Lost Kingdom  :: Personnage :: Présentations :: Présentations validées :: Mages Noirs

"Quand tu regardes l'abîme, l'abîme regarde aussi en toi." | Kieryn [Terminée]

Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant

LESTARI KIERYN

Mage Noir/Séraph de la Peur

Identité

  • Race : Séraph corrompu de la Peur
  • Âge : 26 ans sous forme humaine, 236 ans en tant que Réincarnation
  • Orientation sexuelle : Pansexuelle
  • Situation personnelle : Célibataire
  • Nationalité : Aucune, elle est une itinérante

Points de caractéristiques

  • Physique :
  • Agilité :
  • Force :
  • Endurance :
  • (Techno)magie :
  • Mana :
  • Puissance :
  • Contrôle :

Compétences [3/3 slots]

Une magie qui correspond tout à fait a Peur, et à ses objectifs. Une horreur, tapis dans le coin sombre du monde, rappelant incessamment sa présence aux malheurs qui perdent sur le chemin, les captures puis leur inculquer ce qu'est la terreur.

La magie de Peur fonctionne en utilisant le plan de l'Abysse dans la majorité des cas, et quand celle-ci est active, ces yeux prennent une teinte jaunâtre. L'abysse est une sorte de transe dans laquelle elle plonge ses victimes pour mieux les contrôler, et leur faire goûter à une peur inégalée. L'Abysse est certes une illusion liée à la personne, cela ne l'empêche pas d'être commune à toutes les victimes qui la subissent. Tous ceux qui y sont prisonniers peuvent voir les autres victimes, ainsi que leurs peurs. Mais ce n'est pas comme si cela allait changer leur situation..

Regard abyssal
Dès que Kieryn active cette compétence, toute personne qui aperçoit ses yeux subissent une illusion qui les plonge dans un abîme sans fond, plus communément nommé l'Abysse. Cette dernière utilise les peurs émotionnelles de la personne pour la garder sous contrôle, la torturer, s'amuser… Bref, tout ça pour l'immobiliser et en faire ce qu'elle veut… Ou presque.

En effet, un être plongé dans l'Abysse ne peut être dérangée par rien d'autres que ces habitants, et par conséquent, est insensible à tout ce qui l'entoure le temps qu'il n'est pas sorti, peu importe son état, de cette dernière.

La durée initiale d'emprisonnement est d'un RP (Tour) obligatoire, et peut monter jusqu'à trois selon la volonté des partenaires de RP. Celle-ci peut changer en fonction du vécut de chacun.

Exception:
 

Horreur Eldritch
Personne n'arrive vraiment à décrire ce que c'est…. Cette chose que Peur invoque à sa volonté. Un amas de tentacules ? Une entité chaotique au-delà de l'imagination ? Ou peut-être juste une magie stylisée ainsi ? Qu'importe à vrai dire, si la personne réfléchit dessus, elle risque d'avoir un mal de crâne effroyable, et ne verra sans doute pas les tentacules s'abattre sur elle.

Cette magie lui permet d'invoquer ces fameux tentacules qui en terrifie plus d'un lors des jeux qu'elle effectue avec ses fidèles. Ces dernières, qui apparaissent à ses pieds, son sous le nombre de six et peuvent aller jusqu'à cinq mètres pour attaquer ses ennemies. Kieryn les contrôle comme si c'était des membres de son corps. Leur invocation durent pendant quatre minute en dehors de l'Abysse, et deux à l'intérieur de cette dernière.

Les tentacules peuvent donc entrer en contact avec un être qui a été plonger dans l'Abysse, étant liés à celle-ci, entrant dans l'illusion même pour le déranger encore davantage les malheureux qui sont coincés à l'intérieur.

Aura Intimidante
Kieryn émet naturellement une aura qui apeure tout être capable de ressentir une peur instinctive. Comme un herbivore qui est pourchassé par un prédateur, les personnes touchées par l'aura paniquent, amenant des réactions aussi diverses qu'il y a de personnes vivantes sur ces terres. Des exemples communs seraient une incapacité à agir, des prises de risques en combat ou la volonté de fuir…

La présence que dégage la Séraph peut se faire ressentir dans un rayon de sept mètres autour d'elle. Cependant, en utilisant ses autres compétences lié à sa magie, la portée est réduite à trois mètres, mais, utilisant ses pouvoirs de manière actives, la peur qu'elle dégage est bien plus puissante et oppressante, pouvant foudroyer les personnes proches d'effroi et les paralyser.

