Lost Kingdom  :: Personnage :: Présentations :: Présentations validées :: Civils

Dathura ☾ ❝ keep the stars shining and the magic alive ❝

Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
Patchouli "Dathura" Hautelune
b u r n   t h e   w i t c h
IDENTITÉ
RACE ▬ spectre dans le corps d'une succube
AGE ▬ environ trois cent ans
ORIENTATION SEXUELLE ▬ bisexuelle
SITUATION PERSONNELLE ▬ t'es libre ce soir?
NATIONALITÉ ▬ Nuevienne
FACTION ▬ civile
MÉTIER ▬ sorcière itinérante à plein temps


CARACTERISTIQUES
PHYSIQUE
❯ agilité ○ ○ ○ ○ ○
❯ force ○ ○ ○ ○ ○
❯ endurance ♫ ○ ○ ○ ○
(TECHNO)MAGIE
❯ mana ♫ ♫ ♫ ♫ ○
❯ puissance ♫ ♫ ♫ ○ ○
❯ contrôle ♫ ♫ ♫ ♫ ○

MAGIE ET COMPÉTENCES


bring them back ☾ La magie de la jeune démone est celle de la nécromancie, l'art de ramener les morts à la vie. Après sa propre mort et son ascendance à l'état de spectre errant, les vérités de ce monde se sont effacées, et pour elle qui est une voleuse de corps, elle est capable de chuchoter à ceux qui n'en ont plus, bien qu'il faille les trouver auparavant. Le rituel est cependant des plus sombres: Dathura ne peut appeler une âme pour son bénéfice personnel, tout comme chaque résurrection sera au prix d'un grand sacrifice de la part du médium qui aura appelé à ses pouvoirs. Bien loin de l'image du nécromancien qui lève une armée de zombies, la magie de la démone est celle de l'amour et du chagrin, celle qui réunit dans la vie amants éplorés, parents et enfants séparés, amitiés arrêtées brutalement par la grande faucheuse. Mais celui qui décide de ramener l'être aimé en son monde devra en payer le prix à la sorcière. Aussi farfelu ou tragique soit-il. Quand ça se passe bien en tout cas, hihi. Cette magie étant très drainante, Dathura ne peut ramener une âme à la vie qu'une seule fois par semaine. Elle n'a aucun contrôle sur les zombies ainsi levés, qui sont exactement la personne qu'ils étaient au moment de leur mort.

from here to here  ☾ Elle est celle qui transcende les limites du monde des vivants et des morts, et à force d'y plonger son âme, elle s'y est perdue de nombreuses fois. Celle qui vogue de corps en corps à travers les siècles. Dathura, ou plutôt sa conscience, son âme, est capable de voyager sur différents plans astraux, c'est à dire passer son esprit de notre monde à celui du cristal, ce qu'elle appelle Paradis et Enfers. Technique dangereuse elle met tout d'abord son corps physique en danger car elle l'abandonne purement et simplement pour s'en élever au delà, ne laissant qu'une poupée sans vie derrière elle. Cela a aussi des conséquences sur sa vie quotidienne plus les traversées sont longues, par exemple quand elle est a la recherche d'une âme plus la sienne a tendance a se dissocier de son propre corps, ou plutôt celui qu'elle a emprunté dans le temps présent, la rendant sujette a de réguliers évanouissements inexpliqués. Boum sur le sol, mal a sa p'tite tête là.

the sabbath  ☾ Dathura étant une sorcière pratiquant la magie noire depuis des siècles, elle a accumulé énormément de savoir en ce qui concerne les arts obscurs et les magies perdues. Sa sensibilité à la magie est à fleur de peau. Ainsi, elle possède les connaissances pour effectuer divers rituels, invoquer un démon, soigner les maux mineurs à l'aide d'herbes sauvages; en bref, tout ce que l'on pourrait attendre d'une véritable magicienne qui promène son chaudron sur le dos. Le chaudron, le lapin mort, la touffe de buisson magique, trois morceaux de ficelle, et le grimoire mangé par les mites.

PHYSIQUE


Deux petits rubis étincelants vous observent cachés derrière un grand chapeau la plupart du temps. Patchouli elle aime bien s'habiller n'importe comment, tant que c'est comfy la elle cherche pas plus loin vous savez. En hiver la laine, en été le coton, une fille simple. Mais il faut que ça soit noir attention, sinon ça mettrait à mal son identité de sorcière, vous comprenez. Patchouli y tient beaucoup beaucoup beaucoup, et même sa démarche est soigneusement étudiée pour inspirer le mystère. Sauf quand elle se casse la figure en ayant trébuché sur un pavé obtus du chemin, mais bon. Que voulez vous. On peut pas être parfaite.

