Lost Kingdom  :: Administration :: Présentations archivées

Renato Vendemyon et sa biographe. [E.C]

Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant

VENDEMYON RENATO

Civil – Homme à tout faire

Identité

  • Race : Humain il semblerait...
  • Âge : 34 ans, c'est ce qu'il dit.
  • Orientation sexuelle : Coureur de jupons (maladroit).
  • Situation personnelle : Célibataire endurci !
  • Nationalité : Nomade mais dit être né à Ellgard.

Points de caractéristiques

  • Physique :
  • Agilité :
  • Force :
  • Endurance :
  • (Techno)magie :
  • Mana :
  • Puissance :
  • Contrôle :

Compétences [3/3 slots]

Pour un homme ayant cultivé toute sa vie ses capacités physiques, l'apparition de sa capacité fut pour lui une bénédiction. Directement lié à son envie de se dépasser ses limites, Renato s'est vu offrir ce pouvoir étrange qu'il a nommé L'Echelle. Avant l'apparition de cette capacité, afin de pouvoir tenir tête au utilisateur de magie il s'équipa d'un Psypher, son katana de toujours, Maxim.

Natural Born Fighter :
En terme de capacités physiques, peu d'humains en ce monde peuvent se vanter être meilleur que Renato. Chaque jour depuis des années le vagabond s'est forgé un corps à toutes épreuves. Que ce soit le fruit d'un entraînement physique ou spirituel Renato est devenu un excellent combattant. Au cours des années, sans s'en apercevoir Renato a développé une capacité à se battre. Qu'il manie l'épée ou la lance, l'arc ou la fronde, le fusil ou la magie le maniement de ces divers arts de combat lui viennent très naturellement. Là où il faudrait des années pour un autre afin de manier correctement une arme ou un art, il peut le faire en quelques mois. Si jamais pendant un combat il vient à s'armer d'un outil qu'il n'a jamais utilisé avant, il saura correctement se défendre là où un autre n'aurait qu'un « objet dangereux » entre les mains. Cette compétence fait aussi de lui un très bon tacticien, sachant très rapidement évalué ses adversaires et agir en fonction, élaborer une stratégie, se défendre ou parfois même, prendre la fuite.

L'Echelle :  Cette capacité a un usage des plus simples et des plus efficaces en cours de combat. Graduellement, tandis qu'il se bat, les capacités physiques de Renato s'améliore. Commençant avec ses talents de base déjà très honorables, ceux ci double au bout d'un moment (1post après le début du combat). Sa force, sa vitesse et son endurance triple encore si le combat s'éternise (2post après avoir doublé). Et enfin ses capacités quadruplent si l'adversaire est des plus coriaces. (2post après avoir triplé). Mais passé ce stade le cors de Renato lâche, peu importe tout l'entraînement du monde, personne n'est fait pour devenir aussi fort. Si passé ce délai l'adversaire est encore debout Renato lui tombera inconscient et meurtri. Cette technique a cependant un gros défaut, c'est que Renato ne la contrôle absolument pas. S'il commence un combat ses capacités augmenteront sans qu'il puisse y mettre un frein. Le seul moyen qu'il est de stopper l'augmentation de ses capacités est de fuir le combat afin de laisser le temps à son organisme de se calmer. (Besoin de rester hors du combat pendant deux posts.) Si jamais l'ennemi lui laisse suffisamment de temps pour récupérer, Renato reprendre le combat en partant de zéro.

Explication : Premier post : Capacités de base.
Deuxième post : Capacités doublées.
Quatrième post : Capacités triplées.
Sixième post : Capacités quadruplées.
Septième post : Évanouissement.

