Lost Kingdom  :: Mearian :: La Capitale - Theopolis, cité des dieux

J'ai la force de supporter tous vos malheurs. [Ft Kieryn Lestari]

Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant

Theliel ouvrit les yeux en frissonnant, sa joue était froide, tout son côté droit était froid à vrai dire. Elle s’était endormie sur le sol de nouveau. Une habitude qu’elle avait du mal à perdre bien qu’elle utilise son enveloppe humaine presque en permanence depuis plusieurs années maintenant. Ici elle ne s’appelait plus Theliel mais Sélina Lengaris. Elle prenait un soin immense à son investissement dans les affaires de l’Ordre des Astres. Peut-être encore plus maintenant car le temps viendrait, très bientôt; où elle et ses frères et soeurs allaient se dévoiler aux hommes. Ils allaient prendre la responsabilité d’être des déités. La responsabilité de régner sur ce monde, de diriger tous ces humains fragiles. Force. Elle serait la force qui les poussera vers le haut. La Force qui les tirera avec elle face à l’adversité, la force qui vaincra, qui protégera. La Force d’une nation, d’un peuple et d’un monde. Aussi passait elle ses nuits sur les livres de prières, de psaumes et d’histoire afin que Sélina Lengaris puisse au mieux répandre la religion auprès des fidèles. Elle y consacrait tellement de temps que ça faisait un moment qu’elle n’avait pas dormi dans un lit. Ces temps-ci elle côtoyait bien plus souvent les tables et les parterres. Elle releva la tête passant une main sur son visage. Il faisait encore noir dehors. Elle soupira, elle n’était pas en retard. Elle échappa un léger sourire songeant à la tête qu’Optimisme ferait si ça avait été le cas. Elle parti manger quelque chose en vitesse avant d’aller se plonger dans l’eau du bain.

Elle se vêtit d’une simple tunique blanche, d’une ceinture large et de ses bottes de cuirs, elle n’attacha pas ses cheveux encore trempés qui lui tombaient devant les yeux. Elle laissa l’épée brisée reposer sur son présentoir et en accrocha une simple à sa ceinture avant de quitter la maison. Elle quitta Théopolis, profitant de l’air encore frais de la nuit, elle observait le ciel qui devenait toujours un peu plus clair à chaque pas qu’elle faisait. Les rues étaient complètement désertes et chacun de ses pas venait résonner à ses oreilles accompagné du chant des oiseaux qui eux aussi se réveillaient. Elle échappa un long bâillement en s’étirant le dos, secoua la tête, grogna en retirant les cheveux encore mouillés qui étaient venus se plaquer contre son visage.

Elle traversa un petit bois avant d’emprunter un petit sentier qui remontait le long d’une falaise dont la vue donnait sur Théopolis. Imprenable. Elle accéléra légèrement le pas. Elle aimait beaucoup cet endroit. Elle était d’ailleurs ravie que sa soeur lui ai donné rendez-vous ici. Arrivée au sommet, elle s’avança. Le soleil allait bientôt se lever et avec lui, l’aube viendrait. Elle se rendit au bord de la falaise et ouvrit ses mains devant elle. Elle se concentra un instant, deux globes de lumière apparurent dans ses paumes, doucement elle avança ses mains l’une vers l’autre, laissant les deux sources de lumière fusionner entre elle. Elle esquissa un léger sourire. La magie ce n’était pas son fort et c’était encore pire avec une enveloppe humaine. Elle observa sa propre lumière qui lévitait maintenant devant elle, à l’emplacement où se trouverait le soleil d’ici quelques instant. Des bruits de pas se firent entendre derrière elle. Assez discrets. Elle n’avait pas de doute sur le fait que sa soeur arrivait. D’un geste de la main elle dissipa sa magie avant de se tourner en direction du petit sentier en souriant et en croisant les bras.