Il est évident qu'un être instinctif ressentira plus celle-ci qu'un être logique. (Par exemple, un simple loup serrait apeuré, alors qu'une machine ne ressentirait absolument rien)

Cette aura étant naturelle, elle n'est pas considérée comme magique.

Physique

Vous êtes tous là ? Très bien, on peut alors commencer, nouveaux membres du culte des abysses.

Maîtresse Peur est, sous sa forme humaine, d'une apparence très différente de ce qu'elle était avant sous son ancienne dénomination, Optimisme. Désormais, sa forme est une femme de taille moyenne, environ dans le mètre soixante-dix, avec une peau de teinte pêche, des yeux perçants d'améthyste et des cheveux d'argents qu'elle porte avec un style qui lui est très particulière. Son corps quant à lui est svelte, mais a été très diminué suite à ses blessures qu'elle a reçues lors de sa révolution contre ses confrères ignorants.

Les traits de son corps montrent que son apparence est identifiable à une femme humaine qui a dans la trentaine, qui possède une voix modulée magnifique qui a tendance à entraîner les personnes qui l'écoutent. Elle possède une démarche assurée et légère, comme si son corps n'était pas une réelle chaîne à son existence... Et ceux qui la connaissent savent que ce n'est pas le cas.
Peur, sous sa réelle forme, sa forme de Séraph est... Hé bien, c'est probablement celle qui est la plus humaine dans leur famille. Peut-être était-ce le destin qu'elle soit l'une des premières à abandonner cette image faussée de divinité. C'est même peut-être pour cela qu'elle est la plus terrifiante de toute. Comme les mortels, elle cache sa monstruosité derrière une apparence qui semble indiquée en rien ses horreurs. Mais c'est aussi sa beauté.

Revenons cependant sur le corps humain de notre maîtresse, celui qu'elle utilise la majorité du temps. Celui-ci possède la propriété de contenir les deux sexes du règne animal. Oui, vous avez bien entendu. Évidemment, vous savez déjà que les Séraph peuvent choisir leur apparence humaine et donc pourquoi un tel choix ? La réponse à cette question fut toute simple : Non seulement, ça lui permet de posséder les deux à la fois, ce qu'elle clame très pratique, mais surtout, les mines déconfites et apeurés des personnes qui sont incapables d'accepter cela est sans prix quand elle annonce (ou montre dans certains cas) ce qu'elle possède.

Du côté vestimentaire, c'est en général plus large, elle n'hésite pas à changer, bien qu'elle porte en affection des tenues plutôt légèrement. Cependant, malgré tout, quels que soient les vêtements qu'elle prend, ou l'apparence qu'elle choisit, il y a une chose qu'elle ne peut effacer. Ses bandages sur la partie gauche de son corps, sévère cicatrice qui lui rappelle sans cesse sa défaite auprès des autres Séraph. Ces blessures infligées sous sa forme originelle même, ne s'effaceront pas aussi facilement et semble, sans que maîtresse Peur le veuille, s'imprimer sur son apparence de mortel. Elle les cache donc constamment, surtout qu'ils sont la raison même de sa faiblesse physique. Un être avec un œil assez habitué pourrait le remarquer... Mais n'oubliez pas qu'elle sait que c'est sa faiblesse. Ce n'est donc pas un endroit qu'elle ne protège pas...

Caractère

Comment définir maîtresse Peur, maintenant que vous connaissez son apparence ? J'ai envie d'annoncer, comme toute personne. Ne vous fiez pas à son apparence et à ses gestes. Au premier abord, notre maîtresse semble être une personne calme, qui ne cherche pas à faire de vague. Une femme observatrice et organisée, qui semble mener sa petite troupe de fidèle sans difficulté, qui possède une once de sagesse et qui met des efforts dans ce qu'elle fait, malgré le fait qu'elle soit très solitaire et évite le contact avec les personnes directement, énigmatique, avec ce qui semble être un brin de tête en l'air, sautant d'idées en idées, sans qu'on sache concrètement ce que sont ces dernières. La chose qu'on remarque le plus est son avis négatif quant à l'état actuel du monde... Qu'elle ne voit que mal finir.

Beaucoup déchantent très vite quand ils comprennent la véritable nature de notre maîtresse.