Maxim : Le Psypher et en quelques sorte plus vieux compagnon de Renato, Maxim est toujours à ses cotés. Pendant des années ce katana, au delà d'avoir un superbe tranchant et jouir une solidité remarquable, a été son atout principal contre les utilisateurs de magie. Maxim ne bloque pas la magie mais en absorbe une petite quantité. L'arme n'agit donc pas comme un bouclier, une boule de feu magique frappée avec Maxim perdra un peu de sa puissance mais touchera quand même Renato. Elle agit aussi contre les magies non physiques comme temporelles ou psychiques. Encore une fois Renato subira les effets de ces magies mais de façon moindre que d'autre. Quand il le désire Renato peut utiliser les pouvoirs stockées en Maxim afin de lancer lui même une attaque de magie pure. Les formes sont alors variées, rayons, boules ou encore tranchantes. Plus les attaques absorbées par Maxim sont puissantes, plus vite elle se chargera permettant donc à Renato d'utiliser plus souvent la magie absorbée.

Physique

Renato n'est pas, à proprement parler, un bel homme. Pour commencer ses cheveux, simplement noirs, semblent former un amas touffu et informe au sommet de sa tête. Pleine d'épis et de fourches sa chevelure lui retombe bêtement sur la partie droite de son front cachant presque son œil. En parlant des yeux, pas d'azur ou de dorure, pas de jade ou de grisaille...du simple marron. Il aurait plus l'air du brun ténébreux mais là encore il n'est pas du genre ténébreux. C'est plutôt quelqu'un de souriant et d'avenant, en témoigne les nombreuses rides d'expressions qui semble gravées sur son visage. Des sourcils un peu trop fins viennent surligner ces yeux qui auraient pourtant eu besoin d'être enjolivés. Au milieu un nez épais, légèrement aplati comme enfoncé à coup de poings mais pas difforme pour autant il est simplement né ainsi. Sur les cotés des cernes très marquées, témoin de sa vie d'aventurier et du manque de lieu confortable pour se reposer convenablement. Enfin le clou du spectacle, des oreilles trop grandes pour son visage et légèrement décollées de surcroît. En somme toutes, pas un canon de beauté mais pas un laideron non plus. Renato a un profil assez basique d'homme dans la moyenne. Son atout indéniable reste cependant sa bonhomie naturelle et son sourire parfait, car un visage souriant est toujours plus attirant qu'une mine d'outre tombe.

Si son visage n'aura jamais le premier prix d'une foire de beauté, son corps par contre pourrait avoir ses chances. Il n'est pas très grand, tournant autour du mètre 76 mais le tout est bien proportionné. Pas de bras ou de jambes plus grands que son double. Pas de pied trop grands ou d'épaules trop larges et un bon équilibre entre le haut et le bas du corps. Au fil des années et de ses entraînement Renato a sculpté son enveloppe en une parfaite armure.Ses muscles sont à la fois épais et puissants tout en gardant la souplesse nécessaire à l’exécution de ses talents de combattants. En réalité si il devait se balader nu il aurait certainement beaucoup plus de succès auprès de la gente féminine.

Enfin concernant sa garde robe elle va de pair avec son mode vie, simple et rudimentaire. Il affectionne les chemises de lin et les vestes épaisses capables de supporter le mauvais temps. Un pantalon de toile venant compléter ses attributs. Il s'orne parfois de cache poussière et d'une bonne écharpe de laine afin d'affronter les climats les plus retors. Dans sa panoplie il ne se sépare jamais de sa ceinture de cuir à laquelle est accrochée le fourreau de Maxim. Celle ci, finement ouvragée et se fermant grâce à une boucle en argent ne colle pas du tout à son mode de vie. Autre objet unique, ses bottes de marche d'aspect militaire dont il prend grand soin.  Dès qu'il a un moment il s'arrête pour les nettoyer et les cirer. Elles sont aussi noires et décorées autour de la cheville du même argent que sa ceinture.