Ses cheveux sont d'une couleur blond clair et extrêmement longs et lisses, elle les coiffe en les séparant en deux puis en remontant chaque partie dans une haute couette. Une frange lui encadre le front, qui est naturellement divisée par un épi rebelle en plein milieu de sa tête. Elle a beau aplatir cette saleté avec tout ce qu'elle veut, il revient inlassablement. Si vous la croisez et que vous êtes bien coiffé, elle viendra sûrement vous demander vos secrets. Voir insister un peu lourdement. Eh, revenez!

Son visage quand à lui est plutôt poupin, celui d'une jeune femme à peine sortie de ses années d'adolescence, aux pommettes hautes et rebondies, toujours un sourire aux lèvres. Une vraie bonne humeur communicative! Enfin, sauf quand c'est ce petit minois qui vous annonce que si vous voulez revoir votre femme, il faudra renoncer à l'usage de vos deux jambes. Allez, c'est peu cher payé au final. Non? Comment ça? Ah non hein, pas de rabais possible monsieur. La porte c'est par la!

C A R A C T E R E


☾ qualités ☾charismatique - toujours motivée - ne se laisse marcher dessus par personne - on ne s'ennuie jamais avec elle

☾ défauts ☾d'une mauvaise foi à toute épreuve - maladroite - pas vraiment digne de confiance - lunatique - parfois intenable - pas sportive pour un sou, ou tout l'or du monde

☾ un tic ☾ Elle a une petite mémoire de poisson-rouge et garde toujours avec elle une plume , une fiole d'encre et du parchemin dans sa poche pour en faire des notes qu'elle sème un peu partout. Avant de les oublier aussitôt, bien entendu.

☾ Patchouli ça peut être la pire comme la meilleure des sorcières, ça dépend de son humeur et du cycle de la lune. Elle est capable de ramener un mort à la vie, mais a côté va foirer sa potion d'amour et transformer le bellâtre du village en loutre poilue. Pas de juste milieu. Parfois c'est juste comique, parfois le résultat l'entraîne pour le marathon de Nueva.

☾ Patchouli c'est surtout une sorcière fainéante qui essayer de vous escroquer au détour d'un coin sombre d'une auberge parce qu'elle a la flemme d'aller chercher la bonne formule dans son grimoire. De toute façon, c'est dans la tête je vous dit. C'est pas le paysan du coin qui va faire la différence entre des écailles de thon et des écailles de sirène. Comment ça arnaqueuse? L'important c'est d'y croire.

☾ Patchouli elle se prend pour la mère de tout le monde qui aurait besoin d'aide, particulièrement de tous les petits animaux en détresse qu'elle croise, et de fil en aiguille elle en est arrivée au stade catastrophique ou elle est a la tête d'un véritable zoo. Oh, c'était pas voulu. Vraiment. D'abord c'était ce petit crapaud desséché au bord du chemin qui avait besoin d'eau puis t'sais comment ça se passe, il y a eu les chatons qui ont perdu leur mère et qu'il a fallu nourrir, l'écureuil tombé de son nid, et le renardeau handicapé qui s'est coincé la patte dans un piège. Les os du chasseur reposent à présent au fond du bois et le renard lui... vit dans la chaumière de Patchouli.

☾ Elle vit à Nueva mais est curieuse de tout et de la vie avant tout, et voyage presque en permanence aux quatre coins du mondes, à la recherche de nouvelles magies, de nouvelles connaissances, de sortilèges à jeter et de gens à enchanter. Son premier sujet d'expérience étant elle-même, elle laisse dans son sillage une odeur perceptible un peu étrange et loufoque de fleurs partout ou elle passe.

☾ Patchouli c'est surtout une fille simple malgré son âge impressionnant, au grand cœur malgré les souffrances qu'elle engendre parfois en jouant avec la vie et la mort. Mais pour en savoir plus, il faudra venir lui passer le bonjour!

H I S T O I R E

C'est mirobolant mon bon monsieur.