“Tu voulais me voir, petite sœur ?”
Ft Sélina "Théliel" Lengaris
C'était une époque bien lointaine désormais pour Peur. Bien avant sa corruption, alors que, inconsciemment, ces doutes commençaient déjà à se planter dans son esprit, pour germer bien plus tard. Mais, aujourd'hui n'est pas le sujet de ce souvenir. Aujourd'hui, c'est un souvenir fort, mais qui ne la quitte pas encore en ce jour. C'était à l'époque où elle était connue comme Optimisme, une jeune femme dynamique, toujours souriante ou presque…

Elle finissait de se préparer. Il faut dire qu'elle n'avait pas dormi de la nuit, elle n'était pas arrivée à fermer l'œil de la nuit. Il faut dire qu'elle attendait avec beaucoup d'enthousiasme la réunion de la matinée. Peut-être un petit peu trop. Cela faisait quelques années désormais qu'elle passait énormément de temps avec Force, Théliel de son nom de Séraphin, Sélina sous son apparence humaine. Elle qui était d'habitude si enjouée, et ne s'inquiétait de peu les conséquences de ses actes, voyant toujours le bon côté des choses, car il faut avouer qu'elle est probablement une des Séraphs qui étudie le moins pour préparer sa révélation au monde tout simplement, car pour elle, tout se passera sur des roulettes et le peuple sera content, elle était pour une fois… Non une nouvelle fois plutôt anxieuse.

« Et si elle n'était pas là ? » « Pire, si elle refusait de me voir ? » Plein de questions, qui de plus en plus germait dans son esprit quand elle était avec Force. Au début, elle s'était littéralement collée à elle par admiration, purement et simplement, peut-être au grand malheur de celle-ci, elle ne lui avait jamais posé la question. Mais plus le temps passait, plus elle sentait que c'était… Autre chose, qui l'attirait chez elle. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle ne voulait surtout pas que Théliel la repousse désormais, et n'hésitait pas à passer beaucoup de temps avec elle. Après Aerith, c'était la Séraphine qui recevait la « garde » d'Optimisme… Mais cela restait très différent qu'avec la dragonne. Elle, Kieryn la voyait plus comme une grande sœur… Théliel… Elle ne savait pas réellement. Mais elle la voyait comme quelqu'un de spéciale, ça elle en était assurée.

Habillée d'une robe du clergé de Mearian des plus classiques, qu'elle utilisait pour se déplacer dans le pays et donc à été modifier en conséquence, mais bien moins souvent à son grand damne depuis qu'ils prévoyaient de montrer leur présence dans ce monde, elle y ajouta un chapeau de couleur bleuté sur sa chevelure, bien que le rendez-vous ne soit que très tôt le matin, juste avant le lever du soleil, puis fila à toute vitesse vers le point de rendez-vous. Elle devait arriver avant elle après tout, vu qu'elle est celle qui a invité sa 'sœur' dans ce rendez-vous.

Les rues étaient encore désertes, mais la ville n'allait pas tarder à s'éveiller, d'ici quelques minutes à vrai dire. Elle arriva enfin au sentier, ralentissant l'allure. Elle devait être présente avant elle, n'est-ce pas ? Perdu, quand la falaise fut en visuel, il n'y avait pas de doute sur qui se tenait là. Un peu déçue de n'être pas la première, elle approcha malgré tout le sourire aux lèvres de celle avec qui elle passait la plupart de son temps.

- Salut Thé… Sélina ! J'espère que tu vas bien !

Optimisme arrivait enfin à son niveau, s'asseyant sur le bord de la falaise, prête à observer le soleil, en tapotant la place à ses côtés tout en la regardant en souriant.

- Assieds-toi voyons ! Le spectacle sera bien plus agréable à regarder assis ici. Concernant le pourquoi je t'ai appelée ici… C'est pour parler de plusieurs choses à vrai dire… Qui sont dans mon esprit depuis quelque temps… Et tu es probablement la seule avec qui je peux parler librement sans m'inquiéter de subir une morale…

Elle attendait qu'elle s'installe, ou non, avant de reprendre la discussion, ses yeux rivés sur une personne qu'elle admire, et bien plus encore…

- Pour tout te dire… Je voulais discuter de ce qui va se passer bientôt dans le pays. De ce qu'on va faire… Plus exactement de ce qu'on pense faire une fois cela accomplis et… De mes doutes à vrai dire. Je… Ne sais pas si c'est une bonne idée, tu sais. Guider ces âmes perdues est une bonne chose, mais… J'ai peur d'y perdre quelques choses en le faisant… Ma proximité avec eux à vrai dire.