Caractère

Renato est quelqu'un d'assez facile à cerner, c'est un homme gentil, le cœur sur la main. Vraiment ! Il a beau ne rien posséder il serait prêt à vous donner sa chemise si vous en aviez besoin. De plus c'est un défenseur de la veuce et de l'orphelin. Il ne peut s'empêcher de venir en aide aux gens. Peu importe que vous soyez bons ou mauvais, il sera là pour vous aider. Il n'aime pas les injustices ou les combats inégaux alors il sortira son arme afin de vous défendre. Ce qui est surprenant c'est qu'il arrive toujours à trouver quelque chose de bons en chaque être...et pourtant il a croisé de sacrés ordures. Au fond il est la quintessence de la bienveillance.

Je ne crois pas l'avoir déjà vu en colère et pourtant il aurait eu plus d'une raison de l'être. Je n'ose même pas imaginer ce que cela donnerait. Méfiez vous de l'eau qui dort dit le vieil adage, j'ai peur du jour où quelqu'un ou quelque chose réussira à provoquer la colère de Renato.

C'est un combattant aguerri, un tacticien hors pair. Une fois son adversaire face à lui il n'y a rien qui l'empêche de gagner. D'un coup d'oeil il détermine ses chances et la marche à suivre. Il est surprenant pour quelqu'un manquant autant de sérieux de faire preuve d'autant de génie quand il s'agit de se battre. Mais je ne dirais pas qu'il est bête, ses voyages et son vécu ont fait de lui un homme empli de connaissances. Il semble s'intéresser à beaucoup de sujets et se penche avec plaisir et avec beaucoup d'intelligence sur de nouveaux sujets.

Il a aussi des défauts comme par exemple son incapacité à être sérieux. Tout ne semble être que jeu ou passe temps pour lui. Il est même incapable de se projeter au delà des quelques semaines à venir. Je suppose que cette attitude va de pair avec sa vie d'aventurier. Il ne sait pas mentir non plus, ou alors très maladroitement...ce qui lui a valu plus d'une mauvaise aventure. Mais le pire reste ses techniques de séduction...un balourd. Cœur tendre et certainement rempli de bonnes intentions mais absolument ridicules...voir limite grossier.

Bref...c'est Renato.

Histoire

 «  Quoi, qui ?! Renato Vendemyon ? J'ai jamais entendu parler d'un Vendemyon mais j'ai connu un morveux qui s’appelait Renato.  Encore un de ces orphelins de Keivere ! Aucune idée de qui étaient ses parents, p'tet bien le bâtard d'un noble et d'une putain...ces saloperies y'en a partout vous savez. Mais ce Renato c'était de la mauvaise herbe, une belle petite ordure. Pas plus haut qu'un tabouret il avait rassemblé autour de lui une petite troupe, des rats comme lui qui vivaient dans la rue. Dans ce quartier et bien d'autre autour ils couraient d'un stand à l'autre, des voleurs, des vauriens ! On a bien essayé de les stopper parfois mais ils étaient trop petits et trop rapides. Je vous jure que si on en avait coincé ne serait-ce qu'un seul on l'aurait lapidé sur le champ. Et lui, Renato, leur chef, c'était le plus dangereux. Il devait même pas avoir douze ans quand je l'ai vu s'armer d'un marteau dans une main et d'un couvercle de tonneau dans l'autre. On était tous là sur la petite place du marché beuglant aux soldats d'en finir avec le chef de ces emmerdeurs mais il les a battus, à lui seul. Quatre soldats armés et entraînés j'vous dit ! Il les a battu avec un marteau et un couvercle de tonneau. Après ça lui et sa bande ont continué leurs méfaits un moment puis on disparu...je sais pas ce qu'ils sont devenus mais bon débarras ! »