Il faut dire qu'elle n'est pas la Peur incarnée pour rien. Extrêmement joueuse en réalité une fois lancée dans ses idées, elle n'hésite pas à pousser dans leurs retranchements ses... Partenaires de jeu, pour qu'ils dévoilent leur véritable nature, utilisant la Peur comme moyen pour externaliser celle-ci, souvent camoufler par un masque. Cruelle, elle n'hésite pas à torturer et à briser toute personne qui va à l'encontre de ses règles de jeu et de celle des Mages Noirs en les plongeant tellement dans la terreur qu'ils en ressortent totalement vide, l'horreur les ayant marqués à jamais, mais au moins ayant vu la vérité. Heureusement pour les personnes lambda, ou malheureusement vu qu'ils ne connaîtront jamais sa vraie nature, elle n'agit qu'ainsi uniquement quand les personnes sont intéressantes à ses yeux.

Après tout, elle considère toute personne qui ne la suit pas elle ou l'ordre des Mages Noirs comme des êtres sans importances, complètement aveugle à la décadence du monde, mais elle les tolère... Mais par-dessous tout, elle ne supporte pas ceux qui suivent aveuglement ces anciens confrères. Autant les Séraphs, elle les trouve idiots qu'ils se pensent des êtres divins, mais elle arrive à les justifier, quand des sombres naïfs les vénèrent jour et nuit, qui ne se penseraient pas supérieur aux autres ? Mais justement, ce sont ses fidèles qu'elle n'apprécie guère. Quand on vénère des usurpateurs, ce n'est qu'une preuve qu'on est incapable de faire preuve de discernement... Mais elle s'est dite prête à les pardonner, car elle sait ce que sait. Nous-mêmes qui la suivions étions pareil. S'ils se rendent compte de leur erreur et qu'ils nous rejoignent, elle les accueillera à bras ouvert. Après un petit jeu bien évidemment.

Mais ne vous méprenez pas. Elle apprécie énormément ses fidèles et n'hésite pas à les protéger s'ils sont en danger et a les récompenser comme il se doit. Disons que pour nous la peur est notre preuve d'affection et que tous attendent le prochain jeu de la Séraph de la Peur. Et si vous jouez selon ses règles, vous n'avez rien à craindre, si ce n'est une expérience excitante. La première fois, tout comme une vierge, on est effrayés, je n'étais pas différent, mais vous verrez... Une fois que vous aurez goûté à cela... Vous ne demanderez qu'à recommencer.

Mais... Malgré toute notre joie de là subir... Et à notre maîtresse de nous faire connaître la peur... Elle-même n'est pas à l'abri de la peur et chaque jour elle y est confrontée. Pas la même qu'elle nous offre et qui nous définis, une autre... Plus terrible... Certains pensent que pour elle, ce n'est qu'un moyen d'évacuer tout ce qu'elle subit. Franchement, je n'en sais rien. Mais je sais une chose. L'abysse lui a donné une solution à ce qui la rongeait à l'intérieur.

Mais revenons sur un sujet plus joyeux : quels sont ses objectifs ? Si elle n'aspire pas à être une déesse comme les autres, il n'en reste pas moins d'ambition dans son être. Premièrement, éliminer l'ordre des Astres, en réveillant tous ses confrères. Une fois fait, le monde se portera bien mieux. Second, elle suit celui des Mages Noirs. Pour elle, le monde est déjà condamné, et ce, depuis longtemps. Le fait de pouvoir remonter le temps est un salut qui, à défaut de sauver le monde, lui permettra de se perpétuer à jamais. Et enfin, si elle arrive un jour à ouvrir les yeux à des ignorants, peut-être que le monde n'aura nullement besoin d'être recommencé. Elle compte donc créer un royaume qui rappellerait constamment aux gens qui foulent le monde qu'en dessous d'eux, s'ils ne font pas attention, un abysse s'apprête à les dévorer. C'est notre objectif de groupe, au-delà de celui des Mages Noirs.

Comment elle est devenue ainsi et pourquoi fait-elle une fixation sur la peur ? Patientez, seul le récit qui va suivre peut vous faire comprendre le pourquoi du comment. Si toute autre personne que la verrait, ils la prendraient sûrement pour une folle avide de souffrance... Peut-être ce n'est pas tout à fait faux. Mais ce n'est qu'une partie de la vérité qui est bien plus terrible.