Son regard s'était tourné vers l'horizon encore assombri pour le moment, mais le soleil ne devrait plus tarder désormais mais le ton de sa voix était devenue moins joyeuse qu'à son arrivé. C'était quelques choses qui la minait après tout.
J'ai la force de supporter tous vos malheurs



Theliel hocha la tête, rejetant par la même occasion les cheveux qui venaient se coller une fois de plus à son visage. Elle observa sa chère petite soeur s’installer sur le rebord de la falaise et la rejoignit lorsque celle ci l’y invita. Elle posa ses yeux sur le soleil levant. Ce spectacle même après plusieurs années la faisait frissonner. L’aube, pour la Séraph il n’y avait pas de meilleurs moments dans la journée. Elle laissa pendre ses jambes dans le vide et ferma les yeux imaginant déjà la douce chaleur des rayons de l’astre qui allaient venir chatouiller son visage de leur douce chaleur matinale. Elle resta comme cela quelques secondes avant de rouvrir les yeux pour les tourner vers optimisme. Subir une morale. Sélina savait qu’elle était un peu dure parfois mais de là à la faire à quelqu’un comme optimisme.

“Me prendrais tu donc pour un bourreau ?” Lâcha t’elle en souriant légèrement.

Elle écouta sa soeur poursuivre sans la lâcher des yeux. Allons bon, optimisme broyait presque du noir. Sélina inclina un peu la tête et du pouce et de l’index s’en alla délicatement pincer la joue de la bonne femme en souriant plus encore. Déjà fière de ce qui allait se passer et de ce qu’ils allaient tous pouvoir accomplir.

“Ce que nous allons faire, c’est pour leur bien à tous tu sais. Nous serons leurs dieux et veillerons sur eux avec bienveillance. Nous n’aurons de cesse de les pousser à avancer et de faire grandir cette nation qui est notre. Notre Mearian.”


Elle relâcha sa soeur et se pencha légèrement en avant pour regarder son visage. Si pour Theliel Mearian était une grande fierté, quelle serait la réaction d’optimisme à ces mots ? Elle était très curieuse de savoir ce qu’elle pouvait penser de Mearian. Elle se désigna ensuite de l’index en cherchant de ses yeux noisettes, ceux de sa chère soeur.

“Tu ne perdras pas ta proximité avec eux. C’est pour cela que nous avons choisi d’arpenter ce monde en tant qu’humain. Pour rester parmi eux et leur tendre une main humaine. Nous aurons la chance d’être des dieux parmis les hommes. Nous pourrons leur apporter des tas de choses. C’est aussi pour cela que j’ai choisi d’étudier ce qui sera notre dogme sans relâche. Pour les aider à croire en nous. Parce que moi, je crois en chacun de nous, Séraphins. Nous avons le pouvoir de les guider vers un avenir brillant. Et si vous doutez, si tu doutes, ma chère petite soeur, si tu ne crois pas en toi, alors, crois en moi, car je crois en toi. Tu seras brillante, comme toujours. Et tu ne perdras rien.”

Theliel pensait chacun des mots qu’elle avait prononcé et son propre discours avait éveillé en elle un engouement encore plus profond pour ce futur radieux qui les attendaient. Sur son visage, un sourire plus large encore était apparu et les mèches de cheveux blancs qui couvraient son front et ses yeux se balançaient légèrement au rythme d’une brise des plus légères. Elle les écarta d’un geste de la main et tourna son regard vers le soleil qui pointait au loin.

“Regarde, Kiery, la voici. Voici l’aube d’un monde nouveau.”
Ft Sélina "Théliel" Lengaris
Alors qu'elle regardait l'horizon pour admirer le futur levant du soleil, elle sentit un léger pincement sur sa joue, et quand elle tourna le regard vers Force, elle vit que celle-ci venait de lui saisir en douceur cette partie de son corps, tout en souriant de plus belle. Avait-elle dit une bêtise qui faisait rire sa sœur ? Mais elle n'était pas convaincue quand elle commença sa réponse à ses propos. Oui, les guidés… Mais est-ce vraiment une bonne chose, que de se prendre pour des dieux ?