* * *

« Qui ça ? Oh vous parlez peut-être du Colonel Vendemyon...je n'ai jamais su qu'il s'appelait Renato. On est beaucoup dans l'armée à le connaître. Un héros ? Non pas vraiment, mais un sacré meneur. Et son histoire aussi est originale, un exemple pour les orphelins de l'Empire. Je n'en suis pas sûr moi même mais avant d'être capturé on raconte qu'il était le chef d'un petit groupe de bandits de la capitale. Après ce ne sont que des ragots mais lors de leur capture Vendemyon aurait demandé à ce que lui et ses amis deviennent chevaliers. Normalement pour eux, c'était l’exécution assurée. Leurs années de méfaits dans les quartiers de la ville leur valait la mort ou l'emprisonnement à vie. Mais il aurait dit « Si on meurt maintenant nous serons inutiles à l'Empire, mais si nous mourrons au combat nous serons à la fois châtié pour nos crimes et utiles ! » et les juges leur aurait laissé une chance. Je ne sais pas comment se sont passées les années suivantes pour eux toujours est-il que Vendemyon est devenu  Colonel à peu près au début de la guerre contre Mearian et que beaucoup de son escadron venait de son ancien groupe de voleurs. Il a participé à la guerre comme beaucoup d'autres et a eu quelques coups d'éclats mais je n'ai moi même été déployé sur le front qu'après sa disparition alors je n'en sais pas plus. »

* * *

« Le Colonel Vendemyon ? Jamais entendu parler ! Vous êtes sûrs qu'il faisait parti de notre armée ? J'ai connu beaucoup de gens au combat avant d'être amputé de ma jambe et je n'ai jamais entendu ce nom. Mais d'après ce que vous me décrivez il y avait bien un escadron avec un Colonel à leur tête. Mais c'étaient des marginaux qui ne respectaient pas les ordres des Inquisiteurs, tant et si bien qu'ils furent déclarés hors la loi. On les appelait Les Renégats entre nous. Oh, et vous ne trouverez rien sur eux dans les archives de l'Empire. La raison ? Ce groupe comme je vous l'ai dit ne suivait quasiment jamais les ordres, attaquant les cibles qu'ils choisissaient eux mêmes, sonnant la retraite pendant certaines batailles alors que les autres colonels sonnaient l'attaque. Si vous voulez mon avis c'était des héros, leurs cibles par exemple, bien meilleures et infligeant de sacrés blessures à l'ennemi ! Les retraites, ils ont sauvé des centaines d'hommes là où d'autres de nos leaders nous auraient massacrés pour gagner quelques mètres de terrains. Mais un jour ils ont fui et furent traités de déserteurs et de traîtres à l'Empire. On raconte que l'Empire les a effacé des registres de l'armée si bien qu'aujourd'hui peu savent encore qu'ils ont existé. Encore une fois si vous voulez mon avis ils ont tous été tués, certainement par un Inquisiteur ! »

* * *

« Oui, ce Colonel de l'armée Ellgardienne, je l'ai connu. J'étais un apprenti prêtre à l'époque, jeté sur un champ de bataille sordide. Une bataille a eu lieu, 'ai été touché à l'épaule et laissé pour mort dans la boue. Lorsque je me suis réveillé j'étais seul au milieu d'un tas de mort. J'ai erré dans les restes du champ de bataille cherchant à rejoindre mon campement jusqu'à tomber sur lui. Un homme couvert de blessures et perdant beaucoup de sang tenant sur son épaule un autre homme encore plus monstrueusement blessé. Ils portaient des uniformes d'Ellgard alors je me suis mis en position pour les attaquer. Mais le Colonel est tombé à genoux les yeux emplis de larmes et m'a supplié de sauver son ami avant de tomber inconscient. Je ne sais si ce sont ses larmes ou bien le fait qu'il ai pensé à la vie de son ami avant la sienne mais j'ai fini par les aider. Je n'ai pas pu sauver son ami, ses blessures l'ont vite emportés mais le Colonel s'est réveillé quelque jours plus tard...alors qu'il n'aurait pas du survivre non plus. Ses premiers mots furent pour son ami qu'il pleura longtemps. Il est ensuite parti en me remerciant et me jurant qu'il ne serait plus soldat. Il ne m'a jamais dit son nom mais c'est sûrement votre homme. C'était peut-être mon ennemi mais je n'ai senti aucun mal en lui, j'espère qu'il est toujours en vie aujourd'hui. »