Histoire

Cette histoire est très importante pour vous, fidèles qui suivez Peur. C'est au travers de celle-ci que vous comprendrez pourquoi elle qui était à une époque un être d'un grand optimisme, est devenue un Séraph lié à la Peur et pourquoi ce fût une bonne chose pour elle... Non, pour le monde tout entier.

Commençons par des informations basiques. Elle est née en l'an 3, mais comme vous le savez désormais, les Séraphs ne sont pas invincibles. Oh, ils sont immortels oui, mais ils le sont par réincarnation, non par puissance divine. Je ne connais que très peu sa vie de l'an 3 à l'an 182, est pour cause, elle-même est incapable de s'en souvenir, elle est morte. Cependant, je peux vous expliquer en détail sa réincarnation actuelle, qui dure maintenant depuis 236 ans. Cette histoire, son histoire, est passée par chacun d'entre nous de voix orale et même certains la consigne, dans le cas où elle venait à mourir, elle récupère une partie de ses connaissances.

Mais passons à l'histoire. À sa réincarnation en l'an 182, après les explications des Séraphs sur sa nature et autre, elle avait décidé de prendre le rôle d'une jeune fille très enthousiaste, pour mieux véhiculer son émotion, l'Optimisme. Cependant, officiellement, elle devait avoir une intendante et c'est ce qu'elle eut... Plus tard, celle-ci fut la première d'entre nous, bien qu'elle n'a jamais connu Peur, mais je m'avance un peu trop vite. Gelsomina Sybilla. Un nom que Peur nous demande, encore aujourd'hui, de garder très précieusement. Donc noté-le dans votre esprit.

La jeune fille voyageait au travers le pays, son intendante sur ses pas, guidant les humains, les égayants, terminant de son côté les fondations de l'Ordre des Astres. « Mais vous savez, maintenant tout ira mieux maintenant que les Dieux nous ont accordés leurs bénédictions. Alors n'ayez peur de rien, car les Séraphs luttent pour votre bien. » C'est une des phrases qu'elle à souvent dis aux fidèles de l'Ordre des Astres. Ce manège dura pendant quelques années, vieillissant de temps en temps son avatar humain pour que celle qui l'a suivît ne se doute de rien, continuant ses périples. Vers les années 200, l'intendante ne se souvenait plus trop de la date, l'avatar de Optimisme maintenant adulte, bien qu'elle continuait son périple sans fin pour rappeler aux gens que le monde avait toujours un bon côté, surtout quand les Dieux veillaient sur les fidèles, elle commença, petit à petit d'utiliser les cristaux pour aider les fidèles qui étaient dans des passes difficiles, pour renforcer toujours plus leur dévotion auprès des Séraphs. La première des fidèles, et même certains de ses confrères, lui avaient dit de faire attention, qu'elle jouait un risque dangereux. Mais elle leur répondait toujours par la négative, en disant qu'étant une entité supérieure, elle n'aurait aucun mal à contrôler les contre-coups des cristaux.

C'est d'ailleurs à la fin de vie de la première des fidèles d'Optimisme et de la future Peur, en l'an 233, que notre maîtresse dévoila pour la première fois sa forme à un être en dehors des hautes-pontes de l'état. Cette mort l'a beaucoup marquée, pour plusieurs raisons. Il faut savoir que celle-ci avait, dans les dernières années de sa vie, commencer très sérieusement à suspectés que sa supérieure dans l'ordre était bien plus qu'un simple humain. Chose compréhensible, car elle avait arrêté de vieillir à ses vingt ans dans sa dernière enveloppe charnel, pour garder un visage neuf qui était bien plus lié à son émotion qu'un visage mature. Elle lui a donc demandé tout simplement « Êtes-vous un ange ? Je veux savoir cela avant de mourir, s'il vous plaît. » Optimiste étant ce qu'elle était et sachant pertinemment que les humains étaient terrifiés aux fonds de leur être parce qu'ils étaient, lui a répondu que pour que sa mort soit heureuse, elle ne devait pas savoir. Mais elle finit par laisser les supplications d'une personne devenue proche d'elle.

Elle se dévoila et à vrai dire, elle s'attendait à une crise cardiaque de la vieille intendante, pétrifiée et surprise par la présence soudaine d'un Séraph... Mais il n'en fut rien. À cette époque, Optimisme se mit à apprécier énormément sa forme originelle, car elle se considérait chanceuse. Chanceuse que sa forme, très proche de celle des autres humanoïdes, n'as en rien effrayés l'intendante, au contraire, elle était en admiration. C'est un sourire aux lèvres, alors qu'elle rendait finalement son dernier souffle dans les bras de la Séraph, qu'elle la remercia tout simplement, avant de finalement retourner à la terre, en paix et heureuse.

