’activité, plus son talent se renforça, il gagna par la même occasion en assurance. Mettant en place des plans de plus en plus élaborés. Jusqu’au jour où il parvint enfin à son apothéose, sa plus grande réussite, l’orgueil de sa carrière. La pièce maîtresse de son histoire.

Une jeune fille, provenant d’une famille bourgeoise d’Akhanta. Ses parents voulaient la marier à une petite famille de nobles de la région. Adrael avait été adopté par une famille de la petite noblesse et il semblait correspondre en tout point à ce genre de description. Bien que le jeune homme ne fût guère enchanté d’apprendre une telle chose. Il aimait choisir ses victimes, non pas qu’on lui impose. C’était d’ailleurs là son seul plaisir, choisir celle qu’il briserait par la suite. Il accepta donc à contre cœur au début, bien qu’il était prêt à faire un geste pour la rencontrer.

Sa jeune promise avait un très beau visage, il s’en souvient particulièrement bien. Elle était jolie, il devait bien l’admettre. Tandis que le jeune couple apprenait à se connaître, un désir nouveau naquit en lui. Dorénavant, il ne voulait pas simplement la briser, d’autant plus qu’il risquerait de trop s’exposer à un quelconque danger. Il ne souhaitait plus qu’une seule chose, obtenir son amour pour la tuer de ses propres mains. Non pas de manière sanglante ou brutale, cela n’avait aucun intérêt, mais il voulait voir par-dessus tout son regard lorsque la mort viendra l’emporter. C’était la seule chose qui comptait à présent à ses yeux.

Ils passèrent bons nombres d’années à se connaître, Adrael jouant de ses meilleurs talents de menteur pour tromper sa future épouse et victime. Il ne laissa rien transparaître, lui offrant une image d’époux généreux et aimant. Tout en cherchant un moyen d’obtenir son amour, il recula la date du mariage, bien que ses parents adoptifs n’apprécièrent guère cette idée. Il avait encore besoin de temps pour mettre son plan à exécution.

Le temps des festivités ne tarda pas à arriver, tout était parfait, la fête, les convives, les décorations fastes et somptueuses. Sa « famille » avait fait en sorte de préparer le plus bel événement de la région. Tout était parfait, tout semblait si réel. Adrael y croyait du plus profond de son être, il s’était mis en tête de se tromper lui-même pour que tout soit parfait aux yeux de son épouse. Il l'embrassa avec amour, un amour réel et passionné. Pendant l’espace d’un instant, les sentiments qu’il éprouvait à son égard étaient réels. Il l’aimait, il l’avait aimé, jusqu’à la fin, jusqu’à la fin de ce rêve qu’il lui offrait.

La suite a eu lieu à l’écart des festivités, loin des yeux des autres convives. Il avait pris soin d’empoisonner le verre qu’il venait de lui offrir à l’instant. Il l’avait laissé marcher le long du chemin enneigé. Petit à petit, elle sentait le temps se figer autour d’elle, les effets du poison ne tardèrent pas à faire effet. Elle tomba quelques mètres plus loin, le corps engourdi par la caresse de la mort. Il s’approcha d’elle tandis que ses complices l’encerclèrent. Ils n’étaient là que pour une seule chose, emporter le cadavre loin de là. Tandis que ces idiots bruyants gloussaient bestialement, Adrael se pencha vers la jeune femme. Dévisageant cette dernière, plongeant son regard pâle dans le sien. Laissant leur regard se croiser. Il l’observa une dernière fois et il vit. Il vit dans son regard toute la détresse et la colère provoquée par cette trahison. Ce tragique spectacle était magnifique à ses yeux. Il ressentait toute l’injustice du monde dans ce regard, voir un rêve se briser, voir les espoirs s’envoler. Voir le vide s’installait dans le regard de son épouse. Tout cela lui offrait un somptueux tableau. Une pièce de maître, peinte avec toute la cruelle beauté de la réalité. Il laissa son regard se perdre au plus profond de l’âme de cette dernière. Il l’avait aimé au final, il l’avait réellement aimé, bien qu’il ne comprenait ni ce mot ni ce sentiment. Il l’avait aimé d’un amour véritable, sa femme, son épouse, sa moitié, la seule qu’il n’aura jamais eue. Une larme coula le long de sa joue, une première et dernière larme.