Optimisme rougissait légèrement quand Théliel approcha son visage du sien, tout en se désignant de son doigt et bloquant leurs regards ensembles, yeux dans les yeux, ce qui ne fit que rajouter une petite pointe de rosie sur les joues d'Optimisme, qui se demandait comment aborder le deuxième point… Et la véritable raison pour laquelle elle avait convoqué Théliel ici à vrai dire.

Elle buvait les mots de Théliel quand elle énonça son point de vue sur la question. Bien que la question de se prendre pour des divinités était passée sous silence, voyant bien que pour Théliel, c'était quelque chose qu'ils devaient faire, bien que l'expérience d'Optimisme, en particulier avec une certaine dragonne lui avait montré que d'autres êtres encore plus anciens et tout aussi puissant arpentait ces terres, elle ne put s'empêcher malgré tout de se sentir réconforter par les paroles de Sélina. Croire en elle… Ça, elle pouvait le faire… Après tout, depuis quelques années, désormais, c'est ce qu'elle faisait, elle n'arrêtait pas de suivre Force partout… En se demandant même si ça ne la gênait pas d'ailleurs qu'elle soit toujours derrière Théliel.

- Oui… Tu as raison… Je devrais croire en toi simplement, comme toujours. Tu es celle qui me donne la force nécessaire après tout… Sans mauvais jeu de mots bien entendu. Et je suppose que tu dis vrai également sûr notre capacité à guider les mortels vers un jour meilleur… Et que j'ai juste des craintes infondés, tout simplement.

Kieryn lui avait répondu avec un sourire radieux, ses doutes, en grande partie, dissipés… Mais toujours présent à vrai dire… Qui continueront à la grignoter petit à petit, mais ça, c'est une autre histoire. Elle tourna son regard vers le soleil qui se levait, à l'indication de sa grande sœur. Son chapeau et sa robe flottant au gré de la légère bise. Elle restait quelques instants à admirer l'aster lumineux prendre sa forme connue petit à petit, s'élevant dans le ciel. Oui, c'était un jour nouveau… Mais comme tous les jours, ils ont une fin, avant de passer dans une nuit sombre… Mais cela ne l'inquiétait pas ! Elle était l'Optimiste après tout, et même dans les moments les plus sombres, il y a toujours un espoir, toujours du bon. Rien n'est noire de toute façon, la lumière perse toujours…

D'ailleurs, elle détacha son regard du soleil pour admirer Théliel, qui semblait apprécier le spectacle, ce qui lui faisait beaucoup plaisir. Mais elle redoutait de lui poser ses questions… Depuis quelque temps, elle ne voyait plus Theliel comme sa sœur… Mais plus comme une autre femme à vrai dire… Et c'était confus dans sa tête, et elle ne savait pas comment l'aborder avec elle… Alors, elle se contenta simplement pour le moment de poser sa tête contre l'épaule solide de Sélina, s'y reposant.

- Dis-moi Sélina… Je ne te dérange pas, n'est-ce pas ? À te suivre partout, sans arrêt, pour te soutenir et te tenir compagnie ? Je sais que j'ai tendance à être un peu trop attachés aux personnes que j'apprécie, mais c'est parce que je leur veux que du bien. J'ai toujours cet espoir pour toute personne, et même notre monde, qui ne peut aller que de l'avant, au lieu de regarder avec crainte en arrière des divinités qui ne sont plus là pour nous guider. Mais j'espère de n'être pas un poids pour tes fonctions…

Elle attendait la réponse avec beaucoup d'anxiété à vrai dire. Certes, elle était Optimisme, alors elle devrait se jeter à l'eau, et au pire si elle refuse, ce n'est pas grave, elle pourrait bien trouver une autre personne… Pourtant, malgré tout cela… La réponse était quelque chose qu'elle craignait plus que tout au monde… Comme si sa présence n'était pas désirée à vrai dire.
J'ai la force de supporter tous vos malheurs



Theliel écoutait sa petite soeur avec la plus grande des attentions, aucun d’eux ne pouvait se permettre de douter de cet instant. Une seule brèche pourrait faire s’effondrer l’édifice qu’ils s’acharnaient à bâtir depuis des années déjà. Cependant Force croyait en Optimisme sûrement plus en cet instant qu’en n’importe lequel de ses autres frères et soeurs. S’il y en avait parmi eux bien une, qui avait le pouvoir d’aller de l’avant, c’était bien elle. L’Optimisme brûlant qui efface le négatif, qui écrase l’échec avant même que celui ci ne soit tout bonnement envisageable. Pour Theliel, elle était comme l’aube, apportant sur le monde, une douce lumière, dissipant les ténèbres et laissant place au jour radieu. Sélina ricana doucement.