Depuis ce jour, bien qu'elle ne pût se permettre de se promener sous sa véritable forme parmi le peuple de Mearian, elle décida que tous ceux qui la suivirent, les proches au début, devait savoir ce qu'elle était réellement... Cependant, ce ne fut pas qu'un événement qui apporta une tradition qui continue encore aujourd'hui, bien qu'effectuer différemment. Ce fut aussi la première période des doutes.

À vrai dire, un faux parjure qui a refusé de suivre Peur, à déclarer que la folie des cristaux n'avait attendue qu'un moment, ce moment, pour enfin s'immerger dans l'esprit de notre maîtresse et déranger son esprit. Vous et moi savons pertinemment que ce n'est pas la vérité. Les cristaux ont permis à Peur de naître et de se réveiller des illusions de l'Ordre des Astres.

Au début, c'était innocent. Un peu moins d'optimisme aveugle, un peu plus de questions. Puis les questions sans réponses se sont transformées en inquiétude. L'inquiétude en doute. Le doute en pessimisme. Là, en vous racontant les événements, je vous donne l'impression que ça s'est passé en peu de temps, mais non. Il fallut environ un siècle pour que toute cette transformation se fasse, soit approximativement vingt ans avant la révolution des neufs. Optimisme, si on pouvait encore l'appeler comme cela, était devenue de plus en plus éloignée des siens. À vrai dire, elle ne voyait plus le monde comme un endroit où tout allait pour le mieux, mais où tout allait pour le pire. Mais elle gardait encore en elle cette croyance qu'elle et ses frères agissaient pour le bien du monde. Malgré les tensions de plus en plus importantes entre Mearian et Ellgard, que si elles continuaient à croître ne causerait qu'un mal supplémentaire au monde. Bien que ses propres doutes sur le fait qu'il soit réellement supérieur aux autres, du moins au point de se faire nommer divinités, la rongeait de plus en plus. Même Bonté n'entendait plus parler d'elle, qui était pourtant une amie très proche à ses yeux. Mais au fond, elle savait pourquoi. Elle avait peur de leur réaction. Elle n'osait pas les affronter... Était-ce vraiment le cas ?

Mais c'est finalement en 350, peu de temps avant la rébellion qu'Optimisme disparu complètement. Elle m'a raconté, moi qui étais le premier à la voir sous son nouveau jour, sa chute... Littéralement. Il faisait nuit sombre à vrai dire et elle ne sait quelle raison, elle s'est tenue devant un gouffre et en à regarder le fond, alors que son esprit lui-même n'arrêtait pas de retourner d'innombrables questions et doutes. Finalement, tellement pris dans ses pensées, elle finit par tomber dans l'abîme elle-même.

Ce fut une chute interminable, qui semblait pourtant à chaque instant lui dire avec ses propres pensées internes. « Le monde est condamné, pas vrai ? » « Pourquoi le monde meurt ? » « Parce que des simples êtres se sont pris pour des dieux et ont manipulé le monde. Parce que d'autres, trop content de leur situation, n'agisse en rien pour modifier celle du monde. Parce que certains, trop tournés vers eux-mêmes ne s'aperçoivent pas du mal qu'ils font. Et d'autres qui osaient brider le pouvoir des cristaux. Parce que les derniers, dans leur arrogance idéologique, n'essayent même l'entente et risque de créer un conflit.. » « Tu ne veux pas ça, n'est-ce pas ? Non, tu as peur même, n'est-ce pas ? Peur que tout ce qui existe finisse ? » « Peur de sacrifier ta relation avec ta famille, alors qu'elle est clairement néfaste pour le monde ? » « Peur de te rendre aveugle à ces problèmes en te prenant pour ce que tu n'es pas ? Toi qui te clamais Optimiste. » « Tu le sais qu'au plus profond de toi que le monde n'était pas parfait et ne le saura jamais. Sinon, à quoi bon d'être Optimiste, si tout va bien. » « Tu dois changer les choses, tu le peux. Apporter la vérité au monde, en commençant par tes frères. » « S'ils refusent, plonge-les simplement dans l'abîme à leur tour, pour qu'ils s'aperçoivent de la réalité »