Dathura elle est née y'a bien bien longtemps, dans un petit village de Mearian qui fleurait bon la bouse de vache et l'obscurantisme religieux. A l'époque, elle était... un ange ? une dryade ? Impossible de s'en rappeler tu sais, c'était y'a vachement longtemps quand même. Elle n'est pas d'ailleurs restée bien longtemps dans son corps d'origine, ravagé par la maladie au fil des années dès sa plus tendre enfance ; c'est à dire qu’il ne faisait pas trop bon d'être pauvre quand on était des paysans vivant dans une région ravagée par la famine. C'est à dire que dans ce siècle-là, les merveilleux nouveaux dieux n'étaient pas encore venus toucher de leur bonté le petit peuple, voyez ? Ainsi, les deux parents de l'enfant moururent dans ce que je qualifierai d'affreuses souffrances quand une épidémie de peste ravagea leur petit village.

De là, on retrouve une gamine décharnée qui traîna sa patte à travers les campagnes miséreuses, frappant de porte en porte à la recherche d'un quignon de pain à grignoter du bout des lèvres, à un verre de lait dans lequel tremper ses lèvres desséchées. Il n'en fut rien et elle creva comme elle était née, dans la pisse et le désespoir. Vous vous attendez à autre chose ? Désolé de vous décevoir. Non, Dathura mourra comme elle avait vécu, dans l'anonymat le plus complet, sans rien avoir accompli de sa vie. Ce n'est pas un but noble qui la poussa à devenir ainsi un spectre hantant le monde à la recherche de corps frais à hanter. Ni l'amour voué à un proche qu'elle aurait voulu revoir une dernière fois.

Simplement la terreur intense qu'elle ressentit lors des derniers instants de sa vie pitoyable. Trois siècles après, elle s'en rappelle encore, avec quelle angoisse elle s'est mise à hurler quand elle a compris qu'on ne l'avait pas fait rentrer dans cette belle maison pour lui donner à manger. Elle s'est débattue, oh oui qu'elle s'est débattue, elle a crié, elle a mordu, elle a pleuré, elle a supplié cet homme de la lâcher, de retirer ses mains de son frêle corps qui n'avait absolument pas la force de se défendre tout seul. Et de là, il ne lui reste que des bribes. La douleur. Les larmes coulant au coin de ses yeux qui lui semblaient aussi brûlantes que de l'eau bouillante qu'on aurait versé sur sa peau. Les mains se refermant sur son cou fragile ses voies respiratoires broyées le hurlement qui s'étouffa dans ses cordes vocales compressées. Puis le noir absolu.

Dathura elle ne se rappelle pas d'avoir eu particulièrement l'envie de vivre. Non peut être même attendait-elle la délivrance de cette vie de merde. Et pourtant quand elle réouvrît les yeux quelques minutes plus tard, elle n'était plus dans le corps d'une enfant décharnée, mais dans celui d'une femme rondelette qui dormait dans un lit aux draps de coton bien chauds. Elle crut à un rêve la petite paysanne, un rêve confortable, un monde qui cette fois la consolerait de tout ce qu'elle avait enduré durant cette dizaine d'années sordides. Au bout de quelques heures, elle réalisa tout de même. Ce n'était pas un rêve, ma très chère. Non. Au bout de quelques jours, elle comprit que son âme s'était réfugiée dans le corps d'une autre. Une bonne femme d'une maison voisine à celle où elle avait rencontré sa fin. Un peu trop replète avec des bonnes hanches grasses, mais des yeux bleus souriants et des boucles blondes qui rebondissaient sur sa tête dans tous les sens.

Ce ne fut que le premier corps d'une dizaine qu'elle habita au fil des siècles. Comme un mouton, elle sauta de corps en corps à la mort de chacun d'entre eux, morts qui furent sans exception toutes de nature accidentelle... Dathura ayant développé un caractère spécial au fur et à mesure de ses vies. La première fut consacrée à un moyen de prendre sa revanche sur son violeur et meurtrier... Une vie passée à étudier les arts de la magie, une vie qui ne sera pas une exception puisqu'elle continua sans s'arrêter pendant près de trois siècles. Cette première vie n'aura d'ailleurs jamais pris sa revanche puisque le jour où elle revint frapper à la porte de l'être haï, on lui apprit qu'il était décédé il y a fort longtemps. Ô drame. Ô désespoir. Shit.