“C’est toi qui aurait dû te nommer Force. Avec une telle capacité à aller de l’avant et d’emmener les autres avec toi. C’est impressionnant, incroyable même. Si tu étais un peu moins réservée, je suis sûre que tu pourrais convaincre le monde entier de marcher derrière nous. Derrière toi, plutôt. C’est toi qui les poussera à avancer.”

Elle haussa très légèrement les sourcils lorsque la tête de Kieryn vint se poser sur son épaule. Elle attendit une seconde avant de fermer les yeux et d’aller doucement poser sa tête contre la sienne. Elle se laissa aller en l’écoutant à la douceur de ses cheveux combinée au toucher du soleil levant. Tout était parfait en cet instant. Le genre d’instant qu’elle aurait aimé voir se prolonger à l’infini, que le temps s’arrête, qu’elle puisse pûrement et simplement, toujours profiter de cette divine sensation. Les paroles de sa soeur lui arrachèrent un léger rire.

Elle ne riait pas pour se moquer bien entendu, mais parce qu’elle trouvait sa soeur terriblement mignonne lorsqu’elle agissait de cette manière. Celle qui poussait Sélina à se défaire de son masque impassible en moins de temps qu’il n’en faudrait pour le dire. Celle qui parfois lui donnait des rougeurs et des explosions dans le ventre. Sans la regardait, elle savait l’expression qu’elle arborait et rien que de l’imaginer lui ôtait déjà presque tous ses moyens.

“Tu ne m’as jamais dérangé, ni été une gêne pour moi. Au contraire. C’est toujours agréable de savoir que j’ai avec moi quelqu’un sur qui je peux compter en n’importe quelle occasion. Cela me va parfaitement. Et puis, si tu restes près de moi, ce sera plus facile de prendre soin de toi. Je vous soutiendrait tous, toujours. J’ai la force de supporter tous vos malheurs, tous vos doutes. Je les prendrais avec moi. Mais sache que tu es celle à qui je ferais toujours le plus attention.”

La Séraph glissa délicatement son bras autour des épaules de sa soeur en échappant un léger soupir d’aise.

“Alors si tu veux rester avec moi et continuer à me suivre partout, ne te gêne surtout pas.”
Ft Sélina "Théliel" Lengaris
Alors que Sélina lui répondait, Optimisme sentait son tein se rosir légèrement, alors qu'elle essayait de se coller un peu plus contre sa partenaire de ce rendez-vous matinal. Non seulement cela la soulageait, mais également gêné par les paroles de Force… Non, plutôt, elle était embarrassée par ce qu'elle disait… C'était comme ça qu'elle était, jusqu'à la dernière phrase de Théliel, qui lui indiquait qu'elle était celle à qui elle ferrait le plus attention. Son visage cette fois-ci ne prit pas une teinte de rose supplémentaire, mais carrément une teinte de rouge. Et quand elle plaça son bras autour d'elle, elle perdit ses moyens. Voilà, elle était censée lui demander ce qu'elle pensait d'elle, non pas en tant que sœur, et elle venait de perdre ses moyens, car encore une fois, et sans le vouloir, Sélina venait de capturer son esprit. Elle ne répondit qu'une chose aux dernières paroles de la femme qui observait avec elle le lever du soleil.

- D...D'accord. M-m-merci Théliel, je suis c-contente que tu me dises cela… V-vraiment.