Et encore, maîtresse Peur a eu la bonté de me donner un semblant de fil cohérent dans toutes les réflexions qui semblaient se réverbérer dans cet abysse. Mais je me rappelle de cette nuit pour une raison toute particulière de mon côté. Je l'avais entendu à vrai dire, j'avais l'impression qu'elle faisait un cauchemar. À son réveil sa première phrase, que je n'ai compris qu'une fois qu'elle m'expliqua une partie de son rêve, fut, simplement : « Je suis l'abysse ». Au début, j'étais très inquiète, sa voix, bien que je l'ai entendu devenir de plus en plus sombre, semblant tremblante, apeuré... Et pourtant... Soulagée. Ses yeux, d'un topaze inhabituel, se positionnèrent sur les miens et avant que je puisse le comprendre... Hé bien, j'ai vu l'abysse que chacun d'entre vous verra bientôt.

C'est ainsi que petit à petit, celle qui se faisait désormais appeler Peur parmi les siens se préparait à faire connaître la vérité, sur elle et sur l'état du monde au sien et c'est en 353, comme si en parfait accord avec les huit autres, qu'elle retournait à la capitale pour montrer sa vision du monde. Je n'ai pas besoin de vous dire que le tout, c'est très mal passée. Des combats, des blessures graves, une fuite. Quand Peur est revenue ici, la partie gauche de son corps, sous sa forme originelle qu'elle n'arrivait plus à cacher suite aux blessures, était presque entièrement détruit. Des dégâts dont on ne ce remet jamais entièrement. On a dû fuir, nous et quatre autres, maintenant des parjures pour le pays qui à une époque était le nôtre... Non, même pas à vrai dire. On existait plus pour eux et c'est peut-être ce qui nous a permis de fuir.

Pendant plus de vingt ans, notre maîtresse avait dû se remettre de ses blessures, lui laissant largement le temps pour renfoncer sa réflexion. Temps de se former une nouvelle apparence physique, malgré des séquelles constantes. Au début, elle leur en a voulu pour avoir refusé, pour l'avoir blessée à ce point... Elle en était même apeurée. Non pas d'eux, mais qu'elle ne puisse pas accomplir ce qu'elle devait faire. Elle ne voulait pas voir le monde disparaître, pas après qu'elle est lutée tous ces siècles pour le faire vivre. Et plus le monde avançait, plus cette peur se manifestait en elle. Elle devait trouver un moyen d'arrêter cette folie... Mais elle savait déjà comment.

Si les gens continuaient ainsi, c'était parce que, persuader que leur idéologie les guiderait vers un lendemain meilleur, ne pouvaient s'apercevoir que petit à petit tout se préparait pour la chute, ce n'était qu'une question de temps. Elle allait donc être cet abysse, qui les observera sans fin, leur rappelant constamment sa présence, pour leur donner conscience de leur erreur. Mais seule, elle n'y arriverait pas... Il lui fallait de l'aide. Ses frères devaient aussi faire leur part, surtout si ce sont les dieux qu'ils prétendent être, alors leur rôle est de guider les autres. Mais également celui d'un groupuscule que vous connaissez très bien. C'est lors de ses voyages qu'elle rencontra, avec nous sur ses traces, les Mages Noirs dont on fait partie aujourd'hui. Nous œuvrons tous pour éviter la fin d'un monde, tout simplement... Et comme on le dit si bien... « Un moindre mal pour un plus grand bien »

Vous savez tout désormais. Pourquoi elle est ainsi. Pourquoi elle lutte. Pourquoi on doit accepter la peur. Pourquoi on la vit. Pourquoi elle est nécessaire. Préparez-vous, car le prochain jeu de notre maîtresse est pour vous. Même si vous vous doutez bien que le premier ne sera en rien amusant. Mais vous vous y ferez, vous verrez. C'est tout pour les explications et n'oubliez pas, d'autres ont besoin de rejoindre notre culte des abysses. Alors, recruter et amener les que l'on montre à ses vaillantes personnes prêtes à se sacrifier pour sauver le monde, en devenant ce qu'ils craignent le plus.


Ah, j'ai failli oublié. Elle recherche aussi une feuille de l'arbre de la vie pour effacer une bonne fois pour toutes les cicatrices qui marquent son corps. Si jamais l'un d'entre nous en trouve une avant elle, elle sera prête à lui donner une récompense qu'il n'oubliera pas de toute son existence. Mais ne soyez pas trop optimistes, ces choses sont extrêmement rares. Et puis... Ce type de personne est celui qu'elle déteste le plus.