Une fois que la cérémonie fut achevée et que ses hommes de main firent disparaître le corps de la jeune femme, il fit passer toute cette histoire pour un tragique accident, révélant la disparition de son épouse tout en jouant de ses meilleurs talents d’interprètes et d’acteurs pour tromper l’assemblée réunie en ce lieu. Il cria au désespoir, invoquant toute la souffrance du monde. Il hurlait à la mort en apprenant sa disparition, il laissait libre cours à ses larmes lorsqu’il apprit quelques jours plus tard que son corps n’avait pas été retrouvé. Toute cette mascarade ne dura qu’un instant. L’instant d’après, il prit goût à sa nouvelle vie de débauche, se concentrant à présent sur ses petits plaisirs personnels.

Il erre encore dans les rues, voyageant au gré de ses pas de ville en ville, sans rêve à atteindre, trop concentré dans sa quête de duperie. Trahissant la confiance des femmes qu’il croisait sur sa route, quelle que soit leur origine ou leur destination. Il vivait ainsi, alternant entre services envers son invocateur et l’assouvissement de ses vices. Après tout, c’était un démon incapable d’éprouver le moindre amour, la seule chose qu’il savait faire de bien, c’était tromper les autres. Ce n’était pas faute d’avoir cherché à comprendre ce sentiment. Aujourd’hui encore, il n’a pas oublié son visage, le visage de son épouse, le visage de celle qui fut son chef-d’œuvre.

Adrael voyage en compagnie de son invocatrice, Viladra, laquelle l'infiltra chez les mages noirs sous une fausse identité. Il fait dorénavant partie de ce petit groupuscule. Bien qu'il ne partage pas forcément les mêmes intérêts qu'eux, que ce soit au niveau du futur de cette contrée que leurs aspirations pour le pouvoir. Du moment qu'ils le laissent libre de ses mouvements, il ne voit aucun mal à leur apporter son aide. Tout ce qu'il cherche, c'est assouvir sa soif de femmes brisées.



Profil

  • Pseudo : BlackBird
  • Âge : 23 ans
  • Tu nous as trouvé où ?Des connaissances on va dire
  • Un autre compte ? Nobody
  • Personnage de l'avatar :FF15 ▬ Noctis adulte
  • As-tu lu le réglement ? Oui
Copyright ©️ Maître du Jeu de Lost Kingdom


Bienvenue sur le forum, j'espère que tu te plaira parmi nous Adrael, The Widower (finito)  635802493 le staff passe vite te lire!
Oh Noctis adulte *se dandine* Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta validation ! :D


Adrael, The Widower (finito)  LIE



Adrael, The Widower (finito)  Aejor2

Signas:
 
Bienvenue parmi nous happy



#9900CC
Tu es validé !
Coucou à toi ! Je t'annonce que tu es officiellement validé ! Tu auras d'ici peu ton rang et ta couleur, ainsi tu pourras partir à l'aventure !
POINT FORT  Ҩ Tu es chez les mages noirs, c'est un point fort. En toute impartialité, bien évidemment héhé. De plus, le triangle bien toxique avec Saoirse, ça va envoyer du pâté.
REMARQUES Ҩ Après discussion, je tiens à rappeler qu'actuellement, tes compétences magiques ont un effet assez restreint et qui nécessite du temps sur les PJ auxquels tu pourrais être confronté. Sur les PNJ, évidemment, tu as un peu plus de liberté, mais n'oublie pas de prendre en compte tes stat' pour le reste ! Enfin, on en a déjà parlé, je ne me fais pas de souci hihi.

Sur ces mots, je te redirige vers la fiche personnage, désormais obligatoire afin de conserver une trace de ton évolution. Je te souhaite de te plaire parmi nous, et puisses-tu semer le chaos éternellement !