Elle ne bougeait simplement plus, regardant juste l'astre céleste s'élever, tout comme ce qui est censé arrivé avec l'Ordre dans les jours qui vont venir, où ils prendront leur fonction réellement en tant que dieux et guideront les mortels vers un jour nouveau… Elle l'espérait de tout son cœur, aussi bien ça, mais qu'elle ne défaille pas dans son rôle de guide pour l'humanité. Théliel avait raison après tout, elle était celle qui devait les guider, qui devait les aider à se relever, sans qu'ils soient enchaînés par les chaînes du désespoir, comme si ce n'était qu'une mauvaise chute sans conséquence. C'était son objectif, ce pourquoi elle avait voyagé toutes ces années… Et qu'elle avait même protégée Aerith tout ce temps, fermant les yeux sur ses actions, car au fond, ne voit-il pas mieux la vie qu'un être dernier représentant de son espèce qu'une qui pullule dans ce monde ? Oui, même pour des êtres comme celle qu'elle appelait désormais sa grande sœur, elle avait un espoir pour eux, dans un monde meilleur.

Finalement, après avoir réussi à se calmer quelque peu, malgré la présence de Théliel juste à ses côtés, elle eut enfin le courage de tourner son visage, encore cramoisi, vers celui de la forme humaine de la séraph et de la regarder dans les yeux, du moins essayer, quitte à se mettre entre elle et le soleil.

- Je… Je dois t'avouer quelques choses Sélina… Mais je ne sais pas comment l'aborder à vrai dire…

Son regard fuyait un instant celui de Force, mais elle se ressaisit, prend une expression sérieuse pour essayer de ne pas flancher, mais se lança.

- Quand je suis avec toi… Je sens quelque chose de différent, que ce soit avec nos autres frères et sœurs, les mortels… Le sentiment que me donne est différent, et je ne sais pas ce que c'est… Mais j'apprécie d'être avec toi… À vrai dire, si je t'ai appelé ici, c'est surtout parce que j'avais envie de passer du temps avec toi avant tout, et te parler de mes doutes n'étaient qu'une excuse… Désolée.

Optimisme plaçait enfin sa tête sur le torse de Théliel, attendant sa réponse… Mais elle était contente, elle avait réussi à dire ce qu'elle avait sur le cœur depuis tout ce temps, et ce pourquoi elle aimait tant passer du temps avec Force...
J'ai la force de supporter tous vos malheurs



Voir sa chère petite soeur rougir avait fait fondre Force en instant, à un point tel qu’elle en échappa un gloussement auquel se mêla malencontreusement un bruit semblable au ronflement d’un porc.Elle plaqua sa main libre devant sa bouche en se raclant la gorge.Elle serra ensuite légèrement plus Optimiste contre elle en souriant cette fois de toutes ses dents. Elle posa délicatement son nez dans les cheveux de cette dernière en prenant bien soin de ne pas faire tomber son joli chapeau.

“Désolée, ça me fait toujours un drôle d’effet quand tu me fait des têtes de ce genre.”

Elle resta comme cela un instant avant de retourner chercher le regard de sa chère petite soeur qui cherchait assurément aussi le sien, le visage si rouge qu’il devait brûler aussi fort que le soleil en cet instant.Elle lui sourit plus doucement cette fois-ci, tendrement, se trouvant encore une fois désarmé devant son air sérieux rendu terriblement et atrocement mignon par la teinte cramoisie de ses joues. Elle pencha légèrement la tête sur le côté lorsque celle-ci déclara avoir quelque chose à lui avouer.

“Je suis toute ouïe.”

Suite aux paroles de Kieryn, elle sentit ses propres joues chauffer, son coeur battre plus vite et son ventre se changer en quelque chose de sûrement très semblables à une ruche. Une grimace étrange s’afficha sur son visage créée par la puissante émotion qui venait de submerger la Séraph, alors même qu’elle pensait être prête à tout, pendant un instant elle ne put que rester immobile, le temps de reprendre une certaine contenance. Elle glissa avec toute la délicatesse qu’elle savait, sa main dans les cheveux de sa petite soeur.

“Peu importe la raison, peu importe l’endroit. Que tu me demande de te rejoindre au paradis pour parler du beau temps ou en enfer pour affronter le monde entier, je viendrais toujours pour toi. Mon coeur est plein d’amour, que ce soit pour Mearian, pour tous nos frères et soeurs et même pour le monde entier. Mais la seule qu’il appelle désespérément pour qu’elle reste à ses côtés, c’est toi.”