* * *

« Renato, bien sûr qu'on le connaît, tout le village le connaît ! C'était il y a quelques années, il est arrivé ici avec son sabre et ses vêtements pour seul bagage. Il s'est installé dans notre village pour y travailler un temps avant de reprendre son voyage. Il a aidé dans les champs, dans la forêt et aussi à bâtir le nouvel entrepôt. Mon père disait que c'était une force de la nature, il ne semblait jamais fatigué. Mais surtout, il nous a tous sauvé. Souvent des soldats préféraient déserter et les plus violents d'entre eux devenaient des brigands...un jour ils ont attaqué notre village, tout un régiment, une centaine d'hommes. Pourtant c'étaient des Meariens comme nous...des soldats de notre pays mais ils s'en sont pris à nous. Mon père et beaucoup d'autres sont morts en cherchant à défendre le village. Renato n'était pas présent au moment de l'attaque, travaillant loin dans la forêt voisine. Il était fou de rage et a livré bataille...et les a tous vaincu. Il a sauvé le village et est reparti après nous avoir tous aidés à reprendre nos vies en main...sans demander la moindre récompense. Depuis on lui a donné ce surnom « Le Tueur des 100 Hommes. »

* * *

« Il est dangereux de vous promener ici vous savez, une chance que je sois tombé sur vous en premier et que vous ne m'ayez pas caché les raisons de votre présence ici. Je ferais tout pour vous protéger si vous êtes à la recherche de Vendemyon. Je ne sais pas où il se trouve actuellement et pourtant en tant que Parjures des Mages Noirs je possède un bon réseau d'informateurs. La seule raison qui fait que vous êtes toujours en vie c'est qu'il m'a sauvé la vie autrefois, à moi...alors que la moitié des habitants de ce monde voudrait ma mort...et l'autre moitié ne serait pas contre. Il s'est battu à un contre un face à cet Assassin d'Akantha, un très puissant guerrier. Il me traquait depuis longtemps et malgré tout mon pouvoir je n'ai rien pu faire contre lui. Mais Vendemyon l'a vaincu. Quand je lui ai demandé pourquoi il m'avait sauvé ma vie il m'a répondu qu'il en avait simplement eu envie. Il est resté un certain temps en ma compagnie, nous sommes devenus amis et il a disparu un jour, expliquant seulement qu'il voulait continuer son voyage. Mes actions n'ont pas toujours été bonnes et il a tout de suite compris que je n'étais pas un enfant de cœur. Mais...il ne m'a jamais jugé. »

* * *

« Je connais pas de Renato, ou de Vendemyon mais j'ai eu un matelot qui correspond à votre description, il se faisait appeler par un surnom vantard, le tueur des 100 hommes, vous entendez ça. Bref, on le prenait pour un rigolo qui racontait des histoires plus grosses que lui du coup on l'a surnommé Eddy le Vantard. Il a navigué quelques mois avec mes hommes avant de démissionner alors que nous rentrions de l'une de nos missions marchandes. Donc aux dernières nouvelles il a débarqué sur un port de Nueva mais je ne peux vous en dire plus. En tout cas c'était un sacré combattant, nous autres marchands on est obligé de savoir se battre, on ne sait jamais sur qui on va tomber une fois en mer. Lui en revanche c'était une sacrée fine lame, bien plus soldat que marchand ou même marin. Il y a bien eu une ou deux batailles en mer où, si il n'avait pas été là, on aurait tout perdu ! Quand je repense à lui parfois je me dis qu'il avait peut-être bien tué 100 hommes un jour ! Ahahah, improbable pas vrai ! »

* * *

« Renato, oui je le connais, il travaillait encore ici il y a quelques semaines. Fort comme un bœuf ce gars là. Je n'ai jamais vu un homme transporter autant de marchandises en une seule journée. Le port accueille énormément de navires chaque jour et nos hommes doivent se relayer pour décharger ou embarquer les marchandises...mais pas lui. Je crois bien l'avoir vu travailler deux jours consécutifs une fois, ce fou n'avait pas dormi. Si vous voulez vous rattrapez hâtez vous, il a dit partir pour Izrheron afin de trouver un nouveau travail. Mais un gars comme lui j'en ai croisé beaucoup, ils ne restent jamais longtemps au même endroit. »

* * *

- Bonjour, euh...excusez moi de vous déranger...vous êtes bien Renato Vendemyon ?