Profil

  • Pseudo : Luce Hyfer
  • Âge : 22 ans
  • Tu nous as trouvé où ? Grâce à Karîn Skyel (Prépare ta corruption envers le vrai Dieu)
  • Un autre compte ? Nope, rien, nada
  • Personnage de l'avatar : Nier ▬ Kainé
  • As-tu lu le réglement ? Oui
Copyright ©️ Maître du Jeu de Lost Kingdom


"Quand tu regardes l'abîme, l'abîme regarde aussi en toi."  | Kieryn [Terminée] Signature1
Bienvenue "Quand tu regardes l'abîme, l'abîme regarde aussi en toi."  | Kieryn [Terminée] 3622086245 !



#9900CC
Bienvenue "Quand tu regardes l'abîme, l'abîme regarde aussi en toi."  | Kieryn [Terminée] 546758251


"Quand tu regardes l'abîme, l'abîme regarde aussi en toi."  | Kieryn [Terminée] LIE



"Quand tu regardes l'abîme, l'abîme regarde aussi en toi."  | Kieryn [Terminée] Aejor2

Signas:
 
Bienvenue officiellement !
J'adore ce choix d'avatar... Kainé "Quand tu regardes l'abîme, l'abîme regarde aussi en toi."  | Kieryn [Terminée] 1786526449



“I will hurt you for this. I don't know how yet, but give me time. A day will come when you think yourself safe and happy, and suddenly your joy will turn to ashes in your mouth, and you'll know the debt is paid.”
by wiise
Bienvenue °°
Merci à tous o/


"Quand tu regardes l'abîme, l'abîme regarde aussi en toi."  | Kieryn [Terminée] Signature1
Bienvenue parmi nous :)
Excellent choix pour Kainé !


« Even if the morrow is barren of promises,
nothing shall forestall my return
»
« Invité, tu es le prochain sur ma liste »
Merci Arcania !


"Quand tu regardes l'abîme, l'abîme regarde aussi en toi."  | Kieryn [Terminée] Signature1
Bienvenue parmi nous!  "Quand tu regardes l'abîme, l'abîme regarde aussi en toi."  | Kieryn [Terminée] 2035097401

Par contre attention, si tu choisis de jouer un Corrompu tu dois suivre la ligne de scénario (les 9 Corrompus ayant rejoint les Mages Noirs afin d'assouvir leur vengeance) tu ne peux pas être Civil.
Merci, et je vais modifier, ça changera pas grand chose au final sur mon perso o/.


"Quand tu regardes l'abîme, l'abîme regarde aussi en toi."  | Kieryn [Terminée] Signature1
Bienvenue !

J'approuve le vava.~

Que la Force soit avec toi !
Bienvenue Kieryn, bon courage dans l'écriture de ta fiche ! Curieuse de lire l'histoire !
Merci à vous deux !


"Quand tu regardes l'abîme, l'abîme regarde aussi en toi."  | Kieryn [Terminée] Signature1
Désolé du double post, c'est juste pour prévenir que j'ai fini!

Comme précisé, s'il faut attendre la validation de Bonté pour la mienne, pas de problème. Cependant, s'il y à des choses à changer malgré tout avant cela, je suis à votre écoute!


"Quand tu regardes l'abîme, l'abîme regarde aussi en toi."  | Kieryn [Terminée] Signature1

Le staff passe vite te lire "Quand tu regardes l'abîme, l'abîme regarde aussi en toi."  | Kieryn [Terminée] 635802493
Bienvenue hérétique, je vais te montrer la lumière, rassure toi...


"Quand tu regardes l'abîme, l'abîme regarde aussi en toi."  | Kieryn [Terminée] Tentative9

Thanks à Circë pour cette signa de qualitay :3
C'est dans la boîte !
Félicitation, te voilà officiellement validé ! lance des paillettes et des petits chats

TEMPS FORTS Ҩ Quelque peu perplexe face à ce que tu pouvais faire pour passer d'Optimisme à Peur, mais gg, c'est bien trouvé !

REMARQUES Ҩ Hormis les fautes, en vrai il n'y a pas d'autres problèmes~

Sur ces mots, je te redirige vers la fiche personnage obligatoire afin de conserver une trace de ton évolution. Bon courage pour la suite !