Ayant perdu le but qu'elle avait finalement reçu de force dans son existence, elle ne put continuer que en faisant ce qu'elle avait toujours fait : de la recherche et de l'expérimentation magique. A ce stade ça avait déjà tourné à l'obsession, à moitié poussée par son désir de vengeance, à moitié tirée par sa curiosité enfantine pour elle qui n'avait jamais eu la chance de poser ses mains sur un ouvrage, de pouvoir jouer comme quelqu'un de son âge aurait dû le faire. Et pour jouer, que ce qu'elle joua à travers ses vies. Jouant avec les limites de tout, les limites entre la magie blanche et la magie noire, les limites entre la vie et la mort, rien ne l'arrêtait.

Elle traversa les âges comme une enfant assouvie de connaissances, jamais ne s'arrêtant ou ne s'attachant plus que nécessaire, continuant de se plonger de plus en plus dans les arts malicieux sans une once de remord pour le mal qu'elle faisait sur son passage ou les hôtes qu'elle tuait à chaque fois qu'une de ses expérimentations tournait mal et que le jeune spectre se retrouvait éjectée de son enveloppe d'emprunt, forcée à en prendre une autre.

Sa dernière identité est celle de Patchouli, une jeune démone qu'elle a trouvé dans les bas rues grouillantes d'Akantha, sous un soleil de plomb, par jour de grand marché. Qui était-elle vraiment avant, ça lui est peu égal puisqu'elle est morte quand Dathura vola son corps. C'est un joli corps, en bonne santé, elle n'en demande pas davantage tant qu'elle peut continuer de rouler sa bosse aux quatre coins du monde en s'amusant sans se soucier des conséquences de ses actes. Elle gagne sa vie en mettant ses compétences de sorcière à la portée de la bourse de tous, et c'est une vie qui lui convient.


DERRIERE L'ÉCRAN
PSEUDO ▬ leevLIT
AGE ▬ 19 ans
TU NOUS A TROUVÉ OU ? ▬ top-sites
UN AUTRE COMPTE ▬ non
LE PERSONNAGE DE TON AVATAR ▬ (fate/grand_order) ▬ ereshkigal
TU AS LU LE RÈGLEMENT ? ▬ oui
Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche :)
(j'aime bien le style de ton vava)


« Even if the morrow is barren of promises,
nothing shall forestall my return
»
« Invité, tu es le prochain sur ma liste »
Bienvenue sur Lost Kingdom! J'espère que tu te plaira parmi nous petite sorcière!
Bienvenue parmi nous sorcière ! J'ai hâte de lire ta fiche, ton perso' a l'air super intéressant o/







Signas:
 
Les sorcières c'est cool **
Bienvenue et bon courage pour ta fiche !


Prometteur tout ça

Bienvenue et bon courage pour ta fiche c:
Bienvenue petite blondinette ! J'adore ton avatar, et les sorcières
Juste, si tu es dans le corps d'une femme, c'est "succube", pas incube ;)
Bon courage pour ta fiche !



“I will hurt you for this. I don't know how yet, but give me time. A day will come when you think yourself safe and happy, and suddenly your joy will turn to ashes in your mouth, and you'll know the debt is paid.”
by wiise
Bonjour, ta fiche de présentation a passé le délai imparti que nous accordons sur le forum; est-ce que tout va bien?

Si tu as besoin d'un délai supplémentaire n'hésites pas à nous le signaler, ou si tu es absent à aller poster dans la partie appropriée.

Tiens nous au courant happy
C'est presque terminé, je veux bien un délai
J'étais triste de ne plus te savoir parmi nous
On t'accorde un délai d'une semaine, du coup, jusqu'au 5 mai !
Courage \ô/






Achillée murmure en peru, Aster gronde en darkgrey.
Bip bip boop elle a fini!! mirobolant! merci du délai!!
Coucou ! Le Staff passe te lire au plus vite happy
C'est dans la boîte !
Félicitation, te voilà officiellement validé ! lance des paillettes et des petits chats

TEMPS FORTS Ҩ Un personnage que j'ai vraiment hâte de voir se développer ! Une petite sorcière, je suis complétement fan.

REMARQUES Ҩ Pas assez de détails à mon gout, j'aurais clairement pu lire des pages et des pages sur Patchouli ! Après, ça fait le café ~

Sur ces mots, je te redirige vers la fiche personnage obligatoire afin de conserver une trace de ton évolution. Bon courage pour la suite !