Il se tourna vers moi, interrompant ses coups de marteaux sur l'enclume. Il fut un peu surpris mais un sourire éclaira rapidement son visage.

- Qu'est-ce que je peux faire pour toi petite...et je crois bien ne t'avoir jamais rencontré, comment connais-tu mon nom ?

J'avalais douloureusement ma salive. Mon voyage prenait fin après l'avoir cherché pendant si longtemps. De chaudes larmes roulèrent sur mes joues. Il posa son marteau et m'attrapa par les épaules alors que je sentais mes jambes défaillirent sous mon poids. Je me maudissais intérieurement, ces jambes qui m'avaient portés jusque là à travers tous les pays du monde me trahissaient alors que j'avais atteint mon but.

- Hey petite, qu'est-ce qui t’arrive ?
- Votre nom...

J'avais bravé tant d'épreuves pour en arriver là mais rien ne fut plus difficile que de prononcer les mots suivants.

- Ma mère, Ivarella...c'est elle qui me l'a dit avant de nous quitter.

Ses mains quittèrent mes épaules, ce fut à son tour de sembler étrangement faible. Ses yeux étaient écarquillés et il semblait suspendu à mes lèvres, attendant mes prochains mots.

- Je suis votre fille, Anya.

Profil

  • Pseudo : Renato
  • Âge : 24
  • Tu nous as trouvé où ? Google, puis Top Sites.
  • Un autre compte ? Non.
  • Personnage de l'avatar : Gangsta ▬ Nicholas Brown
  • As-tu lu le réglement ? Oui
Copyright ©️ Maître du Jeu de Lost Kingdom
Bienvenue le gros !



Bienvenue parmi nous ! Sacrée rapidité pour ta fiche


« Even if the morrow is barren of promises,
nothing shall forestall my return
»
« Invité, tu es le prochain sur ma liste »
Bienvenue, le staff passe te lire rapidement !






Achillée murmure en peru, Aster gronde en darkgrey.
Bienvenue!



Nicholaaaaaasssssss
Bienvenue ici !!!


Rapide pas vraiment, c'est juste que je l'ai posté qu'une fois terminée.
Mais je bosse dessus depuis quelques jours.

Merci à tous !
Bienvenue parmi nous ! Roh quel bon choix d’avatar







Signas:
 
Bienvenue sur le forum, j'espère que tu te plaira parmi nous    n'hésites pas a contacter le staff par MP si tu as des questions!

On passera vite te lire pour la validation
Pour le moment je n'ai pas de questions.
Les 60000 pages (environ) de règlement et de contexte sont assez détaillées pour ça. ^^

On verra plus tard. Et merci encore.
Bonjour, des nouvelles au sujet des modifications?  
Quelles modifications ?
On m'a rien demandé...enfin je crois.
J'attendais justement une réponse du staff depuis tout ce temps.

Coucou, une modératrice t'a contacté sur Discord le 15 mai. Est-ce que tu peux lui répondre, ou bien peut-être préfère tu qu'on te mp directement sur le forum?  
Délais supplémentaire accordé jusqu'au dimanche 3 juin ! Bon courage ;)

Bonjour, ta fiche de présentation vient d'atteindre le délai supplémentaire demandé, as-tu terminé?
Dernier délais demandé : jusqu'à vendredi 8 juin. Si ce n'est pas posté, cette fiche sera archivée !
Fiche archivée.