Theliel caressait doucement les cheveux de sa soeur, son coeur battant la chamade, déstabilisée par ce qu’elle même venait d’annoncer, un halo lumineux très léger c’était formé tout autour d’elle, semblable à une aura de lumière à peine visible à cause des rayons du soleil. Elle inspira légèrement avant de retenir sa respiration un léger instant. Toujours pour une histoire de contenance dira t’elle.
Ft Sélina "Théliel" Lengaris
Quand la main de Force passa en toute douceur dans ces cheveux, elle émit une sorte de ronronnement de plaisir, se collant encore d'avantage contre le torse de sa grande sœur… Quand les paroles de Théliel atteignirent ses oreilles, ses rougeurs refusaient de partir, surtout la dernière phrase de celle-ci, qui ne fit que resserrer l'étreinte d'Optimisme sur Force, toute contente et émoustillée par ces dernières. Elle était euphorique, car elle la comprenait… Elles avaient toutes les deux cette même émotion en elle envers l'autre, et cela la rendait joyeuse, car elle pensait être étrange avec ses pensées qui, autant être franc, dépassait le simple amour fraternel que les Séraphs avaient entre eux pour la plupart.

Kieryn fermait les yeux, son oreille droite contre la poitrine de Théliel… Elle pouvait y entendre le cœur de cette dernière battre au moins à une vitesse aussi rapide que le sien, se laissant bercer par les caresses rassurantes de Sélina, alors que le Soleil grimpa petit à petit dans le ciel éclairant les deux tourteaux ainsi que le pays des Astres. Optimisme ne dit rien pendant quelques minutes, laissant la nature les bercer toutes les deux, ne s'éloignant pas d'un iota de Force. Puis elle reprit la parole, bougeant sa tête pour arriver à regarder la femme qu'elle tenait dans les yeux.

- M-Moi aussi … Je ne veux pas te quitter, tu sais. Chacun des moments qu'on vit ensemble sont de précieux souvenirs pour moi… J'ai envie de les toutes les chérir durant ma vie éternelle.

Enfin, elle se détacha de sa sœur, bien qu'elle était toujours rouge embarrassé et pourtant remplie de joie. Elle se releva, s'étira, puis posa de nouveau son regard sur celui de sa sœur bien-aimée, lui tendant une main, bien qu'entre les deux, celles qui auraient le plus besoin d'aide et sans aucun doute elle, surtout au niveau physique.

- Allons-nous promener et profitez de cette belle météo toutes les deux, loin pendant quelques instants de ces histoires de nation… Juste pour profiter de notre temps ensemble sans se poser de question.

Malgré le ton joyeux, le sourire d'Optimisme, ses joues rosées qui montrent son enthousiasme… Force pouvait peut-être déceler une once de tristesse dans ses propos et son regard… Car cette dernière avait une autre pensée qui était venue à elle au moment où elle avait parlé de ses souvenirs… Théliel ne pouvait peut-être pas la comprendre… Mais perdre presque deux siècles de son existence, sans rien se souvenir d'elle… Elle n'avait nullement envie que cela lui arrive pour garder ses souvenirs si précieux… Mais désormais, elle ne pouvait pas être sûre que cela ne lui arrive pas.

Mais elle voulait écarter ses pensées comme elle le disait à sa partenaire, ne pas y penser, juste profiter de l'instant présent, le temps que celui-ci dure, avec elle, et seulement elle. La remplir de joie et oublier tout ces soucis… Oublier les sombres vérités de ce monde et les inoculés, comme elle le fait si bien, comme elle doit le faire.

Optimisme pointait dans une direction, dans un petit sentier qui menait à un bosquet isolé, proche de la capitale.

- On pourrait aller dans cette direction… À moins que tu es une meilleure idée bien entendue, Théliel.

Les petits soupçons de tristesses avaient déjà disparu, et elle était de nouveau l'Optimisme que tout le monde appréciait. Celle que Force affectionnait tout particulièrement. Elle ferait en sorte que cela le reste à jamais, chassant ses idées les plus sombres de son esprit… Elle ne peut laisser les ténèbres tachetées la lumière de leur Ordre et de la volonté de guider les mortels vers des jours meilleurs.
J'ai la force de supporter tous vos malheurs